Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [Iran] Les propriétaires de chiens pourraient être fouettés...Des chiens ont déjà été confisqués [Actualité Mondiale]





[Iran] Les propriétaires de chiens pourraient être fouettés...Des chiens ont déjà été confisqués
#1

Iran fouetté

 

Vous l'aurez peut-être remarqué : lorsque vous promenez votre chien en rue, les musulmans les plus fervents (genre djellaba et port du voile austère) s'écartent d'un pas sur votre passage. Cela est dû au fait qu'on leur a appris à détester les chiens depuis qu'ils sont tout petits. Non seulement leur salive est considérée comme la pire des impuretés animales, mais en plus Mahomet a interdit l'acquisition des chiens comme animaux de compagnie.

Ci-dessous, vous découvrirez comment les extrémistes d'Iran envisagent aujourd'hui de punir les propriétaires de chien. Vous verrez aussi que posséder un chien en Iran était devenu une mode il y a un an et demi, mode qui était déjà perçue à l'époque comme très dangereuse. Puis, vous découvrirez quelles sont les obligations des musulmans par rapport aux chiens, ces prescriptions étant tirées d'un site destiné aux musulmans. Viendront alors s'ajouter quelques articles de presse supplémentaires en rapport avec les chiens.

Bonne lecture à tous.

 

*************************************

 

En Iran, les propriétaires de chiens pourraient être fouettés

chien islam

C'est l'idée des ultra-conservateurs : punir de 74 coups de fouet ou infliger de lourdes amendes (de 300 à 3.000 euros) à tous les Iraniens qui hébergeraient un chien dans leur appartement. Ils considèrent en effet cet animal comme impur et craignent par dessus tout une invasion de la culture occidentale dans le pays. La proposition de loi, déjà signée par 32 membres du parlement iranien, a donc pour but de sanctionner les maîtres qui promènent leur chien en public. Des propriétaires ont d'ailleurs déjà été arrêtés pour ce motif tandis que des chiens ont été confisqués par la "police de la vertu". Si le texte finissait par être voté au Parlement, ces animaux pourraient être envoyés dans des zoos ou dans la forêt.

Pour l'instant, certaines parties de la population ne risquent rien, c'est le cas des agriculteurs, des chasseurs et de la police. Toutefois, les arrestations risquent d'augmenter étant donné que les plus nantis aiment de plus en plus la compagnie du meilleur ami de l'homme.

Publié le 09/11/2014, Source   

 

 

Iran: avoir un chien, une mode clandestine en République islamique

cacher chien

Les Iraniens promènent leur chien en cachette car il risque d'être confisqué et son propriétaire mis à l'amende: avoir un chien est vu par les autorités comme une mode importée de l'Occident, contraire aux moeurs islamiques. Promener son chien dans un lieu public ou le transporter en voiture est interdit, sous peine de voir l'animal saisi et le véhicule confisqué, selon de nouvelles mesures draconiennes adoptées le mois dernier.

L'engouement pour les chiens ne cesse d'augmenter dans la République islamique, même si les coutumes musulmanes les considèrent comme "najes" (impur en farsi) lorsqu'ils vivent à l'intérieur du domicile.

"On vend de plus en plus de chiens ces dernières années", explique Soroush Mobakari, propriétaire d'une animalerie dans un centre commercial de Téhéran. "Nous vendons 15 à 20 chiens par mois, mais je connais des confrères qui en vendent bien plus", ajoute le vétérinaire de 34 ans.

Mais les transactions ne sont plus si faciles. Depuis 2010, il est interdit de les exposer dans les animaleries, qui n'ont plus le droit de passer d'annonces dans la presse. "Comme on n'a plus le droit d'avoir des chiens dans le magasin, je les amène une fois la vente conclue avec le futur propriétaire", explique M. Mobakari.

chien 4

Depuis une dizaine d'années, les Iraniens aisés se sont entichés des chiens de compagnie, comme d'un signe extérieur d'une certaine opulence et d'ouverture aux mœurs occidentales.

Certains "veulent un chien comme ils veulent une voiture de luxe", observe le Dr Mobaraki.

"Imitation aveugle" de la culture occidentale

Voir des chiens de salon habillés de tenues de créateurs occidentaux ou promenés en laisse dans les quartiers cossus du nord de Téhéran a suscité la colère des religieux les plus intransigeants.

En juin 2010, un important religieux, le Grand Ayatollah Naser Makarem Shirzi, a qualifié cette mode d'"imitation aveugle" de la culture occidentale. "Beaucoup d'Occidentaux préfèrent leur chien à leur femme ou enfant", a-t-il dit, avertissant qu'elle mènerait à l'affaiblissement des valeurs familiales.

Dans la foulée, le gouvernement interdisait aux médias de publier la moindre publicité sur les animaux de compagnie et imposait une amende aux propriétaires pris la main en laisse.

chien 5

En 2011, des députés avaient demandé sans succès l'interdiction des chiens dans les appartements car ils posaient un "problème culturel" et représentaient un danger pour la santé publique. Les restrictions ont été accrues en mai et en plus d'une simple amende, les propriétaires risquent désormais la saisie de leur animal.

La police "agira contre ceux qui promènent leur chien dans les rues, les voitures transportant des chiens seront également saisies", a annoncé le chef adjoint de la police nationale, Ahmad Reza Radan.

Ventes par internet

La Société iranienne contre la cruauté envers les animaux a dénoncé des "arrestations généralisées de chiens" emmenés dans "des lieux inconnus" et, selon des propriétaires, affamés jusqu'à la mort. La légalité de la répression est contestée par les militants de la cause animale. "Aucune loi n'interdit la possession ou le transport des chiens", a affirmé dans une lettre ouverte la société iranienne contre la cruauté envers les animaux.

La saisie d'un animal de compagnie peut seulement intervenir en cas d'infraction aux règles d'hygiène, et avec un "ordre judiciaire", assure Bahman Keshavarz, ancien responsable de l'Association des avocats iraniens, au quotidien Bahar.

chien 3

Mais les propriétaires prennent leurs précautions: Nahal, 28 ans, a choisi de promener son Loulou de Poméranie, Toranj, tard le soir. "Pour moi, ce n'est pas qu'un animal de compagnie, mais un membre de la famille", assure à l'AFP Nahal, qui n'est pas près d'y renoncer. Une autre propriétaire, qui souhaite conserver un anonymat complet, dit ne plus oser promener son chien dans les endroits publics.

Depuis l'interdiction de la publicité, les ventes se font aussi par internet. On trouve désormais sur la toile de nombreuses offres émanant d'éleveurs ou de particuliers. Certains vétérinaires doivent faire des visites à domicile pour les soins ou les vaccinations car les propriétaires ne veulent plus se déplacer.

Publié le 11/06/2013, Source     

 

*************************************

 

Voici à présent quelques informations tirées d'un site à destination des musulmans, concernant les chiens.

Source 1   Source 2   Source 3   Source 4   Source 5   Source 6   Source 7   Source 8   Source 9                                                           

 

Les chiens sont permis en islam (=légalement acquis selon la charia) uniquement pour certains usages : la chasse ou la garde d'un troupeau

Un hadith rapporte que Mahomet a dit : "Quiconque acquiert un chien autre que celui destiné à la chasse ou à la garde d'un troupeau, perdra chaque jour un quirat ou deux de sa récompense".. (« quirat» = une énorme quantité de récompense).

En conséquence, celui qui a besoin d'un chien, soit pour la chasse, soit pour la garde d'un champ ou d'un troupeau, n'aura aucun problème car le Prophète l'a autorisé. Mais il ne peut posséder un chien uniquement pour l'usage domestique.

Il n’y a aucun inconvénient à faire la lecture du coran dans une maison qui abrite un chien. Mais il faut faire sortir le chien et ne pas le conserver dans la maison, car on ne peut l’y garder que pour l’une de ces utilisations : la chasse, la garde de champs ou de troupeaux.

 

 

L'impureté du chien se nettoie par 7 lavages...dont le premier avec du sable

Un hadith rapporte que Mahomet a dit : "Si un chien pollue le récipient de l'un d'entre vous, qu'il le lave sept fois dont le premier avec l'usage du sable".

Parmi les mauvais effets de la cohabitation avec un chien figure la possibilité pour le chien de transmettre des maladies par le biais de l'usage d'un récipient utilisé par lui ou à travers une pollution résultant de ses excréments.

chien crotte

L'impureté canine est la pire impureté animale, même lorsqu'il a été acquis légalement pour la chasse ou la garde d'un troupeau. Même le porc, déclaré interdit de consommation par le Coran parce qu'impur, n'atteint pas le degré d'impureté du chien.

L'avis selon lequel le porc et le chien sont impurs ne fait pas l'objet d'un consensus. C'est l'avis de la majorité des ulémas. Certains ulémas considèrent en effet le porc étant plus impur que le chien. Le chien peut en effet être considéré comme pur étant vivant, pour certains usages comme la chasse ou la garde d'un troupeau, alors que le porc est impur même vivant. Malgré cela, la salive du chien reste impure à cause d'un texte allant en ce sens.

Si on touche le chien alors que son corps est sec, il ne pollue pas la main. Si celle-ci ou le corps du chien sont mouillés, la main sera polluée. En conséquence, les musulmans s'éloignent souvent des chiens et craignent de les toucher car ils souhaitent maintenir la propreté personnelle et vestimentaire.

salive chien

Si un chien a lapé les vêtements de quelqu’un, vu la malpropreté de la salive du chien, il faut absolument laver sa trace sur les vêtements. L’objection selon laquelle le sable peut polluer les vêtements ne peut être retenue car seul le premier lavage se fait avec du sable, et qu'on utilise de l'eau par la suite. Après le séchage et le repassage, le vêtement devient donc plus propre qu’auparavant.

Toucher un chien ou sa salive n’annule pas les ablutions. Aucun argument ne soutient que les ablutions deviennent nulles quand on touche un chien ou sa salive. Cependant, la salive canine est tellement sale qu’elle nécessite que l’objet touché soit lavé sept fois dont la première avec du sable.

 

 

Un musulman ne peut garder un chien chez lui : il doit le chasser et l'abandonner

Certains musulmans sont trompés par les mécréants qui s'accommodent d'impureté et se procurent des chiens, sans en avoir besoin. Ils les acquièrent, les élèvent et les nettoient, en dépit du fait qu'ils ne seront jamais propres car leur impureté est intrinsèque.

Parce que la présence d'un chien entraîne chaque jour la perte d'un quirat ou deux de la récompense réservée au propriétaire, les musulmans doivent se débarrasser des chiens qu'ils gardent chez eux.

Quant au fait que le musulman veille à se mettre à l'écart du chien, c'est dû à sa crainte d'être léché par lui car le chien halète et lèche souvent les choses.

Martine chien

Si une personne se convertit et qu'elle possédait un chien avant sa conversion, elle doit s'en débarrasser. Le non musulman croit que la servitude envers Allah, c'est accepter d'être contraint à se conformer à une législation abstraite, sans esprit ni sens. Mais acquérir un chien sans une utilité acceptable est interdit au musulman car cela diminue sa récompense et  entraîne une perte quotidienne. Le fait d'avoir conservé le chien pendant longtemps ne justifie pas son maintien dans la maison, une fois qu'on devient musulman. Quoi qu'il arrive, il est important de rester soumis à Allah. Plus le fidèle serviteur consolide sa servitude, plus élevé sera son rang et l'assistance dont il jouira.

Si vous chassez le chien de votre domicile, vous n'en serez plus responsable. Ne le gardez plus chez vous.

 

 

Il est permis de tuer les chiens noirs et les chiens agressifs

chien noir

Les chiens noirs sont assimilés à Satan et la Sunna recommande de les tuer. Les chiens agressifs, ou enragés, doivent aussi être supprimés. Les autres chiens ne doivent pas être tués, mais chassés.

Si des chiens s'attaquent aux troupeaux , les tuent et les mangent, on est alors en face de chiens offensifs. Il faut les tuer à cause des dégâts qu'ils occasionnent car un hadith rapporte que Mahomet a dit : "Quatre animaux agressifs doivent être tués aussi bien sur le périmètre sacré qu'ailleurs:  la hidaa (un oiseau de proie) , le corbeau, le rat et le chien enragé".

 

 

Plus de références et plus d'informations pointues

Sami Aldeeb

Si vous désirez avoir accès à des références précises (dénuées de tout prosélytisme musulman mielleux), notamment dans le coran et les hadiths, vous pouvez consulter le texte rédigé par Sami Aldeeb sur "le chien en droit musulman".        

 

************************************

 

Voici quelques articles supplémentaires sur les chiens et les musulmans...

 

En Russie, les Moscovites sont inquiets...

Là où l'islam passe, la paix trépasse. Même en Russie ils "exigent" des mosquées, sinon...
Extrait : Une jeune moscovite témoigne : "Ici nous aimons promener nos chiens dans la rue et faire des barbecues à l'extérieur. Mais depuis que les musulmans sont là, j'ai peur car ils nous interdisent de cuisiner du porc et de sortir nos chiens" (voir à la minute 2:36).

 

En Espagne à Lerida...(janvier 2011)

chien autobus

Deux organisations islamiques basées à Lérida ont demandé au Conseil municipal d’adopter une loi locale pour interdire la présence de chiens dans les autobus urbains et dans certains endroits fréquentés principalement par des musulmans. Selon elles, la ville devrait réglementer la présence des chiens sur la voie publique et dans certaines installations municipales afin de “ne pas offenser les musulmans". Ils poussent même l’argument jusqu’à considérer que la présence "d’animaux impurs" à leurs côtés constitue une atteinte à la liberté religieuse et au droit des musulmans de vivre conformément aux préceptes coraniques. Ils font remarquer qu’une revendication comme celle proposée a déjà été acceptée dans certaines villes européennes comme Londres, où la présence des chiens dans les autobus publics est interdite. À la question de savoir s’ils feraient une exception pour les chiens d’aveugle, la réponse a été catégorique: "Un chien, c’est un chien"...

musulmans aveugles

Publié le 13/01/2011. Source     

 

En Hollande à La Haye...(février 2012)

[Europe] Les musulmans de l'Europe ont annoncé le djihad aux chiens
Extrait : Nous savons depuis longtemps que dans l'Islam, le chien est considéré comme un animal " sale ". Une des légendes musulmanes annonce que ce quadrupède aurait mordu une fois le prophète Mohammed, c’est pourquoi tous les chiens sont maudits.

[Pays-Bas] A présent ils décrètent le jihad contre les chiens !
Extrait : C’est un représentant du Conseil municipal de La Haye, membre du parti « Démocrates Islamistes », Hasan Koutchouk, qui s’est prononcé en faveur de l’interdiction de ces animaux dans la ville, allant même jusqu’à « appeler les pouvoirs municipaux à reconnaitre que la possession d’un chien dans la mégalopole était un crime de droit commun ».

 

En Malaisie, la manifestation "caresser un chien" est une insulte à l'islam (octobre 2014)

chien 1

En Malaisie, le 19/10/2014, un événement intitulé "je veux toucher un chien" a été organisé dans un parc à la périphérie de la capitale Kuala Lumpur. Il visait à lutter contre la stigmatisation dont cet animal fait l'objet, considéré impur dans l'islam, dans ce pays d'Asie du Sud-Est à majorité musulmane. Les musulmans qui ont caressé des chiens ont aussi participé à un rituel de lavage à la fin de l'événement.

Le but était d'encourager les visiteurs à venir caresser des chiens. L'organisateur de l'événement, Syed Azmi Alhabshi, un musulman âgé de 30 ans, a expliqué que son intention était de vaincre la peur des chiens dans la population et mettre en avant la compassion pour cet animal.

chien 2

Des centaines de musulmans ont participé à l'événement. De nombreux Malaisiens, très actifs sur les réseaux sociaux, ont réagi de manière positive à l'événement."Cela fait tellement chaud au coeur de voir un changement positif dans mon pays", a écrit un utilisateur de Facebook. "J'étais très content de voir autant de chiens heureux mais avant tout la foule majoritairement musulmane d'ahérer à tout cela", a renchéri un autre.

Ce succès populaire a provoqué la colère de certains responsables religieux. "N'essayez pas de créer une culture opposée à l'islam", s'est emporté Nooh Gadut, un leader musulman cité par des médias locaux, affirmant qu'un tel événement était une tentative d'insulter des religieux. Les autorités ont donc décidé d'ouvrir une enquête.

Publié le 21/10/2014, Source               

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 14/11/2014 18:54
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !