Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Nettoyage de Molenbeek: premier bilan du plan Canal [Actualité en Belgique]




« 1 (2)

Re : Nettoyage de Molenbeek: premier bilan du plan Canal
#4

Ahmed-Al-Khanouss

Les policiers auraient été « brutaux » et « intimidants dans leurs contrôles à Molenbeek »; c’est ce que dit le CDH Al Khannouss! Le premier échevin de Molenbeek et député bruxellois, le CdH Ahmed El Khannouss (10 mandats en 2015 dont 3 rémunérés), au lieu d’exprimer ses remerciements aux dizaines de policiers supplémentaires mis à disposition des autorités pour exécuter ce plan de nettoyage, s’en est pris aux manières de nos pandores lors des contrôles dans la poudrière molenbeekoise. Manières qu’il qualifie sans apporter de preuves de « brutales » et « intimidantes »!

A lire aussi :

[Belgique] Attentats musulmans à Zaventem ! Encore la mort ! Foutue politique imbécile d' islamo-collabos ! (126 articles)
[Belgique] « Molenbeek-sur-Djihad » : voyage au cœur de la capitale mondiale du terrorisme (4 articles)
Trafic d'armes, terrorisme : une centaine d'associations de Molenbeek pointée du doigt
[Belgique] PS, MR, CDH, ces mondialistes pourris et corrompus jusqu'à la moelle ! La mafia belge ? (14 articles)
[Belgique] Le Parti Populaire porte plainte contre les partis traditionnels : MR, PS, CDH, Ecolo (2 articles)
[Belgique] La rentrée scolaire pourrait être décalée de trois jours pour l’Aïd el Kebir
[UE] Le SIEL porte plainte contre François Hollande, Angela Merkel et Jean-Claude Juncker,...
[UE] Très important : l’UE finance les pays non européens à coups de dizaines de milliards
L'islam, la plus grande machine de guerre de l'Histoire
Clientélisme électoral: Milquet a fait régulariser 35.000 étrangers par copinage politique
Plus de 100000 illégaux en Belgique !
[Belgique] Le problème, c’est Joëlle... Milquet (2 articles)

Ahmed Al-Khanouss - CDH

L’échevin CDH Al Khannouss soigne son électorat musulman en se plaignant de la police.
Merci au CDH de nous avoir apporté des députés de ce calibre!


Rien d’étonnant, communautarisme CdH oblige. El Khannouss n’est pas le dernier à crier à l’islamophobie et n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de défendre le négationnisme turc dans le dossier du génocide des Arméniens et des Grecs pontiques. Avant de se dédire suite à la polémique autour de ses propos. Il s’était attaqué en 2015 aux détracteurs d’Erdogan déclarant que  « la diabolisation dont est victime cet homme qui a métamorphosé positivement son pays comme nul autre dirigeant politique de sa génération en Europe », tout en soulignant le progrès économique du pays, son désendettement, et le processus de paix avec les Kurdes. Belle clairvoyance politique !

Manifestement, la lutte contre le terrorisme islamiste et particulièrement celui dont les métastases sont toujours présentes à Molenbeek n’est pas une priorité pour un certain élu du parti de Benoît Lutgen …

Un an après les attentats de Zaventem et Maelbeek, le premier bilan du plan Canal de lutte contre le terrorisme islamiste a été repris par le journal de Morgen. Ce plan concerne les communes bruxelloises de Molenbeek, Koekelberg, Anderlecht, Saint-Gilles, Laeken, Saint-Josse,  Bruxelles-ville et Vilvoorde, foyers de terroristes islamistes. Voulu par le ministre de l’intérieur NVA Jan Jambon, le plan Canal avait tout d’abord été vivement critiqué par la bourgmestre MR de Molenbeek, estimant ne pas avoir de leçons à recevoir du ministre désireux de « nettoyer » Molenbeek. Aujourd’hui, Françoise Schepmans se réjouit de n’avoir enregistré aucun départ de Molenbeekois vers la Syrie et l’Irak. C’est de l’opportunisme politique de mauvais aloi, dans les deux cas…

Françoise Schepmans (MR)  bourgmestre actuelle de Molenbeek Moureaux (PS)

Françoise Schepmans (MR) la bourgmestre actuelle de Molenbeek, a géré la commune avec l’ancien bourgmestre P. Moureaux (PS) pendant des années: elle est co-responsable du désastre, mais critiquait vertement le ministre Jambon (NVA) au lancement du plan Canal

Le bilan (voir aussi notre autre article) illustre en tout cas à l’évidence le statut de Molenbeek et des communes voisines, comme base des commandos jihadistes, lesquels ont pu s’installer et recruter au nez et à la barbe de Schepmans, ancienne 1ère échevine et actuelle bourgmestre MR de la commune. 1.113 habitants étaient toujours inscrits au registre de la population bien qu’ayant déménagé.

Cela signifie aussi qu’un bon millier de nouveaux habitants ont occupé les habitations des partants sans que les services de police n’aient constaté les irrégularités lors de leurs visites domiciliaires obligatoires pour enregistrer une entrée au registre de la population. Les contrôles effectués dans le cadre du plan Canal n’ont concerné qu’un quart des habitants de Molenbeek.

Police-bruxelles et les habitants de Molenbeek
Les policiers « brutaux » à Molenbeek?
Ils se font caillasser par les « jeunes » lorsqu’ils arrêtent Sala Abdeslam.

72 individus liés au terrorisme ont été identifiés. En plus, bien sûr des dizaines de Molenbeekois déjà inculpés et/ou incarcérés. Dont 46 « returnees » dont seulement 20 sont sous les verrous. Les 26 autres sont suivis de près (sic). Par qui ? Comment ? 26 bombes à retardement ? D’autant qu’à peine 5 d’entre eux ont accepté de suivre un programme de déradicalisation sur base volontaire. Et le responsable « prévention » de la commune déclare n’avoir jamais vu une déradicalisation réussie.

6,3% des 1.617 ASBL dont le siège social se trouve à Molenbeek sont des ASBL liées à la criminalité et au terrorisme du fait de la « qualité » des mandataires et bénévoles qu’elles emploient. Il serait intéressant de savoir combien de ces ASBL ont bénéficié de subsides locaux.

Courage et merci à la police; on avance, en dépit du PS, du MR et du CDH…

P.H.
Le Peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

Actualité en Belgique

Application de la charia
Conflits / Chocs des cultures / Racisme anti-blancs 
Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation 
Halal - Bien être animal


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/03/2017 21:15
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !