Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Non, Jean-Pierre Denis, Macron n’est pas « le moindre mal » pour un chrétien ! [Actualité en France]




« 1 ... 103 104 105 (106) 107 108 109 ... 135 »

Sens commun : Idiots utiles des Frères Musulmans

Sens Commu, idiots utiles des Frères Musulmans

En politique, c’est comme dans les systèmes d’équation : il vient un moment où tout se simplifie. Nous y sommes. L’équation du vote de SENS COMMUN pour Fillon est résolue. Elle s’est simplifiée toute seule.

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (282 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (316 articles)

Résultat

Fillon, le candidat supporté (hissé au cric à la primaire de la droite) par SENS COMMUN a donné la même consigne de vote que l’« Union Nationale des Musulmans de France » (ex-UOIF). Les deux ont appelé à voter Macron pour faire barrage à Marine Le Pen…

Voilà, c’est tout simple. Telle est la réduction ultime à laquelle a conduit l’engagement de certains apprentis sorciers dans cette campagne.

Bravo, bravo et encore bravo. Amis catholiques, vous pourrez donc remercier les irresponsables qui vous ont fourrés, et nous tous avec, dans cette nasse.

Car si vous écoutez le champion que vous a choisi SENS COMMUN, vous allez appliquer la consigne qui complet le mieux à Tarik Ramadan et aux Frères Musulmans, celle qui va détruire les dernières défenses qui nous restent et leur ouvrir le pays.

Car Tarik Ramadan, les Frères Musulmans et l’UOIF savent exactement comment conquérir la France. Eux, ce sont des politiques de très haut niveau. Eux, avancent sans effort dans l’espace politique que leur livrent depuis des décennies les sociaux libéraux coalisés et, en cette occasion historique exceptionnelle, les idiots utiles de SENS COMMUN. Eux, savent que Macron est leur meilleur candidat, celui qui va faire le vide devant eux.

Avec le concours de Fillon, Macron a de très grandes chances d’être élu. Alors voici en vrac ce qui nous attendra.

Immigration

Macron l’a promis : accélération immédiate, création d’une « autoroute entre Alger et Paris ». On va devoir se pousser, faire de la place. Il va falloir faire beaucoup de place pour faire rentrer tout le monde. Car Macron veut du monde, beaucoup de monde, beaucoup de nouveaux consommateurs pour relancer la croissance que lui réclament les marchés.

Culture, identité

La messe est dite. Pour Macron il n’y a pas de culture française, pas d’art français, pas de français de souche, pas de France du tout. Rien. Avec lui, notre bien le plus précieux, notre patrie que nous ont léguée nos ancêtres finira de disparaître. Toutes les traces seront effacées : à l’école, dans les médias, dans les dictionnaires, dans les livres d’histoire, dans les musées, sur les monuments. Partout. Une nouvelle narrative sera définitivement imposée : ce seront les autres qui auront fait la France, mais surtout pas les français. C’est ce que l’on apprendra à nos enfants.

Frontières 

Plus de frontières nationales, le pays sera encore plus ouvert qu’il ne l’est.

Souveraineté nationale

Fini. Plus rien. Tout sera délocalisé.

Sécurité

Poursuite de la politique de laxisme absolu menée depuis des décennies par l’UMPS et validée par le Grand Turc. Plus aucun européen ne pourra se promener dans la rue ni nulle part sans risquer de se faire égorger, écraser, violer. Open bar à la délinquance et au pillage privé. On ne sera plus protégés nulle part. En revanche, tolérance zéro si vous êtes Blanc, hétérosexuel et si vous payez des impôts. Zonzon au moindre dérapage !

Lois sociétales

Macron va s’en occuper : GPA, gender, fin de vie, transgénisme, transhumanisme, tout va aller très. Très vite. Tout pour les minorités sexuelles, ethniques, religieuses. Tout contre la tradition, le droit naturel, la famille. La prime sera donnée à tout ce qui n’est pas la France. Seul l’islam sera protégé. Il sera interdit d’émettre la moindre critique à son encontre sous peine de très sévère répression.

École

Vous avez aimé Najat Vallaud-Belkacem ? Vous allez adorer celui ou celle que Macron choisira pour la remplacer.

Liberté d’opinion, liberté d’expression

Pénalisation des délits d’opinion, plus aucune liberté d’expression en dehors de la doxa imposée, sauf pour les musulmans qui, eux, auront toute liberté de tout dire et tout faire sans aucune entrave.

Économies, patrimoine

Macron va s’en occuper aussi. Il va ruiner la classe moyenne pour financer la consommation des immigrés qu’il compte faire rentrer massivement dans le pays pour relancer la croissance et grossir les profits des sociétés transnationales. Tout est prêt. Ça va aller très vite. On n’aura même plus le temps de réagir ou de mettre quoi que ce soit à l’abri. Pour les distraits qui n’ont pas pris leurs précautions, c’est cuit. Les autres, les instruits, les initiés, ceux qui savent, ont déjà tout tiré au sec. Eux, ne risquent plus rien. Seule la classe moyenne se retrouve les doigts coincés dans la tapette. La matière taxable est captive. Trop tard pour en sortir.

Patrimoine industriel de la France et biens nationaux

Tout ce qu’il nous reste va être mis à l’encan. Tout va être bradé. Les marchés vont se ruer. Tout va être liquidé à vil prix pour satisfaire les commanditaires de Macron, qui l’ont fabriqué et propulsé là pour qu’il leur renvoie leur retour sur investissement.

Droit du travail acquis sociaux

Dérégulation finale. Alignement sur les pays les moins-disant au plan social. 50 milliards de CICE n’ont pas suffi. Il leur faut plus. Encore plus. Tout va y passer. Des millions de chômeurs et de nouveaux pauvres. Pas une famille de la classe moyenne de souche n’y échappera. Dans toutes ces familles, il y aura des drames et des chutes brutales au plus bas de l’échelle sociale.

Retraites

Ça va faire très mal. Nombre de retraités vont rejoindre la très grande pauvreté. Ceux à qui il reste du patrimoine seront maintenus le nez au ras-de-l’eau et devront tout liquider pour survivre.

Protection sociale

Vous devrez liquider votre patrimoine pour financer vos dépenses de santé, complémenter votre retraite ou financer les dépenses liées à votre fin de vie ou à l’éducation de vos enfants.

 

Voilà chers amis, voilà exactement ce qui nous attend.

La responsabilité historique des apprentis sorciers de SENS COMMUN est colossale. Non seulement ils sont commis un faute morale impardonnable en soutenant envers et contre tout un escroc avéré pour défendre des valeurs morales ; mais ils ont commis une erreur politique fondamentale en donnant la préférence au programme ultra-libéral de cet escroc. Un programme dont ils ont pensé qu’ils préserveraient mieux leurs intérêts de classe que celui de la seule candidate patriote qui prônait la sortie de l’euro.

Médiocre petit calcul. Pour sauver leurs petits avoirs bourgeois, les cancres criminels de SENS COMMUN ont sacrifié une chance historique, sans doute la dernière, de trouver une solution par la voie électorale à des problèmes autrement plus importants qui sont ceux de la souveraineté et de l’identité de la France. Après Macron il n’en restera rien. Plus rien du tout. Pas davantage du patrimoine des électeurs de SENS COMMUN d’ailleurs.

L’avenir se profile de façon simpliste. Macron sera élu et il aura une majorité pour gouverner (là, c’est quand même moins sûr – vive la IVème !).

En appelant à voter Macron, Fillon a tiré une balle dans le pied de tous les candidats LR aux Législatives. On voit mal en effet pourquoi après avoir voté Macron les électeurs n’accompagneraient pas sa victoire en lui donnant une majorité. Franchement qui voterait LR aux Législatives après avoir voté Macron à la Présidentielle ? Qui voudrait être dans le camp des battus ?

Macron et ses commanditaires savent que le temps leur est compté avant le collapsus final du système et son effondrement dans le chaos. Par conséquent, ils accélèreront la réalisation de leur programme à marche forcée pour lever les derniers plis tant qu’ils en auront encore le temps.

Une fois élu, tout va donc aller très vite.

Alors les apprentis-sorciers de SENS COMMUN verront le ciel leur tomber sur la tête. Non seulement tout ce qu’ils abhorrent au plan sociétal se parachèvera, mais leur patrimoine servira de combustible à la politique migratoire voulue par la ploutocratie mondialiste.

sens-commun

La tiédeur hypocrite de SENS COMMUN : ça n’est pas du bleu pâle, du blanc et du rose qu’il nous faut. C’est du BLEU DE FRANCE, du BLANC et du ROUGE SANG !

Enfin l’euro s’effondrera car il ne sert plus à rien à l’Allemagne et que les erreurs de conceptions qu’il porte finiront par en précipiter la chute.

eurocalypse

Alors, amis catholiques, de grâce atterrissez et sortez de ce faux pas.

Rejoignez le camp des Patriotes souverainistes, comptez-vous avec nous. Plus le score de Marine Le Pen sera élevé, plus nous aurons de courage et de forces pour affronter les terribles échéances historiques qui nous attendent et qui ne se joueront pas dans les urnes.

Tout le monde l’aura compris, je suis un catholique totalement dépité. Non seulement j’ai vu l’Église fossoyer la religion, mais je vois maintenant les apprentis sorciers de SENS COMMUN fourvoyer les fidèles aux côtés des « Frères Musulmans ».

Mais est-ce vraiment une erreur de leur part ou bien une manœuvre diabolique ?

Dernière minute

On apprend que SENS COMMUN aurait appelé à ne pas voter Macron sans pour autant appeler à voter pour Marine Le Pen.

Demi-mesure, minable pas-de-clerc qui confirme bien le manque de hauteur de vue et l’hypocrisie sournoise de leurs équipes dirigeantes. Après avoir appelé à voter pour un escroc dont les chances étaient nulles, les voilà qui se dégagent piteusement en empruntant la petite porte de derrière.

Triste équipe dirigeante qui après avoir baissé la tête pour faire de petits calculs au ras du sol, n’a pas vu arriver le TGV qui va leur renter dans le fondement.

Pauvres catholiques dont le poids politique pourrait être énorme mais qui se retrouvent stérilisés par des dirigeants politiques irresponsables et irrésolus.

Amis catholiques, dégagez-vous de SENS COMMUN, replacez les valeurs dans le bon ordre, ne faites pas la courte échelle aux musulmans fanatiques. Retrouvez la place qui est la vôtre dans le camp des patriotes.

Robert Langlois


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 27/04/2017 20:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Non, Jean-Pierre Denis, Macron n’est pas « le moindre mal » pour un chrétien !

Non, Jean-Pierre Denis, Macron n’est pas « le moindre mal » pour un chrétien !

La lecture de l’éditorial de Jean-Pierre Denis,
directeur de La Vie, daté du 23 avril, m’a plongé dans la perplexité

La lecture de l’éditorial de Jean-Pierre Denis, directeur de La Vie, daté du 23 avril, m’a plongé dans la perplexité. Il appelle clairement à voter Macron avec des arguments que je trouve inconsistants et contradictoires. Je cite : « Il sera temps, le scrutin passé, de résister aux possibles mauvais génies du macronisme, et notamment à ce libéralisme sociétal qui promet et promeut trop d’inquiétantes merveilles. […] Même si le projet d’Emmanuel Macron peut soulever de fortes interrogations sur sa gauche comme sur sa droite, celui de Marine Le Pen entraînerait la France dans le déclin et le chaos. Même si ce que représente Emmanuel Macron peut laisser les chrétiens dubitatifs, ce que porte Marine Le Pen s’oppose fortement à ce que nous comprenons de l’Évangile. » Que d’allusions et de non-dits en si peu de mots !

Il nomme le danger intrinsèque que représente le libéralisme sociétal de Macron, dans la stricte continuité de la politique Hollande/Taubira. La physionomie intellectuelle et morale des mentors de Macron – Attali, Minc et Bergé en tête – révèle que cette dimension n’est pas anecdotique dans sa vision de l’homme et de la société.

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (282 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (316 articles)

Stoppons Macron ! - Le Vrai Macron - #LeVraiMacron - #EnMarcheArriere
 -


Mais tout cela est balayé avec confiance, et naïveté, parce que Macron représenterait un moindre mal face à Le Pen qui mènerait la France au « déclin et au chaos ». Est-ce une allusion à sa politique économique et européenne ? Ou au « repli » identitaire et xénophobe qu’elle serait censée incarner ? Nous ne le saurons pas, mais nous sommes avertis que Macron et Le Pen ne sont pas des dangers comparables.
L’une s’oppose à l’Évangile, l’autre ne laisse que « dubitatif ». Jean-Pierre Denis pourrait-il citer une seule mesure du programme présidentiel de Le Pen qui soit contraire à la Doctrine sociale de l’Église ? Sauf à considérer que l’Évangile se résume à de vagues valeurs républicaines, l’Église a toujours considéré que l’activité politique doit être déterminée par la vertu de prudence et mesurée par la conscience droite du bien humain dans sa dimension personnelle et communautaire. Jean-Pierre Denis raisonne selon le logiciel des années 1990, ce qui l’empêche de voir que le libéralisme sociétal est l’enjeu fondamental des décennies à venir. Or, cet enjeu de civilisation, même s’il ne s’y réduit pas, a une dimension politique essentielle. En appelant à faire barrage à Le Pen, il est l’idiot utile du pire libéralisme, qu’il critique par ailleurs. Les deux versants du libéralisme, sociétal et économique, sont indissociables et incarnent une même logique d’illimitation mortifère.

Il est étonnant qu’un catholique honnête et intelligent comme Jean-Pierre Denis ne perçoive pas que l’extension de la PMA à toutes les femmes qui le veulent et les ambiguïtés sur la GPA sont des mesures que la conscience chrétienne ne peut en aucun cas favoriser par son vote, comme l’a rappelé le cardinal Ratzinger dans une Note doctrinale sur l’engagement des chrétiens dans la vie politique (2002). Utiliser l’argument du soi-disant moindre mal que serait Macron est une manière de se défausser de toute responsabilité face à des choix de civilisation libérale libertaire dont ce candidat hors-sol est porteur. Quand Jean-Pierre Denis viendra se plaindre de telle ou telle mesure « sociétale » ou sociale, il sera trop tard.

Thibaud Collin
Philosophe

Publié le: 27/04/2017 20:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Si les millions de manifestants contre les lois El-Khomri-Macron et Taubira votent Marine…

Pierre Cassen, Christine Boutin

Hasard ? Il y a quelques semaines, Pierre se retrouvait dans un débat sur Radio Libertés et l’émission « Tête à clash » aux côtés de Christine Boutin, une des rares personnalités politiques de droite qui ose appeler à voter Marine Le Pen

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (282 articles)
Macron : en marche pour le pognon ! (317 articles)

Invité par Roland Hélie, Pierre de Laubier et Philippe Randa sur Radio Libertés, notre fondateur, Pierre Cassen, par ailleurs ancien syndicaliste CGT, a rapidement décrit l’histoire de Riposte Laïque (à partir de la 10e minute). Il a expliqué pourquoi, au nom de l’Union des Patriotes, il se retrouvait dans le combat contre l’islamisation de la France, en compagnie de militants qu’il aurait sans doute combattus quinze ans plus tôt.


https://www.youtube.com/watch?v=Y-VAvKxXJBQ

Mais c’est surtout sur la loi El-Khomri-Macron qu’il s’est fait le plus remarquer, pointant du doigt l’extraordinaire contradiction des syndicalistes qui ont manifesté à six reprises contre elle, à juste titre, puisqu’elle brise un siècle de conquêtes sociales, mais qui, ce jour, appellent à voter pour son concepteur, Macron, contre la seule candidate qui, avec Mélenchon, proposait son abrogation. Donc, notre fondateur à dit très clairement que si les millions de manifestants qui avaient défilé, à six reprises, contre la loi El-Khomri-Macron (adoptée par le 49-3) étaient cohérents, bien que majoritairement de gauche, ils devaient voter pour Marine, qui en propose l’abrogation. Et il a tenu le même discours, sans le développer de la même façon, au sujet de LMPT, rappelant que là également, la candidate du FN demande l’abrogation de la loi contre laquelle ils se sont tant battus.

Pierre expliquait, d’autre part, pourquoi les vrais ouvriers, comme on l’a vu à Whirlpool-Amiens, préféraient Marine, son protectionnisme et ses frontières, plutôt que le mondialiste Macron, agent de l’oligarchie financière.

A noter que contrairement aux autres intervenants, qui affirmaient que le score de Marine, s’il atteignait 35 ou 40 %, serait extraordinaire, notre fondateur, lui, n’a pas exclu un retournement total de situation, entre les deux tours, expliquant que Macron était depuis dimanche soir, et encore davantage depuis Amiens, sur une mauvaise dynamique, contrairement à Marine Le Pen.

Il a par ailleurs développé de manière fort intéressante, la nécessaire complémentarité entre le combat social, laïque et identitaire. A écouter attentivement.

Paul Le Poulpe

Lire également cet article de Pierre, paru ce jour sur Boulevard Voltaire


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 28/04/2017 02:41
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !