Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Sami Aldeeb: Uthman a falsifié le Coran… et Hafs est un menteur [Application de la charia]





Sami Aldeeb: Uthman a falsifié le Coran… et Hafs est un menteur
#1

Falsification Coran

Texte original arabe

Les musulmans cherchent sans relâche le Coran du Calife Uthman. Et quand ils tombent sur un vieux manuscrit, ils l’attribuent à Uthman, l’entourant de sainteté. Des centaines d’articles tentent alors de prouver ou réfuter cette attribution à Uthman. Bien plus, certains vont jusqu’à y chercher des taches du sang d’Uthman, qui y aurait coulé quand il a été assassiné.

Le Coran publié et distribué par l’Arabie Saoudite ou tout autre État musulman porte le titre de «Coran d’Uthman». Bien sûr, cela ne signifie pas qu’Uthman a écrit le Coran. L’auteur du Coran, selon les musulmans, est Dieu en personne … Et c’est Dieu qui dit: «C’est nous qui avons fait descendre le rappel, et c’est nous qui le garderons» (15:9). Uthman n’est que le collecteur du Coran, et sa collection est la seule approuvée par les autorités musulmanes.

Tout savoir sur le Coran

Je ne vais pas ici débattre de la véracité de l’attribution de la Torah, des Évangiles ou du Coran à Dieu.  Mais je vous donne mon opinion en bref: il n’existe aucun lien entre Dieu d’une part, et la Torah, les Évangiles et le Coran d’autre part. Toute personne qui dirait le contraire, sa place naturelle est la clinique psychiatrique. Chaque livre est un livre humain, écrit par les humains. Ne descendent du ciel que les météorites, la pluie et les excréments des oiseaux. C’est mon avis. À chacun sa propre opinion, que je respecte. Je ne tenterai pas d’apprendre à ma petite-fille que le Père Noël, avec ses vêtements rouges et sa barbe blanche, est en fait notre voisin, qui se cache derrière ses vêtements dans le but de la faire sourire … Je l’ai fait venir spécialement pour cela … Je l’ai même prié d’être sérieux dans sa mise en scène pour faire croire à ma petite-fille qu’elle est en présence du vrai Père Noël, venu de très loi, pour lui remettre des cadeaux … cadeaux que j’ai achetés moi-même de ma propre poche. Je laisserai ma petite-fille grandir et découvrir seule que le Père Noël est une simple mise en scène … Et à son tour, elle fera venir le père Noël pour ses petits-enfants … perpétuant ainsi ce mythe divertissant qui ne fait de mal à personne. Nous aimons tous les mythes. L’homme est un mythomane de nature.

Uthman a été assassiné. Par qui? Des sources islamiques accusent Ayshah, la femme favorite de Mahomet, Muhammad, fils du Calife Abu Bakr, et d’autres compagnons du Prophète. L’ une des raisons invoquées par eux est que cet Uthman a falsifié le Coran!

Les sources islamiques sont unanimes à dire qu’Uthman a ordonné qu’on brûle toutes les copies du Coran afin de ne conserver que celle qu’il avait fait confectionner. Ibn Massoud, compagnon de Mahomet, a refusé de remettre sa copie et a demandé aux musulmans de cacher les leurs pour prouver qu’Uthman avait falsifié le Coran. Cet Uthman portait le sobriquet de «na’thal» (vieil idiot) en signe de mépris, et on le qualifiait de «brûleur de Coran». Selon Al-Tabari, Ayshah lui vouait une haine viscérale et répétait: «Tuez le vieil idiot! Que Dieu maudisse le vieil idiot!»

Des historiens musulmans rapportent qu’Uthman avait prié un jour les membres de sa famille de le laisser seul. C’est alors que des gens ont enjambé le mur de sa maison, en ont brûlé la porte et sont entrés chez lui. Il n’y avait alors chez lui que Mahummad, fils d’Abu-Bakr. Ils l’ont alors battu jusqu’à l’évanouissement. Et lorsqu’il a repris conscience, Mahummad, fils d’Abu-Bakr, lui demanda: «De quelle religion es-tu, vieil idiot?»

Uthman répondit: «Je suis musulman, je ne suis pas un vieil idiot, mais le commandant des croyants.»

Muhammad, fils d’Abu-Bakr, répliqua: «As-tu modifié le Livre de Dieu?»

Uthman répondit: «Le Livre de Dieu est entre moi et vous.»

Muhammad, fils d’Abu-Bakr, tira alors Uthman par la barbe jusqu’à la porte de la maison en répétant ce verset: «Notre Seigneur! Nous avons obéi à nos chefs et à nos grands, et ils nous ont égarés de la voie» (33:67). Uthman protesta: «Ton père ne m’aurait jamais tiré par la barbe.» Muhammad, fils d’Abu-Bakr, lui porta alors le coup fatal.

Après l’assassinat d’Uthman, les membres de sa famille n’ont pas pu enterrer son cadavre pendant deux jours. Le troisième jour, ils l’ont transporté pour l’enterrer, mais les musulmans leur ont lancé des pierres, ont profané la dépouille et lui ont cassé une côte, jurant qu’il ne sera pas enterré dans le cimetière des musulmans.  Le cadavre a finalement été enterré dans le cimetière des juifs en toute hâte.

Voilà donc la fin tragique du Calife Uthman, dont le Coran est suivi par les musulmans … assassiné pour avoir falsifié le Coran. Voyons maintenant Hafs.

Si nous ouvrons le Coran publié par l’Arabie saoudite ou l’Égypte, on y trouvera la mention: «Ce Coran d’Uthman suit la lecture de Hafs.» Le nombre de ses versets est de 6236.

Le Maroc suit le Coran d’Uthman selon la lecture de Warsh. Le nombre de ses versets est de 6214.

Le Soudan suit le Coran d’Uthman selon la lecture d’Al-Duri. Le nombre de ses versets est de 6204. 

La grande majorité des copies du Coran de par le monde respectent la lecture de Hafs. Qui est ce Hafs?

Afin qu’on ne nous accuse pas d’inventer des histoires, nous reprenons un texte paru dans un site saoudien intitulé: Mawqi’ multaqa al-hadith https://goo.gl/EmBd0r.  Ce site publie la lettre suivante d’un lecteur:

La paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous.

Chers Frères, en ce qui concerne la lecture de Hafs:

J’ai vu que les spécialistes des récits de Mahomet rejettent ceux rapportés par Hafs.

Comment peut-on alors accepter la lecture du Coran rapportée par Hafs?

Suit une vingtaine d’opinions défavorables à Hafs indiquant que les récits de Mahomet rapportés par Hafs ne sont pas fiables et qu’il s’agit un menteur, etc.

Le site en question confirme que les récits de Mahomet rapportés par Hafs ne sont pas fiables, mais ajoute qu’une personne peut être attaquée dans un domaine, tout en restant fiable dans un autre domaine, à savoir sa lecture du Coran. Ainsi Ibn-Hajar dit qu’il faut écarter les récits de Mahomet rapportés par Hafs, mais admettre sa lecture du Coran.

Mahomet a dit: «Mentir à propos de quelqu’un, ce n’est pas comme mentir à mon propos. Celui qui ment à mon propos, qu’il occupe sa place en enfer.»

Comment alors peut-on rejeter les récits de Mahomet rapportés par Hafs, considéré comme un menteur… et en enfer, alors qu’on accepte sa lecture du Coran?

Conclusion:

Les musulmans suivent le Coran du Calife Uthman, qui a été assassiné, entre autres, parce qu’il aurait falsifié le Coran. 

Et la majorité des musulmans suit le Coran d’Uthman selon la lecture de Hafs, que les sources islamiques considèrent comme un menteur.

Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais, et auteur de nombreux ouvrages


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/02/2017 19:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !