Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : La grande réforme de Marine : le referendum d’initiative populaire, à la suisse [Actualité en France]




« 1 ... 63 64 65 (66) 67 68 69 ... 123 »

Re : La grande réforme de Marine : le referendum d’initiative populaire, à la suisse

Marine Le Pen offre la liberté aux français avec les référendums populaires

C’est vraiment un point fondamental de son programme, il suffira de 500000 signataires pour un projet de loi pour que le vote correspondant soit organisé et proposé au peuple sous forme de referendum qui fera loi si la majorité des Français le souhaitent.

500000 signataires, c’est 1, 12%  des 44 834 000 inscrits au premier mars 2016. A peu près la même proportion qu’en Suisse.

On sait qu’en Suisse, justement, le Conseil Fédéral acquis à l’UE est en train de faire feu des 4 fers pour non seulement ne pas appliquer les décisions du peuple mais essaie de rendre plus difficiles ces referendum en augmentant singulièrement le nombre de signataires nécessaires.

Alors comment ne pas se réjouir de la proposition de Marine, dans une Europe dont  dirigeants et  journaleux regrettent trop souvent que le peuple puisse voter et donner son avis ?

http://resistancerepublicaine.eu/2016 ... le-chateau-de-versailles/

Alors voici le livret numéro 1 proposé par Marine aux Français :

https://www.marine2017.fr/2017/02/04/l ... -aux-francais-referendum/

Prenez le temps de lire la proposition de Révision constitutionnelle de Marine, cela fait seulement 12 pages : revision-constitutionnelle

Ci-dessous quelques extraits significatifs :

Extrait 1. Préambule 

Les institutions de notre pays, organisées par la Constitution du 4 octobre 1958, ont été dénaturées au fil des réformes constitutionnelles successives. En outre, leur fonctionnement a été profondément perturbé par le développement toujours plus fédéral et antidémocratique de l’Union européenne.

Aujourd’hui, nos institutions ne garantissent plus les principes fondamentaux pour lesquels elles ont été bâties: la souveraineté du peuple est régulièrement piétinée, la Démocratie est affaiblie et nos gouvernants ne défendent plus l’intérêt national.

Les réformes institutionnelles que je vous propose nécessiteront pour la plupart de modifier la Constitution. Elles feront donc l’objet, de manière groupée, d’un grand référendum constitutionnel que j’organiserai dès les premiers mois de mon quinquennat.

Il ne s’agit pas pour moi de bouleverser l’organisation ou l’ordre des pouvoirs en France, mais bien de revenir à l’esprit d’origine de notre Constitution, en renforçant beaucoup plus fortement son caractère démocratique.

Toutes les réformes présentées dans ce document poursuivent un même objectif: redonner à notre pays les instruments institutionnels pour défendre sa souveraineté, son identité, sa prospérité et la Démocratie véritable.

Pour préserver la Nation, nous proposerons d’inscrire dans la Constitution trois nouveaux principes fondamentaux:.

. La défense de notre identité de peuple, pour protéger notre patrimoine et nos traditions ;

. La priorité nationale, pour redonner son privilège à la nationalité française ;

. La lutte contre le communautarisme, pour préserver l’unité nationale.

Extrait 2 : la loi nationale doit être supérieure aux lois internationales

SORTIR L’UNION EUROPÉENNE DE LA CONSTITUTION POUR RENDRE AUX FRANÇAIS LEUR INDÉPENDANCE

L’Union européenne est consubstantiellement si contraire aux grands principes de notre Constitution, à commencer par « la souveraineté nationale », que le seul moyen pour le constituant de concilier notre appartenance à cette technostructure et notre loi fondamentale a été d’introduire directement les traités européens dans la Constitution.

C’est ainsi que le titre XV de la Constitution porte sur l’Union européenne et qu’il reconnaît, en son article 88-1, la validité juridique du traité de Lisbonne (ex-Constitution européenne), adopté honteusement par le Congrès en 2008 contre l’avis des Français (voir chapitre « Référendums »).

La sortie de la France de l’Union européenne, ou la transformation de cette dernière en une Europe de la coopération entre nations libres (en cas de succès des négociations en vue de récupérer notre souveraineté territoriale, législative, monétaire et budgétaire), nécessitera, quoi qu’il en soit, la suppression, dans son intégralité, du titre XV de la Constitution.

REDONNER SON AUTORITÉ À LA LOI FRANÇAISE

Aujourd’hui, la Constitution dispose que les traités internationaux « ont une autorité supérieure à celle des lois ». Il conviendra donc de remettre en cause cette norme pour que la loi française, souverainement votée, dépasse en autorité les traités internationaux.

Concrètement, cela signi e qu’en cas de conflit de normes devant une juridiction entre un traité et une loi, le juge devra trancher en faveur de la loi, si celle-ci est postérieure au traité. Si la loi est antérieure au traité, il reviendra alors au ministre des Affaires étrangères d’établir la réciprocité du traité pour que celui-ci s’impose.

Cette réforme nécessitera de modifier l’article 55 de la Constitution.

Extrait 3  : le pouvoir ne peut appartenir qu’au peuple

La première réforme consiste à étendre le champ du référendum à l’ensemble du domaine de la loi, sans autre restriction, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui (modi cation de l’article 11).

La deuxième réforme porte sur la création d’un véritable référendum d’initiative populaire, en remplacement du référendum d’initiative partagée actuellement dans la Constitution (lequel nécessite la signature d’un cinquième des parlementaires et d’un dixième du corps électoral, soit plus de 4 millions de signatures !).

L’objectif d’une telle mesure est de permettre le déclenchement automatique d’un référendum sur tout projet de loi ayant recueilli 500000 signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales, comme en Suisse. Désormais, les Français pourront eux-mêmes déclencher des référendums.

La troisième réforme vise à confier l’exclusivité du pouvoir constituant au peuple. En d’autres termes, la Constitution ne pourra plus être modifiée par le Congrès réuni à Versailles, mais seulement par le peuple, par la voie du référendum (modi cation de l’article 89).

Sacré programme…

Nous devons tout faire pour avoir l’immense chance de pouvoir modifier notre constitution … et retrouver notre souveraineté.

***

Complément de Maxime 

Excellentes propositions.

Les limitations apportées au domaine du référendum ne se justifient guère actuellement que par l’idée que le peuple est censé être dangereux aux yeux de ceux qui nous gouvernent (et ça ne date pas d’hier, « classes laborieuses, classes dangereuses » disait-on au XIXème siècle).
Le constitutionnalisme est né ensuite au XXème siècle et la proposition de ne pouvoir modifier la Constitution que par référendum est géniale, parce qu’aujourd’hui, la Constitution fait entre la réforme législative et la révision constitutionnelle une différence de degré et non de nature.
Or, le but du constitutionnalisme est de préserver le peuple d’abus de ses dirigeants. Il est donc normal que cela se traduise par une différence entre représentation et démocratie directe et qu’un verrou soit instauré pour qu’on ne soit pas amené à voter sur tout et n’importe quoi tout le temps.
Il demeure une dimension insaisissable : certaines garanties ont un caractère objectif, elles tiennent à la cohérence du système républicain, mais toutes les réalités sont humaines et seule la bonté de l’Homme est garante d’un système juste en dernier recours. Sur ce point, on ne pourra jamais empêcher qu’on soit obligé de cohabiter avec des cons et des bornés, c’est la vie…

Laisserez-vous périr la liberté d’expression en France ? 

https://www.change.org/p/les-citoyens- ... ce=embedded_petition_view


Christine Tasin

A VOIR AUSSI :

Réunion publique de Marine Le Pen à La Bazoche-Gouet

Marine Le Pen à La Bazoche-Gouet - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen au meeting à Bordeaux

Marine Le Pen au meeting à Bordeaux - Au Nom du Peuple

Réunion publique de Marine Le Pen à La Trinité-Porhoët

Réunion publique de Marine Le Pen à La Trinité-Porhoët (30032017)  Marine 2017

Au coeur de la Bretagne rurale, sous le hangar d’une ferme laitière et devant une foule d’éleveurs bretons
venus l’écouter, Marine Le Pen a adressé un message d’espoir à toute la France des oubliés.

Marine Le Pen aux Sables d'Olonne en Vendée

Marine Le Pen aux Sables d'Olonne en Vendée - Au Nom du Peuple

Discours de Marine Le Pen au meeting de Lille (26/03/2017)

Meeting de Marine Le Pen aux Arènes de Metz

Marine Le Pen, magnifique discours sur " la citoyenneté "


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/04/2017 16:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Les deux hystéro-gauchistes ont ciblé Marine et Fillon, et pas Macron…

Poutou Arthaud

Sans surprise, Philippe Poutou, veut prendre aux riches. Nathalie Arthaud en a d’ailleurs fort obligeamment fourni la liste par ordre décroissant et demande quasiment le rétablissement de la guillotine pour les patrons. C’est la faute aux riches, c’est la faute aux patrons. A chanter sur l’air des lampions (résumé à partir de 2′ jusqu’à 10′).


https://www.youtube.com/watch?v=ID64Rh06Yb4

Piquer aux riches pour distribuer aux pauvre et créer des emplois. On connaît.  L’ennui, c’est que les deux frères ennemis, ne nous disent toujours pas comment créer  la fameuse richesse qu’ils veulent redistribuer.  Ni à quoi sert de créer des emplois avec l’argent des riches quand leur syndicat n’a jamais été capable d’empêcher la fermeture d’une usine.

Que dire d’autres sur les candidats marxistes trotskistes avant qu’on ne les retrouve dans cinq ans ?

Pour l’une, qu’elle ne souhaite pas rassembler les Français. Certains, les patrons, les capitalistes, sont  exclus d’emblée. Pour l’autre, qu’il ne veut pas être président, ouf ! Qu’il ne veut pas qu’il y ait de président mais des citoyens à la base. C’est un peu flou.  Et même, qu’il ne s’adresse pas aux Français. Ah bon? Non, les Français, c’est pas son problème.

Ces deux-là qui ont réussi à récolter les 500 signatures ne se seraient-ils pas trompés d’élection ?

Pourtant, la presse leur fait les yeux doux. C’est vrai que Poutou a balancé des scuds bruts de décoffrage contre Fillon qui pique dans la caisse, ce qui lui a valu de ce dernier une menace de procès, et contre Marine Le Pen l’anti-système qui profite du système afin de ne pas se présenter à la Justice. Et là, il sort sa réplique désormais célèbre : nous on n’a pas d’immunité ouvrière. Le plateau adore, les réseaux sociaux aussi, et il faut bien convenir que Marine ne répond pas comme il faudrait.[Un peu de fatigue évidente, bien normale, et légitime - C'était visible ! Joe] L’esprit de l’escalier peut-être.

Et pourtant. Marine, on pouvait dire… oh Dieu… bien des choses en somme.

Attaquer Poutou qui se targue d’être le seul travailleur normal avec Nathalie Arthaud, dont le leitmotiv est d’être le seul représentant de la classe ouvrière, alors qu’il est avant tout un syndicaliste  et un apparatchik. Un nanti en quelque sorte. Un privilégié. D’ailleurs, dans ses interviews, quand Poutou parle de son travail, c’est pour promettre une grève ou la séquestration d’un patron. Ça remonte à quand ta dernière journée à la chaîne, mon petit Poutou ? Voilà ce que tu aurais pu lui répondre, Marine.

Nathalie Arthaud, quant à elle, explique le marxisme pour les nuls à Jean-Luc Mélenchon qui écarquille les yeux.

Curieusement, Macron, le candidat au physique de trader, qui vient de la banque et a servi de ministre de l’Economie à François Hollande, est épargné par nos deux trotskos. On attendait quelques attaques frontales bien senties. Rien. Allez comprendre…

Il faut dire que Macron, qui craignait peut-être de laisser échapper une énième  bourde,  s’est montré bien en retrait, bien fade et insipide,  qui a tenté de faire le coup de celui qui est d’accord avec tout le monde jusqu’à ce qu’Asselineau le lui fasse remarquer. Ce qui a eu pour effet de lui clouer le bec un certain temps.

Macron n’est sorti de sa réserve que pour invectiver Marine Le Pen dans une tirade qui lui a valu un instantané point Godwin. Résumons: l’Union Européenne sert à éviter les guerres et les mensonges de la candidate rappellent ceux de son père.  Allez Marine. Qu’est-ce que tu attends pour lui répliquer d’un revers lifté ?

A noter qu’il est le seul à défendre l’Union Européenne et ses travailleurs détachés. Poutou et Arthaud s’en moquent : un patron est un patron. La plupart des autres veulent en revoir les traités ou la quitter. Quel aveu !

Dupont-Aignan attaque Fillon. Il y a de ce côté-là des voix à prendre. Il la joue vertueux. Normal. Simple et efficace.

Fillon subit mais se rattrape dans sa tirade : Moi Président exemplaire. Il faut avouer que ce n’est pas facile et qu’il ne s’en tire pas trop mal.

Marine, pas mauvaise,  mais la plus ciblée aussi bien par la gauche que par Asselineau qui lui reproche d’être timorée sur la sortie de l’UE et de l’euro. Il est vrai qu’elle semble avoir rétropédalé : sortie de l’UE oui, mais après négociations…. Asselineau est clair et net : Frexit.

Mélenchon, lui, donne le ton, qui ne se compromet pas à agresser les autres et se place dans le registre du raisonnable.  Rien contre Macron ou Fillon.  Il déroule tranquillement sa vision de la VI° République et  laisse loin derrière lui Hamon qui se borne à se montrer hargneux envers Marine Le Pen, tel un roquet qui en voudrait à ses mollets.

Il ne refait du  Mélenchon  que quand il comprend  enfin de quelles crèches parle Marine qui a assez mal amené ce sujet,  et l’étrille : Foutez-nous la paix avec votre religion... Il marque sans doute un point, il faut en convenir, par l’intonation et le contenu. La réponse de Marine, qui se place dans le domaine de la tradition et non de la pratique religieuse, passe inaperçue : voix trop basse, manque de punch. Allez Marine, travaille ta droite !

Sinon, bonne conclusion d’un lyrisme sobre : la France, une nation, une patrie dont vous êtes propriétaires…

Pendant ce temps,  Cheminade est en colère contre les banques et la finance. Lassalle plane à 10000. S’il y a un prochain débat, il chante La Coupo Santo ou Montagnes Pyrénées.

Florence Labbé


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/04/2017 13:35
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Dictature patronale: le PDG de Paprec - J- Petithuguenin : "Ce n'est pas bien de voter pour Marine"

Le patron qui écrit à ses 4.000 salariés qu’ils seront chômeurs si Marine…

http://www.l-union-fait-la-force.info

L’ImMonde a encore frappé dans le cadre de l’élection présidentielle. Il édite un article digne du Medef et donne la parole à un chef d’entreprise déconnecté de la société et probablement de ses salariés.

A lire aussi : Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (42 articles)

Jean-Luc Petithuguenin est  le PDG de Paprec. Il  est l’un des rares patrons à prendre publiquement position contre le FN. Le pire étant qu’il se permet d’écrire aux 4 500 salariés de son groupe pour leur dire ô combien ce ne serait pas bien de voter Marine Le Pen.

Certes, il a parfaitement le droit d’écrire à ses salariés. Pour autant, doit-il s’impliquer sur un terrain qui n’est pas le sien ? Doit-il s’insérer dans un débat politique national ? Peut-il même faire savoir son opinion politique et pire, participer à cette technique de la peur.

De la part d’un chef d’entreprise, la question mérite d’être posée. De la part d’un groupe industriel, je ne suis même pas sûr que ce soit très responsable. A mon avis, sa responsabilité première est de faire du bénéfice, de conserver ses intérêts financiers, analyser son compte d’entreprise, son clash flow, et pour finir, appliquer avec le plus grand respect le code du travail !

Cet industriel, en affirmant ses opinions et en diffusant la peur, issue des mêmes techniques que l’on a pu voir « en marche » lors de la campagne de Donald Trump, comme lors du référendum du Brexit,  a une démarche contraire à la philosophie de son groupe. Un groupe qui affirme dans ses valeurs que (je cite) :

« Le respect des individus est central pour nous. »

« Nous luttons contre toutes les discriminations et pour l’égalité des chances. »

« Le respect des autres et de la Terre est une force pour soi. » (Source)

Il faut donc croire que pour ce PDG, le respect des individus est à géométrie variable, car en quoi sa lettre aux salariés respecte-t-elle leurs opinions privées et politiques ? Égalité des chances ? Pour qui, puisqu’il intervient en espérant influencer l’avis des salariés dans un débat qui ne concerne même pas l’entreprise ?

Le respect des autres n’est donc pas une force en soi mais bien une tartuferie pour Jean-Luc Petit hugue nain.

Pire encore, puisque la plaquette de présentation de son entreprise nous annonce la main sur le cœur que : « Nous respectons les personnes dans la diversité de leurs opinions, de leurs cultures, de leurs religions, de leurs formations, de leurs origines et leurs âges. »

Voilà ce qu’il en fait de ses déclarations de respect des autres ! Un torchon sous forme d’une lettre à ses salariés, qui vient de briser une image de société à l’écoute. Il est vrai que ce discours fut conçu pour la façade, pour les commerciaux. Une charte parmi d’autres,  pour les gogos qui achètent ses services, et aucunement pour les salariés qui, eux, sont invités à bien voter, à ne pas mettre dans l’urne un bulletin contraire aux idées du Maître de maison. 

Qui est donc ce Jean-Luc Petithuguenin ? Il est le PDG de Paprec, diplômé de l’ESSEC. Il a été contrôleur de gestion, directeur financier et directeur général d’une entreprise du BTP. En 1990, il devient chargé de mission à la Générale des Eaux, puis directeur général des branches recyclage et nettoyage industriel au sein du même groupe. Il reprend la société Paprec en 1994, dont il est toujours le PDG. Autrement dit, il n’a jamais vu une benne de sa vie et encore moins fait les poubelles, comme nous pouvons le voir désormais par des retraités et des misérables qui n’ont plus les moyens de vivre décemment.  

Il est également président fondateur général du groupe Helios (BTP) depuis 2000. Helios est le leader français de la signalisation horizontale.

Quelle est l’emprise de ses sites de production en France et donc son espérance d’interdire le vote pour Marine Le Pen ?

Jean-Luc Petithuguenin - Interdire le vote de Marine Le Pen 

Ce personnage, ce patron se comporte en Maître dans sa maison. Les sous-fifres sont tenus en laisse, il vit dans un esprit de canne à sucre. Il se trouve que cet homme, spécialiste de la récupération des déchets, s’est quelque peu oublié et qu’il n’a pas compris que vider ses poubelles idéologiques serait une bonne idée pour la salubrité publique dans son ensemble, et pour nettoyer les déchets qu’il a mis dans l’esprit des ouvriers, des techniciens et des cadres de son entreprise. Ils ne méritent pas une telle insulte à leur intelligence, à leur bon sens, à leur qualité de réflexion individuelle. Ils voteront comme ils veulent, et cette lettre devrait provoquer une réponse contraire. De type arroseur arrosé ? Ce serait une belle réponse du berger à la bergère. Un acte de résistance, y compris syndicaliste ! 

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

***

Marine est la seule à pouvoir nous rendre Liberté, Souveraineté, Emploi,...

Campagne Présidentielle 2017 - Marine Le Pen "Au Nom du Peuple" : les dernières nouvelles au 06-04

 

Marine Le Pen offre la liberté aux français avec les référendums populaires

A PARTAGER PATRIOTES :
Marine :« J’ai 144 engagements pour la France, en voici 35. » 

MARINE2017.FR

- @MarineLePen - marine_lepen (Instagram)

ENL - Europe des Nations et des Libertés

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL

PROJET PRESIDENTIEL 2017 de MARINE LE PEN
144 ENGAGEMENTS

Projet présidentiel de Marine Le Pen - Livrets thématiques

Le programme de Marine pour l'Outre-Mer

Euro / monnaie nationale (désenfumage)

Tournée Marine 2017


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/04/2017 14:00
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 63 64 65 (66) 67 68 69 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !