En imposant Goulard, Macron a de nouveau insulté l’armée française

Publié par joe le 20-05-2017 18:13:00

Sylvie Goulard, je ne me sens pas Française

Il est décidément des messages terribles, en politique. Hollande avait nommé Le Drian ministre des Armées, tout en l’autorisant, en période de guerre marquée par des attentats sanglants en France, à devenir président de la Région Bretagne. Autant dire, la France avait un ministre de la Défense à mi-temps !

Dans la foulée, Macron, qui s’était permis d’insulter l’Armée française depuis Alger, laissant entendre que nos militaires, envoyés par les socialistes, avaient commis des crimes contre l’Humanité, rien de moins, entre 1954 et 1962 (alors que c’est le FLN qui s’est montré le plus barbare) vient de nommer Sylvie Goulard à la Défense.

Cette nomination est un véritable crachat au visage de nos soldats, comme l’est celle de Gérard Collomb, qui défendait Théo, à l’Intérieur, pour nos policiers.

collomb tweet Theo

En effet, qui est vraiment cette Sylvie Goulard, que certains surnomment « La Mère Goulard » ? Elle n’a fait sa carrière qu’à Bruxelles, et n’a jamais été élu à un mandat national. Elle est députée européenne depuis 2009, au nom du Modem, et a été reconduite en 2015. Par ailleurs, de 2001 à 2004, elle est présentée comme ayant été la conseillère politique de Romano Prodi, et comme celle qui, avec la complicité de Giscard, a rédigé le fameux traité constitutionnel européen, massivement refusé par les Français en 2005.

A lire aussi :

Régionales: Crétin, tu as encore voté pour eux !...pour des menteurs, des magouilleurs, des traitres (31)
Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (320)

Le député Jacques Myard, dans un communiqué dont il a le secret, nous révélait que lors d’un échange avec lui, la député Sylvie Goulard lui avait confessé qu’elle ne se sentait pas Française !

On doit donc comprendre qu’en toute connaissance de cause, Macron a nommé à la Défense une femme qui s’en fout de son pays, et de ses habitants ! Rien d’étonnant quand on sait que « La Mère Goulard » a fondé, le 15 septembre 2010, avec Romano Prodi (sur la photo), Daniel Cohn-Bendit, Isabelle Durant et l’ultra-libéral belge Guy Verhofstadt, le groupe Spinelli, une association de députés européens, d’universitaires et d’autres personnalités politiques qui a pour objectif de promouvoir le fédéralisme européen.

Prodi Boulard

Or, le fédéralisme européen, cela veut juste dire la fin de la France, de sa souveraineté et de son indépendance, et son passage à marche forcée dans une Europe supranationale, au service des oligarchies financières.

Or, c’est justement cela le projet de Macron-Merkel, accélérer la fin des Etats-Nations, et créer, au sein d’une Union fédérale, une armée européenne.

Une ligne que défendait, en 2014, face à Florian Philippot, le nouveau ministre de la Défense, qui montre, dans ce débat, tout son mépris pour le peuple français et la démocratie. Goulard explique clairement que selon elle, au nom de la modernité, les Etats-Nations n’ont plus raison d’être.


https://www.youtube.com/watch?v=cI4Z1gUShEo

Trois ans plus tard, retrouvant le numéro deux du FN, à court d’arguments, elle essaie de le coincer sur son assiduité à Bruxelles. Manque de chance, elle se fait ramasser de première par son interlocuteur, qui lui sort le classement de la présence des députés français au Parlement européen, et lui montre qu’il est mieux classé qu’elle !


https://www.youtube.com/watch?v=UudFhmHOw_k

Macron, qui avait d’abord annoncé que sa première visite à l’étranger serait pour nos militaires au Mali, a montré le respect qu’il avait de sa parole, et sa considération pour notre armée. Il a en effet accouru ventre à terre, dès lundi, à Berlin, sur un coup de sifflet d’Angela Merkel. Il avait alors annoncé sa venue jeudi, mais il l’a encore repoussé d’une journée.

Il était donc à Bamako ce vendredi, en compagnie de la ministre Sylvie Goulard, dont la mission est juste de détruire l’Armée française !

Nos généraux, qui ont fermé les yeux devant le dépeçage des effectifs militaires, des années durant, laisseront-ils ce régime achever notre Armée, et la livrer au commandement de Merkel-Juncker ?

J’aurai davantage confiance dans les Français, pour défendre la souveraineté du pays, que dans les généraux. J’attends néanmoins avec impatience la réaction des plus bruyants d’entre eux, Piquemal, Martinez ou Tauzin.

En attendant, les patriotes ne doivent avoir qu’un seul mot d’ordre : dehors, la francophobe Sylvie Goulard, dont la présence au ministère de la Défense est une insulte pour toute l’Armée française.

Paul Le Poulpe


http://www.l-union-fait-la-force.info


Ce message est de : http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=20009