Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Stop islam, UE et traitres politiques




« 1 ... 61 62 63 (64) 65 66 67 ... 135 »

Re : Macron : une ignorance à la hauteur de son mépris pour la France

ri7MacronsFrançaiscons
#LeVraiMacron - #MicronFaillon


Certaine coquette, dit-on, aurait pris jadis, dans un dîner en ville, « Marivaux » pour un fromage…

Mais c’est dans une déclaration officielle (pourquoi se gêner?) que l’histrion  » rothschildien » Macron a pris la Guyane pour une île…

Il ne semble pas avoir davantage rencontré la géographie politique de la France qu’il n’a côtoyé la culture française à laquelle il refuse toute existence (1) ! Excusez du peu……

L’état abyssal d’inculture du bonhomme le propulse illico au rang de compagnon de la Duflot (de paroles ineptes) qui, ministre, avait placé le Japon dans l’hémisphère sud…

Ah, la « hollandie », une palanquée d’ignares imbus de leur personne, campant mordicus sur leurs certitudes ridicules et méprisant les « sans dents » cher au squatteur de l’Elysée !

Mais pour le bateleur de foire Macron, tout cela est une seconde nature, bien plus vraie que celle qu’il veut montrer sur les estrades ou à la télévision.

Je rappelais ci-avant son impuissance à voir que la France a une identité culturelle et artistique… (Par parenthèse, cela le disqualifie à vouloir représenter notre pays !)

Mais le domaine de son ignorance et de son mépris est illimité… et il tente vainement de le masquer, quand chacun a pu s’en rendre compte, sous l’étourderie d’un moment ou un mea culpa laborieux suant d’hypocrisie… (2)

N’a-t-il pas dit, il y a peu, que la colonisation française en Algérie relevait du crime contre l’Humanité (3) ?… Une parole émise sans penser, sans doute !

N’a-t-il pas traité d’illettrées les ouvrières licenciées d’une entreprise que la mondialisation financière, dont il est un représentant, faisait fermer (4) ?… Encore une phrase énoncée sans penser, qui sait ?

N’a-t-il pas traité les habitants du Nord de notre France de « soiffards » et de » tabageux » (5) ?…. Des qualificatifs prononcés sans penser, peut-être !

Et n’a-t-il pas apostrophé un ouvrier au chômage en lui enjoignant de travailler afin de se payer un costume « comme lui » (6) ? Une injonction jetée en l’air sans penser, effectivement !

Il lui arrive de penser, à ce bonhomme ?

Ou est-ce que ces assertions montrent la vérité première de l’individu en question et ce qu’il croit vraiment ?

Et ses discours électoraux, c’est parce qu’ils sont creux de toute réflexion qu’ils en deviennent évanescents au point de noyer dans un enfumage obscur toute compréhension de ce qu’il veut dire ? Et qu’il se croit obligé d’entrer en transes ridicules pour les prononcer ?

Paroles… paroles… paroles…

Ri7merkelmacron

Mais ce brouhaha des mots et cette cacophonie bruyante des meetings ne sont-ils pas là pour enfumer les citoyens de notre pays et les amener à aller vers celui qui va les détruire ?

Les détruire en tuant leur identité et leur culture dans le tsunami de l’immigration de masse et le communautarisme musulman qui la constitue…

Les détruire en organisant une insécurité civile, sociétale, par la délinquance migratoire, le terrorisme islamique, le laxisme judiciaire…

Les détruire en favorisant l’Europe de Maastricht et en prônant une Europe fédérale en laissant le champ libre au « laisser faire, laisser passer » de l’économie mondialisée, en comprimant les salaires et en organisant le volant endémique des chômeurs utiles au grand patronat du CAC 40 , de La City, de Wall Street….

Il n’est pas l’homme protée de Davos pour rien.

Et s’il se laisse aller à montrer, par moments, le bout de l’oreille par dessus ses habits hypocrites d’homme neuf (avec Bayrou, Robert Hue, Gérard Collomb, Le Drian, Cohn-Bendit, Corinne Lepage, Delanoë, Bernard Poignant, Thierry Braillard, Attali, Alain Minc : que des « perdreaux de l’année »… ), c’est autant par ineptie de comportement que par vraie nature d’inculture et mépris du Peuple de France.

Macron ? Le « dauphin » de Hollande dont il a été durant 4 ans l’inspirateur en économie, et le porte parole des féodalités financières apatrides…

A balayer !

Jean des Entamures

1- http://www.lefigaro.fr/vox/politique/ ... -la-culture-francaise.php

2 – http://www.lefigaro.fr/elections/pres ... -guyane-etait-une-ile.php

3 – http://www.lepoint.fr/politique/emman ... 5-02-2017-2105177_20.php#

4- http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/ ... de-lusine-gad-dillettres/

5- http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/ ... lisme-nord-pas-de-calais/

6- http://www.lefigaro.fr/politique/le-s ... d-c-est-de-travailler.php


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 04:19
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Réunion, Mayotte : tout savoir sur l’énorme bide de Macron

Réunion, Mayotte : tout savoir sur l’énorme bide de Macron

Un fiasco, un bide, une supercherie : voilà les termes idoines pour qualifier la venue à la Réunion du candidat à la présidentielle choisi par (presque) tous les médias.

En même temps qu’il fut accueilli par des sporadiques « Fais bisous Macron », le Collectif des Sans-dents entendait « protester et dénoncer l’enfumage Emmanuel Macron », « le reflet illégitime de François Hollande et de la grande finance en terrain national ». Collectif des Sans-dents à son effigie dont les masques furent arrachés par des partisans socialistes locaux, animés de leur proverbiale tolérance à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme eux, on connaît la chanson.

A lire aussi :

Guyane : stop à l’abandon ! Marine Le Pen
Le programme de Marine Le Pen pour l'Outre-Mer
Marine Le Pen à l'Ile de la Réunion - vidéos (7 articles)
Abandonnée par l'Etat, étouffée par l'Union européenne, la pêche guyanaise ... (ENL)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (182 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (105 articles)

Confier la France à Macron, qui croit que la Guyane est une ile, serait un suicide collectif
Macron ne sait pas où est la Guyane. Le gouvernement non plus

Macron, Macron, ce presque quadra à l’allure de golden boy ou de gigolo – question de point de vue -, ne s’est pas cassé la nénette à faire un meeting digne de ce nom : pensez, avec 20% des jeunes Réunionnais qui ne savent ni lire ni écrire, dans certaines villes plus de 40% de chômeurs et 42% de la population vivant en deçà du seuil de pauvreté, il n’allait quand même pas user sa salive à expliquer un programme qu’il n’a pas puisque de toute façon, avec Macron, on aura un copier-coller de Hollande puissance triple. Alors, qu’est-ce-qu’il a fait, le jeunot qui a pris le melon ? Il a invité des gens de la salle à venir voir sa bobine de plus près – regarde comme je suis beaaau et class itou itou – et lui poser des questions. Parmi eux, un gamin de six ans en djellaba – tiens donc ! – lui demandant « comment on fait pour devenir Président ?». En voilà une question intéressante posée à un type qui ne l’est pas, et, on ose l’espérer, ne le sera jamais ! Macron plagiant Jacques Martin (pardon pour l’émission du défunt qui ne faisait de mal à personne), comme la campagne est basse…

A tel point que le public, déçu mais surtout écoeuré, quittera la salle « par grappes », la laissant « à moitié vide et sans ambiance ». C’est ça, la saveur Macron : au fond, sa belle gueule ne suffit plus. D’ailleurs, il l’avoue : « Je ne suis pas le Père Noël » !  Comme si les Réunionnais le confondaient avec la fonction suprême de l’Etat ! Macron, méprisant à l’égard de la population ? Mais non, voyons…

Macron , énarque et inculte en géographie. La Guyane serait une île, la Guadeloupe un pays étranger dans lequel on s’expatrie, Villeurbanne une banlieue de Lille, et il pourrait être élu Président ? Macron doit se déplacer avec chauffeur en voiture aux vitres teintées, de la France ne connaître que les trajets entre banques, Elysée, hôtels et restaurants de luxe et domiciles privés dont on se doute qu’ils ne se situent pas dans les mauvais quartiers. Macron, le candidat chouchou des médias cul et chemise avec la finance qui, de la vie quotidienne des Français ne connaît rien à rien – en fait, il n’en a rien à cirer -, ce n’est pas demain la veille qu’il aura ses mocassins crottés ! Bref,  L’Enarque Macron fin prêt à nous arnaquer. Croit-il.

L’ENA, parlons-en ! Cette école de formatage idéologique révèle un niveau qui ne cesse de baisser ? Pas grave, annoncent les rédacteurs d’un rapport sur le sujet, ils « préfèrent plutôt noter la présence de profils plus divers » – Macron le Blanc a eu du bol – « voire plus complet, maîtrisant moins bien la langue de Molière mais connaissant souvent plusieurs langues, ayant fait de nombreux séjours à l’étranger ». C’est vrai ça, à quoi ça sert de bien parler français puisque la France n’est déjà plus qu’un « territoire » parmi les autres – rance moisi, rabougri, en plus ! -, avec Macron, elle sera bientôt engloutie dans la cruelle mondialisation. A quoi ça aurait servi, je vous le demande, de faire l’honneur d’un grand meeting aux Réunionnais qui ont l’idée saugrenue de vivre à 10.000 km de « Pââris », sur une île où illettrisme est une calamité ?

En outre, « La lecture et la compréhension du sujet posent encore problème à de trop nombreux candidats », à l’ENA ? Aucune importance, « le niveau initial des candidats y est encore très élevé ». Ah oui, lesquels ? Les fils ou filles de banquiers, de députés, de ministres, de financiers, de multinationales ? Juste en aparté : les enfants des dirigeants de Google, Microsoft, Facebook, bref des DATA, fréquentent tous la même école qui n’utilise les ordinateurs qu’à partir de la classe de troisième (à bon escient, cela va de soi) et leurs parents leur interdisent « l’usage de la technologie »  préférant – on se demande bien pourquoi – leur  acheter «  des livres papier »…

Mais il paraît, aussi, pour l’ENA, qu’on n’écrit plus comme Montaigne ou Richelieu. Ecrire comme Black M ou Christine Angot, c’est mieux…

Mais revenons à notre « moutonarque », Macron.

Si, à la Réunion, les Réunionnais l’ont eu dans le f…, à Mayotte, les Mahorais ont appris que Marine Le Pen leur avait menti. Macron l’affirme : il y aura toujours de l’immigration légale ou illégale et toujours des passeurs. Entendre le kéké dingo de la mondialisation rapporter le soi-disant mensonge de Marine Le Pen quant à sa promesse de lutter contre l’invasion comorienne massive à Mayotte, affirmer haut et fort qu’il est « impossible » de lutter contre, cela a le mérite d’être clair. Dans ces conditions, donc, s’il est impossible de stopper l’immigration (légale ou illégale, peu importe) sur une toute petite île, Macron nous informe ainsi sans le moindre état d’âme, qu’il ne fera rien contre ce fléau pour la Métropole. Et face à une telle irresponsabilité, que dis-je, une si épouvantable trahison totalement assumée, les Français voteraient pour ce type ? Personne ne pourra dire qu’il ne savait pas : Macron, là, dans un océan de démagogie destinée à tromper le monde, dit la vérité.

Un type  lisse comme l’autre « galet » Hollande dont on ne peut pas dire qu’il porte les stigmates des vicissitudes des expériences et de l’existence sur sa tronche, voilà Macron  !  L’archétype du jeunot du Cac 40 tiré à quatre épingles passant une grande partie de son temps sur les terrains de golf de la terre entière.  Il croit vraiment que se faire tirer le portrait dans un champ de canne à sucre, à la Réunion, le sabre à la main va redorer son blason  ?

Franchement, Macron à la Réunion, à Mayotte ou n’importe où ailleurs, quelle bonne blague…!

Caroline Artus

http://www.lepoint.fr/presidentielle/ ... -03-2017-2114912_3121.php


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 04:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Docteur Macron et Mister Système - Marine Le Pen

Manuel Valls et Emmanuel Macron, le système

Manuel Valls a donc rallié Emmanuel Macron

La réalité de la candidature Macron apparaît dès lors au grand jour : c’est une vaste entreprise de recyclage des sortants du système.

Manuel Valls dit ne pas accepter “la marginalisation de la gauche de gouvernement”. On entend plutôt qu’il n’accepte pas ‘la marginalisation du gouvernement de gauche” qu’il a dirigé avec Hollande.

L’arrivée de Manuel Valls confirme qu’Emmanuel Macron est devenu un simple rouage dans ce grand plan de sauvetage de la Hollandie. Sa candidature est manifestement sous la tutelle des sortants, sous la tutelle du système qui veut se recaser à tout prix.

Il a beau se démener à nous faire croire le contraire, s’il était élu en mai prochain, il est évident qu’Emmanuel Macron aurait à s’appuyer à l’Assemblée nationale sur une majorité de sortants. Il est aussi évident qu’il continuerait sans en changer une virgule la politique désastreuse menée ces dix dernières années, application stricte de la feuille de route de Bruxelles. On savait que la candidature d’Emmanuel Macron était la candidature du vide, on sait désormais qu’elle n’est que le paravent du système.

Je suis frappée par l’indécence du comportement de la classe politique française vis-à-vis de la démocratie. D’un côté ou d’un autre s’affiche le mépris pour le résultat des primaires pourtant présentées à l’époque comme le summum de la vie démocratique. A droite, la candidature de François Fillon a failli être remplacée par celle du perdant et elle reste aujourd’hui contestée de toute part. A gauche, le perdant de la primaire, Manuel Valls, qui s’était pourtant engagé à soutenir le gagnant, s’assoit désormais sur sa promesse et rejoint toute honte bue Emmanuel Macron.
On voit bien que pour le système, c’est toute la vie démocratique qui est sous tutelle : le seul objectif, en permanence, est de recaser les sortants, de garder les postes et les places. Du peuple on ne fait jamais aucun cas.

Tout cela est pitoyable et montre à quel point il est temps de tourner la page de la vieille politique. Dans toute cette agitation politicienne, rien n’est sain, rien n’est sincère. Les Français rejetteront dans les semaines qui viennent ces tentatives désespérées d’un système aux abois. Ils se tourneront vers la seule candidature sincère dans cette élection, la seule qui s’appuie sur une vision et un projet clairs, c’est-à-dire ma candidature, celle que je porte au nom du peuple.

Marine Le Pen

LE VRAI MACRON 

#LeVraiMacron - #MicronFaillon

Emmanuel Macron est candidat à la présidence de la République française… mais qu’est-ce que la France pour lui ? Il a manifestement beaucoup de mal à en parler, et quand il essaie c’est encore pire ! Le Vrai Macron, c’est le candidat de l’oubli et de l’abandon de la nation.


https://youtu.be/QJrm0g4w_FY


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 14:07
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 61 62 63 (64) 65 66 67 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !