Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Quand le Front national donne des leçons de démocratie à la classe politique… [Actualité en France]




« 1 ... 47 48 49 (50) 51 52 53 ... 123 »

Re : Quand le Front national donne des leçons de démocratie à la classe politique…

Marine-Le-Pen

Marine Le Pen qui apporte son parrainage personnel à Henri Guaino,
et Louis Aliot appelant les élus, FN ou non, à faire de même de Philippe Poutou

Marine Le Pen qui apporte son parrainage personnel à Henri Guaino, et Louis Aliot appelant les élus, Front national ou non, à faire de même de Philippe Poutou, tel est le feuilleton du jour. Lequel est, sur le fond, plus anecdotique qu’autre chose, mais qui, sur la forme, n’en finit plus d’agiter des cerveaux médiatiques déjà passablement en voie de surchauffe et d’hébétude caractérisée.

D’où cette question inlassablement posée par ces derniers : Marine Le Pen est-elle une « véritable » démocrate ? Question à laquelle on serait tentés de répondre : mais qu’est-ce qu’un « véritable » démocrate ? Dominique Strauss-Kahn ? Jérôme Cahuzac ? Denis Baupin ? Serge Dassault ? Voire même le roi d’Arabie saoudite, devant lequel est déroulé tapis rouge, ou émir du Qatar avec tapis volants déroulés ?

D’ailleurs, François Fillon est-il lui même un « véritable » démocrate, lui dont le viatique se résume à ce seul « Mon principal adversaire est Marine Le Pen » ? Tout cela est-il « véritablement » démocrate, s’agissant en fait d’une sorte de hold-up électoral : les électeurs de l’ancien Premier ministre pensaient voter pour un programme civilisationnel, un substrat de valeurs conservatrices et libérales. Et voilà qu’ils apprennent qu’ils en sont réduits à jouer les harkis de Ras l’front et autres officines d’extrême gauche plus ou moins zadistes, tandis qu’un Charles Millon, pourtant artisan de la victoire fillonesque aux primaires est congédié, tel un vulgaire laquais – voire, à ce sujet, l’excellent article de Gabrielle Cluzel dans notre édition d’hier. Hold-up électoral, donc, et ici doublé d’un évident déni de démocratie.

Car il en va aussi de la démocratie comme de l’amour : seules comptent les preuves d’amour et de… démocratie.

Preuves pour le moins tangibles qui viennent, ici, d’être administrées par le loup-garou frontiste. Louis Aliot : « Il y a des petits candidats aujourd’hui et qui sont tout à fait représentatifs, comme monsieur Poutou, qu’on le veuille ou non, qui représente un pan de l’opinion française. » Réponse du candidat du Nouveau Parti anticapitaliste : « Il y a des soutiens dont on se passerait bien et même que nous refusons. » 

Là, on voit bien que la gauche et l’extrême gauche ont du mal à digérer que la majeure partie de la classe ouvrière soit passée avec armes et bagages du côté lepéniste. Les pauvres en cols bleus ne seraient donc pas de « véritables » démocrates ? C’est à croire.

Même réponse du côté de Jean-Luc Mélenchon, auquel le Front national avait également proposé un coup de main, qui évoque un « bobard » et déplore que « les médias reprennent pour la énième fois la thèse de la “porosité” de nos électorats, alors que la preuve du contraire a été donnée cent fois ». Tiens donc. Où et quand, peut-on savoir ? La vérité, c’est que la réalité de cette passerelle électorale est au moins cent fois démontrée depuis des décennies, tout comme une autre porosité est en train de poindre : celle des déçus de François Fillon en direction de Marine Le Pen. Laquelle assure, à propos de la signature offerte à Henri Guaino, que tout cela a tout simplement été fait « au nom du pluralisme politique », notion qui semble échapper à messieurs Mélenchon et Fillon.

Au fait, que pensent nos « démocrates » professionnels des trente-trois parrainages d’élus polynésiens apportés à la même Marine Le Pen ? Eux aussi ne seraient pas de « véritables » démocrates ? Ils iront l’expliquer de visu à ces fiers gaillards n’ayant pas l’habitude de se battre à coups de colliers de fleurs ou de ukulélés, et encore moins rompus aux élégances « démocratiques » de Saint-Germain-des-Prés et de ses proches environs.

Bonne chance, les gars ! Nos prières vous accompagnent…

Nicolas Gauthier
Journaliste, écrivain


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/03/2017 10:20
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Marine n’échouera pas comme Wilders. Aucun de ses concurrents ne peut marcher sur ses plates-bandes

Marine Clochette

Je lis ici ou là des discours défaitistes.

L’échec de Wilders, fer de lance de la lutte contre l’islamisation de son pays et de la sortie de l’UE/euro a quelque peu sonné les patriotes, y voyant un peu vite, l’annonce d’un échec possible, voire probable de Marine.

Les défaitistes ont oublié deux choses, importantes.

La première est que la situation économique de la Hollande est plutôt bonne comparée à celle de la France, il n’y a donc pas de vote sanction contre le gouvernement sortant pour des raisons d’échec patent à lutter contre le chômage, la pauvreté, les inégalités, les délocalisations et tous les boulets que nos dirigeants, depuis quelques lustres, s’échinent à mettre à nos pieds. En Hollande on ne parle pas de remettre en cause la semaine de 35 heures, de repousser l’âge de la retraite à 65 voire 67 ans, de faire travailler les salariés jusqu’à 60 heures par semaine quand ça arrange le patron ni de faire de l’école un lieu voué à l’apprentissage de l’arabe et de l’islam. En Hollande le taux de chômage est très bas, et les salaires permettent à plus de 50 pour cent de la population de travailler à temps partiel, ce qui permet aux Hollandais de s’engager en moyenne 5 heures par semaine dans des activités bénévoles associatives, la Hollande ayant décidé il y a un certain temps de faire des économies en mettant un terme à la gabegie des subventions aux associations.

Voir la fiche wikipedia sur le sujet.

Il est donc clair que les Hollandais, en-dehors des problèmes (énormes, comme partout ) liés à l’immigration et à l’islamisation, n’ont pas de raison de vouloir se séparer du gouvernement actuel.

La seconde raison est que le Premier ministre hollandais a fait une campagne concurrente de celle de Wilders sur islamisation et immigration, ce qui était signalé en janvier dans le Monde , mais qu’aucun des rivaux de Marine ne pourra ni ne voudra en faire autant :

Evoquant, dans un message ciselé, « le malaise grandissant » des « gens de bonne volonté » à l’égard des étrangers qui « gâchent les choses » et menacent les libertés, « alors qu’ils sont justement venus dans notre pays pour les trouver », M. Rutte a indiqué qu’il comprenait ses concitoyens qui voudraient que ces personnes quittent le pays. « Faites les choses normalement, ou allez vous-en », a-t-il écrit. « Faire normalement », sera d’ailleurs le slogan, un peu étrange, de sa formation, le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) pour cette campagne.

Les électeurs se sont donc retrouvés avec DEUX choix pour dire leurs peurs, leur refus de l’immigration et de l’islamisation. D’un côté Rutte, rassurant, soutenu par les medias, qui n’a pas mis en danger le bien-être des Néerlandais, musclant son discours, n’hésitant pas à créer un incident diplomatique avec la Turquie…

De l’autre, Geert Wilders, diabolisé par les medias, traîné en justice, et « homo novus »…

Le vote d’hier s’explique donc parfaitement, même si on le déplore, même si on n’est pas dupes.

Par contre, en France, non seulement les Français n’ont aucune raison de vouloir aux commandes ceux qui leur laissent un pays exsangue, et les héritiers respectifs de Hollande et de Sarkozy ne sont pas plus rassurants que leurs maîtres. Un Fillon qui a été premier Ministre pendant 5 ans, un Macron qui a été conseiller de Hollande pendant 2 ans et Ministre de l’économie le reste du temps, laissant notre pays à l’agonie…  Plus de chômage, plus de dette, plus d’inégalités sociales, plus de préférence étrangère, plus d’argent pour les copains et les coquins, associations comprises, et les perspectives angoissantes évoquées au début de notre article pour les salariés.

Et pas un seul Rutte capable de faire écho aux propos de Marine sur l’immigration, l’islamisation, le terrorisme, le communautarisme… PAS UN SEUL.

Marine est la seule qui tienne ce discours et soit capable de le faire, parce que la seule qui adhére. 

Fillon a essayé, et s’il se trouve là où il est il le doit dans doute à l’opportuniste parution en septembre de son bouquin sur le terrorisme…

Une goutte d’eau dans un océan de dénis. Depuis il a juré son allégeance à l’islam, il a renoncé à supprimer le droit du sol, il a pris l’islamo-collabo Apparu comme porte-parole, il a montré qu’il n’avait ni colonne vertébrale ni burnes…

Macron ? Il est islamo-collabo et il assure. Il est convaincu (il ne veut même pas entendre parler de culture française, alors vous pensez, la civilisation occidentale… il s’en moque comme d’une guigne). Et en plus il sait que pour avoir le soutien des medias, des élites mondialisées, de Juncker, des starlettes et des psychanalystes, il faut qu’il tienne ce discours…

Marine est donc la seule, absolument la seule à avoir un programme cohérent qui mette le citoyen français, la préférence nationale, la souveraineté et la préservation de notre civilisation au coeur de son programme.

Pas de Rutte pour lui faire de l’ombre, pas de Rutte pour lui prendre des voix.

Marine gagnera. Elle ne peut pas faire autrement.

Christine Tasin


***

A VOIR ou A REVOIR AUSSI :

Français : Remonte ton pantalon et vote FN


https://www.youtube.com/watch?v=4ZAHQPRpHkA

Tu traites le FN de fasciste ou raciste ? Regarde comme tu es con


http://www.youtube.com/embed/V9fJrEXeRnw

 


https://www.youtube.com/watch?v=Z7LclzSJdTI



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/03/2017 11:39
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Situation financière et économique, Bernard Monot nous explique comment nous entrons en esclavage

Revue de presse censurée par les médias corrompus au système

P. Jovanovic – B. Monot : La revue de presse (mars 2017)

Pierre Jovanovic reçoit Bernard Monot pour commenter les principales actualités économiques et financières : hausse de la dette publique, crise de la zone euro, suppression de l’argent liquide, hausse du cours du bitcoin, etc.

A lire aussi :

Bernard Monot présente le Bulletin économique du Front National - La véritable information ! (40 articles)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (150 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote  (88 articles)

Amorce d’un totalitarisme financier.
Bernard Monot est  cadre FN/TBM, conseiller économique et financier.

A écouter impérativement ; Monsieur Monot nous dit où nous en sommes sur le plan économique et financier sur le plan européen et comment nous entrons en esclavage. Ils avancent à pas de géant en courant et mettent en place notre mort comme nation….


https://www.youtube.com/watch?v=YbWpEnIjbws

Pierre Jovanovic reçoit Bernard Monot pour commenter les principales actualités économiques et financières : hausse de la dette publique, crise de la zone euro, suppression de l’argent liquide, hausse du cours du bitcoin, etc.

Amorce d’un totalitarisme financier.
Bernard Monot est  cadre FN/TBM, conseiller économique et financier.

A écouter impérativement ; Monsieur Monot nous dit où nous en sommes sur le plan économique et financier sur le plan européen et comment nous entrons en esclavage. Ils avancent à pas de géant en courant et mettent en place notre mort comme nation….

Marcher sur des oeufs


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/03/2017 11:59
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 47 48 49 (50) 51 52 53 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !