Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Alliance Bayrou-Macron : « un mariage entre la carpe et le lapin » [Actualité en France]




« 1 ... 31 32 33 (34) 35 36 37 ... 135 »

Re : Alliance Bayrou-Macron : « un mariage entre la carpe et le lapin »

Alliance Bayrou-Macron un mariage entre la carpe et le lapin pour Gilbert Collard

Alliance Bayrou-Macron : « un mariage entre la carpe
et le lapin qui va faire beaucoup de dindons » (Gilbert Collard)

Gilbert Collard a réagi ce jeudi à l’alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron pour la présidentielle 2017. Le député du Rassemblement bleu Marine a évoqué un « mariage entre la carpe et le lapin » qui allait « faire beaucoup de dindons ». « Je ne vois pas comment les Français pourraient gober qu’un homme politique puisse diffuser autant de messages négatifs pour ensuite aller se marier avec bonheur avec l’homme qu’il a insulté », a ajouté Gilbert Collard évoquant les anciennes déclarations de François Bayrou sur Emmanuel Macron :


https://www.youtube.com/watch?v=7c-Kup4w_uU

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 28/02/2017 19:45
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Affaire Macron ? Une affaire de 3 010 996 € non déclaré et pas de saisine du parquet financier ?

Affaire Macron : Dossier complet :

Macron ISF patrimoine

Après l’affaire Fillon, montée entre Bercy, le Canard Enchainé et le Parquet financier, après l’affaire Marine Le Pen connue depuis des années mais ne sortant comme par hasard que lors de la campagne présidentielle, on peut s’interroger sur le silence du Parquet financier sur ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Macron, voire les affaires Macron.

En effet, on peut parler d’au moins une affaire Macron, celle de sa déclaration de revenus et de patrimoine faite le 24 octobre 2014 à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Mais il faudrait également parler de la seconde plus récente et aussitôt enterrée par la Justice et les médias concernant l’utilisation de 120 000 Euros de fonds publics pour créer son parti politique « En marche »

La déclaration de revenus de Macron est comme son Programme,
un tour de passe-passe ?

La déclaration de revenus et de patrimoine faite par M. Emmanuel MACRON le 24 octobre 2014 (voir PJ) suite à sa nomination comme ministre de l’Economie le 26 août 2014 est pour le moins curieuse.

Il s’agit d’un lièvre révélé par le Canard enchaîné le 1er juin 2016 mais passé comme par hasard aux oubliettes de la Justice de gauche.

Le 14 février 2017, Paul Mumbach (1), Jean-Philippe Allenbach (2) et Serge Grass (3) signalaient à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que les revenus de 3 010 996€ d’Emmanuel Macron n’ont pas été déclarés à la Haute Autorité (voir article publié ici).

Le 1er juin 2016, le Canard Enchaîné révélait que Macron aurait remis une fausse déclaration de patrimoine à la Haute autorité, que cette fausse déclaration a été transmise au fisc, et que depuis… silence radio. Affaire étouffée ? Venant du poulain de Hollande, cela semble vraisemblable.

Olivier Berruyer, diplômé de l’Institut de science financière et d’assurances et de l’EM Lyon Business School, a analysé en détail, sur son blog, la situation fiscale opaque et floue à la fois du candidat qui a empoché chez Rothschild une prime de 2,8 millions d’euros pour la conclusion d’un gros contrat, lesquels ne figurent pas dans sa déclaration de patrimoine.

En faisant le compte de l’argent qu’il a gagné et de ce qu’il a déclaré, Berruyer conclut que soit « Emmanuel Macron a dépensé plus d’un SMIC par jour pendant 3 ans », soit l’argent est ailleurs, laisse supposer l’expert.

Quant à son patrimoine, poursuit Berruyer, si l’on s’en tient aux déclarations de Macron, il est devenu « négatif – bref, techniquement, Macron était ruiné mi-2016 ! »

Il y a « un problème avec le patrimoine de M. Macron, ou plutôt … il était hors normes : il [Macron] avait gagné vraiment beaucoup d’argent chez Rothschild mais en 2014 [il] avait un patrimoine rachitique, voire, selon mes premières estimations, légèrement négatif. »

A ces questions, Macron refusera de répondre aux questions du Canard enchaîné « ce n’est jamais très bon signe » dit Berruyer. En effet, lorsqu’on n’a rien à cacher, on ne refuse pas les questions d’un journaliste. Sauf que Macron est sans doute habitué à l’étrange « manque de curiosité de la presse » qui soulève tant de questions…

A la lumière de ces éléments sur le patrimoine de Macron on peut légitimement se poser ces questions :

Comment peut-il se faire qu’après avoir eu en 2010-2013 des revenus supérieurs à 3 000 000 € sa fortune déclarée en 2014 n’ait été que de 156 160 € ?

Comment peut-il se faire qu’il n’ait eu en 2014 que 56 254,41 € sur son compte courant alors que plus de 3 000 000 € y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?

Où est passée la différence, sachant que, sur la période 2010-2013, il n’a pas utilisé ses liquidités pour investir substantiellement dans l’immobilier ou en Bourse, ni pour rembourser ses emprunts, à l’exception de son emprunt privé remboursé à hauteur de 220 000 € (4 x 55 000 €) ?

Où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 € de revenus mobiliers en 2011- 2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? A noter que pour pouvoir générer de tels revenus, il se devait d’être au moins de 3 000 000 € (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ?

Si son portefeuille a été liquidé en 2012, juste avant qu’il n’arrive à l’Élysée, où est alors passé le produit de la vente, puisqu’il n’est manifestement pas arrivé sur son compte au Crédit Mutuel, le seul déclaré ?

Selon les calculs d’Olivier Berruyer, Macron c’est plus de 3,3 millions de revenus en 6 ans, aucun achat immobilier dans l’intervalle, et à la fin, 266 000 € de liquidités

Il poursuit « Par rapport au niveau de revenus de 2009, ceci doit correspondre à environ 1 200 000 € d’excédents de revenus nets d’impôts sur la période. »

« À consommation inchangée, et compte tenu de la hausse des liquidités (qui ne partaient pas de zéro) et du remboursement des emprunts, ce sont donc environ 1 000 000 € nets en 4 ans qui manquent à l’appel.« 

« Bien entendu, cela a pu être consommé. Mais enfin, cela fait quand même la bagatelle d’une consommation (en plus des crédits, et en plus du niveau de vie précédent Rotschild) d’environ 700 € nets en plus claqués chaque jour pendant 4 ans... »

« Il joue ou quoi ? S’il a tout donné aux bonnes œuvres, je veux bien revoir un peu mon jugement sur lui… » 

Pourtant, malgré la révélation du Canard Enchainé, malgré la saisine de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, le Parquet financier, capable de battre le record de rapidité pour s’auto-saisir contre François Fillon 2 heures après la révélation du Canard Enchainé, n’a toujours pas réagi à ce jour ni sur la déclaration de revenus et patrimoine pour le moins « obscure » du candidat Macron, ni sur l’utilisation éventuel de fonds publics de l’ancien ministre pour la création de son parti politique…

Faut-il en conclure que le Parquet financier, qui claironne son « indépendance », n’en a tout simplement pas reçu l’ordre venant du plus haut niveau ?

Ou pire encore, l’orientation politique des magistrats du Parquet financier l’empêche-t-il d’agir contre le candidat que la gauche bobo s’est choisie ?

Quant à eux, les médias pratiquent un blackout total sur tout ce qui pourrait entacher la campagne de leur candidat protégé, car ce n’est pas une révélation que de dire que l’ensemble des médias et journalistes, après avoir échoué avec Juppé, ont choisi « leur » candidat Emmanuel Macron…

« Il y a quelque chose de pourri en socialie française » selon Alain Leger

Christian de Lablatinière pour Europe Israël News

fisc Macron-Canard-Enchainé-768x683

VOIR LE DOSSIER COMPLET, AVEC TOUS LES DETAILS ICI

***


A voir aussi :


https://www.youtube.com/watch?v=DxvaEtUy3yA


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 28/02/2017 20:01
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Collaborateur parlementaire et militant : quand le fondateur des Jeunes avec Macron contourne l

quand le fondateur des Jeunes avec Macron contourne la loi

Florian Humez, fondateur des Jeunes avec Macron

En plein FillonGate et à quelques semaines de la présidentielle, Marianne révèle que le fondateur des Jeunes avec Macron travaille à mi-temps pour un député macroniste, alors que la loi interdit de cumuler emploi parlementaire et activité militante.

Dans un article, Marianne révèle que Florian Humez, fondateur des Jeunes avec Macron est employé par le député macroniste Jean-Jacques Bridey.

A lire aussi :

Affaire Macron ? Une affaire de 3 010 996 € non déclaré et pas de saisine du parquet financier ?
BFMacron ou la grosse artillerie capitaliste-mondialiste anti-Marine…
Macron: Florilège du programme électoral d’un traître En Marche – Non exhaustif et en images!
La bulle « Macron » doit exploser !
Culpabilisation rime avec trahison, ... avec Macron
Vous ne devinerez jamais qui milite pour Macron dans ma ville…
Macron et Bayrou, des magouilles et encore des magouilles de mondialistes
Emmanuel Macron, « ramasse-miettes », sous le feu des critiques : « il n’a rien fait de sa vie »
Le programme de Macron, ou la novation éculée
Renaud Dutreil, le parfait politico-affairiste au service de Macron
Médias, Macron : stop ou encore ? - Marine Le Pen
BFMTV bichonne le petit protégé de son patron, le Sieur Macron
Pauvre Bayrou devient le valet de Macron et des financiers
Emmanuel Macron, VRP du CAC 40 et OVNI de l'anti-France
Bayrou a troqué une veste annoncée contre un maroquin espéré…
Macron a fait fortune en vendant du lait en poudre à des pays sans eau
Les mondialistes Bayrou-Macron s'allient alors que leurs divergences sont énormes. Vive l'intégrité
Euro, Marine contre-attaque : l’Institut Montaigne est dirigé par un proche de Macron
Alain Minc : Ex conseiller de Sarkozy, de Juppé et aujourd'hui de Macron. Une référence ?
Pauvre Bayrou devient le valet de Macron et des financiers
Emmanuel Macron, VRP du CAC 40 et OVNI de l'anti-France
Macron c’est le mépris des Français… Marine, c’est l’amour de la France
C’est son immigrationnisme à la Merkel qui perdra Macron
C’est bien Macron qui a permis le rachat de SFR par Drahi, 6ème fortune française…
RT répond aux accusations de «Macron bashing» et pointe l’hypocrisie des médias mainstream
Macron a rendu les règles d’obtention des marchés publics inapplicables et invérifiables
Dupont-Aignan soupçonne Macron de conflits d’intérêts et veut qu’il clarifie «ses financements»
Pour qui roule Macron, et qui le finance ?
Hollande et Macron ont fait passer la dette de la France de 1700 à 2300 milliards….

Un emploi «à mi-temps» qui contourne la loi interdisant aux collaborateurs parlementaires de participer à des campagnes politiques (le Parlement n'a pas vocation à financer, sur son budget, des campagnes électorales) et permet au jeune-homme de très bien gagner sa vie tout en militant.

Florian Humez, de Macron, touche assistant parlementaire

Car s’il est vrai en effet que les bénévoles d’une campagne électorale s’investissent déjà corps et âme pour leur candidat, à temps plein, sans être certains de la victoire, ils le font surtout gratuitement.

Certes, ils peuvent demander à être salarié de l'association de financement de la campagne, mais là, il leur faut croiser les doigts, car les budgets sont serrés et peu de monde peuvent bénéficier de cet arrangement.

Ni une ni deux, le député-maire macroniste de Fresnes (Val-de-Marne) Jean-Jacques Bridey a trouvé le «truc». Son nouveau collaborateur, le patron des «Jeunes avec Macron» Florian Humez est son salarié depuis le 1er décembre. Et tout en travaillant pour le parlementaire, il peut continuer à militer activement pour Emmanuel Macron.

L’astuce ? Le jeune-homme de 25 ans travaille à temps partiel «le mardi et le mercredi, soit 18 heures par semaine», ce qui, aux yeux de la loi reste légal, et par ailleurs, il touche un salaire se situant «à un bon niveau», selon son employeur et «suffisamment de quoi vivre dans une grande ville», selon le jeune collaborateur.

Contacté par nos confrères de Marianne, Jean-Jacques Bridey est formel : aucun tour de passe-passe dans ce procédé, aucun emploi factice. Le jeune-homme travaille bel et bien : «Il traite les courriers qui traînent, gère les relations avec les députés, il regarde les questions au gouvernement et me fait une revue de presse sur les questions de défense, qui relèvent de ma commission».

Mais alors qu’en est-il de la question du salaire qui visiblement permet au militant de vivre tout à fait correctement alors qu’il est employé à mi-temps ? La réponse du député est toute simple : «Je rémunère mes collaborateurs comme je le veux et je ne donne pas les salaires».

Par ailleurs, l'article de Marianne rappelle que l’Assemblée nationale a pris le 21 février une décision importante : les noms des collaborateurs parlementaires de chaque député sont désormais publiés, chaque mois, sur le site de l'assemblée.

Chose étonnante : vu que, de fait, le nom de Florian Humez est apparu associé à celui de Jean-Jacques Bridey, l'intéressé a reconnu s’être volontairement abstenu de communiquer sur cet emploi car «[il] ne voulais pas qu'on [l]'accuse de faire partie du système qu'[il] critique».

Cette révélation de Marianne arrive en pleine affaire du FillonGate et des emplois fictifs dont aurait bénéficié l'épouse du candidat LR à la présidentielle François Fillon.

Le thème des emplois fictifs ayant également touché le Front national, il semblerait ainsi que, plus la présidentielle approche, plus les candidats de bords différents sont ébranlés par des affaires douteuses au sein de les organes de leur parti.

David Rachline sur France Inter


Publié le: 01/03/2017 02:45
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 31 32 33 (34) 35 36 37 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !