Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Faux « plan Marshall » et véritable tragédie : le vrai programme de Macron pour l’agriculture ! [Actualité en France]




« 1 ... 71 72 73 (74) 75 76 77 ... 135 »

Re : Le vrai programme du mondialiste Macron

Le vrai programme du mondialiste Macron

Il faut lire le détail du programme d’Emmanuel Macron
pour prendre conscience de son inanité

Il faut lire le détail du programme d’Emmanuel Macron [PDF] pour prendre conscience de son inanité. Sorte de membre fantôme de celui de François Hollande en 2012, le fameux « projet » recycle les idées traditionnelles du Parti socialiste en y injectant une dose de centrisme bon teint. Bref, il s’agit plus d’un ravalement de façade que d’une vraie rénovation. Emmanuel Macron n’étant, au fond, que l’héritier de l’idée social-démocrate qui échoue depuis quinze ans sur le mur des réalités, ayant entraîné la France dans la spirale infernale de l’insécurité, du laxisme et du chômage.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France   (194 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote  (118 articles)

Deux mesures me semblent démontrer l’escroquerie que représente le candidat, sorte de général Boulanger de forces socialistes désireuses de jouer les prolongations au pouvoir. François Hollande ne déclarait pas au hasard « Macron, c’est moi », dans Un Président ne devrait pas dire ça. En voici trois preuves :

– Pour mobiliser l’électorat (si courtisé à gauche) des « quartiers », Emmanuel Macron est prêt à laisser se développer un dumping social franco-français. Il propose que toute entreprise embauchant en CDI « un habitant issu des quartiers définis comme prioritaires par le ministère de la Ville » bénéficie d’une prime de 15.000 euros. La prime s’élèverait à 5.000 euros, dont le versement s’étalerait sur deux années, pour tout contrat en CDD. Quid d’un Français pauvre ne venant pas d’un « quartier » mais de la ruralité, grande absente de ce « projet » ? Il sera discriminé.

Non pas « positivement », mais négativement ! Une mesure antirépublicaine, qui contrevient au principe d’égalité du peuple français, au nom de l’égalitarisme forcené. Un comble. Quant à la discrimination territoriale, elle est une façon polie et hypocrite de distinguer les citoyens en fonction de leurs origines ethno-culturelles.

– Autre proposition mi-droite mi-gauche : la réforme de l’ISF. Plutôt que de le garder tel quel ou de le supprimer, Emmanuel Macron imagine une troisième voie qui témoigne de sa mauvaise appréhension des enjeux de l’économie réelle. Il compte transformer l’ISF en une super-taxe foncière. Une fausse bonne idée pour qui connaît un peu la situation du pays. En distinguant donc deux types de patrimoine, le capital productif et l’immobilier, qu’il feint de considérer comme étant improductif, l’ancien conseiller de François Hollande paralyserait durement le secteur du bâtiment et tous les autres acteurs qui lui sont liés. L’immobilier neuf deviendrait beaucoup moins attractif pour les investisseurs. Quant aux propriétaires, ils hésiteraient à mettre les biens aux normes énergétiques… De fait, des entreprises verraient leurs carnets de commandes diminuer.

– Dernier point : la culture et l’histoire. Méconnaissant la nature des relations que les civilisations entretiennent depuis que l’homme est l’homme, Emmanuel Macron veut criminaliser l’Histoire de France dont il méconnaît la culture et l’art. Disons-le tout net : cela le disqualifie purement et simplement.

Dominique Bilde


A VOIR AUSSI :

#LeVraiMacron - #MicronFaillon

Présidentielle 2017 :
Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron


https://www.youtube.com/watch?v=1xjq2qV5geU



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/04/2017 14:37
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Faux « plan Marshall » et véritable tragédie : le vrai programme de Macron pour l’agriculture !

Marine Le Pen é Emmanuel Macron

Communiqué de Presse du Front National

Devant le congrès de la FNSEA à Brest jeudi dernier, M. Macron a promis un « plan Marshall » pour l’agriculture et il a conclu son intervention par l’annonce d’un « Grenelle » de l’alimentation. Il reprend là une promesse de M. Sarkozy lors de la primaire, avec ce même vocabulaire grandiloquent qui aligne les promesses aussi creuses que pompeuses à base de « Grenelle » et de « plan Marshall ». Ces grands mots cachent de moins en moins bien l’indigence dramatique de ces soi-disant plans d’aide.

Car, concrètement, M. Macron n’a aucune intention de sortir du carcan des règles européennes. Cela signifie que son « plan Marshall » ne peut être qu’un saupoudrage, comme l’ont été tous les plans d’aide de tous les ministres de l’Agriculture depuis des lustres. En effet, il n’y a qu’un seul type d’aide que la France a le droit de verser aux agriculteurs sans avoir à demander l’autorisation à la Commission européenne : ce sont les aides de minimis.

Premier problème : le montant maximal de ces aides est ridiculement faible par rapport aux besoins. En effet, elles ne peuvent dépasser 15 000 euros par exploitation, sur trois ans ! Les difficultés extrêmes des exploitations agricoles sont liées à des problèmes structurels dans la filière agricole qui ne risquent pas de trouver une solution avec des sommes aussi limitées.

De plus, les conditions d’attribution sont très strictes : ces aides ne peuvent pas être déterminées en fonction du prix ou de la quantité de produits mis sur le marché, ni conditionnées à l’utilisation de produits nationaux au détriment de produits d’autres États membres, et elles ne peuvent être ni des aides à l’exportation ni des aides en faveur des entreprises en difficulté sous forme de prêts ou de garanties. Elles doivent être des aides à l’investissement. Or, n’importe quel investissement sérieux dans une exploitation agricole est largement supérieur à 15 000 euros sur trois ans (par exemple, il faut au minimum 100 000 euros pour moderniser une salle de traite). Cela veut dire que M. Macron encourage des agriculteurs déjà endettés et en grande difficulté financière à aggraver encore davantage leur dette pour pouvoir correspondre aux critères de son plan et toucher une toute petite partie de la somme engagée pour les travaux.

Il est donc évident que ce plan sera un échec, comme ses prédécesseurs. Peu d’exploitations avaient eu recours au dispositif exactement semblable mis en place par M. Valls, il en serait de même pour celui de son hologramme M. Macron.

Pour sauver l’agriculture française, il faut une ambition réelle de l’État, qui passe nécessairement par le refus de se soumettre aux règles de l’Union européenne. Il faut pouvoir privilégier les exploitations françaises en France et les protéger de la concurrence déloyale d’une agriculture industrielle étrangère qui ne respecte pas nos normes et dont les produits sont de moins bonne qualité nutritive et gustative. Seule Marine Le Pen propose de mettre un point final à la politique agricole commune, désormais en échec absolu, pour la transformer en politique agricole française afin que la France puisse déterminer les critères d’attribution des aides avec justice et selon les besoins réels. Ce n’est qu’ainsi que notre pays aura à nouveau une véritable politique agricole qui permettra à nos exploitants de développer l’agriculture de l’avenir : prospère, de qualité, respectueuse de l’environnement, du bien-être animal et de la santé humaine.


Front National


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/04/2017 14:56
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Macron fera cracher un loyer aux proprios quand ils auront remboursé leur maison

L’incroyable et pitoyable Macron n’est même pas élu que déjà,
il reprend une vieille idée socialiste consistant au nom de l’égalité à taxer les propriétaires.


Emmanuel Macron, le gigolo qui plait aux grands patrons

La France est un pays peuplé en majorité de propriétaires. La plupart ont leur appartement, les autres leur maison proche des métropoles, en banlieue donc et se sont mis entre 25 et 30 ans de crédit sur le dos pour avoir le toit qui leur permettra, plus tard, de ne pas avoir à payer de loyer, d’avoir un pécule au moment de leur retraite, ou de vendre pour aller à la campagne, ou partir au soleil dans le sud. Bref, le rêve d’une vie après tout avoir donné aux enfants ! 

Ils sont deux, font un ou deux enfants, travaillent dur, économisent, vont de temps en temps en vacances, pas trop loin, dans un camping, dans la famille. Ils éduquent sans aides sociales leur progéniture, (ils gagnent trop, leur dit-on). Ils paient s’ils le peuvent, l’école privée, compte tenu du désastre de l’Education nationale, et poussent la charrue en comptant les sous en fin de mois. On est très loin du propriétaire de villa, celui d’immeubles, ceux des manoirs et des terrains de golf, etc.

A lire aussi :

Débat présidentiel : la télé privée assure le service minimum !
Macron : en marche pour le pognon ! (223 articles)
Faux « plan Marshall » et véritable tragédie : le vrai programme de Macron pour l’agriculture ! (Front National)
Le vrai programme du mondialiste Macron
Pierre Jovanovic : Planche à billet, candidature Macron et voyage au pays de l’extrême banque
Tout sauf Macron !
Les « fans » de Macron, payés en liquide pour applaudir et crier des slogans dans ses meetings
Challenges roule-t-il pour Macron ? Des journalistes maison le pensent
Macron a-t-il plagié Hollande ã Marseille ?
«C'est du vide» : une partie du public quitte désabusée le meeting d'Emmanuel Macron à Marseille
En marche, les chenilles processionnaires, on y reconnaît Bergé, Attali, CohnBendit, Valls, Estrosi…
La discrimination positive, qui est dans le programme de Macron, marque le retour des orangs-outans
Avec Macron, la France va subir la plus grande vague migratoire de tous les temps
Hollande continuerait d'envoyer des SMS à son «poulain» Macron
Aux ordures qui veulent livrer la France à Macron
Ruquier, Pujadas, Drucker… s’égosillent à crier « tous pour Macron »
Le patriotisme selon saint Macron ou selon Charette ?
Macron le Marseillais : « l’héritier et le traître » au milieu des barbus
Primaires, piège à…
Ceux qui financent et manipulent les sondages votent... Macron
Manuel Valls, l’homme des convictions intéressées
À Marseille, la pêche au gros est ouverte…
Magouilles et trahisons socialistes : une militante PS porte plainte pour «abus de confiance»
Patrimoine de Macron : Le Canard met sa tête sous son aile
David van Hemelryck : « Macron est le bienvenu sur tous les plateaux TV,...
Sans surprise, Valls rallie Macron, Marine et la France sont les bêtes à abattre
Quand Valls trahit sa parole et ses convictions
Après « l’île » de la Guyane, le vote des femmes en 1905 : ça, c’est Macron !
Emmanuel Macron lâché par le général Bertrand Soubelet : un signe de l'incohérence d'En Marche ?
Quand Franceinfo ridiculise Macron en mettant à nu ses discours abscons : un régal
Macron : une ignorance à la hauteur de son mépris pour la France

Pour les socialistes, l’ISF n’est pas suffisant ! Pour les socialistes, les propriétaires sont des Koulaks, des riches, des aisés de la classe moyenne. Ils sont riches puisqu’ils sont propriétaires ! Plus ils sont vieux, plus ils sont riches puisqu’ils auront bientôt fini de payer leurs traites, et par chance, leur pouvoir d’achat est plus important qu’au début des paiements. Ils sont riches puisqu’ils n’auront bientôt plus rien à payer aux banques, et seront libres de loyers ! Ils disposeront de leurs revenus. Bref, c’est insupportable pour le Macron-Lénine.

Alors, ils ne feront pas comme Lénine l’a fait aux Koulaks en 1918/20, pendus aux arbres de leurs jardins. Ils ne seront pas roués de coups, ni même jetés en prison, ou dans des Goulags, mais ils devront payer une taxe d’occupation de leur habitat.

Ainsi donc, après avoir emprunté aux banques, payé les frais de mutation (Frais de notaire), frais d’hypothèques, taxes diverses, payé les frais d’agence, payé les traites chaque mois, assumé les frais de syndic, payé les restaurations des façades, assumé les réparations des toitures, payé chaque année la taxe foncière, en sus de la taxe d’habitation, ils devront payer au moment de la délivrance, à 50 ou 60 ans, une taxe locative représentant la valeur d’un loyer, au nom de l’égalité avec les locataires !

S’ils veulent fuir, s’ils veulent vendre, pour s’expatrier, voir si le ciel fiscal est plus bleu en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Thaïlande, ils devront payer les frais de notaire, et sans doute des impôts sur la valeur ajoutée. Ils ne pourront pas partir avec leur pécule en poche, sans avoir aussi à le déclarer à l’administration fiscale, avec des frais à la clef.

Un jeune couple qui accède à la propriété, ignore dans quelle machine il va mettre les doigts.

Les socialistes détestent les riches ! Souvenez-vous d’Hollande qui disait que l’on était riche à partir de 4000 €. Combien a-t-il dépensé aux frais des contribuables depuis qu’il est un élu de la République ? Mieux, depuis qu’il est Président de la République? C’est gratuit, c’est l’état qui paie !

Ce sera  vous chers propriétaires, et ce n’est pas fini puisque François Macron ou Emmanuel Hollande, vous déclare sa flamme d’avance, celle du lance-flammes. Il brûle du désir de vous pomper le sang, de cramer à petit feu votre richesse supposée. Mais tout cela avec un beau sourire n’est-ce pas ! Vous êtes priés d’applaudir.

Gérard Brazon (Liberté d’Expression)


A VOIR AUSSI :

#LeVraiMacron - #MicronFaillon

ADBK : Emmanuel Macron - Le Gigolo qui plait aux Grands Patrons !


https://www.youtube.com/watch?v=13E33Cz7FPg


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/04/2017 15:33
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 71 72 73 (74) 75 76 77 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !