Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : A soixante-cinq ans, j’ai distribué mes premiers tracts… Pour Marine ! [Actualité en France]




« 1 ... 62 63 64 (65) 66 67 68 ... 123 »

Re : Peur sur l’Euro : Valeurs actuelles joue Macron contre Marine

Peur sur l’Euro

Emmanuel Macron encore, et toujours, jusqu’à plus soif.
Jusqu’à quand, allons-nous être abreuvés de macronisme sur toutes les chaînes de radio-télévision ? 

Parfois, c’est rafraîchissant comme la lettre ouverte de Karim Ouchikh Président de SIEL (Souveraineté, Identité, et Libertés) qui appelle à voter Marine Le Pen. De même la réflexion de Jean Frédéric Poisson Président du PCD (Parti Chrétien Démocrate) soutien de François Fillon, qui prédit, mais en privé, que la moitié des députés de droite, n’appelleront pas à voter au second tour, pour le pitoyable et ubuesque Macron, ce pourfendeur des Français qui votent Front National, et qui ne seraient pas de bons Français dit-il, et qu’ils seraient appelés à être virés de France.

Dans l’autre moitié de ces députés de droite, une autre moitié appellera ou fera comprendre, qu’il faut voter Marine Le Pen. Lui-même affirme qu’il n’appellera pas à voter pour le petit suceur hollandiste.

Mais ce n’est pas toujours le cas ! J’ignore si l’hebdomadaire Valeurs Actuelles réalise, ô combien, que dans sa dernière parution, sa journaliste Marie de Greef-Madelin fait clairement le jeu du petit Macron, dans son dernier article Présidentielle: peur sur l’euro !

https://www.valeursactuelles.com/econo ... elle-peur-sur-leuro-77212

Valeurs Actuelles participant aux discours de la peur, inhérent aux journaux de droite anti Marine Le Pen me laisse perplexe ! Valeurs Actuelles dans cet article, participe hélas, au flot de terreur annoncée en cas de victoire de Marine Le Pen, et de sa volonté de sortir de l’euro.

Trop, c’est trop, et cela devient vite pénible de lire ces annonces des médecins de la mort annoncée, sans ouvrir un débat, sans donner les avis contraires d’économistes éclairés sur cette sortie de l’euro, comme Jacques Sapir, mais aussi  Bernard Monot et Bruno Le Maire, pas la couille molle de droite bien sûr. 

Que nous dit Marie de Greef-Madelin ? L’apocalypse, rien de moins ! Nous courons vers l’abîme, nous allons heurter un mur, nous allons glisser du haut d’une falaise, tomber dans un gouffre, être déchirés par des monstres. Nous allons vers l’arrêt cardiaque !  Je vous cite dans l’ordre les annonces de la cavalerie infernale.

– Conséquence désastreuse sur les marchés financiers

– Risque majeur des élections à venir entraînant un stress élevé sur les marchés !

– Crise financière annoncée selon Oddo !

- L’euro pourrait chuter de 25% à 30% selon la Deutsche Bank

– La maison Rothschild estime une dépréciation de la devise à 43%

– Selon la banque Rothschild, cela entraînerait « une perte de l’autonomie de la politique économique » !

- Les agences de notation placeraient alors la dette en catégorie « selective default » comme ce qu’a connu l’Argentine!

Pas effrayé ? Même pas peur ? Je continue donc !

- Le gouvernement de Marine Le Pen s’attirerait les foudres des investisseurs étrangers ! Pour le coup, nous sommes terrifiés !

- La dette flamberait de l’aveu de la banque de France. 

On notera au passage que la banque Rothschild fut l’employeur du banquier Macron et que le directeur de la Banque de France n’est pas non plus un innocent perdreau de l’année et qu’il est lié au pouvoir politique du moment. Mais ce n’est pas fini!

- Vague de sortie des capitaux sans précédent, lors de la réintroduction du Franc affirme la banque Rothschild. La banque de Macron.

- Puis vient la menace d’une banque de France faisant tourner la planche à billets

La spirale infernale de la dévaluation

- Les marchés financiers sont entrés dans une période de doute !

- Si Marine Le Pen fait 25% au premier tour, la séance en bourse du lendemain sera chahutée.

- Ce serait pire si elle faisait 30% car elle pourrait prétendre aux législatives d’avoir le nombre de députés et de bloquer la constitution d’une majorité pour gouverner.

- La fuite des capitaux sous ce résultat serait massive, et pourrait assécher le pays.


À la lecture de cet article macroniste par les acteurs cités, je demande à Yves de Kerdrel, patron de Valeurs Actuelles, pour qui il roule finalement. Il est vrai que son poulain François Fillon, considère que son seul adversaire est le Front National ! 

Cette démonstration  nous rappelle les flots d’horreurs qui allaient recouvrir les États-Unis au moment des élections Présidentielles, si Donald Trump était élu. Ces flots n’ont d’égaux que les torrents de désespoir promis aux Anglais s’ils votaient pour la sortie de l’Europe. On sait ce qu’il en est aujourd’hui. Le monde ne s’est pas effondré ! Mieux, beaucoup d’économistes pensent le contraire et affirment tranquillement désormais, que l’euro nous tue ! 

Qui pilote ces discours, annonce le chaos, souhaite pétrifier les peuples ?

La réponse est dans l’article. Les finances, les banquiers, les dirigeants des grandes multinationales, les bourses, les marchés, les agences de notation, la banque de France au service du politique, et les médias aux mains des entreprises, etc., et valeurs Actuelles qui y ajoute sa voix ! Dommage !

La réponse pourrait-être : pourquoi en quarante ans, ces oies du Capitole n’ont rien dit ? Pourquoi en quarante ans, la France s’est-elle abaissée au point d’avoir la tête sur un billot, et la hache financière au-dessus de sa tête ! Qui était au pouvoir durant ces quarante ans ?

Comment peut-on faire confiance aux mêmes, à ceux du RPR, devenus UMP, puis LR ? A ceux du PS, du PC et autres centristes ?  

Tous nous ont emmené dans cette galère, infligés les tempêtes, sali la France, et failli à leurs mandats. Ils n’ont pas eu d’audace, ni le courage de gouverner dans l’intérêt général. Ils se sont comportés comme des prévaricateurs, des suceurs de sang, des parasites sur le dos des contribuables. Que seraient donc ces électeurs français, si ce n’étaient des simples d’esprits, s’ils décidaient de les reconduire au pouvoir ! Où est donc le Murat d’aujourd’hui, pour les sortir des Assemblées, comme le vrai Murat le fit en son temps à Saint Cloud, avec les cinq cent ! 

Comment peut-on accepter qu’un mignon de Bruxelles, qui a fait ses armes dans la finance, ancien banquier, anti Nation, inculte en Histoire de France, insultant les Français, leur histoire coloniale, (Algérie, crime contre l’humanité) nul en géographie, (La Guyane serait une Île) idiot en culture littéraire (Rabelais,Voltaire, Rousseau, et plus loin, Dumas père et fils, Chateaubriand, Victor Hugo, Maupassant, Flaubert, Sand, Musset, Zola, qui n’auraient pas d’existence ?, etc.), musical (Chopin, etc.), artistique (peinture,-Manet, Monet, Serat, et sculpture,-Rodin, Claudel, etc.) car pour ce Macron là, il n’y aurait point de culture Française, malgré son histoire bien plus que millénaire !

Comment ce nabot politique, cet Emmanuel Hollande, ce pitoyable moulin à parole pour ne rien dire, peut prétendre un jour, gouverner la France, lui qui a été au pouvoir pendant cinq ans, 3 ans auprès d’Hollande et 2 ans comme Ministre de l’économie, avec le succès que l’on sait ! 

Les Français seraient-ils si bêtes? Je n’y crois pas un seul instant. Cet homme, cette baudruche, ce pantin, cette marionnette de Bruxelles et de la finance, ne peut pas être le nouveau Président. J’espère bien, dans le cas où, par une falsification quelconque, il devait se trouver au second tour, que tous les patriotes se porteraient au secours de la France insultée, et appuierait Marine Le Pen. D’autant plus qu’elle devra s’ouvrir à tous les patriotes de bonne volonté, comme elle l’a annoncé.

Nous devons, dès le premier tour, pour démontrer notre volonté de redevenir un peuple souverain, et faire un doigt d’honneur à la finance et à l’Union Européenne liberticide, voter massivement pour Marine Le Pen.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 03/04/2017 15:49
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Philippot s’est ouvertement foutu de la gueule de Ruquier et sa bande

Philippot Ruquier

Si l’enjeu n’était pas si important (le devenir de toute une Nation et de ses citoyens), ce serait à mourir de rire, tant entre deux pavés lancés dans le marigot politique, les prétendus « chevaliers blancs » que sont les gauchistes bon teint, ne ratent pas une occasion de démontrer jusqu’où peut aller leur haine de tous ceux qui ne pensent pas comme eux, et tout ce qu’ils sont capables de faire pour les anéantir : y compris nous faire rire tant est immense leur ridicule affiché !

Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? Comme disait Coluche !

le  gouvernement ns pisse dessus

Et le plus curieux c’est que ce sont précisément ceux qui se revendiquent beaux esprits, ouverts aux autres (mais uniquement ceux homologués par la caste), friands de fraternité avec la terre entière (sauf avec leurs voisins qui votent FN), qui sont en train de nous faire une gigantesque démonstration d’intolérance, d’étroitesse d’esprit, et de véritable nocivité envers tout adversaire susceptible de les détrôner des postes qu’ils se sont appropriés depuis des décennies pour mieux phagocyter les citoyens et les amener à les suivre aveuglement et éternellement.

Alors bien sûr tout ce beau monde, aux abois devant la montée inexorable de Marine Le Pen, et sentant à quel point tous leurs scandaleux privilèges n’ont jamais été si près de leur être confisqués, ils montent tous au créneau pour sans relâche salir les deux adversaires les plus dangereux, perdant totalement de vue le danger de l’outrance de leurs propos ainsi que le matraquage journalistique du chouchou du système… quand bien même celui-ci commence sérieusement à avoir du plomb dans l’aile, précisément à cause de cette manifeste exagération… en totale opposition avec les stupidités accumulées par ce burlesque pantin.

Cette semaine riche en facéties nous a donc révélé, entre deux mensonges propagandistes sur le nombre de participants aux meetings d’Emmanuel Maqueron, que le nouveau chômeur, qu’est devenu l’ex Premier ministre, Manuel Valls nous a montré une nouvelle fois une facette de sa félonie, cette fois envers son propre camp affiché… en s’asseyant sur le vote des militants socialistes (ayant payé 2 euros à deux reprises pour voter aux primaires) pour trahir leur champion Hamon, et se jeter dans les bras de celui qui, pense-t-il, a plus de chance de lui offrir une place près de lui, quand il sera élu… puisque compte tenu de ses nombreux soutiens, surtout financiers, il va sans dire qu’il va gagner haut la main !

macron-ses-soutiens

Ils ne sont pas tous sur la photo, vous pensez bien…

C’est beau la naïveté… quoique, passé un certain âge ça peut aussi être très, très, ridicule !

Surtout que justement le tordant de l’histoire est que ce nouveau renfort semble plutôt bien incommoder l’heureux prétendant désigné par la mafia des marionnettistes de l’ombre.

Valls soutient Macron

Puis nous avons eu la fausse déclaration de l’éminent Bernard Cazeneuve à qui un journaliste en mal de poisson d’avril, s’était fendu dès le 30 mars d’une brève info à propos des velléités de l’actuel Premier ministre, de s’accrocher à son poste si Marine était élue Présidente…

http://ripostelaique.com/presidentiel ... arine-quelle-poilade.html

Nous avons la magistrale démonstration de « Fange 2 » l’une des chaines du Service Public, totalement inféodée au pouvoir actuel (comme elle ne devrait pas l’être si les responsables du C.S.A. et de France Télévision remplissaient honnêtement leur rôle d’impartialité), qui nous explique la mutation du Produit Intérieur Brut (PIB) en Bonheur Intérieur Brut (BIB) ; en résumé, plus on est heureux plus on votera Macron… et plus on est mécontent, malheureux… on votera Le Pen ou Mélenchon !

C’est dire à quel point ces dégénérés nous prennent pour des abrutis !

tweet-video France2

Nous avons dans un article de l’ « impartial » journal Le Monde, le fin témoignage de la bobo décomplexée Birkin, jamais en reste pour s’exprimer quand il s’agit de dégommer un parti ne convenant pas à ceux qui comme elle, bien que se faisant  passer pour de grands humanistes, ne sont qu’indifférence et mépris envers plus de 30 % de la population française… sans jamais se poser les bonnes questions, puisqu’ils ont toujours les réponses toutes prêtes de leur écœurante et indigeste idéologie gauchiste, à laquelle les gens du peuple croient de moins en moins !

« Quel regard portez-vous sur la campagne présidentielle en cours ? »

« Je marcherai contre Le Pen comme je l’ai déjà fait il y a quatorze ans avec mes filles enceintes. On va remettre ça, après le premier tour. Il ne faut pas qu’elle gagne. On est des enfants de la guerre, nous. On a les références… Mais on n’a peut-être pas assez expliqué pourquoi l’Europe est une bonne affaire. Et il faut que les politiciens soient réglos ! Trump, le Brexit, Le Pen, c’est le chacun pour soi un peu partout. Mais il y a des gens généreux qu’il faut soutenir. Je crois que les gens sont profondément bons. »

Jane Birkin oublie juste un détail ; si comme elle le prétend « l’Europe est une bonne affaire », c’est qu’elle n’est pas en mesure de constater qu’en réalité, pour l’Europe et ceux qui y mènent la danse, c’est la France qui est « bonne à faire » !

http://www.lemonde.fr/musiques/articl ... .html#AGUlTLjvy66EMskK.99

Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin ; Ruquier ayant invité pour la seconde fois en deux semaines Florian Philippot, dans son émission pour grands naïfs irréductibles « On N’est Pas Couché », « officiellement » pour représenter Marine et son programme… en vrai pour le dézinguer… sauf qu’il est tombé sur un os et que le numéro 2 du FN lui en a mis plein la tête… affichant le petit sourire nonchalant de celui à qui on ne la fait pas, ce qui devait bien faire rager les gauchos du public ou ceux devant leur téléviseur.

Magistral il a été Philippot, se foutant ouvertement de la tronche du pitre cathodique et de ses assistants, sans jamais se départir d’un calme olympien, qui devrait d’ailleurs être étudié de près par des hystériques notoires tels que Valls ou Mélenchon, notamment quand ils sont face aux représentants du parti honni.

Décontracté face aux habituels et néanmoins ridicules sautillements sur chaise, de celui qui devrait se contenter d’écrire des pièces de théâtre bien plus comiques que lui-même… il a rétorqué à chaque saillie du pseudo-comique sans s’énerver… Celui-ci, se foutant totalement du programme de Marine, ne songeait qu’à lui faire perdre de précieuses minutes en voulant à toutes forces savoir où, en cas de victoire de Marine, se dérouleraient les festivités et quelles seraient les personnalités du show-bizz qui viendraient y chanter !

Bien entendu, le but était de souligner qu’aucun chanteur digne de ce nom ne viendrait s’y fourvoyer, puisqu’il est de notoriété publique que tous ces braves gens auraient déjà bouclé leurs valises pour nous débarrasser enfin de leur présence et du mépris qu’ils portent aux électeurs du FN, sans jamais s’être demandé combien d’entre eux achetaient leurs disques, leurs livres, ou des places pour leurs spectacles de chant, théâtre ou cinéma…

Florian Philippot après s’être contenté de répondre qu’il ne savait pas où cela aurait lieu, précisant juste que « ce ne serait pas au Fouquet’s », botte en touche en disant qu’il se pourrait que ce soit des chanteurs moins célèbres que ceux des précédents scrutins (droite comme gauche), pour finir par balancer : en tout cas je sais ce que nous chanterons, ce sera la Marseillaise, et avec les patriotes, nous allons faire chanter les Français… puis superbe :  nous n’avons pas besoin de bling-bling, pas besoin de strass, pas besoin de paillettes…

Plus loin, devant la vicieuse allusion à la rencontre Poutine /Le Pen, suggérant que celui-ci aurait une responsabilité dans le prêt accordé a Marine par une banque russe, Ruquier n’ayant que les affirmations de Médiapart, s’entend répondre, « mais c’est triste pour eux, ils sont mauvais, c’est tout ! ».

Puis la pétasse blonde, remplaçant la parturiente qui a mis bas récemment, soigneusement choisie selon les critères et l’esprit de l’émission, a fait ses preuves avec de fielleux propos sur les emplois fictifs et des « supposées économies faites par le FN sur le dos du parlement européen »… mais a reçu la réponse décontractée de Philippot précisant que lesdites économies concernaient le fait que lui-même avait été élu à ce parlement, ainsi que Nicolas Bay, alors que jusqu’à leur élection ils étaient rémunérés par le parti.

Bref, pour tout savoir et vous régaler mieux qu’avec mes mots, il suffit de cliquer sur la vidéo de ce réjouissant moment :

https://www.youtube.com/watch?v=roP_rO7eI1U

J’ai toujours pensé que cet habile jeune homme avait une trop grande influence sur Marine, lui faisant perdre de précieux conseillers, et redoutant que soient vraies les infos circulant  sur les réseaux sociaux (il aurait placé ses « mignons » dans une majorité de Fédérations du parti, au grand désespoir de bien des vieux frontistes restés fidèles à Jean-Marie Le Pen), mais je dois bien avouer qu’en l’occurrence Marine ne pouvait trouver mieux pour la défendre, avec classe et talent, hormis bien sûr elle-même ou encore sa précieuse nièce.

Une chose est certaine, Marine est très bien entourée, très bien conseillée, ce qui devrait rassurer certains patriotes découragés, en passe de baisser les bras…

La seule question est : pourquoi donc la meute des hystériques en ferait des tonnes contre elle, si son petit protégé était réellement si adulé, si bien placé dans les sondages, et donc si certain de gagner, comme on voudrait tant nous le faire croire ?

Vous avez 30 secondes !

Josiane Filio

A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen pleure de rire face à Nicolas Canteloup


https://www.youtube.com/watch?v=0wS3s4NFMP8



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 03/04/2017 18:06
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : A soixante-cinq ans, j’ai distribué mes premiers tracts… Pour Marine !

A soixante-cinq ans, j’ai distribué mes premiers tracts… Pour Marine !

A soixante-cinq ans, je viens de découvrir ce que “militant” veut dire. Jusqu’alors, je me contentais de dire la bonne parole – enfin la mienne – dans les dîners chez les amis ou au cours de discussions endiablées devant un verre avec des copains, sans cacher ma préférence pour le Front national. J’ai travaillé longtemps de l’autre côté de l’Atlantique, puis longtemps également de l’autre côté de la Méditerranée… bien au sud de Marseille, là d’où viennent… mais ça, c’est une autre histoire ! J’ai créé une société en France, lorsque je suis revenu du Canada, je l’ai animée et développée, j’ai fait mon boulot, en pestant parfois  – souvent – contre les charges sociales, les impôts et contre les banques si promptes à réclamer leur “remise” du lundi matin pour combler les découverts… J’ai eu de bonnes surprises, également et ce qui me ravit, finalement, c’est que, malgré tout cela, j’ai toujours été au boulot, depuis plus de quarante ans, avec plaisir et bonheur.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (194 articles)
Campagne Présidentielle 2017 de Marine Le Pen " Au nom du Peuple" - Front National patriote (118 articles)
Marine Le Pen répond à vos questions... (4 articles -8 vidéos)

J’ai élevé mes enfants avec des règles simples, un peu comme celles de mon père, mais plus souples. Il était militaire, anti-gaulliste et proche de… Pour faire court, dans les années 70, il déjeunait souvent, le mardi, au “Bivouac du Grognard”, rue Saint Honoré à Paris. Vous voyez ce que je veux dire… A chaque élection, dans la droite ligne des idées paternelles, je votais pour le Front National. À l’époque, c’était Jean-Marie Le Pen, ou rien. Je l’aimais bien parce qu’il me rappelait un peu mon père, qu’il restait constant dans ses opinions et qu’il parlait très bien notre langue. Même s’il dérangeait parfois avec ses propos un peu “limite”, il me faisait rigoler (pas tout le temps, bien sûr) avec ses traits d’humour. C’est mon côté frondeur, un peu anarchiste. Et puis, à cette époque, et jusqu’au seuil des années deux mille, je n’étais pas trop inquiet pour l’avenir. J’avais passé plus de dix années à l’étranger, il y avait du boulot, j’étais en France, un pays de tradition et de culture qui ne s’en est jamais laissé compter et qui brillait sur bien des secteurs…

Avec mes idées de droite, tout au long de ma vie, je me suis fait souvent traiter de facho ! Par ceux-là même qui, aujourd’hui, sont les premiers à reconnaître le poids néfaste des musulmans sur la santé mentale et économique de notre population. Et j’ajouterais volontiers santé physique en pensant aux attentats que nous avons subis ces deux dernières années…

De 2010 à 2015, j’étais en Afrique du Nord pour une bonne partie de mon temps. Et là, j’ai vu un très grand changement. Pas très bon ! Plutôt même très mauvais ! Et lorsque je me suis posé à nouveau en France, il y a deux ans, en arrivant à Marseille, j’ai cru que je n’étais pas parti de Tunis. Là aussi j’ai vu un sacré changement ! Et j’ai pensé à l’avenir de nos enfants, de nos petits-enfants et de ceux qui suivront. Depuis deux ans, j’écris et je porte la (bonne) parole aussi souvent que je le peux, dans la rue, chez moi et chez les autres…

Vous vous demandez bien où je veux en venir…

Et bien voilà. Voyant à quel point nos citoyens sont maintenant obligés de se taire devant l’irrépressible croissance d’une population qui tente par tous ses moyens primitifs et sauvages de nous imposer ses lois d’un autre âge pour asservir notre nation et devant la gabegie menée par les politiques de tous bords depuis quatre décennies, j’ai fait le choix d’agir plus concrètement. J’ai décidé de rejoindre nos compatriotes qui depuis longtemps, pour certaines et certains, militent avec ferveur et courage pour enrayer la progression de cette peste halal et pour, également, une fois que cela sera fait, redonner à nos concitoyens la fierté d’avoir réussi en partageant équitablement le produit des efforts de chacune et chacun pour le développement économique de notre pays, du plus humble au plus riche.

J’en vois trop, autour de moi, qui se disent « après tout, les autres font le boulot, je vais pas me faire de mouron et je vais aller faire mes courses tranquille ou me balader le jour du scrutin… » ou bien encore « tous pourris, il n’y en a pas un – ou une – pour rattraper les autres… » Je ne parle pas, bien sûr, des autres, ceux qui sont persuadés qu’un Macron, un Mélenchon, un Hamon ou un Fillon issus du même chaudron de la tambouille, magouille, tripatouille politique, qui ont sévi ces quarante dernières années, pourraient d’une quelconque manière nous apporter une potion magique pour nous refaire une république propre… Ils ont tous un suffixe en on et, comme disait ma mère, « on, chez nous c’est les cochons ! » Je disais donc que leurs électeurs se sentent tellement investis de bonnes et honnêtes intentions qu’il me semble difficile de compter sur eux… Mais bon, on peut en gagner un certain nombre à notre cause, car l’odeur de la bauge est aujourd’hui tellement nauséabonde qu’ils pourraient bien se boucher le nez au moment d’aller voter…

Vous ne voyez toujours pas où je veux en venir ?

Et bien c’est simple. j’ai décidé de prendre ma carte du Front National ! Je me suis rapproché de son représentant local qui m’a gentiment convié à un déjeuner patriote. « Si vous souhaitez vous joindre à nous, avant le déjeuner, pour aller “tracter” – [entendez distribuer des tracts aux passants en marchant dans la rue], vous êtes le bienvenu » me précisa-t-il ! Je déclinais poliment au prétexte que je souhaitais avant tout connaître un peu mieux l’équipe et la manip’ avant de m’impliquer sur le terrain. Rendez-vous fut donc pris au début de la semaine dernière, pour le samedi suivant, à midi pour le déjeuner…

Pris de remords, je lui laissais un message deux jours après pour lui dire que finalement, je viendrai “tracter” avec eux. En effet, après avoir réfléchi, je pensais que, tant qu’à s’impliquer dans le mouvement, je pourrais bien donner un peu plus de mon temps libre. Comme disent les chinois, c’est en commençant à déplacer les petites pierres que l’on finit par déplacer la montagne.

Je me retrouvais donc le jour dit, sous une pluie fine, avec une équipe très sympa, femmes et hommes de 22 à 80 ans, à arpenter la “Rue Droite” en zig-zag, avec le sourire. J’offrais ici et là une affichette avec la profession de foi de Marine Le Pen, “Au nom du Peuple” (Majuscule à Peuple !) toujours avec un petit commentaire sympa. Et vous savez quoi ? et bien, sur dix personnes, huit, peut-être neuf même, acceptaient avec le sourire et un mot gentil en retour. Ce qui me confirmait que j’avais bien raison d’être là.

Et si, finalement, chacune et chacun se dit la même chose, nous allons finir par approcher – et j’espère dépasser – le seuil nécessaire pour faire en sorte que notre Présidente puisse accéder à la magistrature suprême pour – enfin – redresser ce pays que, comme moi, vous adorez.

Et pour finir, d’une phrase, je fais nôtre celle de Saint Exupéry en changeant juste un mot : « Nous n’héritons pas du pays de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »

Je ne sais pas vous, mais moi, lorsque j’emprunte une chose, je la nettoie avant de la rendre.

Jean-Louis Chollet


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/04/2017 16:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 62 63 64 (65) 66 67 68 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !