Pourquoi n'y avait-il pas d'affiches de Marine Le Pen dans les bureaux de vote à l'étranger ? [Actualité en France] : Union patriote face à l islam, l UE et traitres politiques
Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Pourquoi n'y avait-il pas d'affiches de Marine Le Pen dans les bureaux de vote à l'étranger ? [Actualité en France]




« 1 ... 81 82 83 (84) 85 86 87 ... 123 »

Dernier enfumage des sondages : pas de résultats précis dimanche soir à 20 h !

Dernier enfumage des sondages : pas de résultats précis dimanche soir à 20 h !

Attention : dimanche soir à 20h, on ne vous donnera pas les noms
des deux qualifiés, mais trois voire quatre noms !

C’est l’info qui tourne en rond depuis trois jours : attention, dimanche soir à 20 h, on ne vous donnera pas le nom des deux qualifiés, mais trois voire quatre noms ! Les écarts seraient trop faibles, et puis les bureaux ferment maintenant à 19 h, et puis la volatilité est extrême… Certes, à l’heure où les scores se sont de façon assez surprenante resserrés en fin de campagne, et où Macron, Fillon et Marine Le Pen sont donnés entre 21 et 23 % (sondage PrésiTrack réalisé le 21 avril par OpinionWay pour Les Échos), le travail des instituts de sondage s’avère particulièrement délicat. Et leurs résultats encore plus suspects. Mais c’est aussi le résultat de l’élection lui-même, à la fois dimanche soir et pour le second tour, qui est, d’une certaine façon, placé entre leurs mains. En effet, ce sont les mêmes instituts qui, depuis des mois, ont alimenté la campagne de leurs sondages et qui, dimanche 23 avril, délivreront les premières « estimations », estimations qui s’afficheront sur tous les écrans, s’imprimeront dans toutes les têtes et orienteront de façon décisive les choix pour le second tour. Et, donc, pour 20 h, ils nous préparent à nous infliger… du flou, de l’indécis, du coude-à-coude… Cela les aura-t-il dispensés de publier, dès 20 h, de nouveaux sondages pour le second tour à partir de ces estimations très imprécises? Et ce, avant même de savoir les véritables résultats du premier tour, comme ils le font à chaque fois ?

Or, l’expérience d’il y a cinq ans, au soir du premier tour de la présidentielle, devrait amener les instituts de sondage à faire preuve de la plus grande prudence et à faire un effort de précision et de clarté démocratique. Certes, en 2012, les instituts ne se sont pas trompés sur l’ordre d’arrivée et sur les sélectionnés pour le second tour. Mais certains d’entre eux étaient très approximatifs sur les scores des grands candidats, dans des estimations qui s’affichèrent des heures durant…

Deux instituts, en particulier, ont pu troubler les spectateurs-électeurs, et avoir une influence sur les choix du second tour : Ipsos pour France Télévisions, Radio France et Le Monde; et CSA pour BFM TV, Canal+ , i>Télé, RMC et 20 Minutes.

Avec deux scores qui se sont avérés assez éloignés de la réalité des résultats.

D’une part, l’estimation d’Ipsos pour France Télévisions donna, à 20 h, Marine Le Pen à 20 %, un seuil symbolique que la candidate a été pourtant assez loin d’atteindre, les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur lui attribuant 17,9 %. Du coup, cet institut donnait M. Hollande à 28,4 %, ce qui était assez proche du résultat final, mais M. Sarkozy à 25,5 %, ce qui était sous-évalué. Dans l’esprit des Français, trois candidats dépassaient la barre des 20 %, ce qui aurait été historique. Et l’on pouvait imaginer qu’à ce niveau, selon les évolutions de la soirée, l’écart était susceptible de se réduire encore entre M. Sarkozy et Mme Le Pen. La réalité était bien différente puisque près de 10 points séparaient Mme Le Pen de M. Sarkozy

D’autre part, l’institut CSA, lui, s’il évalua plus justement le score de Mme Le Pen, à 18,2 %, creusa lui aussi l’écart entre M. Hollande, donné à 29,3 %, et M. Sarkozy, donné à 26 % (au lieu de 27,2 %) : plus de trois points d’écart entre les deux leaders, alors qu’il n’était en réalité que de 1,45 %… soit 500.000 voix seulement, et non pas un million !

En somme, les « inexactitudes » des instituts de sondage dans leurs estimations du 22 avril 2012 nous donnaient une photo faussée de la réalité : M. Sarkozy nettement distancé par M. Hollande et talonné par Mme Le Pen, avec un schéma : 29,5-25-20, bien loin des 28,6-27,2-18 de la réalité.

Ces écarts étaient énormes et troublants, alors qu’en 2002, ces mêmes instituts avaient été bien plus performants, et capables d’indiquer bien plus précisément que M. Le Pen était à 17 % (en fait : 16,8) et M. Jospin à 16 % (16,18), soit 200.000 voix d’écart seulement.

Jamais, à aucune autre élection que ce premier tour de 2012, ces instituts n’ont été aussi approximatifs. C’est d’autant plus regrettable qu’ils disposent d’énormes moyens techniques et financiers. Et, s’ils ont été capables de nous dire il y a 15 ans, dès 20 h, une situation à 20-17-16 %, ils devraient pouvoir nous dire avec la même précision le résultat du 23 avril 2017. Espérons que ces instituts ont affiné leurs méthodes pour ce premier tour de dimanche prochain que l’on nous annonce serré. La confiance des Français dans leurs institutions démocratiques dépend aussi de cette précision à laquelle ils ont droit, non seulement sur l’ordre d’arrivée, mais sur le niveau précis de chaque candidat.


Pascal Célérier

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/04/2017 08:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Pourquoi n'y avait-il pas d'affiches de Marine Le Pen dans les bureaux de vote à l'étranger ?

Pas d'affiche de Marine Le Pen bureaux votes étranger

Du Canada à l'Uruguay en passant par les Etats-Unis, le Mexique ou encore l'Argentine, l'affiche de la candidate du Front national était la seule à manquer dans les bureaux de vote à l'étranger. Le parti n'aurait pas transmis le matériel nécessaire.

A lire aussi : Des électeurs signalent des enveloppes contenant déjà des bulletins pour Macron et Fillon

Alors que les Français de l'étranger étaient appelés dès le 22 avril à aller voter dans le cadre du premier tour de l'élection présidentielle, ils ont eu la surprise de constater qu'un des 11 candidats ne disposait d'affiche.

Photos à l'appui, de nombreux internautes ont montré sur le réseau social Twitter qu'à la place de l'affiche de la candidate du Front national était placardée une simple feuille avec un message déclarant que la candidate n'avait pas livré le matériel nécessaire.

Francais de l'étranger - Pas d'affiches Marine présidentielle 2017

affiche de Marine Le Pen est la seule qui manque au bureau de vote de BuenosAires

Le Pen n'a pas donné d'affiche pour l'identifier à MontréalTokyo non plus pas d'affiche de Le Pen

Selon le correspondant de BFM TV aux Etats-Unis, l'affiche de Marine Le Pen au consulat de New-York n'était pas «conforme». Le consulat a de son côté expliqué que la candidate n'avait pas «imprimé et transmis d'affiche règlementaire».

Aucune affiche de @MLP_officiel dans les bureaux de vote PARTOUT À L'ÉTRANGER

Marine Le Pen n'a pas imprimé et transmis d'affiche réglementaire

«Les affiches sont imprimées par les candidats eux-mêmes et il leur revient de les déposer auprès de la commission électorale avant la date limite, dans ce cas le lundi 10 avril», a de son côté expliqué le ministère des Affaires étrangères.

«seuls 10 candidats ont livré ces affiches à la commission électorale dans les délais impartis. Leurs affiches figurent donc sur les panneaux électoraux des bureaux de vote», a ajouté le ministère, précisant que «l'affiche de la candidate Marine Le Pen n'ayant pas été fournie, le panneau correspondant restera donc vide».


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/04/2017 20:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


L’appel du 7 mai : le sursaut ou le chaos

Marine Le Pen - L’appel du 7 mai : le sursaut ou le chaos

J’appelle tous les Français, où qu’ils se trouvent, à rejoindre la candidate Marine Le Pen

Nos gouvernants, de droite comme de gauche, qui depuis près de 50 ans sont à la tête du pays se sont soumis aux traités de l’Union européenne, à la dictature de la finance mondiale et ont capitulé devant la caste non élue de la Commission européenne. Le peuple français s’est ainsi trouvé dépossédé de sa souveraineté nationale sans l’avoir souhaité. Cependant, rien n’est perdu car il ne se résignera jamais à cette dépossession.

Ces gouvernants ont ainsi livré le pays à la servitude et à l’insécurité par la disparition de nos frontières nationales et une immigration massive incontrôlée. Nous ne nous résignerons jamais à ce que l’insécurité chronique et le terrorisme ne deviennent le quotidien des Français. Nous allons tourner le dos à cette gauche qui, sous couvert de progrès et de prospérité, a étendu partout la misère, le désespoir, et empêché le retour de cette droite coresponsable de cette situation.

Certes, nous avons été, nous sommes submergés par un monde globalisé et dérégulé où les marchés financiers règnent en maîtres aux dépens de l’économie réelle, et où l’islam radical gagne du terrain chaque jour. Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n’empêchent pas qu’il y ait, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour les ennemis du peuple.

Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! L’enjeu n’est pas limité au territoire de notre pays. L’enjeu est mondial.

Les bouleversements politiques de 2016 qu’ont été le Brexit, la victoire de Donald Trump et le non au référendum constitutionnel italien ont montré la voie. Le groupe Europe des nations et des liberté au Parlement européen soutiendra notre initiative de renégociation des traités européens en vue de récupérer les quatre souverainetés : budgétaire, territoriale, monétaire et législative. La Commission européenne, tétanisée par la victoire du peuple français, devra céder à la volonté des peuples européens de reprendre en main leur destin. La France, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, quittera l’organisation intégrée de l’OTAN afin de faire entendre sa voix singulière et de faire rayonner sa diplomatie. Une autre Europe, de l’Atlantique à l’Oural, balayant les relents fédéralistes et atlantistes de ses maîtres actuels, naîtra ainsi sur le principe de la subsidiarité et de la coopération entre des pays libres.

Les adversaires de la France vont essayer de faire élire un jeune banquier BCBG ne possédant aucune volonté régalienne, afin de museler la voix de la France. Il sera favorable à un utopiste fédéralisme de la zone euro, qui est en voie d’écroulement et ne résistera ni à l’islamisme ni au communautarisme qui nous gangrènent. Incapable de défendre l’intérêt de l’État, il ne sera pas en mesure de négocier quoi que ce soit avec Angela Merkel et l’Union européenne. Il ne sera que l’héritier de politiques qui ont échoué.

Alors, j’appelle tous les Français, où qu’ils se trouvent, à résister à cette tentation mortifère et à rejoindre la candidate Marine Le Pen, la seule à défendre la flamme de la résistance française, qui sera « la Présidente qui protège, la Présidente des Français qui veulent continuer à vivre en France comme des Français ! Et [elle sera] la seule à le faire, car [elle sera] la seule à assumer le bras de fer avec l’Union européenne et à s’engager à redonner à la France le plus sacré de ses biens : sa liberté ! »

Philippe Franceschi
Consultant en sécurité

Allocution de Marine Le Pen à Henin-Beaumont - Au Nom du Peuple

Allocution de Marine Le Pen à Henin-Beaumont - Au Nom du Peuple


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/04/2017 08:44
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 81 82 83 (84) 85 86 87 ... 123 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !