Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Hollande s’inquiète d’une possible victoire de Marine Le Pen ! À qui la faute ? [Actualité en France]




« 1 ... 40 41 42 (43) 44 45 46 ... 123 »

Re : Toutes les obstructions contre Marine sont des injures à la démocratie

La justice contre Marine Le Pen

Fascisme, nazisme, extrême droite, le parti de Marine Le Pen est sous le feu de la bien-pensance, et des pourfendeurs des oppressions. Mais…

Les bus caillassés ne sont pas ceux du parti socialiste, les meetings empêchés ne sont pas ceux du parti de Macron, les injures, les coups reçus ne sont encaissés par les gentils gauchistes, bien au contraire, ce sont eux qui donnent le ton, le gnon.

Plus on est de gauche, moins on est tolérant, voilà un slogan que nous pourrions reprendre en chœur. En effet, quand voit-on des militants du Front National, de prochains électeurs de Marine Le Pen s’en prendre aux symboles de la Gauche ? Jamais ! Bien trop occupés qu’ils sont à gagner leur vie et à soutenir durant leur repos la candidate qu’ils ont choisie, ils ne perdent pas un temps précieux à vomir une haine qu’ils n’éprouvent pas pour sauvegarder des idéologies qu’ils ne partagent pas.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (126 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote  (76 articles)
Marine Le Pen répond à vos questions...

Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ? (151 articles)
Fillon : candidat de l'ultra libéralisme, de l'invasion migratoire, de la dette publique, du chômage   (93 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (118 articles)

Un électeur de Marine Le Pen aujourd’hui n’est pas un raciste, n’est pas un nazi, un extrémiste de droite, un nostalgique de la puissance militarisée d’un pouvoir politique. Un électeur de Marine aujourd’hui veut le redressement moral de la France soit, parce que nos enfants ne connaissant plus le goût de l’effort et qu’il faut faire des efforts pour réussir. Un électeur de Marine aujourd’hui est contre cette Europe des frontières ouvertes parce qu’il sait qu’un pays se construit avant tout sur des choix et des valeurs communes. Contre l’Europe qui veut plus d’étrangers non qualifiés pour baisser encore et encore les salaires et faire des Européens des pauvres qui n’auront pas d’autre choix que de se soumettre aux ordres des patrons.

Toutes les obstructions faites à la candidate du Front National sont des injures à la démocratie. Ce mot que tous les casseurs, les socialistes, les bien pensants ont à la bouche et qu’ils associent à valeurs, semble bien dérisoire aujourd’hui. Tout comme le mot laïcité.

Que reste-il de la démocratie quand un président élu est bafoué par les vaincus ?
Que reste-il de la laïcité quand un mauvais procès est fait à une femme qui faisant preuve de courage refuse de se contraindre à un usage archaïque et non une loi religieuse ?

Demandons-nous qui sont les nazis, les fascistes, les extrémistes quand des défenseurs de la liberté usent contre toute logique de méthodes sans mesures pour donner à entendre qu’ils auraient raison contre tous ?

Le parti socialiste par ses magouilles, par ses ministres incompétents, par son laxisme permanent, par sa façon d’instrumentaliser les gauchistes et les migrants pour faire peur aux gens, et faire pleurer Margot, ne sort pas grandit de ces cinq ans.

La droite ne propose que de suivre les directives bruxelloises et les diktats de la pensée unique.

Reste Marine, elle n’est pas raciste, pas fasciste, pas antisémite, elle est patriote, c’est à dire que pour elle les Français sont issus d’une culture, d’un art, d’un pays qui n’en déplaise à monsieur Macron, a une Histoire grandiose, la plus ancienne du continent européen, une des plus lumineuses du monde. Puisque monsieur Macron pourra le constater, le monde entier se souvient de Marie-Antoinette, de Louis XIV et d’autres illustres Français ou de merveilleux apports de Français à la lumière du monde.

Alors ne perdons pas notre temps, votons Marine et demandons leur une fois la victoire obtenue de respecter le choix démocratique, ce qui n’est pas acquis vu l’esprit de tolérance qui les anime avant l’élection.

Henri Lautréamont

A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen Invité de BFM Politique :
"Il y a un vrai parfum de persécution" 05/03/2017

Marine Le Pen - Il y a un vrai parfum de persécution - Au Nom du Peuple

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 07/03/2017 07:12
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'arrogance et le militantisme criant de la socialiste Audrey Pulvar sur CNews

Audrey Pulvar, chien de garde des bons amalgames…

Carte de presse Audrey Pulvar

On ne sait plus très bien comment qualifier le comportement d’Audrey Pulvar.
Celui d’un chien atteint d’un réflexe de Pavlov puissance 10 ?

On ne sait plus très bien comment qualifier le comportement d’Audrey Pulvar. Celui d’un chien atteint d’un réflexe de Pavlov puissance 10 ? D’un roquet teigneux ne lâchant pas son os ? D’une personne atteinte d’un TOC sévère ? En tout cas, face à Florian Philippot dans l’émission « Dimanche politique » sur Cnews, elle s’est surpassée.

En plus de se montrer arrogante et prétentieuse, Audrey Pulvar est obsédée. Obsédée par le refus de Marine Le Pen de se rendre à la convocation des juges. Que cette dernière se doit déjà exprimée sur la question ou que son vice-président lui explique à maintes reprises les raisons de sa décision, rien n’y fait : nan, nan et nan, « vous ne répondez JAMAIS à ma question ».


https://www.youtube.com/watch?v=W5TpEsnEY7E

Que le courrier adressé aux juges par Marine Le Pen, le 18 février 2016, leur demandant « une information d’ouverture judiciaire » soit restée lettre morte, que Marine Le Pen n’ait pas l’intention de se « soustraire », mais qu’elle dénonce plutôt « un bien curieux calendrier », Audrey Pulvar n’en a cure et continue, non pas de questionner, mais de répéter, tel un mantra, pendant presque huit minutes, sans se lasser et y prenant même un plaisir évident, babines retroussées derrière un sourire Ultra Bright : « Marine Le Pen refuse de se rendre à la convocation des juges. »

La bêcheuse sait ce qu’elle fait : se focaliser encore et toujours sur Marine Le Pen, digresser toujours sur les autres politiques.

Florian Philippot pointe du doigt l’absence d’enquête au sujet de l’assistante de François Bayrou payée pendant cinq ans avec des fonds européens ? Oh, ce n’est pas beau de se comporter comme un vilain garnement qui dirait Je suis coupable mais les autres aussi ! Le FN dénonce un laxisme de la justice mais déplore sa vélocité quand il est concerné ? Bouh, honte à lui, qui veut « imposer son calendrier ».

Le reste est à l’avenant : avec Audrey Pulvar, il s’agit de marteler les bons amalgames. Comme celui de comparer Marine Le Pen à « un chef d’entreprise ou un délinquant mineur (pourquoi “mineur”, d’ailleurs !) ou un bandit de grand chemin » qui, comme elle, refuseraient de se rendre à une convocation judiciaire. Remarquez, passer de Hitler à un brigand moyenâgeux, la bien-pensance progresse (ou recule)…

En réalité, l’ex-compagne de Montebourg tient son rôle : non pas d’aider les gens à se forger une opinion mais à leur imposer la sienne. Celle du système. Pulvar, c’est notre Mika Brzezinski à nous, laquelle sévit sur MSNBC aux États-Unis. Donald Trump en guerre contre les médias dominants ? Horreur : « Il pourrait contrôler exactement ce que les gens pensent, et ça, c’est NOTRE JOB ! »

On l’avait compris et Audrey Pulvar aussi. La preuve : quand elle revient pour la septième fois sur le refus de Marine Le Pen de se rendre à la convocation des juges et que Florian Philippot lui répond, plus flegmatique que jamais, la snob journaleuse ne peut s’empêcher de s’esclaffer, très contente d’elle : « Je pense qu’on a entendu ! » Nous aussi, et on n’est plus dupes !

Caroline Artus
Ancien chef d'entreprise
***

A VOIR AUSSI :
 

Publié le: 07/03/2017 08:15
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Hollande s’inquiète d’une possible victoire de Marine Le Pen ! À qui la faute ?

Hollande le mondialiste et Marine Le Pen la patriote

On agite le spectre des Panzerdivisionen dans les rangs de salade,
des kapos dans les camps et des miradors partout

« Pince-moi, je rêve ! »

À force de dire ça à son voisin de lit tous les matins en entendant les nouvelles, on finit couvert d’ecchymoses. Et encore, avec les jours que nous vivons dans cette campagne complètement abracadabrantesque – comme aurait dit le presque feu Chirac -, on peut se pincer trois ou quatre fois par jour ! Ainsi, ce dimanche, apprenant que François Hollande se répand dans tous les grands journaux européens pour y avouer sa grande peur : la possible victoire de Marine Le Pen aux prochaines présidentielles.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (125 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (119 articles)

Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ? (151 articles)

Préparant le sommet de Versailles qui a réuni, lundi soir, quelques chefs d’État de la vieille Europe (France, Allemagne, Espagne et Italie), notre Président s’est confessé dans une interview au groupe de journaux Europa (Le Monde, Süddeutsche Zeitung, La Stampa, The Guardian, La Vanguardia et Gazeta Wyborcza). Empêché de dormir par cette terrible perspective, il confie :

« La menace existe. L’extrême droite n’a jamais été aussi haute depuis plus de trente ans. Mais la France ne cédera pas. D’abord, parce qu’elle est la France et qu’elle a conscience que le vote du 23 avril et du 7 mai déterminera non seulement le destin de notre pays mais aussi l’avenir même de la construction européenne.
Car si d’aventure la candidate du Front national l’emportait, elle engagerait immédiatement un processus de sortie de la zone euro, et même de l’Union européenne. C’est l’objectif de tous les populistes, d’où qu’ils soient : quitter l’Europe, se fermer au monde et imaginer un avenir entouré de barrières de toutes sortes et de frontières défendues par des miradors. Mon ultime devoir, c’est de tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue par un tel projet, ni porter une si lourde responsabilité. »

​‌

C’est 2002 : le retour. On agite le spectre des Panzerdivisionen dans les rangs de salade, des kapos dans les camps et des miradors partout. Et demain, Najat Vallaud-Blakhacem donnera des consignes aux enseignants pour commencer à organiser avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes les manifs du front républicain déjà prévues entre les deux tours.

Alors de deux choses l’une : soit François Hollande est un suprême imbécile, soit c’est l’homme politique le plus lâche et pervers que la France ait engendré. Car enfin – et quoi qu’on pense du Front national et de sa candidate, ce qui n’est pas le propos de ce papier –, à qui la faute si l’on en est là ? À qui la responsabilité d’un FN au zénith ? Qui fait tout, depuis des années, et singulièrement depuis la déconfiture de ce quinquennat d’un socialisme agonisant, pour porter le Front national là où il est ?

François Hollande comme Nicolas Sarkozy avant lui, leurs séides socialistes et républicains avec eux, n’ont eu de cesse de construire les conditions d’un second tour qui pourrait les mettre en face de Marine Le Pen, convaincus qu’ils étaient, les uns et les autres, que là se trouvait leur seule planche de salut. Car tous l’ont promis : quel que soit celui qui affrontera la candidate FN au second tour, les autres, reniant tous leurs principes, voteront pour lui. Mélenchon et Hamon pour Fillon, Fillon pour Macron, Macron pour Dupont-Aignan et Bayrou dans le même sac.

À la clé, les petites magouilles des législatives où l’on commence à se répartir les sièges avec, encore et toujours, cette même politique : barrer toute représentation au Front national. Encore et toujours au nom de la démocratie et des « valeurs républicaines », le premier parti de France en voix privé de députés, quand on continue d’offrir un groupe au PC qui fait 2 % dans les urnes ! Tout comme le FN est interdit de financement par les banques nationales, qui le contraignent à aller chercher ailleurs ce qu’il ne peut trouver ici. En Russie, par exemple.

Marine Le Pen - Présidentielle 2017 - Au Nom du Peuple

Oui, le Front national continue de grimper, et oui, il se peut fort bien que Marine Le Pen remporte l’élection présidentielle. François Hollande ne veut pas « porter une si lourde responsabilité » ? C’est pourtant déjà fait…

Marie Delarue
Ecrivain, musicienne, plasticienne
***

A VOIR AUSSI :

Florian Philippot face à la journaleuse militante de LCI (06/03/2017)

Les mondialistes de TFI-LCI contre les patriotes

Publié le: 07/03/2017 08:58
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 40 41 42 (43) 44 45 46 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !