Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Goldman Sachs contre Marine Le Pen [Actualité en France]




« 1 ... 80 81 82 (83) 84 85 86 ... 123 »

Goldman Sachs contre Marine Le Pen

Marine Le Pen contre tous

Tout au long de la campagne, les candidats et les journalistes n’ont cessé de dire que sortir de l’Union européenne serait désastreux, sortir de l’Euro la catastrophe, dans le seul but de faire peur aux électeurs et de les tétaniser afin qu’ils ne votent pas pour Marine, seule candidate courageuse et déterminée à mettre de l’ordre.

Il semblerait que tous ont perdu la mémoire car la France existait déjà avant l’Union européenne et avant l’Euro. Et on s’en sortait très bien, notamment dans les années 60 et 70 lorsque l’islam , ce cancer, n’affichait pas ses revendications pour vivre ici « comme au bled », comme ils disent.

En adoptant le FN (le Franc nouveau), je peux vous garantir que ce ne sera pas la catastrophe. Bien au contraire, ce sera un apport d’oxygène qui nous permettra de respirer un peu plus sainement et de déboucher tous les tuyaux de l’économie.

Les journalistes ne sont pas des économistes, ce sont des petits merdeux qui répètent tous la même chose sans approfondir le sujet ; je ne dis pas que ce sont des perroquets, cela offenserait les perroquets. Ils sont là pour brouiller les messages, tromper le peuple, comme l’avoue une journaliste face à Gilbert Collard.

https://www.youtube.com/watch?v=xsF06BS4cQE&feature=youtu.be

Voici une autre preuve :

https://www.youtube.com/watch?v=n49dgdHvEhQ&feature=youtu.be

Alors pour convaincre les derniers récalcitrants je vais vous parler d’un pays qui l’a fait, qui a changé sa monnaie en 1994 et qui s’en sort très bien : le Brésil.

Fernando Henrique Cardoso, ministre de l’économie au Brésil du 19 mai 1993 au 30 mai 1994 a changé la monnaie pour redresser le pays.
Cela a si bien marché qu’il a été élu Président de la République et a exercé du 1er janvier 1995 au 31 décembre 2003, soit deux mandats de 4 ans.

En juillet 1994, il a établi qu’UN real, nouvelle monnaie, serait équivalent à 1 Dollar, choisi comme étalon, et remplacerait l’ancienne monnaie le Cruzeiro. Le change était fixe afin d’éviter la fluctuation de la monnaie et sa dévalorisation. C’est la Banque centrale du pays qui régulait tous les excès, à la hausse ou à la baisse, pour maintenir la parité, en injectant soit des dollars soit des reals sur le marché au gré des besoins du pays.
Ce change fixe a été maintenu jusqu’en 1999, lorsque le Brésil a adopté le change flottant, sans pour autant créer de mécanisme afin de protéger sa monnaie.

Pour faire court, aujourd’hui 1 Dollar = 3,14 reals, et le Brésil se porte bien, malgré les crises financières mondiales depuis 2008 et la corruption à échelon national dans ce pays émergent.

Tout au long de son histoire, la France a changé à plusieurs reprises de monnaie sans avoir aucun problème et alors qu’elle n’était même pas dans l’Europe ; on ne voit pas pourquoi subitement cela causerait des soucis.

Le plus important c’est qu’en sortant de l’Europe tous les traités signés qui nous obligeaient à emprunter à des banques privées seront caducs. Nous n’aurons plus à emprunter en enrichissant les banques privées, donc nous n’aurons plus d’intérêts nouveaux à payer, car la Banque centrale de France prêtera de l’argent à l’État avec ZÉRO POUR CENT D’INTÉRÊT. Nous pourrons enfin payer notre dette et la voir diminuer.

Voici l’article repris par les différents traités européens et qui nous oblige à emprunter, payer des intérêts et ainsi enrichir les banques:
Article 123 : « Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres. L’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. » L’article 123 reprend l’article 104 du traité de Maastricht, également identique à l’article 181 du traité constitutionnel européen.

Or, il est primordial pour un pays d’avoir le contrôle de sa monnaie et c’est à l’État que revient ce contrôle en diminuant les cotisations sociales des salariés pour augmenter leur pouvoir d’achat, en diminuant les taxes sur l’essence pour favoriser les échanges et le transport dans le pays afin de dynamiser l’économie.

C’est à la banque centrale du pays, et donc à l’État, d’émettre de la monnaie au gré de ses besoins et de contrôler sa monnaie par rapport aux marchés, aux changes internationaux et afin de maintenir le pouvoir d’achat des citoyens.

Alors, les détracteurs vous diront que, justement, en faisant marcher la planche à billets on dévalue la monnaie. ENCORE FAUX.
D’une part, lorsqu’on crée de la monnaie c’est parce que derrière il y a un mouvement qui crée de la richesse qui correspond à ce besoin dans l’économie.
Les États-Unis émettent de la monnaie depuis des années, par trillions de dollars, et ce n’est pas pour autant que leur monnaie est dévaluée, bien au contraire. Ils ne savent même plus combien de dollars circulent dans le monde, sans soucis.

La planche à billets a des avantages et des inconvénients qu’il n’est pas possible de développer ici, mais ce qu’il faut savoir c’est qu’en laissant Bruxelles diriger notre économie et les traités nous imposant leur loi, il est impossible de faire quoi que ce soit chez nous.

LES AUTRES CANDIDATS EN ON (Fillon, Macron, Hamon, etc.) CONTINUENT DE VOUS FAIRE DES PROMESSES QU’ILS NE POURRONT PAS TENIR.

ILS VOUS TROMPENT GROSSIÈREMENT ! VOUS DEVEZ LE SAVOIR !

C’est comme si quelqu’un arrivait chez vous, vous faisait signer des accords qui le favoriseraient à votre détriment,  vous empêchant de diriger votre vie et votre argent en vous disant quoi en faire. Alors vous signez mais c’est votre famille qui en souffrirait. Est-ce que cela vous plairait ?
Aujourd’hui, les chefs d’État ont certes été élus au suffrage universel mais ceci ne leur permet pas de signer des traités à notre place, traités qui nous font souffrir, ne nous conviennent guère et surtout nous VOLENT notre souveraineté !

Les grandes banques, comme Goldman Sachs, Morgan et autres s’enrichissent sur notre dos. Ils font des paris à la bourse sur la dette des pays en trompant les citoyens. C’est comme cela qu’ils ont orchestré la faillite des pays comme le Portugal, la Grèce et même l’Italie.
Lorsque le pays est en faillite, les banques qui ont prêté de l’argent mettent L’UN de LEUR CLAN pour diriger le pays. C’est ce qui s’est passé en Grèce ainsi qu’en Italie.

Dimanche, c’est l’enjeu d’une civilisation: soit on reste dans le système soit on s’en va ; je préfère partir ; il faut donc impérativement voter pour quelqu’un qui s’occupera du peuple et non pas pour quelqu’un qui restera dans ce système et continuera d’enrichir les banksters.

Où est le pouvoir mondial aujourd’hui? La réponse tient dans un seul nom et lieu : au siège de la banque d’affaires Goldman Sachs.

http://www.elcorreo.eu.org/En-Europe- ... uvoir-est-a-Goldman-Sachs

Il est évident que pour les grandes banques, et notamment Goldman Sachs, avoir éternellement des endettés c’est s’assurer un salaire à vie sans même travailler.
Le débiteur devant payer à la banque des intérêts à vie, c’est lui, le gros con qui travaille pour ceux qui se servent de lui.

Vous avez certainement remarqué que lorsque vous refusez carte de crédit, assurance-vie et autres placements, vous n’êtes pas un bon client pour la banque.

La seule candidate qui a vraiment compris TOUS les enjeux de cette campagne, toutes les magouilles européennes, la seule qui est bien entourée, déterminée et courageuse et qui ira jusqu’au bout de ses convictions et de ses promesses pour que le peuple français retrouve sa souveraineté, c’est bien Marine LE PEN, ces trois vidéos en sont la preuve.

https://www.youtube.com/watch?v=0t0mP4OrqRQ&feature=youtu.be

https://youtu.be/ipkM5oaJzE8

https://www.youtube.com/watch?v=wVYk2jvKS5k&feature=youtu.be

Dimanche votons tous Marine pour se retrouver enfin CHEZ NOUS !

Anne Laure JOLY

Pour ceux qui veulent approfondir et en savoir plus sur les régimes de change :

http://www.lafinancepourtous.com/Decr ... types-de-regime-de-change
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_de_change
https://www.imf.org/external/pubs/ft/f ... re/2008/03/pdf/basics.pdf

Livre : La monnaie et ses mécanismes, Que sais-je? n° 1217.


Publié le: 22/04/2017 00:50
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Marine : Mon dernier message

Marine Le Pen Présidente - Au Nom du Peuple - Front

Mes chers amis,

Cette fin de campagne de premier tour est sombre, elle souligne à quel point les enjeux sont immenses.

Je veux rendre hommage à nos forces de l’ordre, à nos courageux policiers et en particulier à Xavier Jugelé, lâchement assassiné dans la force de l'âge hier soir par un terroriste. Qu'il repose en paix, après avoir servi la Nation jusqu'au sacrifice ultime, et que sa famille, ses proches, soient assurés de notre immense solidarité.

Ce drame épouvantable nous rappelle combien la situation est grave, à quel point le cauchemar continue.

J’ai souvent rappelé les mesures que je propose pour lutter contre le terrorisme et l’islamisme. J’en ai beaucoup parlé, seule et dans le désintérêt général de mes concurrents, dans chacune de mes réunions publiques, parce que je considère que c’est un sujet crucial pour l’avenir de notre pays, de nos enfants. La menace est réelle, constante, les politiques, de droite comme de gauche, sous les deux derniers quinquennats, n'ont rien fait. Cela doit changer. Il est temps d'agir. Nous devons prendre conscience de l’importance des enjeux et décider les mesures qui s'imposent. Je le ferai, sans faiblir, en accord avec vous.

Dimanche, je vous appelle solennellement à aller voter et à faire voter tous ceux que vous connaissez. C'est important. Le vote est bien plus qu’un droit pour les citoyens, c’est un devoir. Et, dans la situation où se trouve notre pays, c’est un devoir vital. Chaque bulletin de vote a un poids immense. Chacun doit sentir la mission dont il est investi et l’importance du choix que notre peuple est amené à faire. Aucune voix patriote ne doit manquer à la seule candidature utile pour la France. Plus que jamais, les Français doivent s’unir pour défendre et protéger leur pays, leur modèle social, leur identité.

Courage, restez unis, fiers, courageux, je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi, et bon vote !

Marine Le Pen

MARINE2017.FR

- @MarineLePen - marine_lepen (Instagram)

ENL - Europe des Nations et des Libertés

Marine2017 : vidéos sur Youtube

TOUTE L''ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL


PROJET PRESIDENTIEL 2017 de MARINE LE PEN

144 ENGAGEMENTS

Projet présidentiel de Marine Le Pen - Livrets thématiques

Le programme de Marine pour l'Outre-Mer


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/04/2017 02:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Grogne sociale à quelques jours du premier tour !

Grogne sociale à quelques jours du premier tour !

La France est dans une situation chaotique. Quatre solutions s’offrent aux électeurs

Le quinquennat de François Hollande a profondément divisé la société française. Il est évident que son successeur – et nous ferons tout pour qu’il s’agisse de Marine Le Pen – se trouvera face à un pays difficilement gouvernable car rongé par les crises. En témoigne la grogne sociale, plus intense que jamais à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle. Cette semaine, les salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens, les internes en médecine, les patrons des auto-écoles, les policiers nationaux ou encore la CGT Transports étaient mobilisés pour protester. Excusez du peu !

Le cas Whirlpool illustre d’une cruelle lumière la désindustrialisation de la France. En cause : la « concurrence libre et non faussée prônée par l’Union européenne, devenue au fil du temps une machine à détruire notre tissu productif par les délocalisations. L’usine Whirlpool réalise des bénéfices. Ses propriétaires n’ont pas d’autre intérêt à la transférer en Pologne que celui d’économiser sur les coûts de personnel.

Et que peut faire la France contre ça ? Rien tant qu’elle sera attachée au dogme européiste. C’est un scandale absolu. Rappelons, d’ailleurs, que l’usine est située à Amiens, ville de naissance d’Emmanuel Macron qui a déclaré qu’il ne ferait rien pour la retenir. Il est bien l’héritier de François Hollande.

Éminemment symptomatique, les internes en médecine ont déposé un préavis de grève. Ils refusent la réforme de l’internat qui sera mise en application à partir de novembre prochain.

Et ils ont raison. Que demandent-ils ? Être mieux formés et plus longtemps. N’est-ce pas logique ? En outre, les internes en médecine sont sous-payés, compte tenu de la difficulté de leurs études et de leur niveau de responsabilité élevé. Connaissant mieux le terrain que les fonctionnaires du ministère, ils doivent être entendus. Eux aussi sont d’ailleurs soumis à la concurrence déloyale des médecins étrangers qui pullulent dans les hôpitaux. Si la France doit faire face à une pénurie de médecins spécialistes (psychiatres, ophtalmologistes), elle doit d’abord essayer de compter sur ses ressources propres en augmentant le numerus clausus.

Ces deux exemples prouvent que la France est dans une situation chaotique. Quatre solutions s’offrent aux électeurs : l’austérité thatchérienne de François Fillon, qui semble avoir quinze ans de retard ; le « On rase gratis » du râpe-tout socialo-communiste Jean-Luc Mélenchon ; la fausse alternance d’Emmanuel Macron, qui ne changera strictement rien à ce qui a été fait pendant cinq ans ; et le pari patriotique de Marine Le Pen. Je choisis Marine. Au-delà des caricatures infondées des médias et des adversaires, ma candidate présente un projet équilibré de relance par la croissance.

Que faut-il pour faire de la France la première puissance en Europe ? Moins de fiscalité sur les TPE-PME pour commencer. Plus de patriotisme économique. Des frontières et des limites qui protègent nos industries. Bref, uniquement le bon sens d’une gestion nationale « en bon père de famille », comme on le disait par le passé. Et, surtout, retrouver une cohésion nationale. Il faut que tous les Français soient invités au redressement, par le haut, de notre grand pays.

Dominique Bilde
Députée européenne du FN

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/04/2017 03:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 80 81 82 (83) 84 85 86 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !