Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L'UE menace de punir les Etats qui refusent de se soumettre à l’invasion migratoire ! [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 ... 262 263 264 (265) 266 267 268 ... 318 »

Re : Calais. Migrants : la mairie se barricade pour éviter le retour de la « jungle »

Calais retour des clandestins musulmans

Alors que le Secours Catholique voulait installer des douches pour les migrants dans son local à Calais,
il a dû faire face à la mairie. Mercredi 8 février, la municipalité a décidé de bloquer
l’entrée au terrain de l’association… avec une benne à ordures.

migrants-la-mairie-de-calais-installe-une-benne-pour-bloquer-l-acces-des-douches

Depuis quelques jours, la ville de Calais assiste à un bras de fer entre la mairie et le Secours catholique. Ce dernier, qui dispose des modulaires prêtés par la municipalité, vient en aide aux migrants depuis longtemps. Cette semaine, le Secours Catholique a aussi décidé d’installer des douches, modulaires, pour permettre aux réfugiés – encore présents sur le site – de se laver. Mais alors que deux modulaires des quatre commandés ont été livrés au local du Secours Catholique, la mairie a montré son mécontentement en installant, mercredi 8 février, devant le portail de l’association une benne à ordures. Ainsi, l’accès au terrain de l’association a été condamné.

 Calais a donné sur ce sujet ! C’est terminé !

Sur France 24, Emmanuel Agius, premier adjoint à la mairie de Calais, a expliqué que le Secours Catholique avait été autorisé à ouvrir ce local afin de distribuer des chaussures et des vêtements pour les migrants à l’époque où la ‘jungle’ de Calais était encore en activité. (…) Et non d’y ouvrir des douches ».Aucune autorisation d’urbanisme, pourtant obligatoire, n’avait été délivrée, ajoute l’édile Les Républicains. Nous n’avons pas vécu le démantèlement du camp de la Lande pour revenir en arrière quelques mois plus tard et installer des douches en plein cœur de la ville, se justifie Emmanuel Agius. La mairie déplore une situation intolérable. Elle veut éviter tout retour de migrants dans le Calaisis. Calais a donné sur ce sujet ! C’est terminé !, a fustigé Emmanuel Agius. A Calais nous ne souhaitons plus qu’il y ait de camp, quel qu’il soit. C’est fini ! , a-t-il martelé.

A lire aussi :

Piégés par le froid de Belgrade, des migrants commencent à construire de nouvelles jungles de Calais
Non, traître Valls, demain les clandestins de Calais ne seront pas français
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (793 articles)

De son côté, le Secours Catholique se montre têtu, ne voyant pas en quoi ces douches sont une menace pour la tranquillité de la ville. Dénonçant le retour du délit de solidarité, l’association estime que la mairie n’a pas à bloquer l’accès à un terrain privé. Nous nous attendons à ce que la municipalité prenne un arrêté afin de nous interdire de continuer notre travail. Nos avocats le contesteront devant la justice s’il le faut, a déclaré le président du Secours Catholique du Pas-de-Calais, Didier Degremont, à l’Obs. Nous sommes en effet déterminés à mettre en place ces modulaires, a-t-il ajouté.

Source


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 12/02/2017 09:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Viols d'enfants et de femmes dans le camp de Grande-Synthe

viols des enfants et femmes dans le camp de Grande-Synthe
Près de Dunkerque, le camp de Grande-Synthe est le théâtre d'agressions sexuelles de plus en plus fréquentes,
notamment sur les plus vulnérables : femmes et enfants

La situation décrite par les volontaires dans le camp de réfugiés près de Dunkerque est alarmante : agressions sexuelles, prostitution forcée, viols d'enfants... Face à la recrudescence des violences, les bénévoles eux-mêmes sont désemparés.

Des femmes et des enfants sont agressés et violés régulièrement par des trafiquants à l'intérieur du camp de réfugiés de Grande-Synthe, où il sont souvent des proies facile, selon plusieurs bénévoles qui ont répondu à The Guardian.

Calais  la mairie soupçonne des migrants de mettre en place un squat

A lire aussi :

Refoulée au camp de Grande-Synthe, Marine Le Pen dénonce la «folle politique d'immigration»
Marine Le Pen et l'hypocrise des médias bien-pensants
Plan d’aide de Londres : 35 millions d’euros pour envoyer les migrants en Asie et en Amérique l
La Cour européenne obligerait chaque pays européen a ouvrir les frontières à tous
Donald Trump envisage un nouveau décret anti-immigration
Les Roms délinquants demandent l’asile politique !
Catastrophe pour les bobos : la matraque n’a pas violé Théo !
Sondage: une majorité d’Européens veulent l'interdiction de l’immigration venant des pays musulmans
Les Européens rejettent massivement l’Immigration musulmane
[Belgique] Une manifestation nocturne contre les violences sexistes de rue dégénère à Bruxelles

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (90 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (38 articles)

«La violence sexuelle est bien trop courante», déplore l'une des volontaires qui s'exprime anonymement. «Les mineurs sont agressés et les femmes violées, ou contraintes de se prostituer», alerte-t-elle. Les actes violents se multiplient en dépit des précautions mises en place : «Les toilettes sont fermées la nuit, mais il semble que des individus particulièrement dangereux aient les clefs et y emmènent les femmes».

Le calvaire quotidien que vivent particulièrement les femmes et les plus jeunes inquiète les bénévoles qui travaillent dans le camp. Ces violences mènent parfois à des situations dramatiques. «Une petite fille de 12 ans a été agressée par un homme deux fois plus âgé qu'elle, tandis qu'un petit garçon de 13 ans a dû retourner dans son pays d'origine après avoir été violé», raconte un autre bénévole. Des cas encore plus extrêmes ont été rapportés, dont des viols sur des fillettes de sept ou huit ans.

Comment expliquer de tels déchaînements de violence ? Selon un volontaire, cité par The Guardian, qui travaille dans le camp depuis plus de trois ans, ils sont dus à «la présence de femmes dans des environnements d'hommes qui sont, la plupart du temps, déconnectés de la réalité». «Les enfants sont parfois désignés sous le nom de «petits steaks», vulnérables et appétissants», confie-t-il. Les mères, bien souvent terrorisées, n'osent pas parler à la police et se murent dans le silence.

Régulièrement présenté comme l'un des plus dangereux d'Europe, le camp de Grande-Synthe voit affluer de nouveaux migrants depuis le démantèlement de la Jungle de Calais. Depuis juin 2016, le camp humanitaire a été repris en main par l'Etat qui en assure le financement en en mandatant la gestion à un prestataire bénévole.

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 13/02/2017 01:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


L'UE menace de punir les Etats qui refusent de se soumettre à l’invasion migratoire !

La Commission européenne menace de punir les Etats
qui refusent de se soumettre à l’invasion migratoire !

Marine Le Pen Présidente - Au Nom du Peuple - Front

Face à l’invasion migratoire, de nombreux Etats membres de l’Union refusent de prendre en charge l’installation de migrants clandestins sur leur sol. C’est le cas de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et de la République Tchèque qui à l’écoute de leur populations, refusent d’obéir aux oukases des technocrates de Bruxelles. Mais c’est aussi le cas des peuples d’Europe qui dans leur grand majorité, non seulement refusent d’accueillir des migrants clandestins mais pour d’autres, approuvent le décret de Donald Trump dont l’objet est d’interdire d’entrée sur le territoire national, des ressortissants de certains pays comme la Libye ou l’Irak.

Plutôt que de prendre en compte ce vent de révolte et de défiance, la Commission européenne continue de vouloir imposer à la schlague l’immigration massive. C’est le cas du vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans qui a évoqué les réticences au plan de relocalisation des migrants en déclarant à l’occasion d’une conférence de presse : « Nous pourrions avoir la possibilité d’ouvrir des procédures d’infractions ». Ces menaces insupportables sont totalement irresponsables à l’heure ou l’Europe est gravement menacée par des vagues d’immigration massive et son corollaire: l’infiltration de djihadistes revenus de Syrie ou d’Irak en vue de commettre des attentats terroristes contre les populations.

Le Front National exige que la Commission européenne cesse immédiatement de s’immiscer dans les affaires intérieures des Etats. L’accueil ou non de migrants clandestins relève de leur compétence régalienne et ne doit en aucun cas faire l’objet d’une quelconque procédure d’infraction. Enfin, face à la folie immigrationniste des technocrates de Bruxelles, il est temps de rétablir dans les plus brefs délais la souveraineté nationale de la France en suspendant l’application des accords de Schengen. Il en va de la sécurité de nos compatriotes, du respect de notre identité et de la pérennité de notre modèle social.

Communiqué de presse de Steeve Briois, Député européen, Maire d’Hénin-Beaumont et Vice-président du Front National

***

Quand la France ne peut plus loger ses enfants...

Depuis 2012, la France multiplie les efforts budgétaires pour respecter au mieux l’un de ses droits fondamentaux (1) : le droit au logement décent. Les crédits du programme « hébergement et logement adapté » augmente chaque année pour atteindre 1.44 milliards d’euros en 2016 (2), les places en centre ont augmenté de 48%, le logement accompagné a progressé de 67% et les dortoirs ont été supprimés ! De nombreuses mesures dont nous nous félicitions !

Mais le nombre de demandeurs d’asile a lui aussi considérablement augmenté depuis 2012 (3)! Il y a normalement deux filières d’accueil distinctes : la filière généraliste destinée aux personnes sans domicile, et la filière pour les réfugiés et demandeurs d’asile. Or, un rapport de la Cour des comptes soulève que 40% (4) des réfugiés logent dans des emplacements réservés aux français mal-logés !

Il faut donc stopper l’immigration clandestine, réguler l’immigration légale (5) et surtout, « réserver prioritairement aux Français l’attribution du logement social, sans effet rétroactif et le mobiliser vers les publics qui en ont le plus besoin » ! Vous retrouverez cette proposition au point 142 du projet présidentiel :
http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/
_____

(1) Le droit au logement est l’objet principal de la loi du 31 mai 1990 visant à la mise en œuvre du droit au logement, dite loi « Besson ». Cette loi affirme que « garantir le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l’ensemble de la nation ». Dans sa décision du 19 janvier 1995, le Conseil constitutionnel a considéré que « la possibilité de disposer d’un logement décent est un objectif à valeur constitutionnelle ».
(2) « Hébergement, une offre saturée et inadaptée », dans Le Monde, 09/02/2017 : « 1.09 milliards en 2012, jusqu’à 1.44 milliards en 2016 (+32%) ».
(3) Difficile de trouver les chiffres. Le monde annonce 80 000 personnes en 2016, Nicolas Bay annonce 200 000 personnes dans un communiqué daté de septembre.
(4) Cour des comptes, Référé, l’accueil et l’hébergement des demandeurs d’asile. Juillet 2015, 10 p., disponible sur www.ccomptes.fr
(5)« Réduire l’immigration légale à un solde annuel de 10 000 », point 26 du projet présidentiel.

Communiqué de Presse de Dominique Martin, Député européen – Commission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés

A lire aussi :

Émeutes urbaines : le gouvernement paralysé

Agissons avant que les émeutes ne gagnent toute l’Île-de-France
Émeutes aux cris de « Allah Akbar » : le fantôme de 2005 plane à nouveau sur la France

Vague de suicides dans les hôpitaux
Juncker annonce son départ en 2019 et ne briguera pas un second mandat !
La politique vaccinale de la France
Frontières ouvertes, Tour Eiffel fermée

MARINE2017.FR

- @MarineLePen

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/02/2017 00:49
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !