Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Attaque islamiste aux Champs Elysées: 2 morts [Actualité en France]




« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »

Attentat islamiste aux Champs-Elysées : Quand le tragique s’immisce en plein débat…
#4

Attentat musulman Champs Elysées - Quand le tragique s’immisce en plein débat

Instantanément, le nouvel attentat portant le deuil sur la France
passait au révélateur la stature d’hommes et de femmes d’Etat des impétrants

Lorsque le réel s’immisce dans un débat présidentiel du XXIe siècle décadent, le tragique affronte forcément le vaudevillesque. Tandis que les candidats défilaient devant David Pujadas et Léa Salamé, comme des lycéens devant leurs professeurs en fin d’année, un « déséquilibré » (comprenez : un islamiste, fiché S) tuait un policier et en blessait un autre sur les Champs-Élysées.

Instantanément, le nouvel attentat portant le deuil sur la France passait au révélateur la stature d’hommes et de femmes d’État des impétrants. Peu parmi eux, pourtant, semblent en mesure, aujourd’hui, de prendre le problème du terrorisme à bras-le-corps.

Les objurgations du tribun Jean-Luc Mélenchon, la volonté répétée de « désarmer les policiers » du débraillé Philippe Poutou, le vide transformé en programme d’Emmanuel Macron, assortis chez tous de « pensées émues », ne sauraient sortir la France de la situation dans laquelle elle se trouve plongée.

En d’autres termes, la gauche, plus ou moins rouge, plus ou moins sociale, plus ou moins hollandiste, plus ou moins folklorique, n’est pas en mesure de relever le défi identitaire et sécuritaire qui devra être une priorité absolue pour le prochain président de la République. Dimanche, si elle veut continuer à faire flotter son drapeau, la France devra voter à droite.

Pour les gens qui penchent de ce côté-là ou qui pensent terroir, restent Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Jean Lassalle et François Asselineau. Les « 15 minutes pour convaincre » n’auront pas fait bouger les lignes.

Les candidats auront néanmoins profité de la tribune qui leur était offerte pour remémorer les grandes lignes de leur programme.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a rappelé que « pour rétablir la sécurité, il faut contrôler [les] frontières nationales ». La patriote Marine Le Pen entend, quant à elle, « s’attaquer à la racine du mal, c’est-à-dire à l’idéologie elle-même qui pullule sur le territoire » et à en terminer « avec le laxisme […] avec courage ».

Le rural Jean Lassalle veut « relancer la diplomatie française qui fut une des meilleures des siècles durant ». Le brillant conférencier mais peu charismatique François Asselineau a réitéré son « engagement formel de sortir la France de l’OTAN ».

Le candidat républicain François Fillon, qui semble avoir (enfin) mis les affaires derrière lui, a appelé à mettre entre parenthèses la campagne et entend « faire de la lutte contre le terrorisme la priorité absolue » au sein d’une « coalition mondiale pour éradiquer les mouvements qui sont à l’origine de cette violence ».

Dimanche, les Français auront à choisir le destin de leur pays. Pour que celui-ci se redresse, il faudra mélanger habilement patriotisme, identité, frontières, souveraineté, territoires oubliés, culture française et liberté d’entreprendre. En d’autres termes, voter à droite. Voter bleu-blanc-rouge.

Gregory Vanden Bruel
Collaborateur parlementaire belge

Publié le: 21/04/2017 15:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Attaque islamiste aux Champs Elysées: 2 morts
#5

Attaque islamiste aux Champs Elysées 2 morts

Ce jeudi soir vers 21.00 h, dans le bas des Champs Elysées, à hauteur du magasin Sephora, un homme s’est arrêté dans une vieille Audi grise derrière un car de police. Il en est sorti et a ouvert le feu à l’arme automatique (cela semblait être un AK 47) sur des policiers. Un policier a été immédiatement tué à la porte du car et deux autres grièvement blessés. 

La police connait l’assaillant qui a été abattu par un tir de riposte d’autres policiers. On compte donc deux morts, dont l’assaillant, un Français, et deux blessés graves. La police a effectué une descente dans l’habitation de l’assaillant, dans une banlieue de l’Est de Paris.

Attaque islamiste aux Champs Elysées 2 morts

La rue Balzac notamment était fermée toute la nuit (transversale des Champs Elysées)

Immédiatement Marine Le Pen et François Fillon ont réagi en remerciant les policiers « qui donnent leur vie pour protéger la nôtre ». Benoît Hamon, J.L. Mélenchon et tout le reste de la classe politique a suivi. Fillon et Le Pen ont décidé d’interrompre leur campagne ce vendredi (dernier jour de la campagne). Hamon et Mélenchon continuent. On ne sait toujours pas clairement ce vendredi matin si l’attaque a un contenu terroriste. Le procureur de la république a officiellement ouvert une enquête pour faits de terrorisme.

Attaque islamiste aux Champs Elysées 2 morts

Les Champs Elysées avait été bouclée au trafic, de la porte Maillot (avenue de la Grande Armée) jusqu’au Louvre. Idem pour le métro. Plusieurs rues transversales sont restées ouvertes sous la surveillance de la police. L’Elysée a annoncé une réunion de crise entre F. Hollande, le Premier et le ministre de l’Intérieur. Ce vendredi matin à 8 h., le gouvernement se revoyait sur la question.

Hier à 22h57, on apprenait qu’un avis de recherche avait été lancé pour retrouver un complice présumé de l’auteur, il venait de Belgique par le Thalys.  La police donnait le nom de Youssouf El Osri, surnommé Al Belgiki. On sait maintenant que c’est une erreur. La police française voulait bien des informations sur cet homme dont on disait qu’il était en route vers Paris. Mais c’était pour une affaire de drogue. Cet homme s’est présenté spontanément dans un commissariat de police anversois. Il est disculpé. Il travaille sur le site de Total dans le port d’Anvers, où sont stockées d’énormes quantités de matières inflammables (!). On ne le connait pas pour fait de radicalisation. Tout cela est très rassurant…

C’est d’autant plus grave que l’Etat Islamique (Daesh) a revendiqué l’attentat rapidement. Or, ils sont en général « corrects » quant à leurs revendications. Quand ils ne sont pas sûrs que c’est en leur nom, ils ne communiquent pas. Ici l’EI annonçaient que c’était Al Belgiki. Se seraient-ils trompés parce qu’Al Belgiki prépare quelque chose? La police anversoise enquête…

L’homme qui a été abattu aux Champs Elysées est un Français qui a déjà tenté dans le passé de tuer des policiers, mais avant le début des attentats islamistes. Ses proches sont interrogés et on attend une conférence de presse du procureur, probablement dans la journée sur l’identité du tueur et ses motivations.

Si comme on peut encore le penser à cette heure, c’est bien une attaque terroriste, cela devrait soutenir le vote pour Marine Le Pen et François Fillon [Fillon ??? surement pas !] ce dimanche, au premier tour des élections présidentielles. 50.000 policiers seront sur la brêche ce dimanche pour tenter de protéger les citoyens pendant le vote.

On ne sait pas encore si l’attentat est islamiste. Mais après Charlie Hebdo, le Bataclan, l’attaque du Louvre, Nice et les attentats islamistes déjoués – encore avec l’arrestation de deux hommes mardi passé – on peut penser qu la motivation du tueur est de ce type.

L’Europe des frontières ouvertes par Schengen permet aujourd’hui à quelqu’un de prendre sa voiture à Berlin, Rotterdam, Bruxelles, Luxembourg ou ailleurs et d’aller commette un attentat à Paris, sans même s’arrêter aux frontières. Nos services de sécurité font de leur mieux, mais l’ennemi est dans la place. 

Schengen aurait pu fonctionner si l’Europe était restée européenne. Ce n’est plus le cas. La sauvagerie, la barbarie s’installent. Cette barbarie a été lancée par le sanguinaire et borné ayatollah Khomeini lorsqu’il avait condamné l’écrivain Salman Rushdie à mort pour avoir manqué de respect à l’Islam. Cette fatwa tient toujours… C’est l’essence même de notre civilisation tolérante qui est menacée aujourd’hui.

L.R.
Le Peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

***

Marine Le Pen sur France 2


https://www.youtube.com/watch?v=vDXCATj74F4

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 21/04/2017 17:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Attentat islamique sur les Champs-Élysées - Aldo Stérone
#6

Publié le: 22/04/2017 01:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !