Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Les Stéphanois paieront 80.000 euros pour dépolluer l’abattoir halal de Perdriau [Halal - Bien être animal ]





Les Stéphanois paieront 80.000 euros pour dépolluer l’abattoir halal de Perdriau
#1

Perdriau aid et communautariste musulman

La nouvelle est tombée lors du Conseil municipal du 4 juillet  http://www.saint-etienne.fr/deliberation. Non seulement l’ardoise s’élèvera, au bas mot à 80 000 € pour l’Aïd 2015, mais le maire annonce que l’abattoir poubelle est reconduit pour le prochain Aïd 2016.  A moins d’un an de la présidentielle et des législatives, Gaël Perdriau (Les Républicains) qui dirige aussi la Communauté urbaine Saint-Etienne Métropole, reprête allégeance au rite mortel coranique, à l’instar des leaders de son parti. Il confirme une fois encore que l’intérêt communautariste musulman prime la gestion de la ville.

A lire aussi: Tout sur le halal

Et pour faire passer la pilule, le maire a conçu un artifice : l’artiste Assan Smati – illustre – selon le camelot Perdriau, a bien voulu être intéressé par la friche dite Halle Freyssinet pour un futur atelier créatif. Gratos sous-entendu, car les vestiges minés et miniers lui seraient octroyés à la moitié du prix estimé par les Domaines. Joli tour de passe-passe pour avantager le déjà séduit plasticien habitué des musées dits d’art moderne et créateur de la douteuse paire de chevaux bleus en gare SNCF de Saint-Etienne.

Bref, la célébrité Smati, que vont découvrir nombre de Stéphanois considérés politiquement comme incultes – mais cochons payants – est l’artiste bien comme il faut pour soutenir Perdriau. D’ailleurs les plasticiens n’ont – ils pas largement été courtisés et subventionnés par son prédécesseur, l’ex-maire toujours sénateur socialiste, Maurice Vincent?  Serait-ce pour leur vision sociale très aseptisée et récupérable?

N°160641Urbanisme opérationnelSite Couriot – Rue de l’Apprentissage : vente de la Halle Freyssinet à Monsieur Assan Smati afin de créer un atelier de création artistique – Approbation.

Décidément l’été est la période de prédilection du maire pour asséner des mauvais coups à ses concitoyens.

Quelques jours après leur avoir souhaité de bonnes vacances dans son magazine de propagande municipal, Gaël Perdriau récidive. Non seulement le scandale dérogatoire-permanent du massacre rituel des moutons dans des conditions épouvantables va se reproduire, et dans la même friche industrielle pourrie, mais les Stéphanois paieront la note. A savoir, a minima 80 000 € pour la dépollution de l’édition 2015, pour laquelle des procédures sont en cours, lancées alors par l’association Vigilance Halal  http://vigilancehallal.com et relayées par  http://ripostelaique.com/author/jacques-chassaing

Inutile de dire que la nouvelle qui vient de tomber va faire l’objet d’un examen attentif des avocats du Dr Alain de Peretti, président de cette association de protection et respect de l’animal et du consommateur.

Qui sait même si la très médiatique association L214 ne s’emparera pas de l’affaire?

Toujours est-il que dès septembre 2015, outre les aspects opaques des décisions municipales et préfectorales pointées, Vigilance Halal avait mis en garde sur des contaminations supplémentaires concernant la tremblante du mouton et son prion probablement transmissible à l’homme, comme pour la vache folle et la maladie neuro dégénérative mortelle de CreutzfeldtJakob (MCJ). Un sol ainsi contaminé, le reste pendant 70 ans. Des constats le prouvent dans des bergeries ou sont mortes des brebis, des années après la survenue du prion dans un environnement pastoral. C’est dire. Et c’est dire aussi que pareille concentration, rue de l’Apprentissage à Saint-Etienne, est folie sanitaire.

Rappelons que, à la demande du Dr de Peretti, le Dr Jean-Louis Thillier  spécialiste chercheur et expert européen en risques et sécurité sanitaire est venu donner une conférence « Mouton fou et maladies neuro dégénératives humaines – antibio, résistance et intelligence bactérienne » à l’Université Jean-Monnet de Saint-Etienne.

Rappelons également que bien des responsables de location de salles n’avaient pas daigné donner suite aux demandes de devis pour cette conférence.

Rappelons enfin qu’aucun des médias locaux soumis au pouvoir n’ a voulu relayer l’événement. Tout au contraire ils ont estimé que l’abattage rituel dans des locaux poubelle s’était déroulé dans des conditions globalement satisfaisantes.Tellement satisfaisantes, que tous ont omis de développer une information supplémentaire de taille. Il s’agit de la découverte d’un observateur stéphanois, a posteriori, dans les Registres des Actes Administratifs de la préfecture de la Loire : une épidémie de fièvre catarrhale ovine (FCO) dont le foyer initial dans l’Allier, se devait d’y être contenu, d’où la question des déplacements interdits des animaux dans les régions voisines, suivant un périmètre défini. Un autre point nébuleux qui illustre les « dysfonctionnements » des autorités, administrations, services et structures en charge de la santé publique  http://www.loire.gouv.fr/recueil-des- ... administratifs-r1262.html    http://ripostelaique.com/nouveaux-cas ... -le-meme-collimateur.html

Jacques Chassaing

***

Abattage halal et les traitres politiques

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 07/07/2016 17:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !