Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Qui a mis un néerlando-marocain dans l’équipe chargée de la sécurité de Wilders ? Qui ? [Actualité Mondiale]





Inquiet pour sa sécurité, Geert Wilders suspend ses «activités publiques»
#1

Geert wilders menacé par groupe islamiste marocain

Après l'arrestation d'un policier chargé de sa protection qui aurait transmis des informations à un «groupe criminel marocain», le leader anti-islam et anti-immigration Geert Wilders a suspendu provisoirement les activités politiques de son parti.

En pleine campagne électorale, Geert Wilders, le patron du Parti pour la liberté (PVV), a annoncé le 23 février qu'il suspendait ses «activités publiques» après la découverte de fuites qu'aurait organisées un agent des services secrets chargé de sa protection.

A lire aussi : [UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3 articles)

Geert Wilders, qui propose la fermeture des mosquées et l'interdiction de l'immigration en provenance de pays à majorité musulmane, a expliqué ne pas pouvoir faire campagne sans une protection adéquate. 

«Une nouvelle extrêmement inquiétante», a-t-il affirmé sur son compte Twitter, ajoutant : «Jusqu'à ce que tous les faits soient connus au sujet de l'enquête pour corruption, le PVV suspend toutes ses activités publiques»

Selon certains médias néerlandais, le policier incriminé, d'origine marocaine, aurait transmis des informations sur les déplacements de Geert Wilders à un «groupe criminel marocain». Arrêté par la police pour «violation de secrets officiels», cet individu a été libéré le 23 février de manière conditionnelle dans l'attente de son procès, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

Toujours favori des sondages, à trois semaines des élections des élections législatives néerlandaises du 15 mars, le patron du Parti pour la liberté apparaît plus que jamais comme une personnalité politique incontournable. Il a lancé sa campagne politique le 18 février en vue  avec un discours anti-immigration et anti-islam, en promettant notamment d'en finir avec «la racaille marocaine».

Geert Wilders remet en cause «le droit des Marocains à exister

Pour rappel, l'homme politique néerlandais Pim Fortuyn avait été assassiné en pleine rue à Hilversum en 2002, juste avant les élections législatives. Deux ans plus tard, à Amsterdam, un extrémiste islamiste avait abattu Theo Van Gogh, un réalisateur néerlandais controversé pour ses prises de positions sur l'islam.

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/02/2017 03:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Qui a mis un néerlando-marocain dans l’équipe chargée de la sécurité de Wilders ? Qui ?
#2

Geert Wilders

A trois semaines des élections où son parti pourrait devenir le premier parti des Pays-Bas, Wilders apprend que l’un des hommes du Service surveillance et sécurité (DBB), néerlando-marocain, aurait fourni des renseignements sur ses déplacements à un groupe marocain…

A lire aussi : Inquiet pour sa sécurité, Geert Wilders suspend ses «activités publiques»

La gravité des faits n’a pas échappé à Wilders, qui mène une vie de fou à cause des menaces de mort ( de la part de qui les fatwas à votre avis ? ) sur sa tête. Il ne dort jamais deux fois dans la même maison, il n’a plus jamais d’intimité… et il découvre que le gouvernement, chargé de sa sécurité, a permis à un bi-national d’avoir accès à des informations secrètes, la liste, entre autres, de ses déplacements…

Wilders a renoncé à tous ses déplacements… en pleine période électorale !

Ce qui se passe aux Pays-Bas est très important.

L’homme soupçonné de l’avoir trahi était-il un « musulman modéré » ? Si oui, le gouvernement des Pays-Bas, en la personne de Mark Rutte a-t-il espéré ou carrément manoeuvré afin d’être débarrassé d’un Wilders dont la popularité grimpe de jour en jour?

L’homme soupçonné de l’avoir trahi était-il un Frères musulman faisant semblant d’être intégré, mangeant du porc et buvant de l’alcool, afin de faire partie de ces fameuses cellules dormantes dont parle Samuel Laurent dans

Al-Qaïda en France ? Si oui, le gouvernement des Pays-Bas, en la personne de Mark Rutte, a fait une énorme faute de permettre à un homme d’origine marocaine de faire partie de la sécurité d’un homme menacé comme Geert Wilders.

Une fois de plus nous devons dénoncer les apprentis sorciers qui confient des postes majeurs, où la sécurité est quelque chose de majeur à des musulmans.

Comment savoir si  les immigrés ou descendants d’immigrés issus de pays musulmans sont des apostats, des musulmans dits modérés, des homme de culture musulmane athées et assimilés  ou de vrais musulmans ne songeant qu’à obéir à Mahomet ?

Seule une très longue enquête peut limiter les risques, jamais complètement nuls.

Alors pourquoi Rutte n’a-t-il pas donné l’ordre d’évacuer tout musulman, tout immigré de l’équipe chargée de la sécurité de Geert Wilders ?

Pourquoi ?

Christine Tasin

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 25/02/2017 05:15
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !