Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : La culture du viol et le racisme anti-Blanches de nombre de migrants… [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 ... 269 270 271 (272) 273 274 275 ... 318 »

Re : Logements sociaux accordés aux étrangers : Francetv ment, Marine dit vrai

Logement sociaux pour étrangers, immigrés

Illustration: Courneuve, http://www.leparisien.fr/la-courneuve ... de-24-07-2016-5991415.php

Il y a le feu au lac.

Le lac ? C’est l’immigration. Le feu ? C’est la préférence nationale.

Marine Le Pen, droit dans ses bottes, a promis que les logements sociaux, prioritairement accordés à l’immigration, doivent être réservés en priorité aux Français.

Voici que Francetv monte au créneau pour affirmer sans se démonter que Marine dirait n’importe quoi, que les occupants du secteur HLM seraient à 80% Français et seulement 12% étrangers…

http://www.francetvinfo.fr/replay-rad ... tor=RSS-3-%5Bpolitique%5D

Gonflés, les gars.

Parce que ce sont les mêmes qui hurlent urbi et orbi qu’il est scandaleux d’avoir des ghettos, qu’il faut de la mixité sociale…

Parce que ce sont les mêmes qui hurlent urbi et orbi que les Français d’origine désertent les « quartiers », fuient…

Au hasard du net, petit patchwork :

En 2012 :

Les HLM « très souvent attribués d’abord » à des étrangers, selon un député UMP

Le député UMP Philippe Meunier a affirmé lundi à la tribune de l’Assemblée nationale que « les Français ont une idée très négative des logements sociaux » parce qu’ils « sont très souvent attribués à des ressortissants étrangers ». M. Meunier, l’un des animateurs du courant de la Droite populaire au sein de l’UMP, s’exprimait lors du débat relatif au projet de loi sur « la mobilisation du foncier public » présenté par la ministre du Logement Cécile Duflot.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (129 articles)

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (814 articles)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (26 articles)

« Croyez-vous sincèrement que les Français sont sans cœur et rejettent toute forme de solidarité ? Si les Français ont une idée très négative des logements sociaux, c’est uniquement dû au fait qu’ils sont très souvent attribués d’abord à des ressortissants étrangers qui pour certains d’entre eux ont un véritable problème d’intégration à notre corps social français », a déclaré Philippe Meunier. 

« Il suffit de se rendre sur site et de voir les très nombreux reportages de la télévision pour se rendre compte de la situation »
, a-t-il ajouté, sous les protestations de la gauche.

Lire la suite ici : 

http://www.rtl.fr/actu/les-hlm-tres-s ... -un-depute-ump-7752833911

En 2014, c’était Eric Zemmour qui montait au créneau : « Aujourd’hui, le logement social est réservé aux étrangers »  à 7’40.

Le logement social est au service de la gestion des flux migratoireshttp://droite.tv/eric-zemmour-aujourd ... ers/#sthash.aE7FxiKN.dpuf

En 2014, une enquête officielle rappelle des chiffres, terribles : près de 10 millions de personnes seraient touchées, en France, par la crise du logement. Combien de Français d’origine parmi ceux-là ? Combien de Français qui ne demandent même pas un logement social parce qu’ils savent, très vite, après leur(s) premières(s) demande(s), que les logements sociaux sont attribués selon le quotient familial, à savoir le nombre d’enfants et les ressources. Ce qui, mathématiquement, les réserve de fait aux étrangers. Ou aux descendants d’immigrés nés en France. Ou aux immigrés naturalisés… 

La difficile application du droit au logement

La mise en œuvre du droit au logement est confrontée à la l’évolution des prix pratiqués sur le marché immobilier depuis quinze ans ainsi qu’à l’impact de la conjoncture économique sur la situation de pauvreté de ces dernières années. Le marché de l’immobilier et le coût du foncier sont considérés comme des freins à la mise en œuvre du droit au logement.

L’urgence du droit au logement devient plus aiguë face à la montée de la pauvreté et du mal-logement. L’enquête annuelle « revenus fiscaux et sociaux », publiée par l’INSEE en septembre 2013 au titre de l’année 2011, dresse le constat d’une augmentation du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté et estime cette population à 14,3%. Ce taux, constaté en 2011, est le plus élevé depuis 1997 et l’augmentation est continue depuis 2004.

Selon le 19e rapport de la fondation Abbé Pierre, publié le 31 janvier 2014, près de 10 millions de personnes seraient touchées de près ou de loin par la crise du logement. 3,5 millions de personnes sont mal logées. Dans cette catégorie sont recensées les personnes privées de domicile personnel (693 978 personnes, dont 141 500 sans domicile fixe), des personnes vivant dans des conditions de logement très difficiles par manque de confort et surpeuplement (soit 2 778 000 personnes) et 52 448 « gens du voyage » qui ne peuvent accéder à une place dans les aires d’accueil. Près de 5 millions de personnes se trouvent fragilisées par rapport au logement. Parmi elles, 729 636 propriétaires occupant un logement dans une copropriété en difficulté ou dégradée, 1 252 000 locataires en impayés de loyer et 3,2 millions de personnes en situation de surpeuplement par rapport à la norme de « peuplement normal » au sens de l’INSEE.

http://www.vie-publique.fr/politiques ... nt-social/droit-logement/

Etonnamment il y a plus de logements sociaux dans les départements où il y a le plus d’immigration…

Logements sociaux au 1er janvier - Comparaisons départementales

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2 ... TCRD_085_tab1_regions2016

Carte à comparer avec celle de l’immigration et du nombre de mosquées

carte mosquees immigration

En 2017, l’Insee a publié des documents fort intéressants : 72% des ménages n’habitant pas en logement social y seraient éligibles..  Il y a 1,9 million de demandes de logement social en cours, à Paris il faut plus de 3 ans d’attente pour obtenir un logement social, près d’un refus sur deux d’emménager dans le logement social proposé est lié au quartier proposé. Messieurs de France TV, à votre avis, pourquoi des gens aux abois, qui ne savent où ni comment se loger refusent-ils certains quartiers, certains immeubles ? Parce que les Français d’origine y seraient trop nombreux ?

Et qui habite les Quartiers Prioritaires  ? Pourquoi tant de Français d’origine cherchent-ils à les quitter ?

Demandeurs de logements sociaux

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2586034?sommaire=2586377

Parc locatif social dans les quartiers prioritaires

La triste réalité c’est que le jeune travailleur français, célibataire ou marié, au smic, n’a pas droit au logement social parce que des familles étrangères  régulières,  naturalisées ou descendant d’immigrés, avec un nombre d’enfants largement supérieur à la moyenne lui passent devant.

On pourrait conseiller à France TV d’aller filmer la Seine Saint-Denis, les Mureaux, la Courneuve, Dreux, Marseille et autres  territoires perdus de la République, là où les logements sociaux sont pléthore, là où les voilées sont innombrables, là où commerçants et médecins fuient, là où les dealers font leurs petits commerces, là où les policiers et les pompiers se font caillasser, là où les collèges sont des lieux de racket où les enseignants ne peuvent plus enseigner… Et qu’ils osent dire qu’en France seulement 8% d’étrangers habiteraient les logements sociaux. Si  80% de prétendus Français y habitent , il est évident que ce sont pour une part d’entre eux des Français de papier… qui devraient être déchus de la nationalité française et expulsés. Ils laisseraient ainsi de la place pour les vrais Français, d’origine étrangère ou pas, qui respectent les lois et aiment la France.

Christine Tasin

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 07/03/2017 20:01
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Quand Libé et la pub mettent les migrants à la place des Français

traitres de Libé et les réfugiés

6 mars 2017, l’Ojim assistait à la conférence de presse conjointe de Libération et de l’agence de publicité Fred&Farid pour « donner la parole aux réfugiés ». Fred&Farid ? C’est l’agence qui en 2011 a défrayé la chronique pour avoir acheté des followers sur son compte Twitter. En 2012 rebelote l’agence achète de faux comptes Facebook pour gonfler la page d’un client. Que du beau monde. L’objet de la conférence et du numéro spécial en préparation selon Laurent Joffrin  : « favoriser l’accueil des migrants », retourner le regard, que les migrants puissent montrer « qu’ils ont beaucoup de choses à apporter à la société française ». Analyse du journal paru le 7 mars 2017.

L’édition spéciale tient parole avec en couverture « Le Libé des réfugiés » (la confusion réfugiés/migrants/clandestins est soigneusement et constamment entretenue). L’éditorial sous double signature annonce la couleur « La France vue par les réfugiés », ceux ci sont en position de juges et pourront distribuer bons et mauvais points. Remarquons que certains de ces « réfugiés » sont bien incertains. Le sympathique Hamze « a débarqué en France par hasard », la jolie Anmar part à Paris à 25 ans « pour étudier le cinéma, » le fort jeune Guennady arrivé en France a l’âge de 8 ans avec sa famille « n’ a jamais tout à fait su pourquoi ils étaient partis », le décidé Rooh a quitté « son pays et sa famille en 2009 » car « il préférait la France » et pour finir Marie-Angélique a quitté le Rwanda un pays en paix en 2014. Tous ces jeunes gens sont bien agréables mais la condition de réfugiés d’une bonne partie d’entre eux semble poser question.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (131 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (79 articles)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire  (27 articles)
Eurabisation forcenée : accomplissement d’un Us-islamo-pangermanisme prévu depuis longtemps ?

On est chez nous chez vous

Poursuivons notre lecture avec le papier d’Anmar Hijazi sur les meetings LR et FN titrant « La France c’est les gens qui sont ici ». Titre ambigu qui pourrait recouvrir aussi bien les positions de Jacques Attali pour lequel la France est un « hôtel » que celle des identitaires disant « on est chez nous ». L’article est bien écrit, équilibré et la charmante Anmar aimerait tellement qu’on lui dise qu’elle aussi elle est chez elle … ce qui se passe lorsqu’un retraité la prend pour une militante FN.

Des trois éditos de la page 8 le plus enlevé est celui (traduit de l’arabe) de Sohaib décrivant avec humour ses soucis pour avoir porté une cravate à Raqqa capitale de l’Etat islamique. Pourquoi n’est il pas resté en Syrie pour combattre l’Etat islamique avec l’armée, les kurdes ou une des innombrables milices ? Au lieu à 20 ans de s’ « imaginer un destin de politicien » . Nul ne le saura sinon qu’il est plus agréable d’étudier à la Sorbonne que de défendre son pays avec les risques encourus. Osons la question : le fort gentil Sohaib serait il plus simplement un déserteur ?

Hollande sur le gril

Le pompon est sans doute la visite… à l’Élysée de trois « journalistes/migrants/réfugiés ». François Hollande a-t-il reçu ne serait ce qu’une fois les habitants de Calais envahis dans leur vie quotidienne ? Il est vrai qu’il a du temps en ce moment. Malicieusement et avec culot les apprentis journalistes reprennent les « questions Libé » : avez vous trahi la gauche ? Rooh va même accuser le Président : «  le projet de déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux l’a totalement dissuadé de demander la nationalité française ». Et l’accusé Hollande de se défendre mollement, son projet voulait au contraire protéger les binationaux non accusés de terrorisme. Les jeunes invités concluent « Nous voulons croire qu’il est sincère ». L’accusé Hollande est acquitté au bénéfice du doute.

Au total ce numéro spécial marche – volontairement – à fronts renversés. Les Français ne sont plus les seuls à avoir droit à la parole sur leur territoire, Président compris. Tous les réfugiés, tous les migrants, tous les clandestins doivent avoir les mêmes droits (à la parole, au vote sans doute demain et bien entendu aux avantages sociaux sans conditions tout de suite), la même puissance symbolique, la même légitimité que les ressortissants de souche ou de papier. La souveraineté ? Evacuée.  L’histoire ? Evacuée. La culture et la politique ? Réduits aux droits humains.

Culture et Histoire sont dans un bateau, les deux tombent à l’eau. Qu’est ce qui reste? Le marché bien entendu, il est vrai que nous sommes au quotidien du milliardaire franco-israélien Patrick Drahi propriétaire de SFR pour lequel les journaux deviennent des produits dérivés d’abonnements téléphoniques.

OJIM

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/03/2017 09:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La culture du viol et le racisme anti-Blanches de nombre de migrants…

Viols procès

Les Européennes, les Blanches, pour nombre de ressortissants de cultures exogènes ont des mœurs décadentes. Certains parmi les vastes flots d’immigrants appelés en Europe par les gouvernants, souhaitent en conséquence leur permettre de s’intégrer à leur culture progressiste. Ceci par des actions préventives et punitives qui vont de la révision des canons de la haute couture à l’apologie de la violence conjugale, la vertueuse correction sexuelle à visée plus large, quant à elle, permet d’allier le plaisir à l’œuvre majeure de domination.

L’archétype de la Blanche, c’est la blonde, peau diaphane et yeux clairs. Le mythe de la féminité à défoncer. Ce n’est pas un hasard si Stockholm est la capitale mondiale du viol ; mais c’est aussi celle du syndrome éponyme. Afin d’excuser les crimes sexuels, les grands moyens sont déployés : masochisme affecté et goût morbide pour l’autodestruction sont dévoués au culte de la compassion pour l’agresseur et de la culpabilité de la victime. Ainsi, pour expliquer le fait que dans un pays à la pointe du féminisme où l’égalité politique est au mieux réalisée, les viols aient à ce point augmenté, d’éminents experts, dont des femmes, avancent de bien curieuses raisons. Le problème, ce serait le mode de vie des Suédoises, qui sortent, boivent, font des rencontres sur internet, et ont la fâcheuse tendance à identifier à du viol un rapport forcé même sans « violence » (en réalité bons nombre de crimes sexuels là-bas sont d’une barbarie inouïe). En d’autres termes, si les Suédoises restaient à la maison et que le viol n’était plus considéré comme du viol, il n’y aurait plus de viol. C’est plein de bon sens, mais nous aimerions quand même savoir combien sont payées par les islamistes celles qui parlent ainsi, ou leur proposer un bilan psychiatrique, le cas échéant. D’autres, vraisemblablement d’obédience fascisante, disent que l’explosion du nombre des viols est à mettre en rapport avec la volonté du parlement suédois de faire de la Suède un pays multiculturel, ce qui se défend.

A lire aussi :

Immigration / 6 millions de clandestins aux portes de l’Europe
Un rapport allemand avertit qu'au moins six millions de clandestins sont aux portes de l'Europe 

Viols d'enfants et de femmes dans le camp de Grande-Synthe 
Pourquoi les violeurs musulmans préfèrent les blondes. Historique

Marre des agressions sexuelles ? Faites-vous teindre en brune !
Viols d’enfants réfugiés à Calais: les volontaires tirent la sonette d’alarme
Allemagne : « épidémie » de viols commis par les migrants, des clandestins ! (25 articles)
Torture, sévices et brimades : les femmes de ménage racontent à RT l'enfer vécu en Arabie saoudite
Allemagne : Manuel sexuel pour barbares musulmans afin ne plus violer les "salopes mécréantes"
Clandestins musulmans: l'épidémie de viols s'étend à l'Autriche
Les femmes non voilées sont de la viande à violer
Pour éviter les crimes sexuels, mettre des prostituées à disposition des clandestins ?
[UE] Europe: La plupart des viols commis par des musulmans
[Somalie] Pétition "Le permis de violer" (Contribuons tous à lutter contre la barbarie de l'islam)
Recrudescence des viols racistes commis par des musulmans
De l'extrême misogynie des musulmans à l'égard des femmes...La pudibonderie en cause
Prostitution, esclavagisme sexuel et endogamie...Halal ou haram en islam ?

Les jeunes Anglaises payent aussi un cher tribut au multiculturalisme masochiste. Au Royaume-Uni, pays où le communautarisme est roi, un rapport rendu public en 2014, a dénoncé une longue série de viols particulièrement odieux sur une période de 16 ans, de 1997 à 2013, à Rotherham, dans le Yorkshire, commis par de nombreux hommes majoritairement pakistanais. Durant cette période, environ 1400 jeunes filles britanniques entre 11 et 16 ans, ont été abusées sexuellement, elles n’ont pas été accueillies ni secourues par la police ou les services sociaux, et les autorités locales n’ignoraient rien du scandale. Les agresseurs prenaient principalement pour cible les enfants vulnérables de « type caucasien », placés en unités résidentielles par les services sociaux. La réalité a été ignorée en dépit de trois rapports effectués entre 2002 et 2006. Une ancienne députée travailliste a affirmé que les autorités n’avaient pas considéré les plaintes, parce qu’elles étaient pétrifiées à l’idée d’être accusées de racisme. D’autres villes dont Oxford, Bristol, Derby, Telford, ont aussi connu de tels scandales.

En matière de blondes, les Teutonnes également sont bonnes. On se souvient de la vague d’agressions sexuelles collectives qu’a connue l’Allemagne durant les célébrations du Nouvel An le 31 décembre 2015 (onze villes ont été touchées), le nombre d’agresseurs étant estimé à 1 500 rien que pour Cologne. Les suspects principalement des demandeurs d’asile et/ou des immigrés en situation illégale sont décrits comme nord-africains ou arabes. Mais c’est aussi la Finlande, la Suède, la Suisse et l’Autriche qui ont été touchées par de telles violences dans la même nuit. Partout les autorités et les médias ont tenté tant qu’il était possible de cacher ou de minimiser les faits. Et bon nombre de femmes agressées ont tardé avant de porter plainte, quand elles l’ont fait. Il s’est trouvé des féministes pour estimer que ces agressions équivalaient aux avances un peu lourdes que pouvaient faire des natifs éméchés lors de la fête de la bière, saisissant l’occasion pour s’en prendre au mâle blanc, coupable exclusif des actes sexistes, selon la doxa pseudo-féministe.

Les Françaises aussi sont des grosses salopes, surtout les souchiennes. Mais il faut parfois s’y mettre à plusieurs dans les caves du 9-3 ou autres extensions de jungles, pour leur apprendre le « vivre ensemble ». En France, les viols sont en constante augmentation (18 % de 2010 à 2015), surtout chez les plus jeunes (20 %). Nonobstant, la Maire de Paris a fait ouvrir en plein centre-ville des camps occupés majoritairement par de vaillants jeunes allochtones désœuvrés. Bien entendu, il y en a pour tout le monde de la convivialité multiculturelle, et, bien des lieux publics en province, des centres de vacances aux châteaux, hébergent désormais les représentants des nouvelles cultures françaises.

Les viols des Européennes par des immigrés ou « migrants » de cultures exogènes sont pour l’essentiel des viols correctifs. Il s’agit d’une part, de punir la femme libre en lui signifiant que les limites de son action sont les désirs des hommes archaïques, de s’opposer ainsi à la culture occidentale, mais aussi de corriger la couleur jalousée et haïe, par le métissage forcé. L’épuration ethnique désigne le maître, révélant non pas le sujet mais l’objet.

Par le viol correctif, l’immigrant veut marquer son territoire dans une logique d’invasion. La brute utilise son sperme comme le chien son urine. L’aspersion est à large spectre, à la mesure des politiques globalistes tentant de détruire les nations, l’État de droit et la Culture Politique en voie de disparition, par toutes les entrées. Contrôler les femmes par la violation de leur sphère privée, c’est mater l’indépendance des cheptels et bénéficier de la natalité des serfs indifférenciés. Le désir hégémonique à l’œuvre, plus prosaïquement, est une pulsion de domination qui prend pour objet le sexe féminin, de la petite fille à la personne âgée, car le viol correctif est un viol négationniste. Un migrant qui se tape une grand-mère voire une arrière-grand-mère veut raturer sa digne mémoire personnelle et celle de sa nation, de sa culture. Or, on n’ensemence pas l’histoire, on peut juste régresser ; tel est le dessein. Quant à la pédophilie elle est l’œuvre de ceux qui ne sont pas à la hauteur des femmes, et portent la négation de la différence générationnelle au rang de droit à la perversion dominatrice envers les plus faibles.

Lorsqu’on est incapable de construire une relation, fut-elle passagère, avec une femme ou une nation, on tente de l’avilir, exprimant ainsi un complexe d’infériorité. Ce qui est affirmé, c’est la volonté de ne pas comprendre, de ne pas apprendre, qu’au-delà de soi, l’autre existe, et en l’occurrence, que sa loi est plus forte, de jure, par une tentative de marquage culturel, de facto. Mais heureusement l’antiracisme est là pour trouver des excuses au violeur dont l’ignorance feinte de la loi, érigée en circonstance atténuante valant absolution magnanime, est une violation perpétrée de l’intérieur par les magistrats, contre la stabilité et la légitimité de la loi, pour acter sa défaite.

Le violeur, comme un petit enfant débile découvrant son corps, subit son érection, ce qui est pour l’homme, l’expression patentée de l’impuissance. Dès lors, il s’agit de donner un sens grandiloquent à la bandaison morbide, incontrôlée, et politiquement instrumentalisée. C’est ainsi que le pénis devient tout à la fois, correcteur de torts et grand conquistador de l’Occident, ce qui est, pour un si petit appendice, une ambition légèrement superfétatoire.

La loi exclusive du mâle procède intimement de la culture du viol. Cependant, lorsqu’on n’est pas à la hauteur des femmes et du politique, en se reconnaissant sujet de droit dans la réciprocité, on se définit soi-même comme un sous-homme. Depuis les lois politiques occidentales défendant les libertés également, on ne peut y contrevenir où que ce soit, sans s’extraire de l’humanité civilisée.

Le contre-féminisme qui justifie les entorses au respect du principe de l’égalité des femmes par solidarité avec ce qui les offense le plus depuis la nuit des temps, à savoir les cultures archaïques et les religions, s’appuie sur le syndrome de Stockholm pour ravager les esprits. Le masochisme et la soumission seraient les nouvelles valeurs féministes ; elles leur ont été soufflées. Cela prouve que la corruption de la pensée affecte également les deux sexes ; mais la culpabilité des pseudo-féministes est ici sans commune mesure.

Le contre-féminisme occidental est actuellement la plaie purulente qui ronge le destin mondial des femmes et des enfants. Il s’affirme par le retournement des valeurs cher à l’ordre apolitique, économique et communautaire qui tente de violer les États de droit dans ce qu’ils ont de plus légitime, pour affirmer leur victoire dans le ventre des femmes. Les pseudo-féministes sont les putains de la caste mondialiste qui veut faire des femmes non seulement des objets érotiques, mais surtout des productrices d’enfants domestiquées, pour sa consommation, selon ses modalités et besoins spécifiques. De cette manière, les barbus et leur djihad sexuel, sont les intermédiaires providentiels pour la traite des Blanches. Et les souchiens sont complices.

On ne naît pas femme mais de sexe féminin. On devient femme, soit adulte responsable, lorsqu’on se reconnaît féministe. Aujourd’hui, il n’y a pas d’autre manière de vivre sa dignité politique devant la montée des masculinismes et des contre-féminismes que d’affirmer sans faillir l’intégrité de son féminisme. Ceci contre tous les ordres masculinistes anté-politiques et inégalitaires renaissants, qui font offense, partout, à l’égalité des sexes, et à ce que la féminité a de plus intime, la part cachée qu’on ne découvre pas sans consentement.

Le féminisme est mort, vive le féminisme !

Isabelle James


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/03/2017 11:44
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !