Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Mohamed Jaffal - Mosquée de Valdegour : "La fête de l'Aïd n'est pas une obligation" ... [Halal - Bien être animal ]





Mohamed Jaffal - Mosquée de Valdegour : "La fête de l'Aïd n'est pas une obligation" ...
#1

...

Mouton égorgé -  "La fête de l'Aïd n'est pas une obligation"

Après la menace d'émeutes, après la menace terroriste, voici que les musulmans voudraient utiliser la menace économique.

Les moutons sont trop chers ? Il n'y a pas assez d'abattoirs provisoires ?

Ils appellent à boycotter la fête de l'Aïd. Grand bien leur fasse, on n'attend que cela !

Tellement sûrs de faire céder maires, préfets, Etat... deux mois avant les élections régionales, ils se mélangent les pinceaux allègrement.

D'un côté ils menacent, sous-entendant que sans abattoirs il y aura encore pléthore d'égorgements dans les baignoires et les caves.

De l'autre ils affirment que les moutons sont trop chers.

Faudrait savoir... Si ils sont trop chers, qu'ils soient égorgés dans les baignoires ou en abattoir ne change rien, les musulmans ne peuvent pas les acheter.

Bref, nos éleveurs de porc sont dans la mouise en partie à cause des musulmans qui imposent à toute la planète la disparition du porc dans les menus mais il faudrait, en sus, que les éleveurs de mouton travaillent à perte pour leurs beaux yeux...

Le paradoxe c'est qu'ils dont du chantage en avouant, tranquillement, que l'Aïd pour lequel ils réclament dérogations et organisation dangereuse d'abattoirs provisoires n'est pas une obligation coranique.

Source : http://www.linternaute.com/actualite/ ... aign=ml475_greveprofsadoa

Notre ami Philippe Jallade l'a dit et répété, ici par exemple dans un commentaire :

Selon un principe islamique, « la nécessité rend licite ce qui est illicite ». Ainsi, une fatwa moderne a été émise rendant licite la sodomie afin d’élargir l’anus pour y introduire des explosifs, dans le cadre du jihad.
Sur le plan alimentaire, les interdits peuvent être transgressés en cas de contrainte, en cas de nécessité, cela dès les origines de l’islam ; voir par exemple coran sourate 3 verset 119. Du moment qu’il n’y a pas volonté de pécher ; du moment que l’on fait ensuite repentance (non Hollande, on t’a pas appelé, coucouche panier).
Alors, le boycott de l’Aïd face à la flambée des prix du mouton n’est-il pas ainsi justifié ? Boycott rendu licite par la nécessité de faire des économies dans les ménages.
Et, côté gouvernemental, ne faudrait-il pas cesser la mise à disposition d’abattoirs, amenant les musulmans à mettre un terme « licitement » à ces pratiques de l’Aïd sur tout le territoire français, par contrainte, par nécessité ?

Même Tariq Ramadan reconnaît que le sacrifice n'est pas une obligation, à partir de la minute 11 puis de la minute 20:

Le sacrifice du mouton n'est pas un acte obligatoire, on peut aussi trouver des alternatives, il y a des façons de pouvoir le faire de façon différente. Au lieu d'acheter un mouton et de le sacrifier on peut prendre la somme correspondante et la distribuer à des pauvres, à des associations, plutôt que d'être dans une surconsommation de viande


C'est lui qui le dit.

Cerise sur le gâteau : il n'y aurait qu'un seul abattoir avec 600 bêtes pour 17 à 18000 musulmans dans le département. Soit 1 mouton pour 30 personnes..

Si on lit les témoignages sur les forums, avec un mouton pour 50 à 60 personnes il y aurait largement de quoi manger... Pourquoi pleurent-ils ? De quoi se plaignent-ils ?

https://fr.answers.yahoo.com/question/ ... qid=20070605095522AAwuO8J

http://www.yabiladi.com/forum/mouton- ... personnes-54-2365031.html


Comme d'habitude avec l'islam, ils inventent des obligations qui n'en sont pas, ils méprisent les lois françaises, faisant passer les lois coraniques avant et ils pèsent, de tout leur pouvoir et de nuisance et électoral, sur les politiques qui leur lèchent les babouches.

Mais au moins, ami lecteur, tu pourras dorénavant clouer le bec des bobos et musulmans prétendant que les égorgements seraient une obligation coranique...


Christine Tasin


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 18/09/2015 02:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !