Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : La forfaiture du syndicat de la Magistrature contre Marine [Actualité en France]




« 1 ... 38 39 40 (41) 42 43 44 ... 123 »

Re : La forfaiture du syndicat de la Magistrature contre Marine

Mur des Cons

Le syndicat « Mur des Cons » affiche sans scrupule une idéologie d’officine islamo-gauchiste et immigrationniste.

Car ce syndicat a consacré dans son rapport moral, à l’occasion de son cinquantième congrès de novembre 2016, cette détestation de tous ceux qui ne pensent pas comme lui et n’ont pas la même tendance politique que lui.

Contrairement aux statuts de ce syndicat, très trouble, qui ont pour objet :
– une justice indépendante afin de permettre une justice égale pour tous,
– un procès équitable pour tous,
– de permettre aux magistrats de jouer pleinement leur rôle constitutionnel de gardien des libertés  individuelles à l’abri des pressions médiatiques et politiques.
http://www.syndicat-magistrature.org/ ... ue-le-Syndicat-de-la.html

Indépendance

Car en effet dans son rapport moral le syndicat de la magistrature annonce sa couleur en posant le contexte de son engagement.
http://www.syndicat-magistrature.org/ ... _-_rapport_moral_2016.pdf

Voici ce monument de déontologie dévoyée qui caractérise l’activisme politique des juges « Mur des Cons » :

« Le monde qui s’annonce ne nous plaît pas. Il augure un vacillement généralisé des idées, des valeurs et des projets.
Il est vital d’y résister.
Si le monde n’a jamais été paisible et sûr, la violence terroriste s’est installée dans nos vies et n’est hélas pas près d’en sortir.

Entre une extrême droite qu’il ne faut pas sous-estimer, la surenchère d’une droite primaire gonflée aux stéroïdes et les embardées libérales-sécuritaires de la gauche de gouvernement, la justice et les libertés peinent à se frayer un chemin dans la campagne naissante. C’est dans ce sombre paysage que nous tracerons le nôtre.

Déjà le repli sur soi et la haine de l’autre ont ébranlé les fondements de notre société : de l’égalité reniée par l’idée même de déchéance de nationalité à la fraternité déniée dans la violence faite aux migrants de l’infortune.

Produisant une force d’attraction redoutable dans une société refermée sur ses peurs, l’extrême-droite prospère dans les esprits et dans les urnes. Nous serons de ceux qui résistent. »

Conformément à leur rapport, qu’ils qualifient sans vergogne de « moral », les juges « Mur des Cons » revendiquent donc leur idéologie islamo-gauchiste et immigrationniste en s’opposant à ceux qui refusent la perte de leur identité et la soumission à l’idéologie totalitaire islamique conquérante.

Marine est donc parfaitement fondée à dénoncer, comme elle l’a fait dans son meeting de Nantes, « un personnel politique aux abois qui demande d’utiliser les pouvoirs d’État pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales d’État ».


https://www.youtube.com/watch?v=ZwfAgI9_9YQ

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (121 articles) 
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (74 articles)

Car cette instrumentalisation est la preuve de cette dérive déontologique en contradiction institutionnelle avec la neutralité qui devrait s’imposer à l’autorité de justice.

Ainsi la toute récente levée de l’immunité parlementaire européenne de Marine, à la demande du parquet de Nanterre pour une publication d’images de propagande islamique, pourrait déclencher une nouvelle cabale judiciaire avant mai 2017.

Pour preuve encore, toutes ces plaintes iniques de la clique socialiste au pouvoir et de ses associations inféodées qui trouvent leur prolongement dans les poursuites instruites par ces juges « Mur des Cons » au mépris de la liberté d’opinion de ceux qui ne pensent pas comme eux.

Particulièrement contre tous les patriotes dont ceux de Riposte Laïque et Résistance Républicaine qui alertent sans relâche du danger mortel de l’islamisation de la France et dénoncent la bienpensance politique et intellectuelle qui y collabore.

Vote

C’est ainsi que les juges « Mur des Cons » préparent leur coup d’état judiciaire et la trahison du peuple français qui pense de plus en plus mal et qui aurait l’intention de mal voter.

Cette justice d’officine politique islamo-socialo-collabo aura des comptes à rendre au peuple souverain.

Alain Lussay


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 03/03/2017 20:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Elle a osé dénoncer Daech ? Trois ans de prison pour Marine Le Pen !

Marine Le Pen - Présidentielle 2017 - Au Nom du Peuple

On en colle moins à un voyou islamiste parti jouer à la Septième compagnie
au clair de Lune en Syrie ou en Irak…

Il est de coutume de prétendre que si le « Système » gouverne mal, au moins se défend-il bien. À en juger de la récente levée d’immunité parlementaire de Marine Le Pen, pour « diffusion d’images violentes », il faut bien avouer que ce même « Système » semble avoir perdu la main.

Il ne s’agit évidemment pas des « emplois fictifs » de son garde du corps, Thierry Légier, ou de sa secrétaire particulière, Catherine Griset, « emplois » n’ayant rien de « fictif », mais n’ayant peut-être pas été financés sur les bonnes lignes budgétaires – c’est une autre histoire –, sachant que lorsqu’on suit la patronne du FN du matin au soir et jour et nuit, on ne compte ni ses heures, ses dimanches et encore moins ses vacances.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (122 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (74 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (108 articles)

Nonobstant, l’affaire qui nous occupe est tout autre, s’agissant de la mise en ligne, sur le compte Twitter de la présidente du Front national, de trois photos d’atrocités commises par l’État islamique : un homme brûlé vif dans une cage, le second décapité et le troisième réduit en bouillie sous les chenilles d’un char…

Pourquoi la mise en ligne de telles photos ? Tout simplement pour répondre au « parallèle ignoble », Marine dixit, évoqué par Jean-Jacques Bourdin, idole d’une certaine « réacosphère », sur les ondes de RMC, qui affirmait que Daech et le Front national, c’était quasiment du tout pareil. Celle-là, il fallait tout de même l’oser.

Rien d’étonnant, pourtant, venant de la part de Jean-Jacques Bourdin, l’un des journalistes les plus mal élevés qui soit, à l’exception historique de Jean-Pierre Elkabbach, maître étalon en cette discipline. Au fait, qui est Jean-Jacques Bourdin ? Et, surtout, qui le paye ? Bourdin, c’est RMC, c’est donc aussi Libération, L’Express et BFM TV ; donc l’empire de Patrick Drahi, proche soutien d’Emmanuel Macron.

Un Patrick Drahi dont Bernard Mourad était, naguère, le bras droit, avant de devenir celui… d’Emmanuel Macron. Et si ce dernier n’est certainement pas le « candidat des médias dominants », il y aurait néanmoins comme une sorte de cousinage. D’ailleurs, quand ce n’est pas Patrick Drahi qui aide à la manœuvre, c’est Pierre Bergé, autre soutien de l’incontournable Emmanuel Macron, avec, dans la corbeille de la mariée, des journaux tels que Le Monde, L’Obs ou Les Inrocks. Fin de parenthèse.

EI = FN, donc… Même un Edwy Plenel n’aurait pas osé, connaissant malgré tout la frontière censée séparer l’ignoble du ridicule. Distinguo, à l’évidence, étranger à Dimítrios Papadimoúlis, député grec d’extrême gauche ayant fait voter cette mesure d’exception au Parlement européen. Et, tant qu’à faire dans la mesure, le député Gilbert Collard, apparenté FN, siégeant à l’Assemblée nationale et non point dans les instances européennes, a fait partie de la même « fournée », si l’on ose dire… Gilbert Collard d’extrême droite ? Il faut se pincer pour le croire, vous diront tous les spécialistes de la question !

En attendant, faute de réaction de la classe politique française, un député européen aura au moins sauvé l’honneur – le Tchèque Petr Mach -, s’étant dépêché de relayer sur Facebook les trois clichés en question, tout en affirmant : « Par solidarité avec Marine Le Pen, je partage ce jour ce pourquoi elle risque trois ans de prison ! »

Trois ans de prison ? On en colle moins à un voyou islamiste parti jouer à La Septième Compagnie au clair de lune en Syrie ou en Irak… Comme écrit plus haut, ces aigrefins sont véritablement en train de perdre la main.

Journaliste, écrivain

A VOIR AUSSI :

Conférence présidentielle : « Le rôle de l'Etat dans l'économie »

Conférence présidentielle - « Le rôle de l'Etat dans l'économie »  Marine 2017

Défense des animaux : Marine Le Pen s'engage !

Défense des animaux : Marine Le Pen s'engage ! - Au Nom du Peuple

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/03/2017 15:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : On lève l’immunité de Le Pen mais qui s’intéresse à Bayrou ? Et à Schulz ?

On lève l’immunité de Le Pen mais qui s’intéresse à Bayrou ? Et à Schulz ?

Pas de doute il y a quelque chose de pourri dans la caste européiste !

Le président grec présidant les débats Dimítrios Papadimoúlis (extrême gauche), à l’issue d’un vote à main levée des eurodéputés, a déclaré, concernant Marine : « Je pense que le résultat est clair : une grande majorité est pour la levée d’immunité. » Rappelons que celle-ci était demandée par la justice française à l’initiative de Bernard Cazeneuve, l’ex-ministre de l’Intérieur, pour publication d’images violentes de Daech.

A lire aussi :

Le Parlement européen traite Marine Le Pen en paria !
Réaction sur la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen
La forfaiture du syndicat de la Magistrature contre Marine
Elle a osé dénoncer Daech ? Trois ans de prison pour Marine Le Pen !
Fillon-Marine : nous assistons en direct au déroulement d’un coup d’Etat socialiste
Le combat de Marine n’en est que magnifié
Emplois fictifs au Parlement européen : Marine Le Pen nie avoir reconnu quoi que ce soit (2 articles)

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (123 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (74 articles)

[UE] Jean-Claude Juncker: Grand Manitou de l’évasion fiscale internationale (7 articles)
[UE] Martin Schulz : les plus grands scandales du président sortant du Parlement européen (VIDEO) (4 articles)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (23 articles)
Dictature socialiste - Ils en rêvent : 2017 pourrait être la dernière année de Riposte Laïque (18 articles)
Clash sur BFMTV : Florian Philippot dénonce la «petite crapulerie de l'AFP»
Les socialistes, premiers pilleurs de l'Etat, ...du peuple

Il est grand temps d’investiguer sur cette assemblée. La presse nous a abreuvés de renseignements sur l’enquête diligentée contre deux assistants de Marine mais, curieusement, elle n’a pas dénoncé d’autres partis susceptibles d’agir de manière identique.

Pourtant, en 2014, Corinne Lepage révélait dans son livre :

« Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien, j’ai refusé… Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens. » Elle mentionnait, d’ailleurs, que ce n’était pas un cas unique et que le Front national s’en était même fait une spécialité, mais cela, la presse ne nous l’a pas caché.

Résultat : trois ans plus tard, le seul parti mis en cause est ce dernier.

Marielle de Sarnez avait nié les faits en 2014. Interrogée par Paris Match, elle vient de réitérer son démenti.

« C’est faux, faux, faux et archi-faux », a-t-elle martelé. « La secrétaire de François Bayrou a toujours été payée par le Mouvement démocrate. »

Pourquoi notre justice indépendante ne s’est-elle pas posé de question sur le cas Bayrou ? Le fait que ce dernier ait appelé en 2012 à voter Hollande a-t-il joué, ou son soutien récent à Macron implique-t-il une cécité judiciaire ?

Pourquoi l’OLAF (Office européen de lutte antifraude) n’a-t-il pas enquêté sur d’autres partis ? En 2014, Mediapart mettait en cause, en dehors du FN et du MoDem, Alain Cadec, proche de François Fillon et Mélenchon (ce dernier, lors de « L’Émission politique » de France 2, a d’ailleurs confirmé que son assistant ne travaillait pas exclusivement au Parlement de Bruxelles).

Une pétition organisée par des fillonistes pour que le parquet national financier se saisisse de « l’affaire Bayrou » a été mise en ligne. Celle-ci sera-t-elle relayée par la presse et prise en compte par les enquêteurs ? J’en doute.

Pourquoi, aujourd’hui, seuls deux partis souverainistes – le UKIP pour la Grande-Bretagne et le FN – sont-ils dans le collimateur de l’OLAF, ersatz de la Commission de Bruxelles ?

A qui fera-t-on croire que, sur les 751 eurodéputés appartenant aux 28 États membres, pas un seul (sauf les élus patriotes) ne doive rendre des comptes !

Mais le plus ahurissant est qu’il ait fallu attendre les révélations du journal anglais The Sunday Times pour qu’on sache que l’ancien président du Parlement européen Martin Schulz, socialiste et ennemi juré de Marine, avait fréquemment utilisé un jet privé coûtant 20.000 euros de l’heure pour voyager entre Bruxelles, Strasbourg et Berlin alors que son lieu de travail se limite à la capitale belge ! De plus, certaines pratiques de clientélisme le concernant étaient évoquées : des alliés de Schulz auraient été nommés à des postes, grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans qualifications et sans passer par les procédures régulières de recrutement.

Pas de doute, il y a quelque chose de pourri dans la caste européiste !


Ancien officier de Gendarmerie
Diplômé de criminologie et de criminalistique

***
A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen sur LCP et France Bleu

Marine Le Pen sur LCP et France Bleu - Au Nom du Peuple


http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 04/03/2017 16:55
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 38 39 40 (41) 42 43 44 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !