Re: Pierre Gentillet a compris qu’on ne peut rien attendre de Sarkozy et Juppé

Publié par joe le 17-10-2015 23:50:28

Le président des Jeunes de la Droite populaire Pierre-Gentillet quitte Les Republicains

J’avais fait la connaissance de Pierre Gentillet sur radio Courtoisie, un jour où nous étions invités de conserve par Alain Bournazel et Nicolas Stocker dans le Libre Journal de l’Indépendance, et j’avais été étonnée et même admirative devant son intelligence, son humour, son patriotisme et son absence de langue de bois.

Cela se passait peu avant les Assises sur la Liberté d’expression et je l’avais invité à venir y prendre la parole.

Sa réponse m’avait donné à penser qu’il ne ferait pas long feu là où il était sauf à devenir comme les autres, éteint, étranger à soi-même, sans convictions, sans éthique : «  Cela m’intéresserait bien, mais pour le moment, je ne peux pas, dans mon parti ils en feraient une histoire« .

Son regard critique sur son parti, sa réponse franche et le fait qu’il n’ait pas insulté l’avenir « pour le moment » m’avaient bien plu… Et j’attendais avec impatience qu’il jette aux orties les Jeunes de la Droite populaire… La Droite populaire nous avait parfois donné quelques espoirs, avec un apéro saucisson-pinard ici (mais apéro désavoué par le grand chef Thierry Mariani…), avec un Nicolas Dhuick auteur d’une proposition de loi sur l’étiquetage du halal (proposition vite retirée et tombée dans les oubliettes… ) là, avec encore un Jacques Myard

Mais… tous ces gens, comme leur chef, Thierry Mariani, est capable de dire des choses justes pour les dénoncer ensuite par peur du politiquement correct

Alors, ces espoirs étaient retombés comme un soufflé, voyant leur politiquement correct, le refus de dénoncer l’inacceptable, à savoir les positions des possibles candidats à la présidentielle Juppé-Sarkozy… Bref, qui ne dit mot consent, et on avait fini par penser qu’ils étaient là pour faire croire aux bonnes gens qu’à l’UMP il y avait encore des patriotes. Oui, je sais, ils ont changé de nom, mais pas d’esprit, ils ne méritent pas de s’appeler ainsi, comme le dit Pierre Gentillet.

A lire aussi:

Toutes les taxes de Sarkozy

DOSSIER: Retour de l'enfumeur Sarkozy, l' UMP persiste à nous prendre pour des cons ! (76 articles)
DOSSIER: Invasion en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (312 articles)
DOSSIER: Magouilles UMP - Bygmalion: les conventions mystérieuses payées par l'UMP (47 articles)
DOSSIER: Dix raisons de ne pas voter Juppé (19 articles)
UMP: Copé en appelle à vot' bon coeur ... les riches ! (12 articles)
Hollande et Sarkozy en chute libre, Marine Le Pen en hausse

Combien de Pierre Gentillet sont encore en train d’hésiter à l’UMP, chez Dupont-Aignan ou ailleurs ? On espère qu’il y en a beaucoup et qu’ils vont être nombreux à claquer la porte de ces partis qui ne peuvent nous apporter quoi que ce soit, l’un parce qu’européiste et adepte de la pensée unique comme l’a montré l’épisode Morano, l’autre parce que groupusculaire sans aucune chance de remporter quoi que ce soit il sert à faire le jeu de l’UMP en prenant des voix au FN (sans parler de son rapprochement inquiétant et dangereux avec Fils de France).

Bravo à Pierre de mettre ses actes en conformité avec ses idées. Un Pierre Gentillet est une richesse pour la France, il se doit, il nous doit d’aller mettre ses talents au service de la cause patriote.

Christine Tasin

Ci-dessous article du lab d’Europe1 sur son départ

C’EST DÉCIDÉ JE PARS – Il en a ras-la-casquette. Pierre Gentillet, le président des Jeunes de la Droite populaire – cette mouvance de Les Républicains dirigée par Thierry Mariani et situé à droite de la droite – annonce via Facebook ce 14 octobre son départ du parti.

S’il dit avoir toujours autant d’estime pour son propre mouvement, il fait en revanche une critique acide de l’ex-UMP qu’il refuse de nommer Les Républicains, signe selon lui d’une « soumission morale et idéologique de la droite à la gauche ». Pierre Gentillet ne se voit soutenir aucun candidat de son camp en vue de la présidentielle de 2017 :

Ces derniers mois, Pierre Gentillet a vu certains membres de la Droite populaire partir vers le FN, à l’image du responsable des Jeunes de l’Hérault ou de celui du Var. Lui-même avait été vu lors du réveillon de la Saint-Sylvestre avec des jeunes de l’UMP et des personnalités du FN et du FNJ. Il s’était également désespéré de voir les membres de son parti ne pas respecter le « ni-ni » lors des élections, à savoir un appel à ne voter ni à gauche ni à l’extrême droite lorsque cette configure se présente au second tour. Il avait alors menacé :

Pierre Gentillet tient cependant à préciser dans son post Facebook qu’il ne « quitte pas un parti pour un autre » :

Au FN, on confirme n’avoir reçu aucune demande d’adhésion du bientôt ex-président du mouvement de droite mais on ajoute en commentaire : « Il prend un peu de recul même si la vie est longue… »

Du côté des Jeunes Républicains, on se dit plutôt ravi de ce départ. Pierre Liscia, délégué national du mouvement jeune, réagit auprès du Lab :

Des propos qui font doucement rigoler Pierre Gentillet, qui explique au Lab :

Des élections auront lieu, comme prévu, le 24 octobre pour trouver un nouveau président aux Jeunes de la Droite populaire.

http://lelab.europe1.fr/le-president- ... -les-republicains-2529785


http://www.l-union-fait-la-force.info


Ce message est de : http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=13979