Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Corruption de politiciens en Belgique ! Un secteur d'activité qui rapporte gros, sans concurrence [Actualité en Belgique]





Corruption de politiciens en Belgique ! Un secteur d'activité qui rapporte gros, sans concurrence
#1

Belgique : scandale autour des rémunérations
de personnalités politiques par une entreprise

Politiciens corrompus en belgique

Plusieurs membres éminents des quatre grands partis belges ont perçu d'importantes sommes d'argent en tant que conseillers de l'opérateur Telenet. Le scandale, après avoir secoué la Wallonie, gagne désormais la Flandre.

A lire aussi:

[Belgique] Le Parti Populaire rappelle ses proposition en matière de gouvernance
Le cumul des mandats, fonctions et professions
Feuilleton des magouilles: Charleroi
Le top des vrais cumulards
95% des mandataires sont des cumulards: découvrez qui cumule le plus
[Belgique] Socialisme en Belgique : La présidente de la Commission cumule 29 mandats, "5 rémunérés"
[Belgique] PS, MR, CDH, ces mondialistes pourris et corrompus jusqu'à la moelle ! La mafia belge ?
  (10 articles)

[Belgique] Les mafieux du PS au travail
[Belgique] Corruption PS et MR: chacun tient l’autre par la barbichette ?
[Belgique] Magnette pistonne sa belle-soeur Christel Evrard. Il est beau, le PS !
[UE] Jean-Claude Juncker: Grand Manitou de l’évasion fiscale internationale (7 articles)
[Belgique] Le Parti Populaire est le seul espoir de changement radical raisonnable en Wallonie et à Bruxelles
Santé: les Wallons en très mauvais état!
[UE] Endeuillons le mafieux mondialiste Juncker en élisant Marine, la patriote...

[UE] Martin Schulz : les plus grands scandales du président sortant du Parlement européen (VIDEO)
CETA : Liste des traitres européïstes - mondialistes qui ont voté POUR sans l'avis des peuples !

La presse belge a révélé que le cablo-opérateur Telenet avait rémunéré plusieurs hauts responsables politiques pour des activités de conseil à hauteur de 395 000 euros entre 2011 et 2015.

Stop politiciens corrmpus

Parmi les personnalités visées, on compte notamment le démocrate-chrétien Yves Leterme, deux fois Premier ministre, qui a touché 55 000 euros, juste après avoir quitté le gouvernement, ou encore Siegfried Bracke du parti nationaliste flamand, actuel président de la Chambre des députés, qui a perçu 66 000 euros. Ce dernier a d'ailleurs dû, face au scandale, renoncer à briguer la mairie de Gand lors des élections qui auront lieu en 2018.

D'autres figures socialistes, telles que l'ancien ministre des Pensions Freddy Willocks (54 000 euros), ou libérales, comme l'ancien vice-Premier ministre et ex-président de la Chambre de Belgique, Patrick Dewael (82 000 euros), figuraient également sur les fiches de paie du puissant câblo-opérateur.

Le scandale des rémunérations accordées par des entreprises privées ou semi-publiques à des responsables politiques pour des activités de conseil a éclaté fin 2016 en Wallonie et gagne désormais la Flandre. 

A l'approche des échéances électorales (municipales en 2018 et législatives en 2019), les partis traditionnels redoutent l'essor du Parti du Travail [parti communiste], donné en troisième position dans les sondages en Wallonie et du Vlaams Belang qui progresse en Flandre.


Publié le: 22/02/2017 04:35
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !