Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Quand Valls trahit sa parole et ses convictions [Actualité en France]




« 1 ... 63 64 65 (66) 67 68 69 ... 135 »

Re : Sans surprise, Valls rallie Macron, Marine et la France sont les bêtes à abattre

valls-Macron
Illustration : deux belles gueules d’islamo-collabos qui ne pensent qu’à entuber les Français

On s’y attendait.

Comme on s’attendait à la rhétorique utilisée.

Ils ont la même, le plus étonnant est que Valls ait attendu si longtemps pour rallier son maître… Petit problème d’ego pour le caractériel qui avait l’ambition d’être à sa place…

Quant à la rhétorique, elle est ficelée.

Aucun n’ose dire que leur ennemi c’est la France, la France du petit peuple, la France des petits patrons, la France qui se lève tôt, la France qui bosse, la France qui aime le vin rouge, le saucisson et les fromages qui puent, la France qui connaît sa géographie et son histoire, qui sait que la Guyane n’est pas une île et que c’est Charles Martel qui a vaincu les Arabes à Poitiers.

Aucun n’ose dire tout cela. Difficile lors d’une présidentielle.

Alors ils ont trouvé un bouc émissaire, Marine Le Pen, qui représente tout cela et qu’ils accusent de tous les maux.  Et leur donne des alibis pour  changer d’avis comme de culotte. Comme c’est facile…

Naturellement, si Valls se rallie à Macron, c’est parce que la déconfiture de Hamon et donc de la « gauche traditionnelle » est certaine et que l’ancien Premier Ministre se verrait bien en gardien du temps, traduisez en chef de file des socio-démocrates… histoire de se positionner pour 2022. Chez ces gens-là on a une obsession, vivre de la politique et avoir le pouvoir… Et pour cela tout est permis.

Quant à la claque reçue par Hamon en l’occurrence, elle ne nous fera pas pleurer. Un minable qui renvoie dos-à-dos le voile et la mini-jupe c’est le restant de la colère de Dieu. Pas de pincettes, pas d’engagement avec une telle engeance. Engeance qui est la même que celle de Hollande, qui est elle-même la même que celle de Macron. Cherchez l’erreur…

Valls n’a donc pas choisi en fonction de valeurs quelconques puisque Hamon et Macron c’est blanc bonnet et bonnet blanc, mais en fonction des chances respectives de gagner de l’un et de l’autre… Quant à sa parole de soutenir le vainqueur des primaires… Nous, nous savions ce qu’elle valait, il n’y avait que Hamon pour y croire. On n’a pas idée, non plus, quand on est français, de suivre la mode américaine des Primaires ouvertes à tous…

Christine Tasin


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 20:43
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Tous à Marseille samedi à midi pour dire non à Macron, candidat des puissances de l’argent !

Macron, il est ou le pognon

Macron sera en meeting à Marseille samedi premier avril, au Parc des Expositions.

Nous vous invitons à vous réunir juste en face,  Métro Prado, pour dire non à ce qu’il représente et non aux manipulations politiques, judiciaires et médiatiques qui l’ont amené à être le candidat du système.

Macron est soutenu par Attali, Berger, Hollande et la plus grande partie des élus socialistes, par les grands groupes de presse,  par les journalistes…

Il bénéficie d’une collusion incroyable d’intérêts pour devenir Hollande 2, un Hollande 2 de la corruption.

La manifestation est déclarée à la Préfecture, elle est organisée par « Rassemblement Action Justice  » qui a lancé une pétition pour demander une enquête sur le scandale Macron et par « Tout sauf Macron ». Le porte-parole en est David VAN HEMELRICK ( « Hollande démission » ).

Taxis et pieds-noirs seront présents pour manifester eux aussi contre Macron.

Résistance républicaine et Riposte laïque soutiennent l’évènement et appellent leurs adhérents et sympathisants à y participer.

Communiqué des organisateurs 

Macron à Marseille le 1er Avril : mauvaise blague !

L’irruption du banquier candidat dans la cité Phocéenne divise. Le 1er Avril matin avant le meeting au Rond point du Prado, de nombreuses associations ont appelé à manifester. Les mécontents viennent de toute part. Contre les forces de l’argent, Pour la culture Française, contre la politique qu’il a menée comme ministre de la politique Hollandaise… Les taxis aussi on proposé de bloquer… Et la petite sardine du 1er avril bloquera bien le port cette fois ci !! Pieds Noirs, poings levés, et poitrine haute, ce sont tous des cœurs Français révoltés contre le candidat du système. Un collectif a même été formé : « Tout Sauf Macron ».

Des actions choc ont été promises, mais à ce jour nous n’en saurons pas plus.

Manifestation contre Macron à Marseille

Christine Tasin

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 20:55
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Quand Valls trahit sa parole et ses convictions

Quand Valls trahit sa parole et ses convictions

Manuel Valls, qui s’était engagé le 15 décembre 2016 à soutenir le vainqueur de la primaire du PS votera donc dès le premier tour pour …Emmanuel Macron. C’est ce que l’ancien premier ministre a annoncé, ce mercredi sur BFMTV-RMC. Benoît Hamon, désigné par la gauche, peut donc aller se rhabiller. Beaucoup de ceux qui reprochent à François Fillon de ne pas avoir respecté sa promesse de se retirer de la course en cas de mise en examen oublient à leur tour leur signature. Passons. Reste cette incohérence à voir Valls, remarquable dans la défense d’une République laïque agressée par un islam totalitaire, soutenir un candidat qui a rendu les armes. Rien n’est moins claire que la position de Macron sur la crise identitaire, que Valls reconnaît comme centrale. A force de dire tout et son contraire, le leader d’En Marche ! tient un positionnement creux qui annonce les compromissions avec un islamisme conquérant, que son concurrent à la primaire avait eu le mérite de dénoncer et de vouloir affronter. Si Valls a eu l‘appui d’Alain Finkielkraut, je doute que le philosophe se reconnaisse dans celui qui se prête à l’autoflagellation en Algérie, décrète qu’il n’y a pas de culture française, fait l’éloge de la mondialisation, n’entend pas réduire l’immigration légale (200.000 entrées par an). Le soutien de Valls trahit une parole, mais aussi des convictions. Ce jeu politicien est minable.

L’ancien premier ministre justifie sa décision en expliquant qu’il redoute une victoire de Marine Le Pen. Cet argument récurrent oublie que le vote FN se nourrit de ces insincérités politiques qui s’étalent depuis des décennies. Le projet que défend Macron pour la France est, comme il l’a rappelé lui-même ce matin sur Europe 1 avec ses mots de marketing, un "destin qui se projette dans l’universel". Il tourne donc le dos au besoin d’enracinement des plus fragiles, de cette "France périphérique" qui constituerait près de 60% de l’électorat. Je doute d’ailleurs que Macron tire bénéfice de ces ralliements opportuns, qui sont autant de baisers qui tuent. La décision du général Bertrand Soubelet de quitter le jeune homme pressé et bavard est une alerte parmi d’autres sur la banalisation de ce mouvement. Les caciques du socialisme qui le rejoignent sont autant de ventriloques qui disent, à sa place, qui il est vraiment : l’avatar de François Hollande, la bouée de sauvetage du progressisme, le faux-nez de la gauche à la ramasse. Valls méritait mieux que de se confondre avec un candidat dont même les convictions libérales s’érodent à mesure qu’il cherche à séduire tous azimuts. Marine Le Pen, une fois de plus, ne peut que se réjouir de cette comédie politique. Elle n’a que trop duré.

Ivan Rioufol

www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/03/2017 21:19
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 63 64 65 (66) 67 68 69 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !