Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re: Alain de Peretti - L'Aïd : la menace sanitaire - TV Libertés [Halal - Bien être animal ]





Aïd el Kebir et Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) : nous demandons des comptes à l’Etat !
#1

Vigilance Halal

Nous pouvons tous les jours, dans les medias, mesurer la décadence de nos lois et de leur application dans tous les domaines. Et surtout lorsqu’il s’agit de l’islam…

L’épisode du burkini en est l’exemple le plus récent, et se dessine peu à peu une image de prééminence de la charia dans notre pays .Rappelons les faits : lors de l’Aïd du 24 Septembre 2015 300 000 moutons environ ont été abattus, en majorité importés de zones « contrôlées » des Balkans infectées par le virus FCO ; les contrôles laxistes y permettent des trafics de moutons venant de Turquie et même au-delà, ces animaux étant en quelque sorte « blanchis ».

Le risque d’introduction de la FCO était donc maximum et en Juillet 2015, l’administration se fendait d’une directive auprès de tous les services sanitaires pour les alerter. Pourtant début Août, la directive annuelle aux préfets concernant l’Aïd ne mentionne pas le risque FCO !

Le premier cas de FCO survient début Septembre ; seuls les éleveurs français seront concernés par les mesures de restriction des déplacements d’animaux, et l’Aïd se passera sans encombre si bien qu’un mois après le premiers cas clinique, la moitié du territoire est touchée !

Ce lien incontestable entre l’épizootie et l’Aïd engage de façon claire la responsabilité de l’Etat. Nous avons donc chargé le Dr Jean Louis Thillier, expert sanitaire reconnu au plan européen, de faire un rapport sur l’état des connaissances . Interrogé sur la très sérieuse revue Agriculture et Environnement il nous livre un réquisitoire implacable.

Le plus grave en effet est que le virus FCO pourrait contaminer l’être humain et a déjà passé la barrière d’espèce en touchants les carnivores et animaux de laboratoire. Ceci n’est pas une vue de l’esprit surtout si une autre souche était introduite cette année, par recombinaison génétique.

Nous avons remis par l’intermédiaire de l’Association Traditions Terroirs et Ruralité ces données à Me Clément, avocat spécialisé en droit de l’environnement, qui a rédigé une sommation au Ministre de l’Agriculture en date du 6 Juillet (voir ici).

Nous lui demandons de manière très logique 2 mesures complémentaires fortes : 1°) l’interdiction de toute importation de moutons et l’utilisation exclusive de moutons autochtones, 2°) l’interdiction des abattoirs temporaires qu’il est impossible de contrôler correctement et dont la multiplication anarchique pose un réel problème.

L’absence de réponse du ministère nous a amené à déposer un recours en référé suspension le 6 Septembre au Conseil d’Etat à l’extinction du délai légal de réponse de 2 mois. L’Aïd étant cette année le 12 Septembre il y a donc urgence. Nous avons également chargé Me Gilbert Collard, dans son rôle de député, de poser ces questions au gouvernement .

En conclusion on peut mesurer l’inertie et même la dhimitude de l’ensemble du système quand on sait que tous les grands médias ont reçu un dossier complet (le télécharger icii ) début Août sur ce scandale et qu’aucun n’a réagi excepté l’hebdomadaire Marianne qui va publier un article. On peut aussi s’interroger sur l’absence de réactions des organisations agricoles que nous avons toutes informées…

Alain de Peretti
Président de Vigilance Halal

***

Halal - Souffrance de l'animal - Coupables politiques


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 07/09/2016 15:36
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Alain de Peretti - L'Aïd : la menace sanitaire - TV Libertés
#2

Alain de Peretti - L'Aïd  la menace sanitaire - TBV Libertés

Depuis près de 4 ans, Alain de Peretti, président de l’association Vigilance Halal, alerte sur les dangers engendrés par l’abattage rituel. Alors que des cas de fièvres catarrhale ovine sont apparus lors de l’édition de l’Aïd 2015, les pouvoirs publics ne réagissent pas pour exiger que les conditions d’hygiène soient réunies lors des abattages massifs de moutons pendant la fête musulmane. Pour Alain de Peretti, l’Etat est complice de ces dérives en les tolérant de facto pour acheter la paix sociale, piétinant au passage son devoir de faire respecter la laïcité.


https://www.youtube.com/watch?v=niR9hKOtsQE


http://www.tvlibertes.com

https://www.facebook.com/tvlibertes

https://twitter.com/tvlofficiel

Pour nous soutenir :

http://www.tvlibertes.com/don/

Ou directement via Facebook :

https://www.facebook.com/tvlibertes/a...


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/09/2016 04:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !