Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Laïcité et abattage rituel [Halal - Bien être animal ]





Laïcité et abattage rituel
#1

Laïcité et abattage rituel - Europe des traitres

La laïcité est instituée par la séparation de l’Église et de l’État depuis le concordat de 1905. Alors comment expliquer que le « all » Halal soit accepté en Europe et particulièrement en France ?

La laïcité arrange ou dérange selon les circonstances. Aujourd’hui, c’est la liberté de culte qui s’impose. La bataille s’organise entre les anticléricaux et les croyants de tous les horizons.

Le « all » Halal domine nos abattoirs, sur fond de gros sous ! L’État laïque n’y trouve rien à redire quand le marché du Halal explose !

À quand l’affichage « all » Halal sur nos emballages ? Le consommateur est pris au piège, pigeon d’une république qui se démet de son principe de laïcité lorsque cela l’arrange.

Le consommateur ne sait rien. On lui impose, de facto, de manger Halal.

En 2009, la Belgique et plus particulièrement la Wallonie défendait déjà le Halal en s’arrogeant une « certification Halal » sur les produits à l’exportation (European Islamic Halal Certification).

L’Agence Wallonne pour l’Exportation basée à Bruxelles attire ainsi les clients des communautés musulmanes, et le club Halal se porte comme un charme !

Déjà, en 2009, le marché Français était estimé à 4 milliards d’euros. En 2013, le marché français explosait avec plus de 10 % de croissance, plus de 12 % aujourd’hui et plus de 6 milliards d’euros. Le marché du Halal représente 17 % du marché mondial.

La France est le premier consommateur européen de Halal, puis viennent l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La viande représente 88 % des produits Halal. Les cahiers des charges de certains produits sont visés par la Grande Mosquée de Paris qui se fait rémunérer pour ses services « certifiés Halal ». Ces produits sont en général plus chers par kilogramme de viande, mais les abattoirs ne peuvent pas organiser deux circuits d’abattage, pour des raisons économiques, alors la majorité se soumet aux règles de l’abattage rituel, propre aux préceptes du Coran.

Savez-vous que les bêtes avant de souffrir et de mourir indignement sont bénies par un Imam payé pour la cause ?

Quand la religion se mêle à l’argent, la laïcité de la république est l’arlésienne des anticléricaux et des non musulmans ! Nous devons imposer au législateur d’interdire l’abattage rituel en France et en Europe.


Publié le: 15/06/2016 00:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !