Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Lois infantilisantes et abrutissement des masses [Actualité Générale]





Lois infantilisantes et abrutissement des masses
#1

Lois infantilisantes et abrutissement des masses


L’infantilisation s’infiltre dans les moindres recoins de notre vie, instillée par un arsenal législatif
qui n’en finit pas de s’étoffer et qui nous brinquebale dans une dichotomie permanente.

Fumer, c’est pas bien. Une chance sur deux d’y laisser sa peau. L’alcool doit être consommé avec modération. Il faut manger cinq fruits et légumes par jour. Éviter les boissons sucrées et les graisses saturées. Boire au moins un litre d’eau par jour. Et, surtout, bouger ! Faire du sport. N’être ni trop gros, ni trop maigre. Attacher sa ceinture de sécurité, ne pas téléphoner en conduisant, ne pas rouler trop vite, ne pas oublier de passer son contrôle technique. Les antibiotiques, c’est pas automatique. En revanche, vous pouvez continuer à vous gaver d’antidépresseurs et à picorer des anxiolytiques comme des Smarties, du moment que ça vous maintient opérationnel pour turbiner et faire prospérer les labos.

L’infantilisation s’infiltre dans les moindres recoins de notre vie, instillée par un arsenal législatif qui n’en finit pas de s’étoffer et qui nous brinquebale dans une dichotomie permanente. Le tabac tue mais demeure en vente libre. On nous met en garde contre l’obésité et la malbouffe ; les denrées industrielles bourrées de produits chimiques, de sucre, de sel, de gras sont vivement déconseillées mais colonisent les rayons des supermarchés et rivalisent d’offres promotionnelles, tandis que les aliments frais, surtout s’ils sont bio, deviennent inabordables pour les moins fortunés. On veut lutter contre l’anorexie dans une société aliénée par l’apparence, où des bimbos filiformes s’affichent sur des panneaux publicitaires en 4 x 3. On nous incite à acheter des voitures mais on nous accuse de polluer quand on s’en sert. On nous rend esclaves des smartphones mais on proscrit les kits mains libres au volant (sauf Bluetooth, histoire de ménager la chèvre et le chou).


A lire aussi;

La France discount UMPS
Le néo-nihilisme, nouveau mal français : quelles réponses ?
Légitime défense et défense immunitaire : tout peuple qui se renie disparaît
Quand l'UE et le gouvernement n'empoisonnent pas votre existence, ils vous empoisonnent tout court !
L’embrigadement de notre jeunesse par les programmes d’histoire-géographie du lycée
Livre : Jean-Yves Le Gallou présente « La désinformation publicitaire »
La grippe a tué comme jamais. À qui la faute ? (19000 morts supplémentaires cet hiver)
La répression routière écoeurante et scandaleuse de l'Etat Français - Réagissez !
Le prix du pétrole a baissé de 50 %, mais pas le litre à la pompe !
Panique en France : le don du sang pourrait ne plus être gratuit !
Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ? Vidéo fabuleuse à voir & partager !
Paie mougeon de Français, paie ! Fourrière, jusqu'à 375% d'augmentation - Vive l'UMPS !
Des agriculteurs au bord de la crise de nerfs
Pourquoi les Français détestent-ils les journalistes ? ... La Tyrannie Médiatique
Internet "Censure d'Etat" : La France surveille les internautes sur Facebook
Quand l’Etat PS formate nos gosses dès l’école primaire
Comment abattre la tyrannie médiatique
« Crise financière/ Pourquoi les gouvernements ne font rien / Un banquier sort du silence »
Ces milliers de milliardaires qui se gavent, tandis que des millions de pauvres crèvent...
Retraites UMPS : 1200 euros de pension après un mandat de 5 ans... Et pour le peuple ?

Qu’est-ce qui nous amène à nous infliger des substances nocives dont nous ne connaissons même pas la composition, à manger n’importe quoi, à conduire n’importe comment ? Quel réconfort y puisons-nous, quelle frustration y comble-t-on ? Nous sommes assujettis à un environnement fait d’addiction, de surabondance, de superfétatoire qui nous pousse à consommer toujours plus et à nous cultiver toujours moins. À ne pas être capables de penser ou d’agir par nous-mêmes, d’assumer nos actes. Continuez, bonnes gens, à bousiller votre hygiène de vie, mais pas trop quand même, car il ne faudrait pas que vous coûtiez ensuite en soins médicaux à la collectivité. Les lois sont là pour baliser votre déchéance.

Cette société de l’abrutissement, qui prodigue en boucle de bons conseils, des recommandations, des principes de précaution, des prohibitions, du prêt-à-penser hypocalorique, de l’information prémâchée, du manichéisme lyophilisé nous plonge dans une forme de léthargie docile, propre à mieux nous faire accepter notre sort sans broncher. Péchez par insoumission et l’on vous culpabilisera de ne pas voter pour le bon parti. De l’école à la maison de retraite se retrouve-t-on dépouillé de son autonomie intellectuelle.

On ne saurait reprocher à un gouvernement de lutter contre des dangers qu’il a lui-même laissés proliférer, voire encouragés, malgré toute l’hypocrisie de cette supposée bienveillance. Mise en place de paquets de cigarettes neutres, interdiction des mannequins faméliques, taxes sur les sodas, si elles peuvent s’avérer efficaces, ne constituent qu’une goutte d’eau dans un océan d’aberrations consuméristes. Éduquer, responsabiliser, restituer à l’individu son libre arbitre, son esprit d’initiative, sa capacité à raisonner serait un objectif autrement plus ambitieux. Mais le veut-on vraiment ?

 

Journaliste

Publié le: 06/04/2015 07:47
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !