Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Macron, le candidat de la finance mondialisée qui va tondre les retraités ! [Actualité en France]




« 1 ... 98 99 100 (101) 102 103 104 ... 135 »

Macron, le candidat de la finance mondialisée qui va tondre les retraités !

Macron et les retraités - Macron et retraite

La bourse de Paris vient de confirmer que Macron est bien le candidat de la finance mondialisée.

Lundi, avec le résultat du premier tour de la présidentielle, la bourse de Paris a bondi de 4,71% à l’ouverture.
Pour terminer à + 4,14% sur la clôture de fin de semaine dernière.

Les 3 plus fortes hausses du CAC 40 concernaient les valeurs bancaires :
– Crédit Agricole gagnait 10,86%,
– Société Générale gagnait 9,86%,
– BNP Paribas gagnait 7,52%.

Ça tombe bien, le programme de Macron comporte la suppression de l’ISF pour les riches détenteurs de valeurs mobilières.

Rappelons que les 20 français les plus riches ont vu leur fortune augmenter de l’ordre de 20% en 2016 par rapport à 2015, en progression de 200 à 240 milliards d’euros.
http://www.capital.fr/a-la-une/classe ... s-les-plus-riches-en-2016

Avec la qualification de Macron au premier tour et la victoire qui lui est promise le 7 mai par les instituts de sondage, l’oligarchie financière pourrait enregistrer une nouvelle progression de sa richesse en 2017.

Pendant ce temps-là les amis suiveurs du mouvement « En Marche » ont le privilège de bénéficier de la rémunération très attractive du livret A dont la rémunération annuelle est à 0,75%. A comparer au gain de plus de 4% réalisé lundi par cette ploutocratie financière grâce à son candidat Macron !

Et les amis retraités suiveurs du mouvement « En marche » auront la surprise de voir leur pension réduite de 1,7% grâce à Macron qui prévoit l’augmentation de la CGS à due concurrence pour financer entre autres, son cadeau fiscal à l’oligarchie financière.

Sociologie

On se demande donc bien pourquoi Macron jouit d’un tel aveuglement de la part de cet électorat retraité qui l’apprendra à ses dépens s’il persiste dans son intention de vote.

D’autant que l’électorat retraité de Fillon, éliminé, est incité à voter Macron. Si les seniors suivent comme des moutons cette consigne de l’indigne Fillon, Macron représenterait alors plus de 60% de l’électorat senior.
Les retraités n’auraient donc pas fini de se faire tondre par Macron qui n’aime pas le petit rentier propriétaire immobilier.

Et la répartition sociologique montre bien que Macron est d’abord le représentant des classes sociales supérieurement privilégiées.

Alors sans attendre la conclusion du second tour, Macron, qui s’y voit déjà, est allé se goberger à la Rotonde, haut lieu de la bobocratie parisienne.
Pire que Sarkozy, au Fouquet’s, qui avait quand même attendu le soir de son élection.
Le mignon Macron à la Rotonde distribuant ses prébendes dans le sillage du dandy Cocteau qui y distribuait des poèmes. Un symbole ?
http://www.rotondemontparnasse.com/historique.htm

Et Macron pour balayer les critiques n’a que ce réflexe de caste monarchique pour sa défense :
« Si vous n’avez pas compris que c’était mon plaisir ce soir d’inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, les politiques, les écrivains, les femmes et les hommes qui depuis le début m’accompagnent, c’est que vous n’avez rien compris à la vie. »

Les petits retraités détenteurs d’un simple livret A apprécieront ce « moment du cœur » du présidentiable imposteur illusionniste Macron, successeur adoubé par le syndic de faillite Hollande.

Tel est leur bon plaisir qui passe avant toute préoccupation de l’intérêt général des français et de la France qui avance vers le chaos social et sociétal.

 Prince

Alors me reviennent à l’esprit les mots de l’économiste de gauche Bernard Maris, assassiné avec ses potes de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, dont l’ex-banquier Macron à la Rotonde et au Touquet est la plus détestable illustration :

« La différence entre le peuple et les princes ? Le peuple est scotché, coincé sur sa glèbe, dans son pavillon de banlieue qu’il n’a pas envie de vendre.
Les puissants eux, constituent une ploutocratie hors-sol ou cosmopolite, à l’aise aussi bien dans l’hôtel particulier de Paris, le grand appart de New York, ou le riad de Marrakech, ou le Plaza là-bas et le Ritz ici.
Le peuple paye ses impôts à la trésorerie générale de la sous-préfecture, les puissants les évitent dans les paradis fiscaux. »

Les retraités rentiers pensent-ils naïvement que le vote Macron, pion de la caste oligarchique mondaliste, européiste et multiculturaliste, va préserver leurs économies et préparer l’avenir de leurs enfants et petits-enfants ?

Alain Lussay


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 26/04/2017 11:30
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Prochaine étape : le triomphe de la Haute Finance sur le populisme

Macron - Prochaine étape  le triomphe de la Haute Finance sur le populisme

Les dés en sont jetés et Mignon-Macron triomphe sur toute la ligne. La première place du podium lui revient, accompagnée d’une foule de désistements. Tous les féaux lécheurs de bottes du grand capital se précipitent pour lui apporter aide et soutien : la droite affairiste comme la gauche caviar, en attendant le millionnaire en euros qui a joué au stalinien de banlieue.

Certes, on a connu de rares exemples de victoires populistes en dépit d’un soutien massif de la Finance internationale. Raoul Perón ou Getulio Vargas ont réussi à battre, en Argentine et au Brésil, le candidat soutenu par les négociants et les banquiers de New York et de Washington, mais c’était une autre époque, remontant à plus d’un demi-siècle.

A lire aussi : On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (267 articles)

Alors, dans un monde où la télévision n’existait pas ou presque, l’on écoutait les arguments des uns et des autres au lieu de beugler « au fascisme » dès qu’un populiste propose une autre voie que celle du consumérisme, sans âme et à crédit, ou la voie de la basse démagogie des marxistes, qui furent, il est bon de le rappeler, les pires criminels de l’histoire humaine.

Selon divers humoristes, sous Georges Pompidou, RF ne signifiait plus : République française, mais Rothschild Frères. Avec le tout Mignon, c’est l’ensemble du gratin de la finance globalo-mondialiste qui va se goinfrer. Son candidat aura, durant un lustre au moins, le pouvoir de redistribuer l’argent des contribuables et d’aider puissamment celles et ceux qui furent ses sponsors et ses grands électeurs à multiplier leurs bénéfices. Quel retour sur investissement !

Comme la seule logique de ces vampires est une consommation effrénée, l’on va importer encore plus de consommateurs exotiques. Si les impôts et taxes ne suffisent pas à induire l’hyperconsommation de tous, travailleurs authentiques et parasites non moins authentiques, il suffira de poursuivre la méthode des quarante dernières années : gouverner à coups de déficits budgétaires annuels.

Et Mignon-Macron, après un premier tour de piste de cinq années, sera assez jeune et dynamique pour en refaire un second, voire davantage, car avec ce jeunot, ce surdoué de la prestidigitation politique, il est évident que l’on en prend pour dix ans, sinon quinze !

À moins, à moins que la Nation ne fasse quelque chose que l’on n’attend plus d’elle, après toutes ces années de déchéance morale : qu’elle réfléchisse, en s’abstrayant de la propagande des médias officiels – singulièrement des chaînes télévisées qui, toutes, travaillent pour le Tout-Mignon.

Peut-il y avoir une majorité de Français osant penser par eux-mêmes, votant pour l’avenir de leurs enfants et petits-enfants ? Dans le très joli mot populisme, il y a la racine peuple et c’est une erreur, car c’est la racine Nation que l’on devrait utiliser. Nation suppose une origine ethnique commune. Après tout, la France est encore majoritairement peuplée d’individus de souche européenne, qui ne sont nullement obligés de courir après l’immigré exotique ou d’applaudir à la désertification industrielle de leur pays.

Après Mignon-Macron, dans deux ou trois lustres, le prochain président de la République islamique de Franchouia sera issu de la nouvelle Nation, majoritairement composée d’Africains et de Proches- et Moyens-Orientaux. Cette brillante perspective vaut peut-être la peine d’une minute de réflexion. L’intelligence d’un être humain n’est nullement corrélée à ses activités réflexes. Bien au contraire, elle repose sur des facultés un peu plus élaborées.

Plutôt que de braire : « Mort au fascisme » (pour les ignares, on rappelle qu’il est mort, au choix, en juillet 1943 ou en avril 1945), comme un vulgaire Mélenchon, un Hamon ou les dames patronnesses de l’écologie politico-marxiste, il serait souhaitable de faire un effort de prévision statistique.

Le problème est double. 14 à 15 millions d’extra-Européens avec un taux de fécondité égal à deux fois et demie celui des Français de souche européenne et une Dette d’État pharaonique, stricto sensu irremboursable.

Le traitement populiste serait de renvoyer le nouvel occupant dans ses foyers, de renégocier la Dette auprès des requins et de ne plus excéder en dépenses publiques les recettes fiscales.

Mais chacun sait qu’il est plus facile de jouer au chien de Pavlov, et de saliver ou de gueuler sur commande, que de faire un pénible effort d’autocritique et de se dévouer au Bien commun.


Publié le: 26/04/2017 16:45
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Quand la gauche s’essaie aux théories du complot pour soutenir Macron

Quand la gauche s’essaie aux théories du complot pour soutenir Macron

Le système, comme il est désormais coutume
de l’appeler avec un brin de simplisme, est à bout de souffle

Le système, comme il est désormais coutume de l’appeler avec un brin de simplisme, est à bout de souffle. Après avoir fait d’Emmanuel Macron son candidat face à Marine Le Pen, il use et abuse de ce qu’il dénonçait jusqu’il y a peu pour assurer la victoire du « chouchou » : le recours aux souvent fallacieuses théories du complot.

C’est ainsi que L’Obs, ô combien vénérable hebdomadaire de la bien-pensance, croit voir, peut-être à raison, peut-être à tort, mais certainement sans preuve tangible, la main russe peser sur l’élection présidentielle française.

Si on peut raisonnablement supposer que Vladimir Poutine se sent plus proche de Marine Le Pen — et craindre qu’il se satisferait d’une France faible aux mains de Macron —, faut-il pour autant supposer une intervention directe ?

C’est en tout cas, depuis l’élection de Donald Trump et les soupçons de piratage des outils de campagne de Hillary Clinton, la nouvelle marotte de gauche volontiers hostile à Poutine.

Pour autant, si hacker le « vide » relèverait de l’exploit, l’accusation n’est pas totalement sans fondement.

Une entreprise japonaise de cybersécurité semble disposer de preuves que le site du candidat d’En Marche ! serait visé par la Russie : quatre sites « appâts », semblables à celui du mouvement d’Emmanuel Macron, auraient ainsi recueilli les données des visiteurs imprudents.

Cela relèverait d’une gênante atteinte à la souveraineté nationale de la part, et au profit, de responsables politiques qui s’en réclament.

Officiellement, le Kremlin ne soutient aucun candidat et l’a d’ailleurs rappelé ce lundi. Pourtant, les messages diffusés par l’entourage plus ou moins proche de Poutine ne laissent aucune place au doute sur la volonté de voir émerger un front Trump-Poutine-Le Pen face aux périls qui guettent (malgré les récents revirements du premier cité ?).

Emmanuel Macron a réagi en jouant au matamore en affirmant qu’il saura se faire respecter par le président russe. On rirait presque sous cape de cette sortie virile du ventriloque de François Hollande. Le soutien de Vladimir Poutine est-il d’ailleurs plus honteux que celui du monde de la finance ? Peu semble importer au Russe : en cas de victoire du candidat d’En Marche !, il pourrait se tourner toujours plus vers la Chine, aux dépens du continent européen.

Collaborateur parlementaire belge

Son blog


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 26/04/2017 16:56
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !