Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Toulouse : les nuits d’émeutes se multiplient, les zones de non-droit aussi ! [Actualité Front National ]





Toulouse : les nuits d’émeutes se multiplient, les zones de non-droit aussi !
#1

Julien Leonardelli - Front National patriote

Depuis plusieurs semaines, nous assistons dans toute une série de quartiers toulousains dits « sensibles » à une multiplication d’émeutes. La nuit dernière, c’est encore une fois celui du Mirail qui a été le théâtre de violentes échauffourées. Une cinquantaine d’individus s’en sont pris aux forces de l’ordre, venue procéder à une interpellation à l’issue d’une course poursuite après le vol d’une voiture.

La venue du Premier ministre, Manuel Valls, pris en flagrant délit d’impuissance la semaine passée, n’a strictement rien changé à l’expansion de zones de non-droit à Toulouse.

Le Front National de la Haute-Garonne tire la sonnette d’alarme et s’inquiète de voir que pour ce gouvernement, comme le précédent, la sécurité semble être la dernière des priorités.

Contrairement à nos dirigeants politiques nationaux ou locaux, qui se refusent à faire le bon diagnostic, les délinquants ont très bien analysés leurs discours et compris que le laxisme était la règle d’or. Ces derniers savent pertinemment qu’ils se trouvent en situation d’impunité totale, et donc de domination.

Loin de l’angélisme perpétuel d’une classe politique et médiatique complètement déconnectée des réalités, nous affirmons des principes clairs : refus d’une immigration massive qui accroît l’insécurité, tolérance zéro partout, renforcement des moyens des forces de police et de gendarmerie pour assurer la reconquête par la République française de chaque mètre carré du territoire national, application des peines par la refonte de la formation des juges et la construction de 40 000 places de prison.

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/07/2015 15:12
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !