Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : La puanteur que dégagent Publifin et Nethys! [Actualité en Belgique]




« 1 2 3 4 (5) 6 »

Re : Publifin: le mépris de la directrice pour les ouvriers!
#13

Bénédicte Bayer gagne royalement sa vie sur l’argent public

Bénédicte Bayer (PS), la directrice de Publifin, femme de confiance de Stéphane Moreau et d’André Gilles, est dans l’oeil de la presse. Accusée d’avoir participé au « nettoyage » des dossiers le 22 février, avec Moreau et Gilles, tous deux soi-disant « malades à la maison », elle se défend bec et ongles dans le quotidien du PS, Le Soir.

Bénédicte Bayer gagne royalement sa vie sur l’argent public

Bénédicte Bayer gagne royalement sa vie sur l’argent public. Une carte du PS, ça aide à Liège… Elle a le culot de faire des comparaisons mensongères avec « les ouvriers ». 

Madame Bayer prend évidemment les choses de très haut, comme ses deux patrons devant la Commission parlementaire « spéciale ». Elle gagne bien sa vie mais « travaille non-stop ». Ah oui? Moi aussi, Madame Bayer! Elle déclare avec une bonne dose de mépris pour les ouvriers des filiales de Publifin: «j’ai, en net, la même chose que ce que je percevais lorsque je dirigeais, alors sous contrat de travail, l’intercommunale. (…) De toute façon, si je donne ma rémunération, ce sera toujours trop. Je travaille tout le temps. A la minute, je gagne moins que les ouvriers les moins payés ici! Je travaille non-stop, tout comme Paul Heyse ou Stéphane Moreau.»

Voilà bien une comparaison absurde, FAUSSE et dénigrante pour les ouvriers …

A lire aussi :

[Belgique] PS, MR, CDH, ces mondialistes pourris et corrompus jusqu'à la moelle ! La mafia belge ? (13 articles)
[Belgique] Le Parti Populaire porte plainte contre les partis traditionnels : MR, PS, CDH, Ecolo (2 articles)
[Belgique] Corruption de politiciens en Belgique ! Un secteur d'activité qui rapporte gros, sans concurrence
[Belgique] Socialisme en Belgique : La présidente de la Commission cumule 29 mandats, "5 rémunérés"
[Belgique] La corruption en Belgique: sport national impuni ?
[Belgique] Le Parti Populaire est le seul espoir de changement radical raisonnable en Wallonie et à Bruxelles

Opération MainPropres-Be
Mais encore...
[Belgique] Ce sont les avocats du PTB qui défendent la famille syrienne, à qui Theo Francken refuse un visa

[Belgique] Mosquées et librairies sous contrôle, chaînes TV… le wahhabisme étend son pouvoir en Belgique
[Belgique] Grande mosquée – Yvan Mayeur: mentez, c’est mieux !
[Belgique] Islamisation de la Belgique : Emploi : Bruxelles s’attaque à ses entreprises…
[Belgique] UNIA, la police de la pensée, dans le collimateur
CETA : Liste des traitres européïstes - mondialistes qui ont voté POUR sans l'avis des peuples !
[Belgique] Les traitres mondialistes du parti MR vont voter pour le mondialiste Macron
[UE] Très important : l’UE finance les pays non européens à coups de dizaines de milliards


Si Bayer gagne 300.000 € bruts/an et si, comme elle le prétend, elle travaille non-stop, cela lui fait 821 €/jour (week-ends et congés compris). Ou 34 €/Hr (par journée de 24 Hr, comme elle n’arrête pas!). Sans compter les avantages en nature et les notes de frais.

Un ouvrier au salaire minimum est payé 1.500 €/mois, soit 75 €/jour ou 9,4 €/Hr.

Pour atteindre le score de Madame Bayer, l’ouvrier au salaire minimum devrait gagner 34 €/Hr ou 5.474 € par mois. Même si elle travaillait 24 heures sur 24, Madame la directrice gagne infiniment plus « à la minute » que l’ouvrier de base…

Et puis cette sotte suffisante oublie ses 19 mandats dont 6 rémunérés (Cumuleo)! De quoi occuper des journées de 144 heures ?

Il est temps de démanteler ces boîtes publiques qui sont sorties de leur rôle d’intercommunales, qui ont créé des filiales privées pour mieux ponctionner le fric des citoyens, en entamant des aventures risquées, sans en assumer les risques.

Dehors, les Bayer, les Moreau, les Gilles, les Pire et toute la clique des « grands gestionnaires » de l’état, issus des partis politiques traditionnels PS-MR-CDH et qui se servent sans vergogne dans les intercommunales et autres OIP (organismes d’intérêt public). 

C.T.
Le Peuple
Quotidien velge de combat pour nos valeurs


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/03/2017 19:16
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La puanteur que dégagent Publifin et Nethys!
#14

La puanteur que dégagent Publifin et Nethys! - Bénédicte Bayer

Un véritable vomitif ! On ne peut que qualifier de cette manière les « témoignages » de Bénédicte Bayer devant les commissaires de la Commission du parlement wallon, qui se sont auto-proclamés « nettoyeurs » de Publifin, alors que ces partis (PS – CDH – MR et Ecolo) ont le doigt dans la confiture dans toutes les intercommunales wallonnes et bruxelloises…

A lire aussi :

PS, MR, CDH, ces mondialistes pourris et corrompus jusqu'à la moelle ! La mafia belge ? (14 articles)
[Belgique] Le Parti Populaire porte plainte contre les partis traditionnels : MR, PS, CDH, Ecolo (2 articles)
Publifin: le mépris de la directrice pour les ouvriers!

Zviren et Bayer - Affaire Publifin

La présidente de la Commission parlementaire Olga Zrihen (à gauche) et Bénédicte Bayer, des apparatchiks du même parti, le PS. Ce parti est en train de circonscrire l’incendie; la présidence n’aurait jamais du être confiée à Madame Zrihen, une autre cumularde du parti des corrompus…

Ainsi donc, la directrice de Publifin, Bénédicte Bayer (photo de tête – Cumuleo), gagne plus de 22.000 EUR brut par mois chez Publifin où elle est salariée à mi-temps (en fait 1/5e temps), et surtout dans Nethys, où elle est « indépendante » et l’âme damnée du grand organisateur: Stéphane Moreau. Ce sont ses revenus de 2014. On peut donc penser que – malgré le refus de cette dame de communiquer son salaire à la Commission parlementaire – elle gagne quelques 13.000 EUR net par mois aujourd’hui. C’est au moins 10 fois plus que le salaire d’un ouvrier, contrairement à sa « boutade » (« je travaille beaucoup et gagne à l’heure ce que gagne un ouvrier de l’intercommunale »). Elle a du répondant, Bayer et la même brutalité que son patron direct, Stéphane Moreau, l’homme à la chienne bien nette…

Si nous étions aux Etats-Unis, l’attitude incroyablement arrogante de Bénédicte Bayer et ses refus devant la Commission parlementaire, l’eussent menée tout droit en prison. En Wallonie, le PS nargue les parlementaires et les citoyens. La présidente de la Commission Olga Zrihen, cumularde du PS elle-même (Cumuleo), exige du député Crucke (MR) qui signale à la directrice qu’elle peut passer « l’historique de l’intercommunale », de « témoigner du respect » pour Bénédicte Bayer! Du respect pour une directrice qui refuse de répondre aux questions!?

Cette dame, créature du PS, qui participe à la hiérarchie provinciale du parti des corrompus, refuse de répondre aux parlementaires et leur dit – à propos de nominations à l’aéroport de Liège – qu’ils « n’ont qu’à vérifier eux-mêmes ». Incroyable impudence!

Syndicaliste-Publifin - Christiane Planus

La syndicaliste de la CGSP, Christiane Planus, et sa collègue de la CSC ont vertement critiqué la bande à Moreau,
en commençant par B. Bayer. Christiane Planus ne veut plus entendre parler du PS, même si son coeur reste à gauche…


L’audition le même jour des deux déléguées syndicales, Christiane Planus (CGSP) et Olivia Gabriel (CSC) laissaient bouche bée devant le mépris affiché par Moreau et Bayer envers les travailleurs, ainsi que la violence des rapports avec le personnel dans cette sale boîte. Il n’y a pas d’autres mots pour qualifier Publifin et sa filiale Nethys, privatisée par Moreau et le PS, avec la collaboration active d’Ecolo (Jean-Marc Nollet). voir video

Que Madame Bayer traite les membres du personnel de l’intercommunale de « branleurs de mouches » pour signifier son mépris total, passe encore. Mais que Stéphane Moreau menace la déléguée syndicale CGSP (représentant 1.000 travailleurs) en disant à Bayer et au directeur des Ressources humaines présents à la même réunion « qu’ils avaient intérêt à surveiller » la déléguée syndicale, c’est à peine croyable.

Stéphane Moreau - Nethys

Grâce aux deux sympathiques syndicalistes, on sait que Moreau contrôle tout, y compris chez Publifin qu’il a soi-disant quitté en 2013. « Bayer appelle Moreau pour tout. C’est lui qui décide. Elle lui téléphone même en séance » pour savoir ce qu’elle doit faire.

Interrogée sur le choix de Raphaëlle Marcourt, jeune avocate sans expérience mais fille du ministre Jean-Claude Marcourt (PS) pour « aider l’intercommunale à se mettre en ordre », Bénédicte Bayer nie avoir dit selon plusieurs sources internes: «  »C’est le seul soutien de Stéphane (Moreau – Ndlr), on peut bien faire travailler sa fille! On n’est pas à 50.000 EUR près ».

Dany Weekers

Dany Weekers, l’élégant consultant, patron de BeTV et fondateur de Canal plus, était aveuglément suivi par Moreau.
Les pertes du « pôle Media » de Nethys sont conséquentes. Ce sont les communes (et les citoyens) qui paient…

Tout cela n’est rien à côté des centaines de millions transférés de l’activité intercommunale rentable de la filiale RESA (électricité et gaz) vers les aventures (et les pertes!) de Voo et les prises de participation dans des organes de presse. Il y a au bas mot 300 millions d’EUR de réduction de dividendes pour les communes et donc de coûts supplémentaires pour les citoyens des communes liégeoises, qui sont le fruit des initiatives illégales de Moreau. Il s’est lancé tête baissée dans des aventures qu’il ne comprend pas mais qui lui sont soufflées par son « conseiller » en la matière, Daniel Weekers (groupe Défi), un consultant à 60.000 EUR par mois.

Une seule solution, celle prônée par le Parti Populaire:

– expulser l’ensemble de la hiérarchie de l’intercommunale,

– y nommer des directeurs administrateurs « techniques » non affiliés à un parti quelconque,

– vendre Nethys et les filiales aventureuses après avoir liquidé sa direction pour faute grave, sans indemnités, et rembourser les communes des moins-values dues à la politique de Moreau et des trois partis traditionnels PS – MR – CDH au sein de Publifin-Nethys, rapatrier les entités valables au sein de Publifin,

– faire suivre en justice toutes les « fautes » susceptibles d’une action judiciaire,

– légiférer pour interdire que les intercommunales puissent créer des filiales privatisées qui échappent à tout contrôle, en revenant sur le décret wallon scélérat imposé par le PS et le CDH avec l’aide d’Ecolo, qui permettait à Moreau de « détacher son wagon » et de faire n’importe quoi.

Quelle pitié, cette région!

L.R.
Le peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

***

[Belgique] Le Parti Populaire porte plainte contre les partis traditionnels :
MR, PS, CDH, Ecolo
(2 articles)
:

Opération MainPropres-Be
http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 19/03/2017 09:55
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Publifin: on avance ou on recule?
#15

Publifin on avance ou on recule

La Commission d’enquête du parlement wallon continue ses auditions malgré la période des vacances. Très bien. Pour la galerie, pour la télé, les députés de chaque parti prennent la pose, le MR Crucke en tête, pour donner l’illusion au chaland que « les choses vont changer »…

A lire aussi :

[Belgique] PS, MR, CDH, ces mondialistes pourris et corrompus jusqu'à la moelle ! La mafia belge ? (15 articles)
[Belgique] Le Parti Populaire porte plainte contre les partis traditionnels : MR, PS, CDH, Ecolo (2 articles)
Moreau et l’escroquerie à l’assurance
Publifin: l’insupportable Nollet oublie ses responsabilités !
Wow! Quand Eerdekens se lâche, ça fait mal!
Publifin: l’insupportable Nollet oublie ses responsabilités!
Publifin: éjection de l’administrateur du Parti Populaire, trop gênant !
Prévot à la Région wallonne: les magouilles de son cabinet!
Namur: Publifin nargue les Commissaires !

Or, pour le MR comme pour le PS, le CDH et dans une moindre mesure Ecolo, le but est avant tout de protéger leurs intérêts, leurs mandataires et la traite de la vache publique pour alimenter les partis politiques par la « rétrocession » d’une partie des émoluments des mandataires nommés dans tous les conseils d’administrations – fromages de notrie riante Wallonie. Comme c’est parti, rien ne changera. Le MR est dans l’opposition (son avis compte pour du beurre) et le PS fait le gros dos, pour maintenir son contrôle de la Wallonie par les intercommunales, une fois que le public sera lassé du feuilleton Publifin.

L’affaire Publifin est exemplaire. Si ce parlement s’avère incapable de nettoyer ces écuries d’Augias, rien d’autre ne se fera dans le secteurs des intercommunales wallonnes. Rien!

Publifin doit rester l’intercommunale-clé des communes liégeoises, mais ses filiales doivent être démantelées. Les activités qui correspondent à l’objet social d’une intercommunale doivent être rapatriées dans Publifin et tout le reste des « diversifications » des Stéphane Moreau, André Gilles et leurs amis du MR, du CDH et d’Ecolo (si, si Ecolo aussi -Ndlr), doivent être vendues ou privatisées d’une manière ou d’une autre. Moreau et Gilles doivent être LICENCIES. Malheureusement, impossible de faire confiance aux partis traditionnels. Nous sommes très pessimistes…

La clé, ce sont les activités gaz et électricité: l’activité d’intercommunales comme ORES ou RESA (Publifin), c’est la distribution d’électricité et de gaz, c’est la création et l’entretien d’un réseau. Les bénéfices éventuels engrangés doivent être ristournés aux communes, qui peuvent à leur tour alléger les impôts additionnels communaux des citoyens-contribuables. Ca, c’est la logique: produire au moindre coût pour le citoyen.

Zviren et Moreau

Stéphane Moreau, ici lors de son audition avec la présidente de la commission Zviren (PS comme lui), espère passer entre les gouttes et rester le patron des filiales de Publifin. Il faut LICENCIER ce sinistre individu. Pas d’autre solution…

Chez Publifin, Moreau a voulu faire du fric (notamment pour lui-même), en entrant dans la production d’électricité. Il s’est acoquiné avec l’ancien ministre Van de Lanotte, très actif dans l’éolien, et a racheté l’entreprise Electrawinds pour tirer profit des « certificats verts » qui sont un impôt déguisé, une forme d’énorme « subsidiation » indirecte d’une activité non rentable et inutile pour la lutte contre le réchauffement climatique supposé. L’éolien, c’est l’arnaque du siècle, et il était normal que Stéphane Moreau flaire la bonne affaire. Il est le parasite des parasites du consommateur d’électricité…

Eoliennes Ventis Hainaut - Mafieux Nethys

Les centrales éoliennes sont une arnaque gigantesque, et ce sont les mafieux de Nethys qui exploitent au mieux le système. Il faudra un jour rendre des comptes, mais quand?

Les conflits d’intérêt futurs sautent aux yeux: si 2 centrales éoliennes veulent se raccorder à Resa et que l’une des deux est une centrale Resa, laquelle sera favorisée? Si Resa a le choix entre deux productions d’électricité concurrentes; comme une centrale biomasse privée (le bon choix) et une centrale éolienne appartenant à Resa (le mauvais choix), laquelle choisira-t-elle? Etc…

Les personnages peu recommandables qui dirigent Nethys sont en train de se créer un petit empire industriel avec l’argent des communes et donc des citoyens. Ce n’est pas le meilleur prix pour les consommateurs qui les intéresse, mais plutôt l’optimisation des revenus des filiales de Nethys pour investir dans d’autres domaines où ils font du fric pour eux… Les aventures au Congo, patrie de la corruption ou dans le Sud de la France, où l’odeur de la corruption est aussi très marquée, font saliver Moreau et les autres, PS, MR et CDH réunis.

Il faut leur interdire de gérer les bénéfices du groupe. C’est le Conseil d’administration de l’intercommunale faîtière Publifin qui doit allouer les bénéfices, souverainement.

Il faut stopper toute diversification et mettre à la porte les crapules qui ont mené la danse jusqu’à présent.

Il faut séparer les métiers et se retirer de la production d’électricité ou revendre les activités éoliennes immédiatement.

L’activité gaz-électricité ne doit pas permettre à Nethys ou d’autres filiales d’engager des emprunts énormes pour d’autres activités, qui n’ont plus rien à voir avec le service public.

Les communes liégeoises qui – en connaissance de cause – continueraient à faire confiance à Moreau et Cie parce qu’ils « sont socialistes comme eux » devront rendre compte à leurs électeurs aux prochaines élections communales l’an prochain de la gabegie et du détournement des deniers publics qui en résulte.

Malgré les grandes déclarations de Crucke, Jeholet et des autres MR, nous ne croyons pas un seul instant que le scandale Publifin va être nettoyé. Magnette et les socialistes, aidés du CDH, vont maintenir leur pouvoir absolu.

Pas d’autre solution: il va falloir nettoyer cette région au karcher!

L.R.
Le Peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 12/04/2017 16:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !