Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> La Cour de justice européenne (CJUE) a tranché, une entreprise peut interdire le voile islamique [Actualité en Belgique]





La Cour de justice européenne (CJUE) a tranché, une entreprise peut interdire le voile islamique
#1

Femme voilée interdite entreprises (CJUE)

La Cour de justice européenne (CJUE) a tranché ce mardi. Une entreprise peut interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, politiques et philosophiques afin de conserver sa neutralité, sous certaines conditions, estime la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans une décision rendue.

La Cour de justice, basée à Luxembourg, a rendu son avis dans deux cas, en Belgique et en France, de femmes musulmanes estimant avoir été discriminées au travail en raison de leur port du foulard islamique. « L’interdiction de porter un foulard islamique, qui découle d’une règle interne d’une entreprise privée interdisant le port visible de tout signe politique, philosophique ou religieux sur le lieu de travail, ne constitue pas une discrimination directe fondée sur la religion ou sur les convictions », concluent les juges dans l’affaire belge.

A lire aussi :

Marine Le Pen, si elle est élue présidente, interdira le voile dans l'espace public... pensez-y !

Les droits de la personne et le péril islamiste
Actiris, le foulard islamique et la neutralité : arguments contre le port du voile en entreprise (12 articles)
Témoignages de femmes saoudiennes: “Nous sommes perçues comme des êtres inférieurs”
"Je veux enlever mon voile"... Voici les témoignages de celles qui ont osé retirer leur hijab (10 articles)
L’islam à la conquête des entreprises (3 articles)
Partena attaqué après avoir refusé d’embaucher une fille voilée
Marks & Spencer, Lidl, Carrefour : la soumission à l’islam
Non aux caissières voilées au H&M de Thionville : action !

Vidéo-choc : le scandale des nounous musulmanes voilées
Stéphane Résimont, médecin bruxellois, refuse les patients barbus et les voilées...il est licencié
Le communautarisme vient de faire son entrée dans le sport !

Hôtesses d'Air France, burkini, transports séparés : accommodements raisonnables ou islamisation ?
Dolce & Gabbana courtise l'islam et les musulmanes...et met le voile sur ses mannequins
Mohamed Ouachen fait la promotion du voile islamique sur Bruxelles via "Bruxelloise & voilée"
L'école Helmo interdit le voile à ses élèves infirmières...et se fait épingler par Muslims'Rights
[Belgique] Foulard : la grande peur de la gauche francophone
Assesseur musulmane voilée refusée à Rebecq aux élections : organiser la résistance à l'islam
Liège : voilées et refusées dans un bureau de vote, elles appellent la police...qui s'excuse
Télévisions : les téléfilms au service de la propagande socialiste
Notre islamophobie empêcherait les musulmanes de trouver un travail selon Muslims Rights Belgium
Bruxelles : L'ACV veut interdire le port du voile aux fonctionnaires bruxelloises
FOCUS : le niqab et la burqa
La musulmane licenciée par Hema obtient six mois de salaire‏
[Chine] Chine: le voile islamique interdit dans la capitale du Xinjiang
Conseils aux femmes musulmanes: Pourquoi devrais-je porter le Hijab?
Mohamed Ouachen fait la promotion du voile islamique sur Bruxelles via "Bruxelloise & voilée"
Pas de voile pour Marianne : le livre dont la France avait besoin !
La Ligue de l’Enseignement somme les petits Français de s’adapter à l’Islam
Vous pouvez empêcher les accompagnatrices voilées de violer la neutralité de l’école
Immigration clandestine : violer la loi crée des droits !
Une avocate musulmane en foulard et robe professionnelle dans une mosquée
Des niqabées à une cérémonie militaire à Brest : Haute Cour pour tous !
Lâcheté du PS: Les policiers arrêtent de contrôler les bachées pendant le Ramadan
Nadine Morano a raison : le voile est une atteinte à notre culture !
L’UMP Mariton contre le mariage homo, mais pour le voile à l’université !
Trappes : stop au laxisme face à l'islamisation !
Le Coran demande bien aux femelles musulmanes de se voiler
Islam: Au sujet des femmes et du voile...
Le voile islamique va-t-il faire une entrée massive dans les conseils municipaux ?
[Arabie Saoudite] « Les bébés doivent porter la burqa pour éviter d’être violées »

Une situation de discrimination « indirecte »

Dans le cas belge, une jeune femme de confession musulmane, Samira Achbita, ne portait pas le foulard au moment de son embauche comme réceptionniste en 2003 par le groupe G4S, qui fournit des services de surveillance et de sécurité. Cependant, trois ans plus tard, Samira Achbita fait part à son employeur de sa décision de porter le foulard, malgré la politique de neutralité affichée d’abord oralement, puis par écrit, par l’entreprise qui interdit le port de signes politiques, philosophiques ou religieux.

La Cour ajoute toutefois un certain nombre de conditions pour dédouaner totalement l’entreprise d’accusation, se référant à une situation de discrimination « indirecte ». L’obligation de neutralité ne doit pas entraîner de désavantage pour des personnes adhérant à une religion ou à des convictions et doit être justifiée par un « objectif légitime », au travers de moyens « appropriés et nécessaires ». Il reviendra à la cour de Cassation belge, chargée de ce dossier, de se prononcer sur ces points, explique la cour.

Un avis complémentaire pour la France

La seconde affaire, en France, est relative au licenciement d’une femme musulmane, employée comme ingénieure d’étude par la société française Micropole, qui portait le foulard au moment de son embauche en 2008. Mais lors d’un rendez-vous avec un client, ce dernier s’était plaint et avait exigé qu’il n’y ait « pas de voile la prochaine fois ». Micropole avait transmis cette requête à son employée qui a refusé. La Cour a émis un avis complémentaire, estimant qu’un client d’une entreprise ne peut imposer de ne plus recevoir de services fournis par une travailleuse qui porte le foulard islamique.

Source

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 14/03/2017 15:53
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La Cour de Justice européenne permet l’interdiction du voile en entreprise…
#2

Voile en entreprise interdit

Quelquefois de bonnes nouvelles tombent, comme aujourd’hui l’arrêt de la Cour de Justice de l’union européenne autorisant une entreprise à interdire le foulard islamique :

http://fr.euronews.com/2017/03/14/une ... ur-de-justice-europeenne/

http://www.lefigaro.fr/social/2017/03 ... ?pagination=40#nbcomments

Voilà des juges qui pour une fois ont montré du bon sens. Car que vient faire le voile islamique dans une entreprise, sinon provoquer, à l’heure où on sait que tous les musulmans ne sont pas terroristes mais que tous les terroristes sont musulmans ? Que vient-il faire, sinon discriminer les non-musulmanes, ou les non pratiquantes de l’islam, en leur disant implicitement qu’elles ne sont que des putes ? Que vient-il faire, sinon montrer l’esprit de conquête de l’islam ?… Que vient-il faire, sinon menacer des pires conséquences ceux et celles qui feraient de la résistance au voile ?…

Selon les juges,  «une entreprise peut interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, politiques et philosophiques afin de conserver sa neutralité».

On espère qu’H§M prendront de la graine de cette décision, eux qui mettent des caissières étroitement voilées de noir juste à côté des strings. Caissières qui font tout pour se faire remarquer mais qui poursuivent ceux qui les prennent en photo. On ne demande pas à H§M d’inciter ces caissières à se mettre en string, mais de leur demander de faire un effort de modernité et de se conformer à la clientèle, car les Français sont de plus en plus révulsés par le voile…

La preuve  que les Français dans leur écrasante majorité ne veulent plus du voile : d’après un sondage du Figaro, 94 % des sondés sont d’accord avec cette interdiction, contre 6 % seulement qui y sont opposés :

http://www.lefigaro.fr/social/2017/03 ... t-de-signes-religieux.php

On devine que ces 6 % là sont pour la charia et donc complices de l’assassinat de Katia Bengana la lycéenne de 17 ans, de Amel Zanoune Zouani l’étudiante de 20 ans, et de tant d’autres femmes connues ou inconnues qui ont refusé de porter le voile et sont mortes à cause de ce refus.

Mais ce n’est pas fini, maintenant les tribunaux français vont devoir mettre leurs décisions en accord avec cet arrêt. On tremble que les juges-mur-des-cons se triturent les méninges en tous sens pour trouver de très bonnes raisons de ne pas le faire. Aidés en cela par les associations collabos, et par des avocats sans éthique, habiles à tous les sophismes hypocrites et tous attirés par le commerce juteux (pour le moment) de la pseudo incitation à la haine et de la fausse discrimination.

Aidés aussi par les faux naïfs qui prétendent que tous les signes religieux se valent, alors que depuis longtemps les chrétiens fichent la paix à tout le monde.

Tout particulièrement aidés par Belkacem, qui a très récemment dit qu’une accompagnatrice d’école pouvait être voilée, ce que les enseignants et parents d’élèves n’ont pas manqué d’apprécier, et aussi par les inusables féministes, qui se voilent pour lutter contre Trump, se trompant ainsi totalement de combat. Sans parler de Hollande l’islamophile qui accueille sur notre sol les meetings d’Erdogan l’islamiste pro charia, dont la femme est voilée.

Non, tout n’est pas fini, car la loi El Khomri autorise les entreprises à inscrire un principe de neutralité dans leurs règlements intérieurs «si ces restrictions sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché». Tout dépendra donc de la subtilité de la rédaction des textes d’entreprises.

Gageons qu’il y aura encore des batailles, et que les voilées vont encore nous donner du fil à retordre. Tout leur est bon, à elles et à leurs manipulateurs, pour revenir sans fin à la charge. Mais au moins les entreprises qui souhaiteront mettre le holà à ces provocations seront soutenues, on peut du moins l’espérer, par la cour de justice de l’union européenne, au lieu de la voir leur mettre les bâtons dans les roues, et cela, c’est plutôt une bonne chose.

En attendant d’interdire le voile dans tous les lieux publics, dans les universités, les rues, les transports… partout où il nous dérange et nous provoque !

En attendant de bouter définitivement et complètement dehors cet odieux marqueur de l’islam qui discrimine la femme, en fait une esclave servile en la déguisant en fantôme et en la niant en tant qu’être humain.

Sophie Durand


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/03/2017 15:05
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L’interdiction du voile islamique en entreprise est possible !
#3

Interdiction voile musulman en entreprise

L’arrêt de principe rendu par la CJUE autorise les entreprises à interdire
à leur personnel de porter des symboles religieux visibles
sur le lieu de travail

La décision était particulièrement attendue. L’an passé, les Cours de cassation belge et française avaient demandé à la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) de se prononcer sur deux cas différents, mais présentant des similitudes importantes, de femmes licenciées pour avoir refusé d’ôter leurs foulards islamiques au travail. Le premier cas concernait une certaine Samira A., salariée de G4S Secure Solutions. Cette réceptionniste avait décidé de ne plus enlever son « hijab » au travail, après avoir pourtant été embauchée à une époque où elle ne le portait pas encore.

A lire aussi :

[UE] La Cour de justice européenne (CJUE) a tranché, une entreprise peut interdire le voile islamique
La Cour de Justice européenne permet l’interdiction du voile en entreprise…
Marine Le Pen, si elle est élue présidente, interdira le voile dans l'espace public... pensez-y !

Quant au cas français, il portait sur la volonté d’Asma B. de garder son voile lors de rencontres physiques avec des clients qui s’étaient auparavant déclarés gênés par ce vêtement prosélyte. Nœud juridique qui inquiétait les juridictions nationales : la directive du 27 novembre 2000 sur l’égalité de traitement en matière d’emploi et de travail, dont se prévalaient les jeunes femmes et leurs conseils. Mise en difficulté par l’affaire de la crèche Baby Loup, la Cour de cassation a jugé plus sûr de solliciter la CJUE. Contre toute attente, bien lui en a pris.

D’une portée historique, l’arrêt de principe rendu par la CJUE autorise les entreprises à interdire à leur personnel de porter des symboles religieux visibles sur le lieu de travail. La cour dénoue ce problème clairement, estimant que « […] l’interdiction de porter un foulard islamique, qui découle d’une règle interne d’une entreprise privée interdisant le port visible de signe politique, philosophique, ou religieux sur le lieu de travail, ne constitue pas une discrimination directe fondée sur la religion ou les convictions au sens de la directive ».

Bien évidemment, la décision ne concerne que les entreprises privées. Ces dernières sont autorisées à poursuivre une politique de neutralité. Pour les travailleurs du public, discrétion est laissée aux Etats membres.

Le Collectif contre l’islamophobie en fait une jaunisse. L’association a immédiatement publié un communiqué larmoyant. Exprimant sa profonde inquiétude, elle regrette que le droit se soumette aux « crispations de certaines franges des sociétés européennes ».

Quelles « franges » ? Les entreprises qui veulent que les lieux de travail ne ressemblent pas à des mosquées ou à des centres culturels musulmans où se retrouveraient des femmes couvertes de signes ostentatoires des pieds à la tête ? Les populations inquiètes de la progression d’un islam aussi scrupuleux que revendicatif dans les nations européennes ? En outre, ces femmes ont menti. Samira A. s’était rendue à son entretien d’embauche vêtue à l’occidentale ; et Asma B. aurait précisé être prête à se dévoiler lors des rendez-vous extérieurs…

S’il appartient désormais aux juges nationaux de se prononcer sur les litiges en question, il faut saluer la décision prise par la CJUE. Elle soumet l’entreprise privée aux décisions collectives de ses membres. À l’évidence, une autre option aurait ouvert la boîte de Pandore, entraînant les pratiquants de l’islam à demander toujours un peu plus. Cet arrêt de principe fera réfléchir les musulmans les plus zélés. Non, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez partout parce que nos sociétés seraient « ouvertes » et « tolérantes ». Les islamistes ne pourront plus s’abriter longtemps derrière des lois et des principes qu’ils méprisent au plus profond d’eux-mêmes, qu’ils bafouent en terre musulmane dès que l’occasion se présente. Un petit pas pour le droit mais un grand pas pour défendre notre civilisation !

Juriste
SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM

Publié le: 15/03/2017 20:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !