Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : La start-up Macron rachetée par l’Élysée : une vulgaire fusion-acquisition ! [Actualité en France]




« 1 ... 50 51 52 (53) 54 55 56 ... 135 »

Re : Macron ou les illusions d’un individu hors-sol

Marine Le Pen Présidente - Au Nom du Peuple - Front

En tenant des propos particulièrement injurieux et déplacés à l’égard de Marine Le Pen, Emmanuel Macron a encore fait la démonstration de son décalage total à l’égard des attentes des Français.

Ignorant sur la vie des agriculteurs, il propose d’accélérer le libre-échange mondial.

Agenouillé devant les ukases de Bruxelles, le candidat d’En Marche a toujours refusé la traçabilité des produits, la structuration des filières et la mise en place des aides nationales.

Représentant de la super-classe bobo des métropoles, il ignore le sort des agriculteurs et des travailleuses de la France profonde, qu’il a qualifiées d’illettrées.

Il est temps de démasquer cet imposteur mondialiste aux ordres de la seule finance internationale.

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, Députés francais au Parlement européen, Membres de la Commission Agriculture et Développement rural


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/03/2017 09:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La start-up Macron rachetée par l’Élysée : une vulgaire fusion-acquisition !

Macron Hollande

#MicronFaillon#LeVraiMacron

Et si Emmanuel Macron était le pur produit d’une fusion-acquisition
entre l’entreprise socialiste dirigée par Francois Hollande et le monde des affaires ?

Et si Emmanuel Macron était le pur produit d’une fusion-acquisition entre l’entreprise socialiste dirigée par Francois Hollande et le monde des affaires de la place de Paris ?

Mêmes ingrédients pour les mêmes résultats ? Les similitudes sont, en effet, étranges entre le rachat par l’entreprise socialiste de l’Élysee de la start-up Macron et ces fusions-acquisitions qui hantent le monde des affaires à intervalles réguliers. 

Comme il y a belle lurette que l’Élysée socialiste ne déclarait plus de dividendes, il s’agissait de fondre son capital dans celui d’une autre entreprise, avec à sa tête un homme neuf. But de l’opération : reconquérir les parts de marché perdues au fil des années.

Sinon, comment expliquer l’étonnante facilité avec laquelle le CEO (Chief Executive Officer) de l’entreprise socialiste dont le siège est à l’Élysée a glissé dans cette espèce d’apathie fataliste devant la candidature Macron ? Pourtant, ce dernier a fait chanter le coq de la trahison en plusieurs fois. D’abord en se déclarant candidat hors les murs du parti, et ensuite en se contentant de prendre de haut l’entrée dans l’arène électorale de ses ex-petits camarades socialistes.

L’épisode socialiste à la tête de l’État a été tellement catastrophique pour la France qu’il n’était plus question d’essayer de maintenir en vie l’idéologie en perfusant d’abord Valls, héritier logique, puis Hamon, aujourd’hui en état de mort clinique… Et c’est là où le génie affairiste de tous ces courtiers-conseillers allait intervenir pour marier le grand capital militant des affaires à l’entreprise socialiste en état de cessation de paiements. Et c’est là, aussi, où la fusion-acquisition, à défaut de sauver le soldat Hollande déjà battu, se met en place pour sauver l’armée socialiste qui ne doit surtout pas disparaître du paysage.

On connaît le nom du deus ex machina : Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Élysée. Ce socialiste machiavélique couve, dès sa sortie de l’ENA en 2004, ce jeune inspecteur des finances, jeune pousse socialiste, qui a tout pour plaire au grand capital sans le brutaliser. Macron rejoint, en 2008, la banque Rothschild, dont il devient associé-gérant en 2010.

De son côté, Jouyet enfonce un coin dans les relations entre Sarkozy et Fillon, deux candidats potentiels pour les élections de 2017, en déclarant, en 2014, que Fillon lui a demandé de faire accélérer les procédures judiciaires contre Sarkozy.

Macron, lui, profite de ce poste d’observation unique à la banque pour trier l’ivraie des affaires du bon grain socialisant. Sa première grande intervention en faveur du grand capital socialiste consiste à donner plus que sa bénédiction au rachat, par le trio Bergé-Niel-Pigasse, du journal Le Monde sans lequel aucune conquête politique ultérieure n’est possible. Sa deuxième bénédiction est plus récente : donnée à Patrick Drahi, financier franco-israélien dont le groupe Altice veut racheter SFR, qui possède 49 % de NextRadioTV, maison mère de BFM TV et RMC. Dans les deux cas, le principe de la fusion-acquisition des idées et des outils de propagande est flagrant. L’audiovisuel et la presse écrite sont maintenant en place dans l’entreprise de conquête.

Reste, ensuite, à expliquer aux actionnaires pourquoi, selon Le Monde du 7 mars dernier, 40 % des propositions d’Emmanuel Macron sont presque similaires à celles de Hollande en 2012. Ce sera là l’ultime entreprise de fusion-acquisition à laquelle va s’atteler le banquier candidat avant l’échéance électorale : arriver à faire croire à tous les grands décideurs pour lesquels l’économie et les affaires règnent sur tout le reste que le socialiste Macron est soluble dans leur monde pour leur intérêt, et accessoirement dans l’intérêt de la France…

Jean-Pierre Lenoir
Marchand de vins et écrivain

***
A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen : "L'Europe est une accumulation de faiblesses"


https://www.youtube.com/watch?v=7614NnFN788


Publié le: 16/03/2017 10:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avec Macron, un Noir qui a 9/20 sera préféré à un Blanc qui a 15/20

ri7MacronsFrançaiscons

En voulant faire la promotion de la discrimination positive dans les quartiers, Emmanuel Macron va désintégrer encore davantage la nation.

“La vraie rupture, ce que je propose pour les quartiers, c’est une vraie politique assumée de discrimination positive et de mobilité”.

La discrimination positive est la pire des mesures qu’on puisse adopter et mettre en œuvre dans une société pluriethnique. Elle détruit la cohésion nationale.

C’est la négation de l’égalité républicaine, c’est la négation du mérite et de l’effort, c’est la consécration du favoritisme, de l’injustice, des passe-droits, en fonction de critères raciaux ou religieux totalement contraires à la Constitution.

Elle se traduit par une discrimination négative pour les natifs.

La discrimination positive est illégale car elle est anticonstitutionnelle.

En effet, notre Constitution consacre l’égalité de tous les citoyens en droits.

Priorité à l’embauche, dispense de concours, quotas et autres procédés discriminatoires en fonction de la race ou de l’origine d’un candidat, finissent par semer la discorde et l’amertume dans toute la société.

Les Américains en sont revenus. Allez expliquer à un jeune Blanc qu’il n’est pas reçu dans une Université, alors qu’un jeune Noir est accepté avec un niveau inférieur. C’est cela la politique des quotas, c’est la pénalisation du mérite !

Macron veut lutter contre les discriminations à l’encontre des minorités, mais pour ce faire, il veut mettre en place une  politique de discrimination à l’égard des jeunes Français de souche, lesquels subiront un préjudice inique.

Anne-Marie le Pourhet, vice-présidente de l’Association française de droit constitutionnel, exprime très bien le caractère injuste de la discrimination positive.

“Au lieu de créer, les conditions permettant à tous de concourir à égalité, elle consiste à dispenser de concours ceux que l’on juge incapables de passer les épreuves communes. Il s’agit donc d’un système de “triche” exactement comme le dopage dans les épreuves sportives.”

Non seulement Macron laisse entendre que les minorités sont incapables de se mettre au niveau du concours, mais il va encourager la médiocrité chez ces derniers, tout en décourageant  l’effort chez les natifs.

Ce n’est pas en supprimant la sélection que l’on réussira l’intégration. C’est par l’incitation au travail et à l’effort.

Une société moderne et performante ne peut garder son rang si elle distribue des diplômes au rabais ! C’est ce que veut faire Macron.

L’Etat a voulu supprimer le mot race, mais qu’est-ce que la discrimination positive si ce n’est l’expression d’un favoritisme purement racial ?

Anne-Marie le Pourhet cite l’exemple d’un concours de recrutement de pompiers à Los Angeles. Un Noir est reçu avec 9/20 et un Blanc est recalé avec 15/20 !

Qui peut tolérer une telle ignominie ?

Et Macron ose se poser en seul rempart contre Marine ?

Mais avec une telle politique inique, qui va exacerber les rancoeurs entre communautés et semer l’amertume dans la société, il va jeter des millions de jeunes natifs dans les bras  de Marine.

Ce que veut Macron, en fait, c’est acheter la paix civile dans les quartiers à n’importe quel prix. Il sera le candidat du renoncement permanent.

Il donnera des droits supplémentaires aux minorités sans exiger de devoirs.

Mais, il se trompe de méthode. Il va exacerber les clivages ethniques et religieux.

La programme de Macron est donc très dangereux pour la France. La discrimination positive conduit non seulement la société à un nivellement par le bas, mais surtout elle disloque la cohésion nationale.

Macron est le pire de tous.

Jacques Guillemain

***

A VOIR AUSSI :

Nicolas Bay sur France Inter

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/03/2017 04:29
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 50 51 52 (53) 54 55 56 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !