Non aux migrants : Juncker veut donner la fessée aux Tchèques, Hongrois et Polonais…

Publié par joe le 16-06-2017 20:22:34

Clandestin Légaux Cazeneuve

Elle est belle l’UE…

Quelques individus bouffis d’orgueil, Juncker et sa clique, des technocrates bien à l’abri dans leur petite vie en secteur protégé, avec des moyens financiers dépassant très largement les revenus de nos propres cadres… qui prétendent traiter les peuples comme des gamins auxquels on donne la fessée.

A lire aussi :

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (62)

L’UE punit les pays qui refusent les migrants : aucune liberté pour les peuples dans ce carcan !
74% des Polonais refusent l’immigration musulmane
Refus des réfugiés : l'UE va lancer des procédures contre Varsovie, Budapest et Prague
Histoire de la conquête du Maghreb par les premiers califes : pire que l’EI selon Lina Murr Nehmé

Face à l’afflux extraordinaire de demandeurs d’asile en Italie et en Grèce, les pays de l’UE avaient convenus en septembre 2015 de se répartir de manière exceptionnelle jusqu’à 160 000 personnes en deux ans depuis ces deux pays vers le reste de l’Union. Mais ce plan temporaire dit de « relocalisation », censé incarner la solidarité européenne, a surtout illustré les divisions entre États membres qui ne l’ont appliqué qu’au ralenti, voire pas du tout pour certains. Jusqu’à présent, moins de 21 000 demandeurs d’asile ont été relocalisés. Varsovie et Budapest n’ont, avec l’Autriche, encore accueilli aucun réfugié dans ce cadre. Prague n’y a pas contribué depuis « près d’un an ».

Les procédures d’infraction seront déclenchées formellement mercredi. Il s’agit de la première étape d’échanges pouvant aboutir à une saisine de la Cour de justice de l’UE et à de lourdes sanctions financières s’il est établi qu’un pays viole la législation de l’Union. « Nous avons épuisé tous les moyens » avant d’en arriver à ces procédures, a déclaré Dimitris Avramopoulos, lors d’une conférence de presse au Parlement européen à Strasbourg. « J’ai été contraint de faire ces annonces, a-t-il regretté. J’espère que les trois gouvernements vont changer leur position, il est encore temps. »

« L’Europe, ce n’est pas seulement pour demander des financements et assurer la sécurité », a-t-il également insisté.

https://www.lequotidien.lu/internation ... e-vont-etre-sanctionnees/

La question à présent est celle-ci :

Les responsables de ces trois pays, tous soutenus par leurs peuples, accepteront-il de payer ?

Payer pour quoi ? Pour rester dans une UE dictatoriale qui veut leur invasion ? Payer pour recevoir des subventions  qui seront utilisées pour accueillir les étrangers et lutter contre la délinquance que nombre d’entre eux amènent ?

Juncker devrait se rappeler que ces pays ont payé le prix fort pour échapper aux dictatures et sont sans doute prêts à recommencer…

Et si tout cela aboutissait à la sortie de l’UE de la République Tchèque, de la Hongrie et de la Pologne ?

Ce serait une sacrée secousse dans le landernau européen, non ?

En tout cas ce qui se passe montre les limites de l’UE, qui ne peut fonctionner que de manière dictatoriale, c’est la marque du fédéralisme et de l’UE.

Et ce n’est pas parce que le plus européiste des européistes, Macron, a été élu, que l’UE échappera à sa destruction programmée. Peut-être va-t-on devoir remercier les clandestins d’avoir, par leur présence préoccupante et non souhaitée, accéléré la crise…

Tout est possible.

On vit une époque épouvantable mais en même temps passionnante. L’histoire se fait sous nos yeux, avec nous…

Christine Tasin


Edouard Ferrant - ENL : Le vrai visage de l'Union européenne : une dictature mondialiste et immigrationniste
En obéissant comme à l'accoutumée aux oukases de la Commission, le Parlement a donné son aval aux sanctions contre la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Ces nations européennes ont été sanctionnées pour avoir refusé de subir la politique de submersion migratoire édictée par Merkel et Juncker, rejoints récemment par Macron. L'Union européenne veut dénaturer nos nations, noyer notre civilisation, mettre en péril la survie de nos peuples. A contrario, le Parlement s'est montré tout aussi agressif à l'égard de Marine Le Pen qui avait voulu avant tout mettre en garde nos concitoyens contre le danger islamiste. Un autre rallié, au passage, au système Macron...
Il est plus que temps, dans la foulée du Brexit, de se débarrasser de Bruxelles et de sa caste mondialiste et dictatoriale.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Ce message est de : http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=20296