Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [Tunisie] Les Femen manifestent pour la condition des femmes dans le monde arabe [Actualité Mondiale]




(1) 2 3 4 5 »

[Tunisie] Les Femen manifestent pour la condition des femmes dans le monde arabe
#1

Ce mercredi 29/05/2013, trois Femen ont manifesté seins nus à Tunis pour la libération d'Amina, le première Femen tunisienne, et pour dénoncer la condition de la femme dans les pays arabes.

Il faut regarder la vidéo en entier pour se rendre compte à quel point ces femmes doivent être déterminées devant tous les hommes musulmans qui les regardent et dont elles ignorent comment ils pourraient réagir.

Crier le poing levé, c’est long et presque douloureux.

Voir leur poitrine n’a ici absolument aucune importance. Les médias nous ont habitués à des images bien plus crues et cruelles. Le regard sur leurs seins est finalement très secondaire même si on en fait tout un plat. D’autre part, concernant la privation de liberté pendant une garde à vue, ce n’est peut-être pas le pire non plus. Par contre, ce qui personnellement me fait tressaillir, c’est la volonté de ces femmes de manifester sans une protection physique. Elles n’ont pas de garde du corps et sont presque sans vêtements. Après tout, même les motards ont des combinaisons spéciales pour éviter de se blesser. Les voir à la merci d’une foule qui pourrait décider de les piétiner…Voilà le véritable courage de ces femmes.

http://www.youtube.com/watch?v=-jZabN_NnbA (vidéo durée 3:23)

 

Tunisie: trois Femen interpellées seins nus, une première dans le monde arabe

Extraits de l’article publié le 29/05/2013, voir l‘entièreté sur : http://www.lalibre.be/toutelinfo/afp/ ... -dans-le-monde-arabe.html


Face à une foule de journalistes réunis devant le palais de Justice, les trois jeunes femmes, deux Françaises et une Allemande, hurlaient notamment "Free Amina" (…). Elles ont été interpellées sans ménagement par les policiers.
Certains avocats, associés à des passants, ont violemment agressé des journalistes, leur reprochant de se faire l'écho de l'action des Femen.

(…) L'intervention de la police leur avait "évité un lynchage" par la foule. (…) Les Femen "seront placées en état d'arrestation et traduites en justice" (…). L'attentat à la pudeur est passible de six mois de prison en Tunisie (…).
La Tunisie, dirigée depuis la fin 2012 par un gouvernement dominé par les islamistes d'Ennahda, dispose de la législation la plus libérale du monde arabe concernant les droits des femmes mais l'égalité n'y est pas consacrée. L'opposition et les associations féministes militent pour l'inscription de l'égalité des sexes dans la Constitution en cours d'élaboration et accusent régulièrement Ennahda de remettre en cause les acquis des Tunisiennes.
Ennahda avait fait scandale durant l'été 2012 en proposant que la future loi fondamentale évoque la "complémentarité" des sexes et non l'égalité, un projet abandonné depuis.

Publié le 29/05/2013, AFP

 

Voir aussi : "djihad topless": Cinq Femen seins nus devant la Grande Mosquée de Bruxelles


Publié le: 01/06/2013 17:32
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Tunisie] Les Femen manifestent pour la condition des femmes dans le monde arabe
#2

Woluwe-Saint-Pierre: les Femen ont manifesté ce jeudi matin 30/05/2013 en Belgique devant l'ambassade de Tunisie

Cinq membres du mouvement Femen ont manifesté seins nus, jeudi matin, devant l’ambassade de Tunisie à Woluwe-Saint-Pierre (Belgique). L’objectif de leur action visait à réclamer la libération d’Amina Tyler, une militante tunisienne qui doit être jugée ce jeudi par le tribunal de Tunis pour avoir publié une photo d’elle buste nu sur Facebook.

Les Femen ont également exigé la libération de trois autres militantes allemandes et françaises qui ont manifesté à Tunis par solidarité avec Amina, et qui ont été arrêtées mercredi 29/05/2013.

L’action a eu lieu à 10h devant l’ambassade tunisienne. Les cinq membres Femen ont accroché une banderole portant l’inscription «women spring is coming» aux grilles de l’ambassade. Elles ont également tagué en rouge «Free Amina» sur le mur d’enceinte du bâtiment.

Selon la zone de police Montgomery, il n’y a eu aucune interpellation. Les Femen ont, en effet, pris la fuite avant l’arrivée des services de l’ordre.

Pour voir les photos et l’article original, cliquez sur : http://www.lameuse.be/733735/article/ ... -matin-devant-l-ambassade


Publié le: 01/06/2013 17:57
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [Tunisie] Les Femen manifestent pour la condition des femmes dans le monde arabe
#3

Nouvelles accusations contre la Femen tunisienne

La justice tunisienne a ordonné jeudi le maintien en détention et de nouvelles poursuites contre Amina, militante du groupe féministe Femen, tandis que trois Européennes arrêtées pour avoir manifesté seins nus s'apprêtent à passer une seconde nuit en prison.

Amina Sboui, plus connue sous le pseudonyme d'Amina Tyler, restera donc en prison quelque soit le verdict attendu jeudi 06/06/2013 au soir dans son procès à Kairouan (centre) pour port prohibé d'un aérosol lacrymogène, une accusation fondée sur un texte datant du 19e siècle.

Le juge d'instruction en charge du dossier a indiqué à l'AFP que la jeune femme de 18 ans sera interrogée le 5 juin dans le cadre de nouvelles poursuites fondées sur la section "association de malfaiteurs" du code pénal dont les différents articles évoquent de lourdes peines pouvant atteindre jusqu'à 12 ans de prison.

Elle risque en outre six mois de détention pour atteinte aux bonnes moeurs et deux ans pour profanation de cimetière.

L'un des avocats d'Amina, Mokhtar Janène, a confirmé qu'un "mandat de dépôt a été émis" pour ces raisons.

Par ailleurs, les trois militantes de Femen, deux Françaises et une Allemande, arrêtées mercredi 29/05/2013 lors d'une manifestation seins nus à Tunis où elles réclamaient la libération d'Amina, "restent en détention jusqu'à leur traduction en justice", a indiqué Adel Riahi, porte-parole du ministère de la Justice.

L'avocat des trois Européennes, Souheib Bahri, a indiqué à l'AFP qu'elles avaient "comparu aujourd'hui (jeudi 30/05/2013) devant le procureur qui les a placées en état d'arrestation pour les traduire en justice". Selon lui, les accusations retenues seront connues vendredi.

Amina s'était rendue le 19 mai à Kairouan pour protester contre un rassemblement, interdit, du groupe salafiste jihadiste Ansar Asharia. Elle avait été arrêtée après avoir peint sur un muret près d'un cimetière "Femen" puis placée en détention pour le port prohibé d'un aérosol lacrymogène, selon ses avocats.

La jeune femme avait déjà fait scandale en mars en publiant sur internet des photos d'elle sein nus à la manière de Femen, entraînant des menaces d'islamistes à son encontre et une vague internationale de soutien à son cas.

Sa mère, qu'Amina accuse de l'avoir séquestrée en avril, a montré à l'AFP le dossier médical de la jeune fille, dans lequel différents psychiatres la décrivent comme dépressive.

Dans un entretien fin avril, la militante Femen avait confirmé à l'AFP sa maladie, tout en insistant sur le caractère réfléchi de son action. "C'est un procès politique", a-t-elle déclaré jeudi après son procès.

Son père Mounir Sboui est venu lui exprimer son soutien : "Je suis fier de ma fille (...) Elle commet des actes démesurés mais elle défend ses idées", a-t-il dit.

Cette affaire est une nouvelle illustration des tensions en Tunisie autour de la question des droits de la femme, alors que le pays a porté au pouvoir quelques mois après la révolution de janvier 2011 un gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda.

"Il n'y a pas d'exception aux droits de l'Homme, Amina est une activiste, une femme qui essaye de se défendre, ce serait une honte de la laisser tomber aujourd'hui", a estimé Henda Hendoud, militante féministe tunisienne.

A l'inverse, des militants d'Ansar Asharia, mouvement accusé d'orchestrer des violences, ont manifesté leur colère devant le tribunal de Kairouan jeudi 30/05/2013. Leur porte-parole Seifeddine Raïs a lancé notamment au sujet d'Amine "qu'elle aille en enfer!".

La Tunisie dispose de la législation la plus libérale du monde arabe concernant les droits des femmes mais l'opposition et les associations féministes accusent régulièrement Ennahda de remettre en cause les acquis des Tunisiennes.

Le parti islamiste avait fait scandale en 2012 en proposant que la loi fondamentale évoque la "complémentarité" des sexes, un projet abandonné depuis.

Le dernier brouillon du projet de Constitution, daté d'avril, stipule que "tous les citoyens et citoyennes ont les mêmes droits et devoirs", que l'Etat protège "les droits de la femme et soutient ses acquis", et "garantit l'égalité des chances entre la femme et l'homme.

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde ... la-Femen-tunisienne.dhtml (publié le 30/05/2013)


Publié le: 05/06/2013 08:46
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !