Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Les indépendantistes corses reçoivent Macron prêt à changer la constitution pour eux [Actualité en France]




« 1 ... 75 76 77 (78) 79 80 81 ... 135 »

Re : Les indépendantistes corses reçoivent Macron prêt à changer la constitution pour eux

Les indépendantistes corses reçoivent Macron prêt à changer la constitution pour eux

De pauvres types. Les indépendantistes qui discutent avec  Macron.

Les indépendantistes  ? Réduits à essayer de perturber le meeting de Marine pour faire le jeu de leur petit chéri Macron

Voués à l’échec comme tous les indépendantistes qui voudraient dépecer notre belle France pour rejoindre les nébuleuses de l’UE.

Ces imbéciles qui rêvent d’obéir à Bruxelles plutôt qu’à Paris sont seuls, plus que minoritaires, et ils ne sont qu’une poignée.

La preuve ?

Le cuisant échec du processus de Matignon par lequel Jospin, en 2003, avait voulu peu à peu transformer la Corse en une espèce de territoire d’Outre-mer autonome, la Corse bénéficiant du droit, inconstitutionnel, de voter ses propres lois… avait abouti au referendum de juillet 2003. Vote des Corses : NON

Indépendance Corse - Les corses disent non

http://resistancerepublicaine.eu/2013 ... ciens-par-pascal-olivier/

Les résultats des élections, depuis des lustres… mis à part les régionales de 2015, et cela s’explique par une situation locale et nationale très particulière, par la débandade du FN local qui a laissé toute la place au vote protestataire contre le PS aux manettes mais surtout par le désastre Hollande qui a contribué à dégoûter -même des républicains – de la République qu’il était censé incarner.

http://www.lemonde.fr/elections-regio ... orse_4831250_4640869.html

Même pas 10 pour cent des votes en 2010, un tiers en 2015… Pas de quoi pavoiser.

Assemblée de Corse - Vote

https://fr.wikipedia.org/wiki/Corsica_libera

Le Parti de la Nation corse, autonomiste et non indépendantiste, avec à sa tête Jean-Christophe Angelini, s’est rallié pendant des années à EELV… dont on connaît les dérives libertaires et anti-France.

La liste qui a remporté les régionales est d’ailleurs un compromis entre autonomistes et indépendantistes, ce qui relativise le poids de Talamoni, canal historique des indépendantistes et autres poseurs de bombe :

La liste « Per a Corsica » est une fusion du second tour entre la liste des autonomistes, ou « nationalistes d’ouverture », menés par le maire de Bastia Gilles Simeoni, et les indépendantistes conduits par Jean-Guy Talamoni.

Les premiers prônent une Corse plus autonome – mais pas indépendante – et mettent l’accent sur la défense de ce qui fait selon eux la « nation corse » : son patrimoine, sa culture et sa langue. Figure du nationalisme, Gilles Simeoni fut d’ailleurs l’avocat d’Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour le meurtre du préfet Erignac (qu’il a toujours nié). Il est également le fils d’Edmond Simeoni, fondateur de l’Action régionaliste corse, et condamné à cinq ans de prison en 1975, pour une prise d’otage dans une cave viticole à Aleria. Gilles Simeoni représente, pour sa part, la version « modérée » des régionalistes : juriste, docteur en sciences politiques, partisan du dialogue et du consensus, il est en effet un fervent opposant à la violence et aux militants armés du nationalisme.

Les indépendantistes de Jean-Guy Talamoni, eux, sont considérés comme plus « radicaux ». N’hésitant pas à appeler à la « désobéissance civile » envers le droit français, Jean-Guy Talamoni est jugé plus proche de mouvements nationalistes clandestins suspectés de violence. Le dépôt des armes des clandestins du Front de libération nationale de la Corse (FLNC), à l’été 2014, a d’ailleurs permis le rapprochement entre les deux listes au second tour.

Talamoni qui affirmait il y a quelques mois que, ne se sentant pas français, les indépendantistes ne voteraient pas, pas concernés par l’élection présidentielle, a tout de même fait le détour pour recevoir Macron, candidat d’une élection présidentielle ne le concernant pas…

http://www.corsematin.com/article/ves ... -guy-talamoni-a-vescovato

Mais, depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et on peut deviner qu’appels du pied et tractations en tous genres ont  eu lieu pour lui promettre la lune…

Valls, d’abord :

http://www.leparisien.fr/politique/co ... le-18-01-2016-5461627.php

Macron à présent :

http://www.corsematin.com/article/ves ... -guy-talamoni-a-vescovato

On rappellera que Talamoni qui n’est français que de papier ne voit aucun problème, par contre, pour vivre avec les musulmans en Corse… Qui s’étonnera qu’il ait rencontré Macron ? Qui se ressemble s’assemble.

Et comme Macron, pour être élu, est prêt à donner son âme au diable et à abandonner la Corse aux Barbaresques… Le pire est à venir.

« S’il apparaît que le cadre actuel ne permet pas à la Corse de développer ses potentialités, alors nous pourrons envisager d’aller plus loin et de réviser la Constitution », a poursuivi le candidat, notant toutefois qu’un tel scénario « ne sera pas simple ».

Qui peut s’étonner à présent du barouf de ces indépendantistes de pacotille hier au meeting de Marine ?

Pauvres Français, de Corse, d’Ile de France ou de Navarre… si le Macro-con était élu.

Christine Tasin
***
A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen inviteé par  "Le Grand Jury" - 09 avril 2017 - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen , Le Grand Jury -09 avril 2017 - Au Nom du Peuple

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 09/04/2017 16:34
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Malgré les sondages, Macron sera battu dès le 1er tour, et Marine peut encore gagner…

Marine Le Pen - Au Nom du Peuple

Les débats succèdent aux débats, et les sondages succèdent aux sondages. Reconnaissons-le, ils sont désespérants pour les patriotes, qui ont compris que seule la victoire du Front national peut préserver la France des catastrophes qu’entraînerait l’arrivée de Macron à l’Elysée.

Ils annoncent des scores de la présidente du FN qui oscillent entre 23 et 25 % au premier tour, et aux alentours de 40 % au deuxième tour si c’est Macron qui est en lice. On monterait à 45 % face à Fillon. Pour l’instant, personne n’a osé prendre au sérieux le pari de Pierre Cassen, sur Radio Libertés, où il a expliqué, en début d’émission, quand on lui a demandé un pronostic, que l’apothéose de cette élection serait un deuxième tour Marine-Mélenchon, et donc aucun sondage n’est encore sorti, ce qui ne saurait tarder.

Mais dans tous les cas, si on en croit les sondeurs, Marine va perdre, et fort nettement au deuxième tour. Et pourtant, quand on écoute les journalistes, les politiciens de gauche et de droite, les psychiatres, les artistes, les économistes de l’euro, des employeurs, les organisations syndicales, qui multiplient les initiatives contre l’éventuelle victoire de Marine Le Pen, le péril serait imminent. Sinon, comment expliquer qu’ils n’arrêtent pas de faire peur aux Français sur un danger qui n’existerait pas, si on en croit les sondages (dont les entreprises sont toutes dirigées par des proches de Macron).

Sondages réalisés par de riches sociétés proches du  système

Autre étrangeté, on se souvient qu’aux élections régionales de novembre 2015, le Front national, dans les treize régions, au premier tour, avait réalisé un score de 27,73 %. Peut-on croire, dix-huit mois plus tard, avec le charisme de Marine Le Pen, que le FN n’ait pas progressé ?

En 2012, le score de Marine avait été sous-estimé, tout au long de la campagne, les sondeurs avaient mis au coude-à-coude la présidente du FN et celui du Parti de gauche, pour la troisième place. Résultat final, Marine avait fini à 18 % et Mélenchon à 11 %. Rappelons que quelque temps plus tard, dépité, ce dernier avait annoncé qu’il arrêtait la politique…

Et n’oublions pas qu’aux Etats-Unis, Hillary Clinton était donnée tellement largement gagnante qu’elle avait fêté sa victoire, la veille au soir… Tandis qu’en Grande-Bretagne, à la veille du vote sur le Brexit, on annonçait 52-48 en faveur du maintien du pays dans l’Union européenne. Les scores étaient bons, sauf que c’était le contraire, et, comme d’habitude, BHL était tombé dans le panneau.

tweet-bhl

On peut donc, et on doit, se poser forcément énormément de questions sur ces sondages. S’ils sont juste, c’est une catastrophe, car cela signifierait que la France serait tombée tellement bas qu’elle serait prête, en se livrant à Macron, à un véritable suicide. Or, à l’époque des réseaux sociaux, les Français peuvent-ils livrer le pays à un traître que Maxime Lépante démasque en trois minutes ?


https://www.youtube.com/watch?v=RFwekqe3l6c

Cela signifierait que notre peuple, qui a toujours su faire des pieds de nez aux pronostics des journalistes du système, aurait perdu ce côté rebelle et imprévisible qui fait son charme aux yeux de nombre de pays étrangers. Ainsi, en 1995, ils nous vendaient Balladur futur président, et « L’engloîtré », comme l’appelaient « Les Guignols de l’Info » n’a pas été au deuxième tour. Ainsi, en 2005, ils nous promettaient tous une victoire écrasante du « oui » au TCE, et le « non » l’a emporté à 55 %. Et ainsi, en 2016, ils nous promettaient tous une victoire de Juppé, et « Ali » a été balayé à la primaire. Le maire de Bordeaux balayé, qui pourrait croire que les Français pourraient livrer leur destin à un candidat qui ne paraît pas fini, manque d’épaisseur, d’authenticité, et qui multiplie les insultes contre la France, son histoire et sa culture, faisait l’éloge de l’immigration, de l’Union européenne et de l’islam, comme le montrent ces quatre vidéos.


https://www.youtube.com/watch?v=WoLZYEO2-FQ


https://www.youtube.com/watch?v=GdfIemh58Es


https://www.youtube.com/watch?v=dlHDccvIq9o


https://www.youtube.com/watch?v=JZXILHcryOE

Rien n’est joué, Macron peut et doit être battu dès le premier tour, et c’est possible, quoi qu’en disent les sondages. Si Macron devait, comme Balladur il y a 22 ans, être éliminé d’entrée, et que Marine soit bien au deuxième tour (ce dont personne ne doute), qui serait le meilleur adversaire pour lui permettre de gagner au deuxième tour ? Fillon ou Mélenchon, qui, si on en croit les sondages, serait ce jour à égalité avec le candidat de LR ?

Il est intéressant d’écouter les analyses fort intéressantes du journaliste indépendant Edouard Fremy, qui pense que le vote utile pour Fillon et Mélenchon sera fatal à Macron, qu’il voit éliminé, lui aussi, du premier tour. Détail intéressant, il prétend que les Renseignements généraux donneraient 30 % à Marine au premier tour, 21 % à Fillon, et seulement 20 % à Macron.


https://www.youtube.com/watch?v=JKL9vPFbeeE

Le débat est lancé, mais à chaque jour suffit sa peine. Marine fait une campagne qui enthousiasme de nombreux patriotes, suscite des réserves chez d’autres. Nul ne peut nier son extraordinaire combativité, et sa formidable énergie, devant tous les traquenards qui lui sont tendus en permanence. Les juges multiplient les mises en examen, les journaleux pourrissent sa campagne. Les patriotes sont seuls contre les larbins du système. Marine a donc quinze jours, avant le premier tour, pour convaincre les nombreux hésitants qu’elle est la seule candidate à pouvoir éviter à notre pays les catastrophes que les autres lui réservent, si par malheur ils étaient élus.

Quoi qu’on pense du Front national, l’heure n’est pas aux tergiversations, seule Marine peut sauver la France de la catastrophe qui guette notre pays si les mondialistes continuaient à diriger la France. Alors, deux urgences : pas une voix ne doit lui manquer, dès le premier tour, et nous avons encore quinze jours pour éviter à la France une catastrophe Macron.

Aux réseaux sociaux de faire leur travail, et à vous, lecteurs de Riposte Laïque, de faire circuler à tous vos contacts les quatre vidéos de cet édito, tous ces dessins de Ri7 et de Tcho, et ces quelques images qui peuvent avoir des effets ravageurs.

Peuple de France, à toi de jouer…


https://www.youtube.com/watch?v=9hJBtGhgkJc

ri7MacronsFrançaiscons

Ri7macronlèche

hollande-votez-macron

Hollande Macron cest moi

Virer Macron

Ri7merkelmacron

Ri7Macroncampdubien-1

01-Caricature-de-Macron2

Caricature-de-Macron


Caricature idiote de « Les Républicains »

Macron galaxie

Les soutiens de Macron, toute la caste UMPS

Ri7macronmarionnette-

TCHO Macron Inventeur histoire

TCHO Macron Babouche

Macron Algerie 2

Macron Attali

Macron Pieds Noirs

Macron , incarnation système - Polony

Macron Merkel - Ok pour accuei des migrants

Cyrano

A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen invitée du Talk Orange-Le Figaro

Marine Le Pen invitée du Talk Orange-Le Figaro - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen inviteé par  "Le Grand Jury" - 08 avril 2017 

Marine Le Pen , Le Grand Jury -09 avril 2017 - Au Nom du Peuple


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/04/2017 16:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La SDJ de Challenges dénonce le boulevard fait à Macron

Challenge, journal du système mondialiste

Le penchant des médias pour Emmanuel Macron n’est pas qu’une lubie d’"extrême-droite",
il est désormais constaté (et contesté) par les journalistes eux-mêmes.

Dans un communiqué publié sur le site d’Acrimed, la Société des journalistes du magazine Challenges dénonce le « boulevard fait à Macron » dans les colonnes de leur journal. Certes, « des éditorialistes « de droite » ont bien été embauchés et tentent de faire contrepoids ». Mais « la fréquence bien plus élevée des articles de Bruno Roger-Petit et de Maurice Szafran, par rapport à celles des autres éditorialistes, annihile totalement la tentative de rééquilibrage ».

A lire aussi : Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (44 articles)

Mais au-delà de ce déséquilibre des courants de pensée, des pressions auraient également été exercées pour ménager le candidat d’« En Marche ». Ainsi, la SDJ déplore « les interventions multiples et déplacées de Maurice Szafran auprès de la direction et de l’équipe web, suite à la parution d’un article critique à l’égard de Macron, paru le 14 mars sur le site : « Où sont les millions de Macron ? ». Interventions relayant le coup de téléphone d’un communicant de Macron. Et le bureau se demande à quel titre dans la rédaction sont effectuées ces interventions ».

Tapis rouge pour Macron

Non seulement les journalistes pro-Macron sont majoritaires et favorisés, mais il est en plus difficile de s’en prendre à l’idole. La SDJ demande donc sobrement à sa direction de « veiller davantage et de manière plus efficace à l’équilibre politique de Challenges ».

Un bel exemple pour illustrer, s’il en était besoin, le grossier tapis rouge déroulé sous les paroles vides et creuses d’un candidat encensé par presque toute la presse. Mais, comme on a pu le voir récemment en Angleterre ou aux États-Unis, l’avenir peut réserver des surprises… et certains pourraient tomber de haut.

Voir le dossier OIM : Macron et les médias, l’amour parfait


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/04/2017 17:21
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 75 76 77 (78) 79 80 81 ... 135 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !