Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re: COP 21: un lien entre migrations & terrorisme reconnu implicitement, ... [Actualité Générale]





COP 21: Décryptage d'une escroquerie planétaire
#1

COP 21 - Décryptage d'une arnaque planétaire

Depuis quelques jours, on nous serine l’affirmation de l’OMM, Organisation Météorologique Mondiale, selon laquelle « 2014 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée« .
Un esprit critique se pose tout de suite deux questions : plus chaude par rapport à quoi ? Et, quelle est cette organisation au titre ronflant ?
Là, on va de surprise en surprise.

D’abord, « jamais enregistrée » se réduit à la période 1900-2015. Cela permet de ne pas citer les étés du Xe au XIIe siècle au cours desquels il est arrivé qu’en Mayenne la Sarthe aux bords de laquelle poussaient des oliviers soit à sec, où la vigne était florissante en Angleterre, où le Groenland était couvert de prairies, de forêts et exportait du blé vers le Danemark.
Ensuite, l’année 2010 est prise comme référence de l’été le plus chaud. 2014 ne le dépasse que de 0,02° et, en France, personne n’a remarqué qu’il fût spécialement chaud. Dans beaucoup de régions il fut plutôt perçu comme un été « pourri » au cours duquel les nappes phréatiques se remplirent, ce qui n’entraina aucune alerte sécheresse ou déclaration de catastrophe naturelle.

L’OMM siège à Genève. C’est un organisme américain, rattaché formellement à l’ONU, qui fait la promotion d’une agence de communication « Climate Control ».
Échange de bons procédés, Climate Control aide financièrement l’OMM.
Pourtant, Climate Control est une ONG à but non lucratif qui abreuve les médias d’informations où le catastrophisme et le pessimisme climatique sont mis en avant, et les énergies renouvelables comme la potion magique qui sauvera l’humanité.

Le siège de l'OMM à Genève
Le siège de l'OMM à Genève

Rien de scientifique là dedans, Climate Control se limite à réécrire – en les vulgarisant, selon une démarche marketing écartant tout aspect positif du réchauffement -, des textes pêchés dans la littérature scientifique. De plus, elle envoie à ses clients au moins un tweet par heure sur des faits divers climatiques toujours présentés comme des catastrophes.
Comment peut-elle fournir gratuitement des informations prémâchées à tous les médias américains ? Là il faut encore faire preuve d’esprit critique pour réponde à cette troisième question.

Climate Control (CC) a été créée en 2007 par la Fondation Schmidt. Celle-ci tient son nom d’Eric Schmidt, vice-président de Google.
Google verse à CC d’impressionnantes quantités de dollars, défiscalisés puisque destinées à une fondation.

Où est l’intérêt de Google dans l’opération est la quatrième question à se poser.
Google est une société qui gagne énormément d’argent et cherche à le faire fructifier, c’est normal, en le réinvestissant pour éviter de payer trop d’impôts.
Le secteur industriel qu’elle a choisi (parce qu’il lui a paru le plus prometteur) est celui des énergies renouvelables, éoliennes, solaire, géothermie, etc.
Et pour que le secteur prospère et soit rapidement rentable, quoi de mieux que d’en faire la promotion dissimulée sous une autorité onusienne qui lui donne une caution officielle ?

D’où ce montage financier astucieux : une société capitaliste réalisant de gros profits les place dans une fondation exonérée d’impôt, laquelle finance ainsi un organisme à but non lucratif qu’elle a elle-même créé, exonéré d’impôt lui aussi. Organisme qui se sert alors de cet argent ainsi blanchi pour inonder d’informations truquées les médias et l’OMM qui, n’étant pas assez riche et manquant de personnel scientifique pour les contrôler, les valide et s’en sert pour justifier le développement d’une industrie qui appartient en grande partie aux capitalistes initiateurs de cette chaîne devenue officiellement vertueuse, qui leur permet de générer de plus gros profits !

A lire aussi:

I Media, le décryptage de la propagande médiatique
L'Etat français complice de groupes criminels - Jean-Loup Izambert
Hollande, tu peux virer tes potes islamistes d'Arabie Saoudite, leur or noir pollue autant qu'eux... 
[Belgique] Les immenses dégats du traitre Di Rupo et de sa clique de mondialistes dont ils ne parlent jamais !
Le patrimoine français gravement menacé par les éoliennes !
Marine Le Pen : La vérité sur les dangers du Traité Transatlantique (26 articles)
OGM: Pas marre de ces traitres élus et non-élus qui se coalisent pour empoisonner nos peuples ?
2005-2015 - Le "NON" 10 ans après : Une première victoire des peuples européens sur le fédéralisme (8 articles)
Lois infantilisantes et abrutissement des masses
La grippe a tué comme jamais. À qui la faute ? (19000 morts supplémentaires cet hiver)
Saloperie de Monsanto ! Pétition : " Stoppons l’usine de semences mutantes "
Les socialistes tueraient père et mère pour éliminer le FN : la preuve

La répression routière écoeurante et scandaleuse de l'Etat Français - Réagissez ! (17 articles)
Pétition - Emballages: des hydrocarbures qui migrent dans l'alimentation, et du bio contaminé...
Graisses, sucres, viandes, ... : la mort à table

Quand l'UE et le gouvernement n'empoisonnent pas votre existence, ils vous empoisonnent tout court !
Mediator, le laboratoire condamné. Mais à quand l'implication des ministres concernés ?
600 croix blanches en mémoire de nos agriculteurs qui se suicident
Pourquoi les gouvernements sont si obsédés à nous injecter des vaccins ?
Sauvez les fonds marins: une réserve marine de la taille du Mexique !

Les gouvernements et les partis écologiques sont enchantés de cette magouille financière. Elle leur permet de justifier des taxes nouvelles, comme celles que vous pouvez voir sur vos factures EDF, des taxes carbone, de justifier leur politique de remplacement de l’énergie nucléaire (qui ne produit pas de rejets de CO2) par des énergies plus polluantes comme le gaz naturel quand il vient de Russie ou d’Algérie, de schiste quand il est américain (le charbon et la tourbe ultra polluants en Allemagne), de justifier le subventionnement des éoliennes produisant un Kwh deux fois plus cher que le Kwh nucléaire, lequel, étant pris en compte dans les facture d’électricité en fait monter le total, lequel étant assujetti dans sa totalité à la TVA, bien qu’il soit à plus de 25 % constitué de taxes, rapporte gros à l’État (et à la CGT qui en prélève 1 % au passage).

Chers lecteurs contribuables pardonnez cette vulgarité, mais est-ce que, surtout si vous êtes de gauche, vous ne vous sentez pas un peu couillonnés ?

En 2014, l’OMM a invité dans un luxueux hôtel de New York les présentateurs météo des chaînes américaines pour les inciter à utiliser les produits de Climate Control.
Qui a payé déplacements, nuitées et défraiements ? Google.
En France, Climate Control s’appelle Climate Central, association subventionnée par nos impôts, qui se réfère à l’OMM pour justifier la pression qu’elle exerce sur les présentateurs météo pour qu’ils acceptent ses éléments d’information, lesquels reçoivent, en plus, des « éléments de langage » fournis par l’Elysée qui incluent des incantations à la gloire du président.

Google n’est pas seul en cause.
En Chine, plus gros pollueur mondial, c’est une autre antenne onusienne, à l’origine du GIEC qui n’est qu’une agence de communication comme Climate Control, qui a créé le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).
Le PNUE a financé un colloque sur le changement climatique. On y a parlé inondations, sécheresses, canicules, vagues de froid et typhons catastrophiques. Ces catastrophes climatiques sont connues des Chinois depuis des siècles, bien avant l’industrialisation de la Chine, mais l’on s’est bien gardé de dire que ni leur nombre, ni leur violence n’ont augmenté et que les dégâts plus grands qu’elles provoquent sont dus uniquement au fait de l’urbanisation et de la densification extrême de la population chinoise.
Ce colloque a été financé par le géant chimiste Bayer.

Où y trouve-t-il son intérêt ? Il  espère pouvoir augmenter sur le marché chinois ses ventes de biocarburants produits avec des végétaux alimentaires (maïs…) pour la production desquels on déboise à tours de bras, ses OGM résistant aux inondations, à la sécheresse et à la chaleur.
BASF opère de même pour l’Amérique du Sud et l’Afrique.
De retour de Chine, le président s’est félicité des bonnes dispositions chinoises envers COP21 où Fabius a invité tous les lobbyistes de ces multinationales qui auront ainsi la possibilité de négocier aves les présidents des pays présents de juteux contrats.

Il y a beaucoup de météorologistes honnêtes à Météo France. Pourquoi se laissent-ils manipuler ?
Parce que Michel Sapin, pour s’assurer de leur docilité, les menace de réduire dès 2016 leurs budgets de 3 % et leurs effectifs de 2 %. Depuis ils exécutent à la lettre les consignes de l’Élysée, voire même les anticipent pour les plus serviles.

Sources : Climat investigation de Philippe Verdier, EDF, BFMTV, impôts.gouv

L’Imprécateur - Minurne Résistance




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/11/2015 22:49
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:La COP 21, c’est le bourrage de crâne de la propagande socialo-réchauffiste
#2

Les grands traitres de France: Cazeneuve Valls Hollande

La propagande réchauffiste est toujours bien vue des médias, surtout quand il s’agit de faire bonne figure pour se pavaner sur les plateaux gauchisants de la télévision médiocre et faire diversion à propos des échecs de la république socialiste dans tous les domaines. C’est pourquoi, la critique déterminée du bourrage de crâne de la propagande réchauffiste est de plus en plus nécessaire. C’est aussi le risque de se confronter à un climato-scepticisme de plus en plus répandu au sein des milieux informés, les plus critiques de la société française, toujours en mal d’acceptation des mensonges et en refus d’assimilation de la propagande du GIEC.

Pour les médias collabos de la gauche des bobos friqués, la seule vérité politiquement correcte, c’est seulement la répétition de la propagande réchauffiste pour assurer le bourrage de crâne. C’est seulement du « pur bavardage » bobo-socialo-pseudo-mondain sûrement « de gauche » ! L’essentiel pour nous est de refuser toute compromission avec ces bobo-socialo-réchauffistes ! Il faut refuser de prêter la moindre oreille naïve et compatissante à ces bavardages dérisoires. Ces mystifications réchauffistes sont proprement inadmissibles.

A lire aussi:

COP 21: Décryptage d'une escroquerie planétaire

Lu dans le HuffPost du 02/11/2014 : « Réchauffement climatique: ce qu’il faut retenir de l’alarmant rapport du GIEC ! » Un nouveau rapport sur le réchauffement climatique a été publié dimanche 2 novembre par le GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat). Il affirme que les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont atteint les niveaux les plus élevés « depuis 800.000 ans ». Où sont les preuves ? « 800.000 ans », c’est pas rien et ça doit sûrement impressionner le peuple si ignorant !

Le dernier rapport du GIEC, encore une escroquerie intellectuelle ? La presse manipulatrice reprend les prédications apocalyptiques du GIEC, dans le but d’affoler les populations : « Le GIEC est de plus en plus alarmiste quant aux avancées du changement climatique et ses conséquences de toute nature !

Le HuffPost propose le résumé suivant : « Le rythme actuel des émissions de gaz à effet de serre aura des impacts « graves, étendus et irréversibles ». La région arctique continuera à se réchauffer plus rapidement que la moyenne de la planète. Les vagues de chaleur seront plus fréquentes, les vagues de froid moins fréquentes sur la majeure partie de la planète. Les changements concernant les précipitations ne seront pas uniformes : précipitations en hausse dans les régions humides et en baisse dans les régions sèches.

« L’océan va encore se réchauffer et s’acidifier. L’élévation du niveau des mers va se poursuivre à un rythme encore plus élevé. Le volume des glaciers, à l’exception de l’Antarctique, devrait baisser. Risques accrus d’extinction pour de nombreuses espèces qui ne pourront « se déplacer assez vite pour s’adapter« …

YAKA-Y-CROIRE ! Évidemment, aucun impact sur l’environnement et le climat par la destruction des milieux naturels n’est évoqué « du seul fait de la surpopulation« . Ce risque très réel est « tabou » pour la pensée socialo-populiste immigrationniste politiquement correcte, évoqué clairement par le commandant Cousteau !

Avec Laurence Caramel (Le Monde des 02 et 03.11.2014), le spectacle réchauffiste continue :

« GIEC, à chaque nouveau rapport, des mises en garde plus incontestables« . À ce que l’on comprend, les mises en garde des rapports parus précédemment sur le « Climat » n’étaient pas assez « incontestables« .

« Les scientifiques (subventionnés) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat  (GIEC) ont envoyé un nouveau « coup de semonce«  aux gouvernements le dimanche 2 novembre 2014 !

« Leur cinquième rapport sur le changement climatique… n’apporte pas d’éléments nouveaux depuis septembre 2013, il « confirme la gravité«  de la situation et souligne la responsabilité des États

Ce qui permet au secrétaire, inutile et provisoire, des Nations Unies, Ban Ki-moon, de « dire quelque chose », lui qui, comme Hollande, n’a « jamais rien à dire » ! Le moraliste général des Nations Unies a prononcé ces mots : »La science a parlé. Il n’y a aucune ambiguïté sur son message. Les gouvernements doivent agir. Le temps joue contre nous« . Intéressante, cette science « qui parle« . C’est vrai que le temps joue contre nous, car « le temps qu’il fait » peut gâcher nos vacances, mais aussi, il est certain, qu’avec les prophéties des médiocres du GIEC, comme avec la politique de Hollande, « l’audacieux inutile », nous sommes tous foutus !

Dès 2001, les activistes auto-proclamés soi-disant experts en mensonges pompeux, à propos du soi-disant dérèglement climatique, toujours supposé d’origine humaine, affirmaient sans preuve l’existence de « preuves nouvelles et robustes indiquant que l’essentiel du réchauffement des cinquante dernières années était attribuable aux activités humaines« . Si « la fonte des glaciers » permet déjà une prise de conscience de la réalité concrète du changement climatique, en quoi est-elle « attribuable aux activités humaines » ?

De même, le spécialiste de l’incompétence de la politique étrangère des États-Unis, Kerry le clown, a mis en scène l’image désastreuse et misérable de la gesticulation étrangère du clown des « États-Unis de la décadence » sur le plan des relations internationales notamment au Middle-East ! On a lu dans la presse :

« Quelques minutes après la parution du texte, « Kerry (le clown« , soit le secrétaire d’État américain à la gesticulation de l’incompétence) a fustigé « ceux qui en décidant d’ignorer ou de « contester la science« , qui est clairement exposée dans ce rapport, nous mettent tous en danger, ainsi que nos enfants et petits-enfants« .

Comme on le voit, la politique étrangère des États-Unis, avec les gesticulations médiatiques de Kerry le clown, n’a pas le monopole de l’incompétence. Aussi, les ministres des Affaires étrangères et de l’Écologie socialiste en France, ont appelé, à la suite des États-Unis, à « une mobilisation universelle et immédiate » sur le changement climatique, « une menace grave pour la biodiversité, la sécurité alimentaire et la santé« . (Lire le Figaro du 02/11/2014). On lit aussi, publié le 03-11-2014 dans L’Obs :

« Les éditorialistes se font l’écho des experts sur le climat, qui ont délivré un « message alarmiste » dimanche » (02/11/2014) : « Au lendemain de la publication par les experts sur le climat d’une évaluation mondiale alarmante : « Apocalypse climatique », « défi immense », « signal d’alarme« … etc. etc.

Le GIEC est une officine de propagande, soutenue par la médiocratie des fonctionnaires planqués de l’ONU, qui nourrit et rassemble des oiseaux de mauvais augure. Le Groupe intergouvernemental d’activistes auto-proclamés, en matière de politique climatique, ces soi-disant experts, sont les nouveaux prophètes qui se lamentent sur l’évolution catastrophique du climat et qui nous menacent des hypothétiques risques mortels « des changements climatiques » pour la survie de la planète Terre, de l’espèce humaine et du Cosmos !

Les prédications apocalyptiques du GIEC sont systématiquement relayées par les médias des bobos incultes, et leurs experts en bavardages, qui sévissent sur les plateaux des télés « attirées par l’audience » pour tenir des propos toujours plus insignifiants et se faire valoir pour justifier leur inconsistance et leur médiocrité intellectuelle. La plupart des plateaux de télévision sont devenus des lieux de propagande de type publicitaire, pour « vendre de la peur » et propager toujours plus d’idéologie réchauffiste « pour faire de l’audience ».

C’est pourquoi les plateaux des télés proposent toujours une mise en scène médiatico-émotionnelle et font la démonstration de la médiocrité généralisée du GIEC, formatée pour être diffusée par toutes les télés de consommation de masse. Et c’est pourquoi l’audimat des télés a toujours besoin des rapports du GIEC sur le changement climatique, pour faire des prophéties très profitables à la manne des publicités mensongères, dignes de la mise en scène de la météo, sur les plateaux de la télé, qui nous « prédit le temps d’hier » !

La politique de culpabilisation des masses encourage la mise en scène du dérèglement général de la vie sociale par « l’immigrationnisme à marche forcée », au même titre que le dérèglement général du climat soi-disant de cause humaine. Le discours apocalyptique du GIEC, utile aux manipulations politico-médiatiques à propos de « l’immigrationnisme », rappelle au bon peuple, soumis à la dictature idéologique de l’État-PS, la culpabilité inhérente à la « connaissance de la mystification socialiste du GIEC« , selon le « mythe du péché originel » qui doit chasser les masses d’un illusoire paradis terrestre, disparu à jamais avec Hollande.

Dans son autobiographie, « Long Walk to Freedom« , Nelson Rolihlahla Mandela, de son nom de clan « Madiba« , cite la critique « d’hommes (politiques) vains et égoïstes qui placent leurs intérêts au-dessus de ceux des gens qu’ils prétendent servir.

« D’après moi, la politique, ce n’est qu’un racket pour voler de l’argent aux pauvres. » C’est pourquoi, la mystification réchauffiste prépare toujours plus de « nouvelles éco-taxes« , pour la « confiscalisation » socialiste.

De là, on peut craindre le risque du retour du spectre des méthodes de gouvernement fascisantes.

On ne peut nier que le gouvernement de l’État-PS se soit engagé sur un terrain politique dangereux à l’égard de la liberté d’expression. La dénonciation du climato-scepticisme des intellos réac, par la propagande socialo-réchauffiste, aboutira, tôt ou tard, à donner aux socialises le bâton pour se faire battre électoralement.

Dr Thierry Michaud-Nérard




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 12/11/2015 02:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: COP 21: un lien entre migrations & terrorisme reconnu implicitement, ...
#3

... à travers le changement climatique !

Mireille D'ornano Député français au Parlement européen

A l’approche de la COP 21, il est annoncé que le climat et le terrorisme seraient les deux revers d’une même urgence : « deux grands défis au XXIe siècle » d’après Laurent Fabius ou encore « une question de sécurité de la planète » pour Ségolène Royal. Tous reconnaissent un lien évident entre changements climatiques et migrations. Aujourd’hui, il est même suggéré à plusieurs reprises un lien entre changement climatique et terrorisme.

Mais d’où cette relation de cause à effet peut-elle provenir si ce n’est des migrations ? Alors qu’il est pourtant criant de vérité, cet aspect n’est évoqué qu’à demi-mot.
On se souvient du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon associant sans hésiter la crise du Darfour et les tensions entre nomades et sédentaires au réchauffement de la région. De même, la rébellion syrienne de 2011 aurait pris en partie ses origines dans la plus grave sécheresse jamais connue.

Pourtant, en Europe, à la suite d’attentats sans précédent, il est tabou d’évoquer le lien entre les migrants et le terrorisme, mais il est demandé d’accueillir ces derniers qui affluent. En réalité, la logique de nos dirigeants, ne répond à aucune logique. Ce qu’ils s’apprêtent à affirmer lors de la COP 21, pour le reste du monde, ne semble pas, selon eux, s’appliquer à la crise que nous vivons.

Il est temps d’appliquer le principe de précaution, souvent invoqué dans le domaine de l’environnement, à l’afflux démesuré des migrants. À la suite des attentats de Paris, Marine Le Pen l’avait clairement demandé, espérons que nos élites l’écouteront.

Communiqué de presse de Mireille d’Ornano, Député français ENL au Parlement européen




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 26/11/2015 01:00
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !