Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Emmanuel Macron comme candidat neuf et hors système - «une escroquerie absolue» [Actualité en France]




« 1 ... 11 12 13 (14) 15 16 17 ... 135 »

Re : Assange : WikiLeaks a trouvé des informations sur Macron dans des emails de Clinton
#40

WikiLeaks Julian Assange Emmanuel Macron Clinton

Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a affirmé au journal russe Izvestia que des emails de Hillary Clinton contenaient également des informations sur le candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron.

«Assange va jeter de l’huile sur le feu de la campagne présidentielle en France», titre, le 3 février, un des plus anciens journaux russes Izvestia. La publication laisse entendre que WikiLeaks pourrait révéler des zones d'ombre concernant l'un des favoris de l'élection présidentielle de 2017 en France.

A lire aussi:

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (61 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (28 articles)

Macron : en marche pour le pognon ! (40 articles)
En plein scandale du PenelopeGate, François Fillon est nommé... personnalité politique de l'année
Fillon : candidat de l'ultra libéralisme, de l'invasion migratoire, de la dette publique, du chômage (61 articles)
Primaires PS : Valls - Montebourg - Hamon - Peillon, candidats pour l'Europe des traitres (35 articles)
Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ...  (7 articles)
Que de groupes d'amitié avec les pays musulmans dans l'Assemblée Nationale !

«Nous possédons des informations intéressantes concernant l'un des candidats à la présidence française – Emmanuel Macron», a ainsi déclaré Julian Assange à Izvestia. «Ces données proviennent de la correspondance personnelle de l’ex-secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton», a-t-il précisé, en se félicitant que tout le monde ait été enthousiasmé par les dernières publications du site concernant les candidats à la présidentielle française.

Quand wikileaks s'intéresse aux candidats Presidentielle2017 Macron, Fillon, MarineLePen

Le 1er février, WikiLeaks avait déjà annoncé qu'on pouvait trouver dans ses archives près de 5 000 documents mentionnant Marine Le Pen et François Fillon, rivaux de l’ancien ministre de Finances de François Hollande à l’élection du 23 avril et tous deux actuellement au centre de scandales d'emplois fictifs. Parallèlement, le site publiait quelques extraits des courriels de Hillary Clinton et de son directeur de campagne où était évoqué le leader du mouvement En Marche ! L’un d’eux contenait une description de son profil et un autre une invitation pour un dîner organisé par Emmanuel Macron (alors ministre de l'Economie), en compagnie de Manuel Valls et de plusieurs personnalités politiques européennes.

France presidential  Emmanuel Macron dinner Valls sent invite to Hillary Clinton

Des informations qui ne risquent guère de nuire au candidat. Mais les dernières déclarations de Julian Assange aux médias russes laissent penser que des informations plus compromettantes sur Emmanuel Macron pourraient être révélées.

PenelopeGate  ECiotti sous-entend une collusion entre le pouvoir et Macron

A VOIR AUSSI :

Florian Philippot sur RTL

Florian Philippot sur RTL


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 03/02/2017 15:29
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Emmanuel Macron, c'est le système protégé par les médias
#41

Emmanuel Macron protégé médiatiquement, François Fillon
«pas un homme de système»

Emmanuel Macron, c'est le système protégé par les médias

Des figurines d'Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen lors des préparations au carnaval de Nice


Les attaques dont François Fillon est l’objet sont motivées par des animosités personnelles contre lui et la menace qu’il fait peser sur les grands équilibres du pays, estime l'essayiste Eric Verhaeghe.

RT France : A part l'affaire de François Fillon, des soupçons plannent sur Emmanuel Macron qui aurait financé sa plate-forme politique par les fonds de Bercy. Pourquoi les médias prêtent-ils beaucoup plus d'attention à l'affaire de l'ex-Premier ministre qu'à celle de l'ancien ministre de l'Economie ?

Eric Verhaeghe (E. V.) : Il y a d’abord des raisons anecdotiques qui expliquent cette différence de traitement. La première raison c’est que l’affaire Macron est sortie après l’affaire Fillon. Tout le monde parle de l’affaire Fillon, elle occupe le devant de la scène. C’est un feuilleton à rebondissements, puisque chaque semaine, voire chaque jour et toutes les heures, il y a des révélations.

A lire aussi:

Assange : WikiLeaks a trouvé des informations sur Macron dans des emails de Clinton

Emmanuel Macron est très protégé médiatiquement, alors que François Fillon
à de nombreux égards n’est pas un homme de système

La deuxième raison c’est que les montants en jeu ne sont pas les mêmes et les circonstances non plus. Entre un ministre qui utilise de l’argent – public, certes, mais dédié à des frais de réception –, et un candidat à la présidentielle donné favori qui a caché la situation de sa femme et qui tient des discours politiques contre le mensonge, on n’est pas dans le même degré d’importance.

Troisièmement, Emmanuel Macron est très protégé médiatiquement, alors que François Fillon à de nombreux égards n’est pas un homme de système, en tout cas pas un homme qui a bénéficié d'une protection semblable à celle d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a, de fait, rendu service à beaucoup de médias, et son passage comme ministre de l’Economie
s’est en effet accompagné d’un certain nombre de cadeaux faits à d’importants groupes de médias

RT France : L'ancien ministre de l'Economie est souvent qualifié de «candidat des médias». Comment l'expliquez-vous ?

E. V. : Il y a deux choses : d’abord, comme on dit, Emmanuel Macron est un bon client pour les médias, il présente bien, c’est un bon communicant, il sait ce qu’il faut dire devant les caméras et il a une popularité incontestable. Quand on fait un plateau avec lui, on est sûr d’avoir plus de spectateurs que quand on le fait avec un homme politique de moindre notoriété. Deuxième chose : Emmanuel Macron a, de fait, rendu service à beaucoup de médias et son passage comme ministre de l’Economie s’est en effet accompagné d’un certain nombre de cadeaux faits à d’importants groupes de médias, notamment à celui de Patrick Drahi, qui est devenu l’un des principaux groupes des médias en France.

Les attaques dont François Fillon est l’objet répondent aux animosités personnelles contre lui

RT France : Marine Le Pen fait également objet des révélations de Wikileaks notamment, pensez-vous qu'elle s'attirera autant d'attention que François Fillon ?

E. V. : Aujourd’hui on peut penser que les attaques dont François Fillon est l’objet sont motivées par des animosités personnelles contre lui et la menace qu’il fait peser sur les grands équilibres du pays. S'il est élu, ce sera sur un programme de réformes en profondeur susceptibles d’endiguer le déclin français. Il n’est pas impossible que les candidats qui représentent une moindre menace pour l’abaissement de la France dans le monde fassent moins l’objet de critiques ou, en tout cas, de manœuvres destiné à le déstabiliser. Il faudra voir comment se passent les prochains mois ; rien n’exclut l’apparition d’autres révélations qui transforment la campagne électorale en un véritable carnage. Pour l’instant, il faut voir ce qui va se passer. Il est sûr que la dégradation de la vie publique en France sera porteuse de conséquences extrêmement lourdes pour l’ensemble des institutions européennes. Mon pronostic est qu’en bout de course, si le climat détestable qui existe aujourd’hui en France devait se prolonger, les institutions elles-mêmes de la Cinquième République seraient remises en cause dans leur forme actuelle.

La défense maladroite de François Fillon a d’une certaine façon organisé sa propre destruction

RT France : François Fillon est en baisse dans les sondages, pensez-vous que c'est perdu pour lui ?

E. V. : Le problème est qu’aujourd’huiFrançois Fillon est son meilleur ennemi. Si, face à ces révélations François Fillon avait fait un véritable passage au confessionnal, s’il était venu devant les Français, en disant  : «Oui, la situation de ma femme n’est pas complètement claire, c’est vrai, je ne suis pas exemplaire. Je comprends que ce soit un problème pour vous, quand je serai élu, je prendrai telle et telle mesure pour éviter que cela ne se reproduise et nous allons changer le système en profondeur», il aurait pu retourner la situation en sa faveur. Mais François Fillon a tendance à expliquer que tout cela est un complot et qu’il n’a rien à se rapprocher. Il tend donc le bâton pour se faire battre. Il a annoncé lui-même que s’il était mis en examen, il renoncerait à se présenter à la présidentielle. Ainsi, il a lui-même lancé un compte à rebours qui nourrit ses ennemis dans la conviction qu’ils auront sa peau. La défense maladroite de François Fillon a d’une certaine façon organisé sa propre destruction. Je crois que cela va être très compliqué de revenir en arrière. Cela ne veut pas dire que c’est impossible, mais ses chances sont vraiment très limitées aujourd’hui. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.


RT

***

A VOIR AUSSI :

Florian Philippot sur RTL

Florian Philippot sur RTL

Nicolas Bay sur d'I>Télé

Nicolas Bay sur d'I>Télé

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/02/2017 10:35
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Emmanuel Macron comme candidat neuf et hors système - «une escroquerie absolue»
#42

Emmanuel Macron comme candidat neuf et hors système - «une escroquerie absolue»

La raison pour laquelle le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron
refuse de réveler entièrement son programme est qu'il n'a, en effet,
rien de neuf à proposer aux électeurs, selon l'économiste Dany Lang

RT France : Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’il ne dévoilerait pas son projet avant le mois de mars. Pourquoi en reporte-t-il la publication ?

Dany Lang (D. L.) : Le Gorafi disait il y a quelques jours qu’il révélerait son programme lorsqu'il serait élu. C’est à peu près cela. Cela fait quand même dix ans qu’Emmanuel Macron est à la manœuvre et il réussit à se faire passer pour un homme neuf. Il faut rappeler que Nicolas Sarkozy lui avait proposé un poste de ministre, qu’il a refusé par ce qu’il pensait pouvoir obtenir mieux. Il a ensuite été nommé rapporteur de la Commission Attali pour la libération de la croissance, qui a inspiré des propositions de loi. Sous François Hollande, Macron a été à la manœuvre dans l’ombre, puis en plein jour. Son programme économique me paraît très clair, même si l’annonce n’a rien d’officiel. Son programme est dans la droite ligne de ce qui s’est fait depuis dix ans et, au-delà, lors des trois dernières décennies. Je ne vois pas comment il pouvait rester populaire et continuer d’avoir le programme que l’on connaît, vu la popularité des politiques qu’il a inspirées. C’est une politique de l’offre, un programme en faveur des très grandes entreprises financiarisées, des grandes banques.

Il a suffisamment travaillé sous François Hollande à faire en sorte que la réforme bancaire promise par le candidat soit vidée de tout contenu. La fameuse séparation des banques de dépôts et d’investissement, défavorable aux grandes banques, a été soigneusement enterrée.

RT France : Certaines personnes qui ont rejoint son équipe, comme Jean Pisani-Ferry témoignent-elles d'une certaine statégie ?

D. L. : Cela ne m’étonne guère. C’est tout-à-fait cohérent. Jean Pisani-Ferry est depuis longtemps sur cette ligne libérale dure qui est celle d’Emmanuel Macron. Les ralliements concernent des personnes qui sont sur une ligne libérale, mais qui ne partagent pas forcément le conservatisme de François Fillon en matière de mœurs, tout en étant sur la même ligne que lui en matière d’économie.

Les idées libérales défendues par Macron  sont de vieilles recettes du XIXe siècle, recyclées,
pour être rendues plus attractives et soutenues par les médias qui appartiennent à des grands groupes


RT France : Vous avez dit qu’Emmanuel Macron était dans la politique depuis des années et pourtant dans les médias il est présenté comme un homme neuf et hors système. Pourquoi ?

D. L. : C’est une escroquerie absolue. On s’en rend bien compte en voyant ce qu’est Emmanuel Macron – il n’a rien de neuf. Il a été le rapporteur de la commission Attali sous Nicolas Sarkozy et une partie de ses propositions se sont traduites par des propositions de loi sous Nicolas Sarkozy, puis François Hollande. 

Les idées libérales défendues par Macron  sont de vieilles recettes du XIXe siècle, recyclées, pour être rendues plus attractives et soutenues par les médias qui appartiennent à des grands groupes. Il n’y a absolument rien de surprenant. Donnez-mois une seule idée neuve d’Emmanuel Macron, qui soit neuve par rapport au XIXe siècle ? 

Macron défend la vieille loi de Say, l’idée que l’offre crée sa propre demande, une idée complètement décrédibilisée lors de la crise des années 1930. Macron a quand même réussi à faire prononcer cette loi par l’actuel président de la République ! Macron, c’est la politique de l’offre, c’est la continuation des politiques de baisse des salaires, la baisse des cotisations sociales, c’est l’uberisation généralisée de la société. L’exploitation généralisée des gens qui conduisent des bagnoles, cela n’a strictement rien de neuf ! Il s’agit toujours d’accroître les profits des grandes banques et des 0,1 % les plus riches.

RT

***

A VOIR AUSSI :

Florian Philippot – Parlons-en #03 : Le référendum

Nous y voilà : la cinquième vidéo est disponible. Découvrez le numéro 03 de PARLONS-EN. Ce troisième épisode parle du Référendum à la demande de plusieurs internautes.
N’hésitez pas à la partager et à me dire dans les commentaires ce que vous souhaiteriez voir sur ma chaîne


https://www.youtube.com/watch?v=obDS4ifQb2k

 

MARINE2017.FR

- @MarineLePen

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/02/2017 11:04
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 11 12 13 (14) 15 16 17 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !