Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Hollande, ce Mickey ! – Journal TV Libertés du lundi 27 février 2017 [Actualité en France]




« 1 ... 47 48 49 (50) 51 52 53 ... 59 »

Re : La cérémonie des César du mépris de la France

La cérémonie des César du mépris de la France

Voilà qui conclut une semaine ordinaire en dictature multiculturelle

Depuis une semaine, la gauchosphère se livre à un concours de haine de la France. On serait presque tenté d’excuser les racailles subventionnées et mises sur un piédestal sans raison, tant l’exemplarité fait défaut à nos élites. En réponse à Donald Trump qui affirmait que la France d’aujourd’hui ne ressemblait plus à ses devancières, François Hollande a déclaré qu’ici, il n’y aurait pas « de personnes qui prennent des armes pour tirer sur la foule ». Tout s’explique donc : quand nous subissions cinq ans de terreur islamiste et d’insécurité chronique, notre chef de l’État vivait à Singapour.

François Hollande n’est pas aveugle car il sait très bien que la France est en guerre. Il est donc menteur, manipulateur et insensible. À l’image de son hologramme, Emmanuel Macron.

Double politique de François Hollande (physique de jeune premier en plus), l’homme qui marche sur les eaux d’un monde unifié par le marché a affirmé que la France n’avait pas plus une culture qu’un art spécifique à revendiquer. Il a mal compris Edgard Morin, pour qui notre nation était polyculturelle, c’est-à-dire qu’en son être se côtoient des sensibilités différentes, allant de Chateaubriand à Voltaire. Emmanuel Macron défend une France multiculturelle, stérile opposition des contraires que le commerce maintiendrait en une saine harmonie concurrentielle.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (108 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (60 articles)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (19 articles)

La fondation Terra Nova, pourvoyeuse officielle d’utopies socialistes empoisonnées, proposait récemment de supprimer le lundi de Pâques et l’Ascension pour les remplacer par une fête musulmane et une fête juive… Ils veulent en finir avec l’Histoire de France, sacrifiée sur l’autel de l’indifférenciation. Afin de changer le regard que portent les Français sur la France, il convient de leur donner de nouvelles représentations. Les serviteurs de la discrimination dite positive se chargent de trouver des élites correspondant au zeitgeist contemporain : jeunes journalistes du Bondy Blog, footballeurs des « quartiers », rappeurs, actrices issues de l’immigration… Ils sont avantagés, cités en exemple, excusés et aidés.

Les César du mépris de la France reviennent donc à :

Mehdi Meklat et son compère Badrou, pour leur dévotion à copieusement insulter un pays qui leur a pourtant tout donné : médiatisation indue, confortables salaires, hommages divers.

– Oulaya Amamra, meilleur espoir féminin de la racaillisation des esprits qui illustre à merveille la faillite de l’Éducation nationale. Son orthographe est si calamiteuse qu’elle a écrit « naigre » plutôt que « nègre » dans un tweet…

Gabriel Robin
Juriste
SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM

***

A VOIR AUSSI :

"J'ai besoin de Marine " | Marine 2017

J'ai besoin de Marine - Marine 2017 - Au Nom du Peuple

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 26/02/2017 20:37
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Hollande, ce Mickey ! – Journal TV Libertés du lundi 27 février 2017

Hollande, ce Mickey !

Au sommaire du journal de ce jour :
1) Politique / Hollande, ce Mickey !
 2) Société / Césars, Oscars même combat ; 
3) Union Européenne /Les gabegies du Parlement européen ; 
4) International / Trump, ennemi de la bienpensance ;
 5) L’actualité en bref


https://www.youtube.com/watch?v=FJ0cpJo2xMw

Fin de semaine sous très haute tension. Alors que la gauche vit ses derniers instants, le gouvernement joue son va-tout pour anéantir la droite dans son ensemble. Tous les moyens sont bons : violence de l’extrême-gauche, partialité des juges, le pouvoir s’arrange avec la démocratie pour préparer sa présidentielle.

“Le gouvernement installe un climat de quasi guerre civile”. Voilà comment François Fillon analyse l’attitude du gouvernement socialiste pendant cette campagne présidentielle. Alors que François Hollande vit ses ultimes moments au pouvoir, tout semble fait pour mener Emmanuel Macron à l’Elysée en attaquant les droites de toute part. La justice partiale, dont le Parquet National Financier a été créé par Hollande avec une amie de Christiane Taubira à sa tête en est une des démonstrations. Depuis plusieurs semaines, le PNF s’acharne sur l’affaire des emplois présumés fictifs des proches de François Fillon… alors que les institutions sont bien moins regardantes sur le devenir des bénéfices d’Emmanuel Macron lorsqu’il officiait encore chez Rothschild. Marine Le Pen a déjà affirmé qu’elle ne se soumettrait pas à cette République des juges et l’a réaffirmé lors de son meeting à Nantes.

Au delà des aspects judiciaires qui se réveillent étonnamment en pleine campagne présidentielle, la violence est également instrumentalisée. C’était le cas lors du meeting Nantais de Marine Le Pen. En effet, plusieurs cars de militants ont été violemment pris à partie sur la route.
Après ces graves attaques, les militants ont pu se rendre au Zénith de Nantes, pour une atmosphère nettement plus bienveillante. Nos confrères de Breizh-Info étaient sur place.

Si le meeting de Marine Le Pen a donc été une réussite, les obstacles étaient nombreux. Au lieu de présenter ses excuses pour ne pas avoir été capable de faire régner l’ordre, le gouvernement socialiste a tout simplement considéré que le Front National aurait dû annuler son meeting après les attaques de cars. Dans le même ordre d’idées, d’autres ont considéré que si François Fillon devait affronter systématiquement quelques individus soucieux de faire du bruit avec leur casserole, c’est qu’il le méritait… Espérons que la droite saura s’en souvenir, surtout dans l’entre deux tours ou la gauche sait particulièrement instrumentaliser les violences.

De son côté, le poulain officieux de l’Elysée mène campagne sans encombre. Emmanuel Macron dévoile à son rythme des bribes de programme… Après la colonisation, le jeune banquier a encore fait parler de lui avec sa proposition sur la taxe d’habitation. Emmanuel Macron se met à dos les foyers modestes, les familles nombreuses et les élus locaux. Natasha Koenisgberg.
Et pour conclure cap sur l’Elysée, place à notre candidat Atypique : le Général Didier Tauzin. Invité sur TV Libertés, le général Tauzin est plus que jamais candidat à l’élection présidentielle. Il est notamment revenu sur son programme, enfin à sa manière. Il estime qu’un chef de l’Etat n’a pas besoin d’avoir un programme.

A la recherche de ses parrainages, le général Tauzin est confiant et revendiquait plus de 300 promesses de signatures.

1) Politique / Hollande, ce Mickey !

François Hollande touche le fond à Eurodisney ! Le président de la république s’est illustré samedi au parc d’attraction d’Euro Disney à Marnes-La-Vallée en région parisienne en faisant de Mickey, Minnie et autres Donald des chantres de la culture française…

Entre provocations et bourdes, le président normal est en roue libre.

François Hollande premier Mickey de la république ! Le 7ème président de la république a humilié un peu plus la France lors d’une visite au parc d’attraction de Marnes-La-Vallée en région parisienne.

Cette envolée lyrique dont lui seul a le secret faisait en réalité suite à une sortie pour le moins absurde concernant le président américain fraîchement élu. François Hollande répondait aux propos de ce dernier, qui affirmait que Paris n’est pas une ville sûre, en invitant son homologue Donald Trump à venir voir comme il fait bon vivre en France.

Voir Eurodisney et comprendre ce qu’est la France… Le président-bientôt sortant- n’en n’est pas à son coup d’essai contre le locataire de la Maison Blanche, il avait cru bon un peu plus tôt dans la journée, en visite au Salon de l’agriculture, de gratifier les Français d’une tirade pour le moins étonnante.

Le président de la république semble donc oublier les 130 morts des attentats du 13 novembre 2015 en plein Paris… Mais au-delà de cette sortie de route, c’est bien le discours de François Hollande à EuroDisney qui peut questionner. Si le fils spirituel du président, l’ancien ministre Macron, s’était distingué en affirmant qu’il n’existe pas de culture française, Hollande de son côté pense qu’il y en a une et qu’elle tourne autour de Donald, Dingo et autres Mickeys… Mais là-dessus au moins pas vraiment de tromperie sur la marchandise, le programme du candidat Hollande de 2012 restait très superficielle sur la question culturelle avec un engagement n°44 complètement inconsistant qui finalement n’engageait à rien et qui a tenu toutes ses promesses…

2) Société / Césars, Oscars même combat

La fin de semaine dernière était placée sous le signe du cinéma ! La cérémonie des Césars en France et celle des Oscars aux Etats-Unis ont pris une tournure résolument politique. Les acteurs n’hésitent plus à commenter l’actualité dans le seul but de prôner la diversité. Thibault Bastide

Silence, on commente ! Les acteurs du cinéma s’en sont donnés à cœur joie lors des cérémonies des Césars vendredi et des Oscars dans la nuit de dimanche à lundi. Tout d’abord, outre le manque de rythme et l’ennui ambiant, la soirée des césars a été le théâtre d’une prise de pouvoir politique. Sous les yeux du ministre de la Culture, Audrey Azoulay, et du ministre de l’Intérieur, Bruno le Roux, le petit monde du cinéma français n’a pas hésité à commenter l’actualité. C’est le cas notamment de l’acteur français François Cluzet.

Même phénomène d’ode à la diversité Outre Atlantique. En effet, deux jours plus tard avait lieu la 89ème cérémonie des Oscars. Ce n’est plus une surprise, Hollywood n’est pas fan du nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump.  Ainsi, cette soirée a été, une fois de plus, l’occasion de faire passer des messages notamment à travers la sélection des films en lice.

Et cette politisation du cinéma ne choque pas Casey Affleck, qui a remporté l’oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Manchester by the Sea.

L’apologie de la diversité ne semble plus avoir de limite dans le cinéma. En effet, un documentaire  extrêmement favorable aux casques blancs, organisation qui agit en Syrie et financée par des organisations terroristes islamistes comme Al-Qaeda et le Front Fatah-al-Cham, était en lice pour obtenir une statuette. A cette occasion, deux représentants étaient invités mais n’ont pas pu se rendre aux Etats-Unis provoquant une certaine émotion chez les responsables du documentaire.

Hasard ou coïncidence, ces messages n’ont pas captivé les téléspectateurs. En effet, les audiences des Césars ont chuté de 600 000 téléspectateurs par rapport à l’année dernière passant de 2.5 millions à 1.9.

3) Union Européenne /Les gabegies du Parlement européen

Le coût du Parlement européen toujours plus haut ! Avec près de 2 milliards d’euros de budget en 2017, l’organe parlementaire de l’Union pèse de plus en plus lourd dans le portefeuille des contribuables. Retour sur l’organisation d’une gabegie à grande échelle. Pierre Bergerault

Le Parlement européen, maître dans l’art du gaspillage ! En 6 ans, son budget est passé de 1,6 milliard à 1,9 milliard d’euros. Le nombre de personnels a quasiment doublé depuis 2004. Les élus du Parlement perçoivent quant à eux plus de 6 600 euros net de rémunération mensuelle ainsi que 306 euros de prime par jour de présence. Une prime qui conduit nombre d’entre eux à s’enregistrer le matin avant de prendre la poudre d’escampette. Ils ont également une enveloppe de plus de 23 000 euros pour rémunérer leurs assistants. En plus de cela, ils bénéficient de nombreux avantages : une indemnité de frais généraux de 4 320 euros et le remboursement de leur frais de voyage et de logement. En effet, les eurodéputés doivent régulièrement se déplacer entre Strasbourg, lieu du siège du Parlement et Bruxelles, où ils assistent à des séances plénières additionnelles. Ces allés et venus sont estimés à 180 millions d’euros par an sans parler de l’empreinte carbone.

En 2011, deux eurodéputés ont avancé des propositions pour permettre d’économiser jusqu’à 400 millions d’euros par an. Ils préconisent la réduction des 24 langues officielles à 5 ou 6. Le Parlement pourrait ainsi se débarrasser d’une partie de ses 700 traducteurs et 430 interprètes. Par ailleurs, l’institution loue ou possède au moins 63 bâtiments, soit deux fois plus qu’en 2002. La fermeture de l’hémicycle de Strasbourg, pour ne garder que celui de Bruxelles, rapporterait 200 millions par an mais éloignerait un peu plus l’Europe de la France. La suppression du musée de l’histoire européenne, dont le coût de fonctionnement est de plus de 11 millions annuels, est également évoquée. Mais d’autres dépenses peuvent aussi être supprimées. C’est notamment le cas d’Europarl TV, la chaîne du Parlement européen, qui coûte 9 millions d’euros par an pour seulement 900 téléspectateurs par jour en moyenne.

Alors que les populismes ont le vent en poupe dans de nombreux Etats membres, aucune volonté de transparence ou d’exemplarité n’a pour l’instant été évoqué du côté des élites bruxelloises… Une chose est sûre, avec la sortie du Royaume-Uni de l’UE, Bruxelles verra 73 places se libérer, de quoi faire des économies… A moins que les chaises vides soient offertes à des parlementaires turcs !

 

4) International / Trump, ennemi de la bienpensance

Donald Trump souhaite appliquer le programme sur lequel il a été élu, notamment en matière d’immigration, pour remplir sa mission. Une détermination qui ne plaît pas à certaines célébrités américaines qui continuent de s’opposer au président et donc au résultat du scrutin démocratique de novembre 2016. Eyquem Pons

Donald Trump ennemi la bien pensance hollywoodienne ! Malgré une élection et une investiture bien réelle, certains américains, souvent très riches et célèbres, continuent à vivre dans le déni, ne voulant pas du nouveau président américain élu en novembre dernier avec près de 63 millions de voix. Shia LaBeouf, l’acteur californien connu pour son rôle dans la saga Transformers, avait lancé un projet pour le moins engagé. En effet, au travers d’une caméra accrochée sur un mur new-yorkais et d’un direct permanent diffusé sur le web, l’acteur invitait les citoyens insatisfaits du résultat de l’élection présidentielle à venir répéter sans cesse “He will not divide us”, comprenez “Il ne nous divisera pas”.

Lancé le 20 janvier, jour de l’investiture de Donald Trump et censé durer pendant les 4 ans du mandat, le projet a dû être stoppé au bout de 3 semaines. Pour cause : des troubles à l’ordre public récurrents. Shia LaBeouf s’est notamment fait arrêter en direct après avoir agressé un trouble fête. Suite à cette interpellation,  l’événement était devenu un lieu de divertissements pour l’Alt Right, la droite alternative américaine favorable au président républicain. Mais le héros de Transformers n’est pas la seule célébrité à vouloir se rebeller.

L’icône pop Madonna, qui promettait une fellation aux électeurs qui voteraient pour la candidate démocrate Hillary Clinton, s’est récemment faite remarquer en étant accusée de trafic d’êtres humains après avoir adopté deux jumelles originaires du Malawi contre l’avis de leur père. Johnny Depp avait pour sa part parodié le président américain dans un faux téléfilm, la star est pourtant occupé par ses petits déboires personnels : ruiné du fait de dépenses folles, le pirate des Caraïbes s’est aussi fait remarquer sur des  vidéos le montrant passablement ivre et violent en présence de son ex-femme.

En revanche, ce que les médias mainstream oublient souvent de rappeler, c’est que Donald Trump a le soutien de nombreuses personnalités outre-Atlantique. Clint Eastwood, acteur et réalisateur majeur des dernières décennies, a été une figure de proue des soutiens au candidat républicain dès le début de sa campagne.

Plus récemment, le rappeur Kanye West, conjoint de la starlette de téléréalité Kim Kardashian, a déclaré en plein concert sa flamme à Donald Trump qu’il nomme. Retenons également le boxeur de renom Mike Tyson, ou encore Charlie Sheen, l’acteur connu pour la série “Mon Oncle Charlie”. Si les médias français font la part belle aux célébrités de gauche, Donald Trump bénéficie tout de même du soutien de personnalités du showbizz et surtout d’une opinion favorable auprès des américains. La majorité des électeurs étatsuniens étant favorable à la politique migratoire du trublion président !

5) L’actualité en bref

L’ombre de l’affaire Dupont de Ligonnès plane sur la région nantaise ! Depuis le 16 février, le couple Troadec et leurs deux enfants ont disparu. Des traces de sang ont été retrouvées dans plusieurs pièces de leur maison située à Orvault, à une dizaine de km de Nantes en Loire-Atlantique. Des soupçons entourent le fils qui postait régulièrement des messages macabres sur l’internet. L’affaire ne va pas sans rappeler celle des Dupont de Ligonnès. A l’époque, les corps des quatre membres d’une même famille avaient été retrouvés sans le père. Un mystère qui n’a jamais été élucidé.

Et un membre du gouvernement de moins en plus ! Comme Bernard Cazeneuve, Jean-Marc Ayrault et Claude Bartolone, le ministre de l’environnement, Ségolène Royal, ne se représentera pas aux élections législatives. En 2012, Ségolène Royal avait été battue par son compère Olivier Falorni dans la circonscription de la Rochelle. L’actuel ministre s’intéresse désormais au poste d’administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement. Les sifflets et les slogans : “Ségolène à poil”, scandés lors de sa venue dimanche au Carnaval de Dunkerque ont peut être contribué à renforcer sa décision. Quatre fois ministre, trois fois députés, conseiller régional et travailleuse acharnée durant le 1er mandat d’un certain François Mitterrand qui l’avait pris… sous son aile, Ségolène Royal est un pur produit apparatchik socialiste. Elle restera dans les mémoires pour ses envolées lyriques…

Vos fraudes sont nos impôts, nos emplois ne sont pas fictifs… Ce sont les slogans relayés par la section parisienne de l’Action Française dimanche à Paris lors d’une manifestation contre la corruption.

Les militants d’Action Française ont promis une prochaine manifestation dès le mois de mars prochain.

L’Institut français à Athènes attaqué à deux reprises dans la nuit de dimanche à lundi. Des individus masqués ont lancé du liquide inflammable causant des dégâts sur deux véhicules garés dans l’enceinte. Une heure plus tard, une nouvelle attaque a eu lieu. Une fenêtre a été brisée et du liquide inflammable a de nouveau été versé à l’intérieur du bâtiment. Selon la police, il pourrait s’agir d’anarchistes de gauche.

Journal du lundi 27 février 2017


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 27/02/2017 19:20
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Derrière les magouilles des juges, le scootériste libidineux…

Derrière les magouilles des juges, le scootériste libidineux…

Les Français, heureusement, ne sont pas dupes… et les « sans dents » méprisés par celui qui squatte encore l’Elysée montrent qu’ils ne sont pas « sans neurones » :

ils sont 82 % à ne faire aucunement confiance à cet histrion manipulateur dont le discours n’est que mensonger et l’espace personnel moral proche du centimètre carré… (1)

D’ailleurs, s’il avait eu une once de courage, il aurait présenté, en tant que candidat à un second mandat, son bilan aux citoyens de notre pays afin de les rendre juges de ses réels résultats, ce qui est l’essence même de la démocratie où le « démos » doit avoir le dernier mot.

Au lieu de cela, il a fui le combat des urnes et la décision du Peuple : sans courage, sans un mot, sans argument, sans respect pour les citoyens français.

Au lieu de cela, il préfère magouiller dans l’ombre, tirer des ficelles peu ragoûtantes, distiller un venin qui l’étouffe tant sa haine des Françaises et des Français est prégnante.

Un seul exemple (plutôt deux) : ne vient-il pas de décréter, pompeux (ou pompette?), qu’il ne laisserait pas mettre en cause les fonctionnaires et la Justice par quelque candidat que ce soit.(2)

A lire aussi :

Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ? (150 articles)
Nouveaux programmes scolaires: islam obligatoire, christianisme et Lumières facultatifs (180 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (108 articles)
Hamon s’y croit, le pauvre (2 articles)
La terrible et criminelle "bevue" de Jean-Luc Mélenchon (2 articles)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (23 articles)

Or, le bonhomme, hypocrite et éructant, n’a-t-il pas, en 2012, pendant la campagne électorale, prononcé ce discours le 19/02/12, pour dénoncer l’action de son adversaire :
«dans la justice, il y a eu des nominations de procureurs qui ont été des amis du pouvoir. Eh bien nous aurons, sans qu’il y ait de brutalité, sans qu’il y ait d’excès, à remettre l’Etat républicain à sa place». Il ajoutait: «Aucun de ceux qui aujourd’hui exercent des responsabilités et qui sont loyaux n’ont à s’inquiéter mais, en revanche, ceux qui sont liés à ce système auront forcément à laisser la place à d’autres». (3)

Et dans son livre-torchon : « Un président ne devrait pas dire ça », n’a-t-il pas accusé bassement, en tant que président de la République, toute une catégorie de membres de l’espace judiciaire :
« Cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique »

Et il voudrait aujourd’hui jouer les donneurs de leçon de démocratie et de morale publique, alors qu’il s’est assis dessus ces principes pendant 5 années ! Et qu’il a instrumentalisé la Justice, avec l’aide des gauchos sectaires et étriqués du Syndicat de la Magistrature et la complicité bruyante des media qui, aujourd’hui, se taisent totalement pour ne pas gêner et leur protecteur financier de l’Elysée et son poulain de « l’extrême banque  » : Macron.

Alors qu’il a crée des structures spéciales, du type PNF, que dirige la protégée de Taubira, Houlette, et où sont à la manoeuvre des magistrats de sa coterie politique… et nommé maints de ses fidèles « en politique » à des postes essentiels comme pour le « Haut comité pour la transparence de la vie publique » confié à son ami socialiste Nadal…

Tous les faits de procédure apparus à propos de l’affaire « Fillon » montrent parfaitement un calendrier et des décisions destinés à « tuer » le bonhomme, qui n’est pas celui que la mafia dominante avait espéré et qui risquait d’affaiblir le poulain de l’Elysée, d’une partie du PS, de la grande finance française, des media complices et prébendiers… (4)

Et l’acharnement indécent à l’encontre de Marine Le Pen corrobore parfaitement cette volonté du squatteur de l’Elysée de placer ses pions à sa place pour faire pire que lui, lui qui n’a même pas eu le respect de sa fonction en se transformant de longs matins durant en scootériste affamé de galipettes, lui qui fait entretenir par l’argent public une « concubine » dont la « seule protection  » (sic!) coûte au bas mot 400 000 euros/an… Remarquons, là, il suit parfaitement la voie tracée par son prédécesseur Mitterrand !

Car c’est sur intervention de l’ineffable Taubira, produit dérivé de la savane africaine, que le parquet de Nanterre, aux ordres du ministère de la Justice notamment, s’est saisi, de la publication sur Twitter par Marine Le Pen, d’une série de 3 photos montrant les horreurs commises par les tenants de Daech, pour la poursuivre au motif de publication « d’images de violence », images qui ont couru pendant des semaines sur tous les supports informatifs possibles et imaginables…

C’est pour cela que la mafia des eurodéputés de gauche et de droite s’est rassemblée afin de voter la levée de l’immunité parlementaire de Marine, et pour permettre qu’elle soit poursuivie… étant entendu que, pour ces eurodéputés, comme pour la Taubira et le Hollande, comme pour les magistrats de Nanterre, montrer la réalité de Daech est un délit…

Et il paraît que nous sommes en guerre contre Daech : avec des ennemis comme « nous », Daech peut égorger en toute quiétude…

Et c’est vrai que, directement ou indirectement, le terrorisme islamique, affilié ou non à Daech, a tué plus de 300 Français (et blessé plus de 500) pendant les 5 années du mandat du scootériste pleutre de l’Elysée : on comprend qu’il préfère faire poursuivre en Justice ceux qui luttent vraiment contre ce terrorisme islamique et qui veulent informer nos compatriotes de sa cruauté et de sa barbarie, qu’expliquer pourquoi il a été incapable de le combattre vraiment et, qu’à ce tire, il a le sang des victimes sur les mains.

Voilà le bonhomme : rendons lui justice… S’il n’a pas osé se présenter au suffrage du Peuple de France, c’est qu’il savait qu’il serait balayé…( D’ailleurs ses « amis socialos » du type Hamon essaient de faire oublier dans leur campagne qu’ils ont soutenu sa politique!)

Alors, esprit étroit, magouilleur, pestilentiel, il essaie de se venger de ceux qui gênent ses visées perverses, et surtout de celle dont il sait qu’elle sera capable de faire ce qu’il n’a pas voulu et su faire.
Empédoclatès

1 – http://www.lefigaro.fr/elections/pres ... finitivement-hors-jeu.php
2 – http://www.lepoint.fr/presidentielle/ ... -03-2017-2108558_3121.php
3 – http://www.lefigaro.fr/elections/pres ... -hauts-fonctionnaires.php
— 4 –http://www.lefigaro.fr/elections/pres ... p?pagination=3#nbcomments


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/03/2017 17:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 47 48 49 (50) 51 52 53 ... 59 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !