Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Pourquoi Mélenchon n’est pas de gauche [Actualité en France]




« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 »

Mélenchon rêve d’en finir avec l’enseignement privé
#19

Mélenchon rêve d’en finir avec l’enseignement privé

Illustration : gigantesques manifestations en 1984 pour l’école « libre »

Mais il ne s’en est pas vanté quand il a rencontré les responsables associatifs correspondants… qui, de ce fait, n’ont pas alerté leurs adhérents dans la lettre partie cette semaine  en un million d’exemplaires… Ils ont bien noté sur leur magazine qu’il prévoyait l’abrogation de la loi Carle mais ignoraient que les lois Debré et Rocard également… Ce qui change tout.

Bref, Mélenchon veut relancer la guerre scolaire.

Bref, Mélenchon veut obliger nos enfants qui ne lui ont rien fait à vivre l’enfer dans les Territoires perdus de la République, faute de moyens de payer le privé sans contrat.

On rappellera que le privé sous contrat fait les mêmes programmes que le public mais a un peu plus de libertés à la marge, en échange, les salaires des enseignants sont payés par le gouvernement.

Actuellement, tout le monde ou presque peut payer l’école privée sous contrat ( il faut compter environ 50 euros mensuel par enfant, moins que les cigarettes des fumeurs…) qui bénéficie hélas de conditions souvent bien plus confortables pour ses enfants, notamment au niveau de la discipline et des condisciples ingérables, le privé ayant, lui, un peu plus de latitude pour se débarrasser des cas lourds qui mettent en danger toute une classe. L’école privée sous contrat bénéficie aussi souvent d’enseignants un moins belkacemisés, on trouve même (Mélenchon comme Belkacem et Macron doivent s’en trouver mal ) des écoles où il y a encore des classements et des prix. Incroyable.

Comme Hollande qui a osé toucher aux allocations familiales pour la classe moyenne, Mélenchon veut lui aussi faire patauger le million et demi d’élèves dans la fange de l’écurie qu’est devenue l’école publique.

Les parents d’élèves dans le privé offusqués par Mélenchon

Jean Luc Mélenchon annonce dans son programme vouloir supprimer l’enseignement privé en abrogeant trois lois cadres. Les parents d’élèves des écoles privées dénoncent une atteinte à la liberté de choix.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (220 articles)

Nouveaux programmes scolaires: islam obligatoire, christianisme et Lumières facultatifs (195 articles)
Mélenchon veut augmenter de 100 milliards d’euros les impôts pour régulariser tous les clandestins
« L’insoumis » Mélenchon rêve d’une France soumise à l’islam

Ils niquent la France, et les collabos islamo-gauchistes jouissent…
Mélenchon : une caricature talentueuse de la gauche du déni
Après les filles Le Roux, la fille Mélenchon !
Maryline Mélenchon contre-attaque. On attend encore les réponses de Jean-Luc…
Macron-Mélenchon : deux immigrationnistes islamophiles, à virer dès le premier tour !
Mélenchon a peur que Macron soit élu, appellera-t-il à voter Marine pour le second tour ?
Mélenchon a attaqué Marine sur les crèches pour protéger l’islam
L’immigrationniste Mélenchon – Journal TV Libertés du lundi 10 avril 2017
Mélenchon le pacifique ou la nouvelle "farce de maître Patelin" néo-castriste
Mélenchon : « Je ne veux pas être un Blanc catholique, je préfère être un Noir athée »
Mélenchon à Marseille rend hommage aux migrants, et impose une minute de silence pour eux !!!
Mélenchon marche sur l’eau, Hamon marche au calvaire
L’alliance bolivarienne : l’ambition secrète de Mélenchon pour la France
Avec Mélenchon-Simonnet au pouvoir, le journaliste Pascal Praud serait "dégommé"

Ils n’avaient pas lu dans le détail le programme de Mélenchon et n’ont pas vu le sujet monter. La Fédération des parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel) qui compte 915.000 adhérents a découvert bien tardivement la mesure choc du candidat Jean-Luc Mélenchon crédité de 17 à 19% d’intention de vote dans les derniers sondages. Ce dernier « abrogera les lois Debré, Rocard et Carle qui portent sur le financement des écoles privées  » et mettra « en œuvre le principe : fonds publics à l’école publique » . C’est à la page 24 de son livret thématique sur l’école. « Nous sommes furieux, Jean Luc Mélenchon a été très malhonnête à notre égard, s’énerve Caroline Saliou, présidente nationale de l’Apel. Nous l’avons rencontré comme les cinq autres candidats principaux et il s’est bien gardé de mentionner cette mesure radicale et dangereuse si bien que nous ne l’avons pas écrit dans notre magazine distribué cette semaine à près d’un million d’exemplaires » .

L’association de parents d’élèves, unique organisme de représentation des parents dans le privé sous contrat catholique, espère « rattraper le coup  » en diffusant cette semaine un communiqué mais a bien conscience que pendant les vacances scolaires sa portée restera limitée. « La proposition de Jean-Luc Mélenchon est une grave remise en cause de la liberté de choix qui est un principe constitutionnel » , rappelle Caroline Saliou. « Faire un service public de l’Education universelle aurait un coût démesuré pour l’Etat car je rappelle que la construction et la gestion des 7.500 établissements du privé est essentiellement à la charge des familles » , souligne cette élue bénévole. « S’il veut relancer la guerre scolaire, il peut être certain qu’il aura des parents d’élèves en masse qui sauront se défendre » , ajoute-t-elle encore.

La CFDT dénonce une proposition d’affichage

Même stupeur chez Bruno Lamour, leader syndical CFDT, première représentation professionnelle des 140.000 enseignants du privé sous contrat. « Nous avons interpellé le candidat il y a quinze jours pour lui rappeler notre souci d’un maintien d’un équilibre public/privé » , précise Bruno Lamour qui considère que Jean-Luc Mélenchon fait « une proposition d’affichage qui fait plaisir à une frange extrémiste de la gauche, il donne ainsi des gages aux associations laïques qui ont fait de ce combat une priorité. »

L’Etat verse chaque année environ 7,5 milliards d’euros à l’enseignement privé sous contrat pour financer partiellement la scolarisation de plus de 2 millions d’élèves de la maternelle au lycée et notamment assurer le paiement des 140.000 enseignants qui disposent d’un contrat de droit public. Un élève sur cinq fréquente aujourd’hui un établissement privé mais dans certaines régions comme la Bretagne, les Pays de Loire ou le Nord c’est presque un élève sur deux. Mais au cours de sa scolarité, un élève sur deux en France passera dans le privé sous contrat. La loi Debré est votée en 1959.

La France doit faire face au baby boom et l’Etat a besoin d’un partenaire pour faire face à la poussée démographique. Dans ce texte, le législateur mentionne un « besoin scolaire reconnu » qu’il confie partiellement au privé en considérant que « les dépenses de fonctionnement des classes sous-contrat sont prises en charge dans les mêmes conditions que celles des classes correspondantes dans l’enseignement public » . Dans les faits la loi n’est que très partiellement appliquée. D’après la Fédération des organismes de gestion de l’enseignement catholique (95% de l’enseignement privé), qui gère le budget propre à chaque établissement, « la participation des familles et celle de l’Etat sont à peu près à 50/50 » .

https://www.challenges.fr/politique/le ... ques-par-melenchon_466494

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017 ... s-sest-garde-de-le-dire/?

A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen à Perpignan

Un discours de vérité, plein d'amour pour le peuple Français, pour la France

Marine Le Pen à Perpignan - Au Nom du Peuple

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/04/2017 10:21
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Pourquoi Mélenchon n’est pas de gauche
#20

Pourquoi Mélenchon n’est pas de gauche

Il faudrait un jour faire l’histoire de cette OPA opérée par les léninistes et trotskistes sur la gauche depuis un siècle. Surtout lorsque Lénine et Trotski ont été à l’origine de la Tchéka, organisme de terreur «  Des prisonniers ont été lapidés, scalpés, crucifiés, bouillis, laissés congelés dans la glace... » qui manipulait le vocabulaire de gauche mais pratiquait une politique dictatoriale d’extermination en la justifiant bien sûr par la résistance des « Blancs » des « noirs » (anarchistes…) des socialistes etc., etc.

Mélenchon en fait partie, trotskiste un jour, trotskiste toujours (ainsi le patron de Médiapart… lisez aussi La mémoire des vaincus de Michel Ragon, ou le Staline de Jean Elleinstein qui démontent bien le mythe du gentil Trotski) l’exemple type étant cette volonté de faire rentrer la France dans l’Alliance Bolivarienne (point 62) ou comment organiser en meute la chasse anti-riches (riche étant un terme relatif pour les communistes). Clémentine Autain n’était certes pas au courant de la chose (interrogée sur France-Info) mais comme pour elle un riche le devient en dépouillant les pauvres, supprimer le riche reviendrait à en finir définitivement avec la pauvreté, ce qui reste faux (le profit ne provenant pas de l’exploitation ouvrière, mais de compétences coordonnées, sauf pour les entrepreneurs sur le déclin néanmoins). Cette fausseté déjà dans l’analyse (confondant appât du gain et esprit du capitalisme) a même été démontrée sur le terrain des pays communistes qui ont ruiné tous les acquis, y compris les acquis « bourgeois » (polémique Rosa Luxembourg-Trotski sur la liberté d’expression et d’existence laissée aux partis bourgeois exclus jusqu’à leurs enfants de toutes les structures publiques). Malgré quelques trompe l’œil comme la santé et l’éducation (inutiles puisque détruites par la famine et le Goulag…) sauf qu’ils n’auraient pas été… communistes (!) a rappelé sans sourciller (bégayant Badiou et Filoche) la préposée Lutte Ouvrière aux Présidentielles chez Zemmour et Naulleau. Eh oui bon sang et c’est bien sûr, seuls des communistes français peuvent le réaliser le « true » communisme (comme il existe un « true » islam) voulant agir comme leurs lointains ancêtres en 1790-1796, avec les assignats… que leurs descendants exigent en voulant faire main basse sur les Banques Centrales.

Castro, Chavez, ont continué cette campagne anti-gauche visant à détruire le peuple en son milieu pour le transformer en miettes redevables et animées artificiellement dans les grandes messes ou le mythe reconstruit, ledit « prolétariat », classe non pas réelle mais imaginaire censée résoudre la quadrature du cercle comme supprimer la souffrance d’être et devenir rien, mais le soigner cependant, l’enseigner, le montrer s’en vanter tel des animaux dressés dans le parc humain. Mélenchon en est.

Il fait partie de cette chimère qui se prend pour la gauche qu’il imite, en prend les accents, décèle même des choses vraies telles ces incohérences et autres contradictions propres à tout organisme humain oscillant entre espoir duperie rêve et réalité. Sauf que la gauche réelle est plutôt humaniste, décentralisatrice, girondine, proudhonienne (moins l’anti-sémitisme) c’est Jaurès, Alain, Mounier, pas Guesde (n’en déplaise à Mitterrand) ni Sorel (ni Onfray). C’est plutôt Queuille avec ses hauts et ses bas, Anatole France, Mendès France, Rocard, et donc Hamon (moins sa naïveté) c’est l’économie solidaire plutôt que l’économie dirigée façon Macron et son aventurisme du technocratisme policé. Ce n’est en tout cas pas Mélenchon et son collectivisme néo-guesdien qui n’a rien de gauche et plutôt tout de ces mouvements totalitaires qui se gonflent en vampirisant le peuple qui s’y méprend comme dans Don Juan. Ou Faust. Ou Dorian Gray. Le peuple comme oie du Capitole.

Ainsi, dit-il, les « autres » veulent vous faire « cracher du sang » mais Mélenchon est prêt à le boire pour en vivre la nuit là où tous les chats sont gris et toutes les vaches, noires (Poutou prêt à l’aider à foncer pour l’égorgement général des riches et sans étourdissement…). France insoumise ? Chiche, déjà en se débarrassant de cette fausse gauche, petits-bourgeois envieux, faux ouvriers qui nuisent au peuple depuis 1792, lorsque le peuple des Fédérés se fourvoie en participant à l’hallali, tout ce sansculottisme enragé dévorant ses propres enfants et que Lénine, tout aussi avide, imita jusqu’à la lie, Trotski le bégayant dans son train blindé.

Aujourd’hui cette réminiscence de Pivert croit qu’il suffit de traquer le fraudeur fiscal pour remplir en permanence les caisses étatiques qu’il pense de toute façon vider alors qu’il serait bien plus profitable de moins ponctionner et de laisser le peuple participer à ses propres affaires, de réformer dans le sens de rendre réellement le pouvoir au peuple au lieu d’agiter d’autres chimères comme la révocation des élus alors que leur immunité permet justement de les protéger des pressions en particulier de celles des partis fussent-ils « insoumis ».

Mélenchon  est un accident de l’Histoire, une impasse. Hamon arrive trop tard, empêtré aussi dans mille influences néfastes dont le relativisme postmoderne. Mais l’idée d’une économie multiforme participative collaborative, privée, publique, une réelle économie-politique repensant les droits de propriété sur des bases plus élargies, plus libres, préférant la formation à l’assistanat, n’est pas une idée morte. Pas plus que cette idée stipulant que l’on peut être enseignant infirmière ouvrier, et libre, ayant à charge aussi des délégations de service public, sans avoir besoin d’un garde chiourme qui autrefois allait jusqu’à geler le prix de la baguette de pain et qui rêve encore de le refaire alors que depuis sa libération nous n’avons jamais eu autant de si bons pains divers et variés. Malgré le « regard oblique des passants honnêtes »…Tous ces  » saint jean bouche d’or qui prêchent le martyre, Le plus souvent, d’ailleurs, s’attardent ici-bas » .

Lucien Samir Oulahbib

A VOIR AUSSI :

Marine Le Pen sur France Info

Marine Le Pen sur France Info - Au Nom du Peuple

J-10 avant le 1er tour : David Rachline lance un appel !

J-10 avant le 1er tour  David Rachline lance un appel - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen réclame l’interdiction du rassemblement des islamistes radicaux de l’UOIF

Marine Le Pen réclame l’interdiction du rassemblement des islamistes radicaux de l’UOIF - Au Nom du Peuple

Nicolas Bay invité de L’Opinion

Nicolas Bay invité de L’Opinion - Au Nom du peuple


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 16/04/2017 11:35
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Ils voulaient éliminer Fillon et Marine, nous voilà avec le soviétoïde Mélenchon
#21

éliminer Fillon et Marine, nous voilà avec le soviétoïde Mélenchon

Les apprentis sorciers aux commandes  commencent à avoir les jetons.

Ils ont tout fait pour démolir Fillon, en pariant sur un duel final entre Macron et Marine, avec Front républicain à la clé pour rafler la mise. Mais ils voient avec effroi leur plan machiavélique se retourner contre eux.

Ils ont totalement  perdu le contrôle de la situation et plus personne ne sait comment stopper le bulldozer Mélenchon qui écrase et lamine le PS sur son passage. Hamon est tombé à 7% dans le dernier sondage !

En voulant éliminer la droite et le FN, les fossoyeurs de la démocratie vont récolter une économie soviétisée, digne des plus belles heures de la lutte des classes.

Bravo monsieur Hollande ! Bravo messieurs les journalistes !

Car Mélenchon, c’est à la fois Chavez et Tsipras, en pire.

Voilà le résultat de cette entreprise de démolition orchestrée par la gauche et une presse aux ordres,  qui n’ont fait que saboter la campagne en instrumentalisant les affaires et en empêchant tout débat sur les projets respectifs.

Le programme de Mélenchon ? Personne ne s’y intéressait alors qu’il est démentiel.

Hollande le découvre et sonne le tocsin alors qu’il est trop tard. Le patronat qui se réveille sans avoir rien vu venir, uniquement obsédé à démolir le programme de Marine, commence à s’affoler.

« Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte« , a clairement mis en garde le chef de l’Etat.

« Cette campagne sent mauvais« , aurait aussi confié le président en privé, selon Le Monde, redoutant un deuxième tour Marine Le Pen / Jean-Luc Mélenchon. 

Quant au porte-parole du gouvernement, il ajoute : « on est en train de sortir de l’enjeu démocratique, il faudrait y revenir de manière sérieuse et argumentée »

Mais à qui la faute ? Qui a constamment attisé les braises au mépris de la démocratie ? Qui a manigancé la démolition du camp Fillon ?

La France risque gros, très gros, à cause d’un président irresponsable qui a torpillé la droite, le PS et la démocratie ! Beau travail !

Avec Mélenchon, nous voilà revenus en 1936 !

Car son programme, c’est 270 milliards de dépenses supplémentaires.

L’incitation à la semaine de 32 heures

L’interdiction des licenciements et plans sociaux.

Une sixième semaine de congés payés

Le plafonnement des salaires des patrons

Les frais de santé remboursés à 100%

SMIC relevé immédiatement de 16%

Et annulation de nos 2200 milliards de dettes que paiera la BCE !!

Fiscalité démentielle et confiscatoire.

Taux marginal de 100% pour tous les revenus dépassant 360000 euros annuels.

Quant à l’immigration, c’est le programme de l’ultra gauche.

Pas de quotas

Meilleures conditions d’accueil des réfugiés.

Droit du sol intégral y compris à Mayotte et en Guyane, refuges des clandestins.

Carte de séjour de 10 ans.

Régularisation massive des sans papiers.

Maintien de l’AME et de la CMU.

Pour le Medef, ce programme serait “une catastrophe absolue et un désastre pour la compétitivité”.

L’Institut Montaigne, la Fondation Concorde et l’IFRAP estiment que la dette exploserait les compteurs et dépasserait les 110 à 115% du PIB.

Mais les finances publiques, Mélenchon s’en fout. Seules comptent ses convictions.…..

Et le pire dans tout cela, c’est que le premier sondage mesurant un deuxième tour Mélenchon-Marine, donne Mélenchon gagnant avec 57% des voix !

Mais un sondage de deuxième tour sans connaître le premier tour n’a pas grande signification, tant les électorats sont volatils et incertains.

D’ailleurs pour Marine, Mélenchon serait l’adversaire le plus facile à battre.

“Cette perspective réjouit même la présidente du Front national, qui pense que le candidat de la France insoumise est le plus à sa portée”

Réponse sous 10 jours !

Et quelle rigolade si Macron finissait troisième !

Jacques Guillemain



Publié le: 16/04/2017 18:50
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !