Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Les vases communicants : la victoire du FN pourrait changer la donne au Québec [Actualité en France]




« 1 ... 43 44 45 (46) 47 48 49 ... 123 »

Re : Les vases communicants : la victoire du FN pourrait changer la donne au Québec

Les vases communicants  la victoire du FN pourrait changer la donne au Québec

La victoire du FN pourrait stimuler un mouvement souverainiste québécois
à une époque où les digues du mondialisme se lézardent de part en part

Marine Le Pen malgré les oukases du système, risque de remporter la mise des élections présidentielles. Et la victoire du FN pourrait stimuler un mouvement souverainiste québécois pratiquement exsangue à une époque où les digues du mondialisme se lézardent de part en part.

Marine Le Pen, de passage au Québec, il y a une année de cela, s’était heurtée à une classe politique réfractaire à toute forme de dialogue avec un Front national dépeint sous les oripeaux d’une « extrême droite » fantasmée. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Marine s’est faufilée à travers les mailles du système médiatique pour réussir à prendre la parole sur les ondes des radios québécoises. Les lignes téléphoniques n’ont plus dérougi alors qu’une horde d’auditeurs venait lui témoigner un soutien sans équivoque.

2017 est une année charnière à plus d’un titre. La France pourrait, en effet, mettre en branle un référendum afin de quitter les fourches Caudines d’une Union européenne conçue pour vider les États membres de leur substance régalienne. Prenant la décision de battre monnaie, les patriotes de l’Hexagone pourraient se prévaloir de l’appui d’une Russie qui tente de reprendre le contrôle de sa propre banque centrale.

Tout ce mouvement de troupes laisse entrevoir la possibilité d’une annulation des récents traités de libre-échange transatlantique – véritable camisole de force – alors que les États auront carte blanche pour mettre en branle leurs propres stratégies de développement économique.

D’ores et déjà, la francophonie est hypothéquée dans un contexte où les mondialistes mettent les bouchées doubles afin de dissoudre les fondations de nos cités. La classe politique canadienne – celle du Québec est atone – ne reconnaîtra jamais une Marine Le Pen accédant aux plus hautes fonctions et tentera d’ériger des digues pour que le petit peuple du Québec ne soit pas contaminé par la nouvelle « peste fasciste ». Dernier bastion de George Soros et de ses affidés, le Canada travaille de concert avec les commissaires d’une Union européenne qui constitue l’horizon inégalé d’un fédéralisme aux ordres du grand capital apatride.

Les canaux politiques étant, stricto sensu, inexistants, une administration frontiste aurait intérêt à utiliser la diplomatie des affaires pour tendre la main à un Québec qui ne sait plus où donner de la tête dans la perspective d’une renégociation des traités qui balisaient l’espace économique nord-américain. C’est ainsi qu’une France ayant retrouvé l’usage de ses prérogatives régaliennes, grâce à sa sortie du carcan européiste, serait libre de tisser des liens d’affaire avec plusieurs entreprises québécoises qui ne demandent pas mieux que de pouvoir trouver de nouveaux débouchés. Le Québec entretient, déjà, des liens privilégiés avec la Bavière et cherche, à travers ses délégations commerciales, à étendre ses réseaux d’affaire.

La France affranchie du dernier traité transatlantique (CETA) aurait beau jeu pour déployer un espace économique susceptible d’aider la francophonie à sortir de sa torpeur. La France et le Québec ont trop longtemps usé d’une diplomatie de pacotille alors que plusieurs groupes français, telle la Régie Renault, allaient s’installer en Ontario. Consciente de la donne, Marine Le Pen a déjà annoncé qu’elle prévoyait de mettre en place un fonds francophone d’investissement destiné à agir, selon ses termes, comme une « institution multilatérale au service d’un développement coprofitable au sein du monde francophone ». Reste à voir si les patriotes québécois seront capables de saisir la balle au bond, l’émergence d’une réelle souveraineté économique constituant un enjeu capital pour l’effectivité de notre nation en devenir.

Marine Le Pen, au contraire de certains candidats adoubés par Davos, risque de passer à la postérité pour avoir réussi à redonner vie à une francophonie branchée sous respirateur artificiel depuis trop longtemps.

Patrice-Hans Perrier
Écrivain et journaliste québécois

***

A VOIR ... OU A REVOIR :

Pourquoi Marine Le Pen va être élue présidente en 2017
10 minutes pour comprendre


http://www.youtube.com/embed/hrOEcibb-UI

Didier Barbelivien : «Marine Le Pen n'est pas d'extrême droite»


https://www.youtube.com/watch?v=bDZ3cLUr2gY

[UE] Parlement européen
« Quand les gens verront qui vous êtes vraiment, ils vont vous pendre !


https://www.youtube.com/watch?v=jbLFo02jlH8

 

MARINE2017.FR

- @MarineLePen - marine_lepen (Instagram)

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL

PROJET PRESIDENTIEL 2017 de MARINE LE PEN
144 ENGAGEMENTS

Le programme de Marine pour l'Outre-Mer

Euro / monnaie nationale (désenfumage)

Tournée Marine 2017



http://www.l-union-fait-la-force.info

 


Publié le: 09/03/2017 21:02
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Oui, la victoire de Marine Le Pen est devenue possible…

Marine Clochette

Deux jours après un procès que notre correspondant Hector Poupon qualifiera de « dérive inquisitoriale », Robert Ménard a accepté de répondre à nos questions sur sa ville, la situation politique française, et ce procès, bien sûr… A savourer, ces propos d’un homme libre et courageux, un vrai Gaulois…

Les voyous n’hésitent plus, le but c’est de « tuer du flic »

Riposte Laïque : Monsieur le Maire, pouvez-vous d’abord nous donner des nouvelles des policiers biterrois sur qui une voiture a foncé délibérément ? Comment réagissez-vous à cette nouvelle agression contre les forces de l’ordre ? 

Robert Ménard : Certains ont été blessés, mais ils vont bien. Je leur ai apporté immédiatement tout mon soutien. L’agression qu’ils ont vécue a été d’une extrême gravité. En France, en 2017, les voyous n’hésitent plus. Le but, c’est même de « tuer du flic ». Ils ont le sentiment qu’ils jouissent d’une quasi impunité. Les peines sont légères, la prison est brève… quand il y a prison. Nos forces de l’ordre en payent le prix, chaque année plus lourd.

Pour l’instant, on ne parle que de Pénélope, et pas de la vague migratoire

Riposte Laïque : Dans certains milieux de la réinfosphère, on entend parler de « Coup d’État » judiciaire au sujet du harcèlement subi par François Fillon, et de la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen. On vous sait prudent, vous qui, comme président de « Reporters Sans Frontières », avez côtoyé de véritables coups d’État, et de véritables dictatures, avec l’emploi de ces mots. Pour autant, que vous évoque la campagne présidentielle actuelle ?

Robert Ménard : oui, le mot « coup d’État » est exagéré. Nous ne sommes pas au Chili de 1973. Disons que les affaires judiciaires tombent miraculeusement sur les candidats de droite au moment de la campagne présidentielle… Les Français ont, à juste titre, le sentiment d’un acharnement… qui peut paraître suspect.

Le problème le plus grave, c’est que cette campagne est volée au peuple. Dans les journaux, sur les chaînes d’info, on ne parle que de Pénélope 24/24h ! La France est menacée par une vague migratoire d’une ampleur historique, elle est victime d’attentats islamiques, elle est écrasée par une dette colossale, un chômage sans fin, sa place stratégique dans le monde est remise en question : voilà les problèmes dont on voudrait parler.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (137 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (84 articles)

Dictature socialiste - Ils en rêvent : 2017 pourrait être la dernière année de Riposte Laïque (19 articles)
Présidentielle 2017: Mais si, le FN aura les moyens d’appliquer son programme économique !
Marine Le Pen se soucie aussi des animaux 
Bernard Monot présente le Bulletin économique du Front National - La véritable information ! (40 articles-vidéos)
Marine Le Pen à l'Ile de la Réunion - vidéos (7 articles)

61 % des Français croient possible la victoire de Marine Le Pen

Riposte Laïque : Vous avez, tout en appelant à voter pour le Front national, critiqué assez vivement certaines de ses orientations, et notamment celles de Florian Philippot. Aujourd’hui, à deux mois du deuxième tour, quel est votre regard sur la campagne de Marine Le Pen, et croyez-vous sa victoire possible ?

Marine Le Pen et Ménard

Robert Ménard : Je trouve que sa campagne est de qualité. Sobre, réfléchie. Elle n’a pas besoin d’en rajouter. Le réel est de son côté. Marine Le Pen écoute beaucoup, sans doute plus qu’avant. La ligne Philippot n’est plus aussi envahissante. La candidate a enfin repris les thèmes identitaires, charnels. Ceux de la droite hors les murs que je défends à Béziers. La politique, ce n’est pas que de l’économie. C’est surtout des vies, du souffle. Oui, la victoire de Marine Le Pen est devenue possible. 61 % des Français y croient. Tout sera question de dynamique. De place et de score au premier tour. De capacité d’alliance. Trump a prouvé que le peuple des profondeurs, le peuple de la périphérie, peut se révolter…

Vous pouvez tout perdre si vous critiquez les « bienfaits » de l’immigration

Riposte Laïque : Vous avez joint un message de soutien, lors de la conférence de presse organisée par le Cercle des Avocats Libres et Maître Pichon. Comment l’homme qui a défendu la liberté d’expression partout dans le monde vit-il ce qui se passe en France, et les nombreux procès d’opinion qui s’y déroulent ?

Robert Ménard : Je viens d’en subir un. Parce que j’ai osé dire que l’immigration se voyait dans nos écoles, dans nos rues. La liberté d’expression est réellement menacée en France. Bien sûr, nous ne sommes pas dans l’ex-URSS ou à Cuba. Vous n’allez pas dans un camp si votre parole dévie de la doxa du régime. Mais critiquer les bienfaits de l’immigration ou les joies obligatoires du « vivre-ensemble » peut coûter cher socialement. Le système peut vous anéantir. Vous perdez des amis, vous perdez votre boulot. Vous pouvez tout perdre.

Je tiens bon mais c’est une épreuve humainement difficile

Riposte Laïque : Vous vous êtes à votre tour, après Georges Bensoussan et Christine Tasin, retrouvé devant la 17e Chambre, le mercredi 8 mars. Cela vous met-il en colère ?

Robert Ménard : Cela a été terrible. Pendant des heures je me suis fait littéralement agonir. On m’a traité d’adepte du racialiste Gobineau. On m’a traité de lâche. Parce que j’ai dit que les photos de classes du passé nous montraient une France où l’immigration était quasi absente par rapport à aujourd’hui, on a invoqué les chambres à gaz, le génocide arménien, etc. C’est de la folie. J’avais l’impression d’être dans un mauvais rêve. Moi raciste ? Moi anti-musulman ? Moi qui ai pendant des années risqué ma vie pour sauver des journalistes dans le monde entier sans me soucier, bien sûr, de la couleur de leur peau ou de leur religion. Ces prétendues associations anti-racistes servent une idéologie. Elles ne sont plus dans le réel. Elles veulent faire des exemples avec un Ménard, avec un Zemmour. Je tiens bon mais c’est une épreuve humainement difficile.

Maire de Béziers, c’est épuisant, mais tellement passionant !

Riposte Laïque : Vous allez être bientôt à la moitié de votre mandat de maire de Béziers. Si cela était à refaire, vous lanceriez-vous de nouveau dans cette aventure ?
Robert Ménard : trois fois oui. C’est épuisant, ma vie personnelle s’est réduite à peau de chagrin, mais c’est tellement passionnant. En seulement trois ans, j’ai réussi, avec mon équipe, à changer la ville. Béziers crevait, Béziers était abandonnée. Nous avons prouvé que la politique pouvait être autre chose que des mots creux. Mais pour cela, il faut aimer les gens, il faut être amoureux de sa ville.

Les journalistes sont si nombreux à s’autocensurer pour survivre 

Riposte Laïque : Un commentaire sur l’attitude de vos anciens confrères à votre encontre et dans le traitement de la vie politique française ?

Robert Ménard : J’éprouve souvent de la peine pour beaucoup de mes confrères, honnêtement. Où est leur liberté ? Ils sont si nombreux à s’autocensurer en permanence pour survivre professionnellement. Ils sont pavloviens, chassent en meute. Ils sont sans surprise. On sait d’avance ce qu’ils vont dire, ce qu’ils vont écrire d’un édito à l’autre, d’un plateau à l’autre. Bien heureusement, tous ne sont pas du même bois mort. Mais quand même, lisez la presse régionale. Sans mettre tous mes ex-confrères dans le même panier, combien dans cette presse locale vivotent laborieusement à travers des articles médiocres copiant vaguement Libé ou Le Monde. L’absence de talent vire parfois au tragi-comique. A Béziers, ils nous combattent sans relâche. Jusqu’à inventer des faits, jusqu’à réécrire l’actualité pour qu’elle corresponde à leurs fantasmes. J’ai décidé de les contrer durement, avec notre journal municipal. Je sais que notre résistance leur fait mal. On essaye d’éveiller, de réveiller les gens…

Propos recueillis par Pierre Cassen

***

"J'ai besoin de Marine " | Marine 2017

J'ai besoin de Marine - Marine 2017 - Au Nom du Peuple

MARINE2017.FR

- @MarineLePen - marine_lepen (Instagram)

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL

PROJET PRESIDENTIEL 2017 de MARINE LE PEN
144 ENGAGEMENTS

Le programme de Marine pour l'Outre-Mer

Euro / monnaie nationale (désenfumage)

Tournée Marine 2017



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/03/2017 13:53
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Cette France bourgeoise et patriote qui n’a pas encore osé Marine fait pitié

Marine Le Pen

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (137 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (83 articles)

Ils étaient nombreux, tout de même, ce dimanche. Et presque touchants. D’abord serrés dans des troquets en fixant la pluie, puis revigorés à la vue des premières éclaircies, se levant tout sourire, partant groupés en direction de la place du Trocadéro ; écoutant, enfin, un candidat qui n’avait rien de particulier à dire, et dont ils n’attendaient rien, excepté peut-être la présence et la chaude voix grave. Puis ils sont repartis chez eux, dans les beaux quartiers ou en province, n’ayant rien appris mais heureux, heureux d’avoir assisté au spectacle de la droite qui n’en est plus une mais se comporte, par soubresauts de campagne, encore comme elle.

http://ripostelaique.com/allez-fillon-jusquau-bout.html

Cette France bourgeoise et patriote qui n’a pas encore osé le pas vers Marine soulève quelque peu la pitié. Voilà des années qu’elle est malmenée, étouffée par un RPR puis un UMP qui ont méprisé ses valeurs, dupée par un Sarkozy qui a tenté une deuxième puis une troisième fois de lui chanter sa comptine, séduite comme une veuve par Fillon jeune premier au poste ; elle sera trimbalée une fois de plus. Ces Français, amoureux de leur pays, ne veulent, pour des raisons diverses, toujours pas compter sur le seul parti dont le programme correspond à leurs attentes. S’ils persistent, la soupe sera amère, une fois de plus.

 

Plus d’un signe montre pourtant que le décalage vers le bleu marine n’est pas loin. En témoigne, entre autres éléments de supputation, une enquête réalisée par TNS Sofres pour Madame Figaro. Elle consolide l’avance de MLP tout en marquant une chute du Sarthois. Et que dire de la performance du FN au second tour, que ce soit contre Macron ou contre Fillon : entre 40 et 45% des voix selon le cas. Si un observateur averti avait prédit cela il y a dix ans, peu des « experts » de BFM et consorts l’auraient pris au sérieux.

 

Les sondages, que l’on sait bidonnés, placent désormais le vainqueur de la primaire des Républicains dans une position d’outsider, à la manière d’un Bayrou en 2007 : 19 % des intentions de vote, soit au-delà de la potentielle marge d’erreur de 5 % qui lui laisse l’espoir de goûter au second tour. Il se dit que les déçus de Fillon pourraient se tourner vers Macron : or, il ne s’agit là que de soutiens issus de l’UDI et de l’UDF, que le positionnement de Bayrou achèvera de rallier à la macronite ambiante. La plupart de ces derniers sont déjà comptabilisés comme soutiens d’En Marche. Il ne reste que quelque 2 ou 3% du total qui pourraient retourner leur veste au profil de l’ex-banquier Rothschild.

 

Que feront les (prétendus) 17% restant ? C’est là toute la question. S’ils continuent à soutenir massivement le candidat UMP, le score de Marine au premier tour ne dépassera pas les 30%. Si une partie vire de bord et choisit le camp patriote, un bon tiers des voix en faveur du FN sont envisageables le 23 avril. Ce qui laisse entrevoir toute possibilité le 7 mai, à condition que le soufflé Macron retombe un peu d’ici là.

 

Tout est jouable à ce stade. La balle n’est d’ailleurs pas vraiment dans le camp des patriotes fillonistes. Certes, une mise en examen de Fillon pèsera considérablement dans la balance. Mais l’exaspération des classes moyennes et aisées, de plus en plus exposées à la dégradation du climat social et au décalage entre vérité merdiatique et réalité, impactera fortement la décision finale. S’ajoutent la potentielle multiplication des émeutes urbaines ou encore le risque de nouveaux attentats islamistes. Sans compter que nombre de banlieusards musulmans pourraient bien écouter Soral lorsqu’il les enjoint à investir les bureaux de vote pour propulser Marine au pouvoir.

 

L’équation est à douze inconnues. Chacun apportera sa solution ; le compte ne tombera juste que si les patriotes s’unissent, quelle que soit la méthode, pour hisser le drapeau de la France au-dessus de l’Hexagone. Le 23 avril, ou le 7 mai, ne sont en rien une échéance. Cette dernière tombera lorsque disparaîtra notre volonté de défendre ce qu’il nous reste. Sur ce dernier point, j’ose augurer un avenir radieux à la résistance.

Lou Mantely

Marine Le Pen à Mirande 

Marine Le Pen à Mirande - Marine 2017 - Au Nom du Peuple


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/03/2017 14:05
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 43 44 45 (46) 47 48 49 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !