Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Nigel Farage soutient Marine Le Pen [Actualité en France]




« 1 ... 114 115 116 (117) 118 119 120 ... 123 »

Marine avant raison, c’est bien Macron qui a bradé Alstom, encore un big mensonge de bébé Hollande

Publié le: 05/05/2017 17:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Marine Le Pen, un pari plus populaire chez les bookmakers qu’à la fois Trump et le Brexit

Election de Marine Le Pen comme présidente

Marine Le Pen est peut-être à sept chances contre un (a) de  devenir le prochain président mais cela ne l’empêche pas de bénéficier d’un large soutien populaire.

Par Sam Eaton | Jeudi 04 Mai 2017 à 17:05 (traduction Laurent P.)

L’ex leader du Front National, parti français d’"extrême droite", est l’un des candidats en lice pour être élue nouveau président du pays. Il y a tout juste deux semaines, les Français sont allé aux urnes pour le premier tour des élections. Les votes ont taillé en pièces les adversaires, et comme personne n’a eu la majorité absolue cela a laissé deux finalistes, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Depuis ce premier tour, Marine Le Pen s’est mise en congé de la présidence de son parti, comme elle l’avait annoncé à la surprise générale le 24 avril. Le Pen, née en 1968, à pris en main le destin du parti à la suite de son père, qui l’a fondé, et qui a passé la main il y a cinq ans. Sa décision de s’éloigner de son parti a été contestée par beaucoup, mais il semble qu’elle ait eu un impact positif sur ses chances. Dans les 24h qui ont suivi elle passait à 4/1 (a), et comptait pour 68% des paris sur le nom du futur premier ministre. (b)

Malgré sa popularité au sein d’une part de l’électorat Français, beaucoup de gens craignent l’impact que la leader d’"extrême droite" aurait sur la France si lui est donné le contrôle du pays. Sa politique inclut de baisser les impôts pour les travailleurs, couper les pompes aspirantes des migrations, durcir drastiquement les lois sur l’immigration et un possible Frexit. La nature d’extrême droite de Le Pen l’a conduite à être régulièrement comparée au président Donald Trump.

Trump lui-même été l’un des chocs politiques majeurs des deux dernières années, l’autre étant le Brexit. Même si les chances d’une autre grande surprise sont moindres, étonnament bien plus de gens s’attendent à un résultat choc aux élections française qu’il n’y en avait pour les USA l’année dernière.

A la suite du premier tour des élections Françaises du 23 avril, Marine Le Pen a bénéficié de 68% des paris pour le nouveau président ! Ce pourcentage est considérablement plus grand que le nombre de soutiens à Trump ou à la sortie de l’Europe de la Grande-Bretagne avant le vote de ces publics particuliers. Juste un peu plus de 59% des paris placés via Oddschecker (dans les deux semaines précédentes) pour l’élection Américaine l’étaient sur la victoire de Trump, comparé aux 35% placés sur Hilary Clinton. Quant au référendum sur la sortie ou le maintien dans l’Union Européenne, seulement 44% des paris placés sur le marché (dans les deux semaines précédentes) l’étaient sur la sortie.

Dans les deux cas, élection américaine et référendum sur l’Union Européenne, le favori sur le marché (respectivement Hilary Clinton et Maintien dans l’UE) avaient reçus le plus grand soutien en terme de montants placés. Ce qui implique que les parieurs occasionnels misaient sur les chances les plus potentiellement rentables donc les changements les plus radicaux, tandis que les parieurs professionnels, plus gros miseurs, voyaient le profit à court terme et privilégiaient les probablités les plus certaines en tant que manière facile de se faire un peu d’argent (c). Ceci, étonnament, n’est pas le cas pour l’élection Française quoique Marine Le Pen bénéficie de 56% de tous les montants placés sur l’élection Française dans les deux dernières semaines (d).

(Source:https://www.oddschecker.com/insight/po ... han-both-trump-and-brexit)

Notes du traducteur :
(a) Pour comprendre les cotations chez les bookmakers, voir https://sitamnesty.wordpress.com/2007/ ... edibles-que-les-sondages/
(b) http://resistancerepublicaine.eu/2017 ... lires-dune-mamie-pol-pot/
(c) ou bien… que ce sont les plus riches qui ont le plus parié les plus gros montants sur Hilary et le Maintien.
(d) = participation massive des petits parieurs en faveur de Marine Le Pen

Laurent P


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/05/2017 18:02
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Nigel Farage soutient Marine Le Pen

Nigel Farage soutient Marine Le Pen
Journal de TV Libertés du jeudi 04 mai 2017

Au cours de cette soirée riche en rebondissements, Marine Le Pen a pu se féliciter d’un nouveau soutien de taille. Quelques jours après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, c’est de l’autre côté de la Manche qu’arrive un coup de pouce. Nigel Farage a publiquement fait savoir qu’il soutenait Marine Le Pen dans la soirée de mercredi.

Nigel Farage, l’Ancien patron du UKIP, le parti eurosceptique qui a fait campagne pour le BREXIT, le britannique connu pour sa verve au Parlement Européen, a répondu à nos questions en exclusivité.

Nigel Farage soutient Marine Le Pen
[UE] Brexit - L’Angleterre quitte l’Europe des traitres (76 articles)
Les vidéos avec Nigel Farage au parlement de l'Europe des traitres

Deux France face à face. Le Grand débat de la présidentielle a opposé deux visions avec l’affrontement entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Le peuple s’opposait à l’élite mondialisée. Deux styles, deux mondes.

Marine Le Pen représentante du peuple. Face à Emmanuel Macron, la candidate du Front National a choisi de jouer le tout pour le tout. Offensive du début à la fin, elle n’a pas laissé son adversaire se départir de son bilan aux côtés de François Hollande. Les coups pleuvaient. Une tactique à la Trump, toujours sur le devant de la scène, quitte à friser l’agressivité.  Le style pêchu de la candidate a contenté une grande partie de son électorat qui voulait voir le symbole du mondialisme face à ses contradictions… C’était notamment le cas des militants du FN à Marseille.


https://www.youtube.com/watch?v=jYQUeidUDs0

Sans consistance peut-être, mais toujours calme. Car si les militants du FN ont pu être convaincus par l’attitude offensive de Marine Le Pen, les indécis auront pu être dérangés par un volontarisme presque agressif venant clairement contrevenir à l’idée de la France apaisée, chère à Marine Le Pen. La candidate aura toutefois réussi à montrer son réalisme… notamment en renvoyant son adversaire dans les cordes lorsque celui-ci propose d’infliger des amendes aux délinquants alors même que la police n’ose plus rentrer dans certaines zones de non-droit. De même, Emmanuel Macron est allé jusqu’à critiquer l’action de Christiane Taubira lorsqu’elle était à la Place Vendôme… et ce, alors que la Guyanaise est à compter parmi ses soutiens…

Pour autant, l’ancien ministre de l’économie, qui partait en favori, n’avait pas à véritablement s’exposer. Il lui fallait montrer une attitude calme, ferme et posée… sans dossier devant lui. Un pari plutôt gagné puisque le jeune loup de la finance a surtout répondu aux attaques de Marine Le Pen sans jamais vouloir réellement entrer dans le combat. Emmanuel Macron a d’ailleurs eu du mal à répondre au sujet de ses soutiens islamistes de l’UOIF dénoncés par la candidate. D’autres sujets ont malheureusement été bâclés ou mis de côté. C’est le cas de l’immigration, un sujet qui préoccupe pourtant de plus en plus de Français. De même, l’écologie a totalement été évacuée… et pire… pas un mot de l’identité et la culture française… où Marine Le Pen aurait facilement tiré son épingle du jeu…

Le débat n’a donc pas donné entière satisfaction aux téléspectateurs. Regardé par 16,5 millions de personnes, dont 15,1 uniquement sur TF1 et France 2, soit 91,5 % des parts de marché… le rendez-vous incontournable a réalisé le plus mauvais score d’audience depuis la mise en place de ce programme en 1974. Le record d’activités a en revanche été établi sur les réseaux sociaux avec plus de 2 millions de tweets publiés durant la soirée… Dans ce cadre, c’est Marine Le Pen qui tire son épingle du jeu avec une petite majorité – 53 % – de publications à son sujet.

A l’inverse, selon les sondages cultivés par les médias du système, le candidat des banques a convaincu environ ⅔ des téléspectateurs interrogés à l’issue du débat…

Un débat mené presque intégralement sans présence journalistique. En effet, alors que les deux plus grandes chaînes françaises, France 2 et TF1 avaient sorti leurs champions de la politique, Christophe Jakubyszyn et Nathalie Saint-Cricq étaient totalement absents du programme… Chacune de leur intervention était cordialement ignorée par les candidats… Un moment sans doute gênant pour les deux patrons des services politiques… dépassés par les événements.

Leur absence et leur manque d’autorité auront toutefois un mérite… Ils auront été à l’abri des accusations potentielles de connivence avec Emmanuel Macron, considéré comme le chouchou des médias… Une opinion que la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, n’avait visiblement pas à coeur de rejeter… En effet, celle-ci a embrassé Brigitte Macron à son arrivée comme du bon pain… laissant entrevoir une proximité douteuse. Visiblement, Delphine Ernotte n’était pas rebutée par la blancheur ou l’âge de l’épouse du banquier… Les différentes émissions suivant le débat ont tenté à nouveau de ne pas montrer leur parti pris pour Emmanuel Macron en temporisant leurs commentaires… A 4 jours du scrutin, il n’aurait pas fallu que la partialité médiatique soit trop lisible.

Et voilà, Cap sur l’Elysée c’est terminé pour aujourd’hui. Rappelez-vous que dimanche soir, nous serons en direct sur TV Libertés avec Boulevard Voltaire pour le débrief du 2e tour de la présidentielle, dès 20h30. En attendant, retrouvez tout de suite, le reste de l’actualité avec Olivier Frèrejacques.

1) Économie / L’Etat attaque la clause Molière

Gérer les affaires courantes : c’est selon la tradition républicaine le rôle d’un gouvernement sur le départ, élection présidentielle oblige… Mais comme rien ne se passe comme d’habitude dans cette campagne, le gouvernement vient de prendre une mesure surprenante : il part en guerre contre la clause Molière. Natasha Koenigsberg

Quatre ministres, Michel Sapin, Myriam El Khomri, Jean-Michel Baylet et Matthias Fekl, ont apposé leur signature au bas du courrier adressé aux préfets la semaine dernière, sans doute pour essayer d’en renforcer le poids… Il faut dire que ce courrier est en fait une “instruction ministérielle”, dont le pouvoir coercitif est quasiment le plus faible de l’arsenal à disposition du pouvoir exécutif.

Que demande le gouvernement aux préfets ? Qu’ils attaquent devant la justice toutes les décisions des collectivités locales introduisant la fameuse “clause Molière” dans leurs appels d’offres de marchés publics..
Cette clause est apparue l’an dernier dans plusieurs délibérations de communes, départements et régions… quelques unes ont déjà été déférées devant les tribunaux par des préfets zélés… d’autres sont passées entre les mailles du filet… Et pour cause : contrairement à ce qui a pu être dit, les clauses Molière intégrées aux appels d’offres n’imposent pas l’usage du français sur les chantiers, ce qui serait discriminatoire, mais exigent la présence d’un traducteur, ou d’un ouvrier bilingue capable de traduire les consignes données en français à ses collègues…

Il ne faut donc pas trop compter sur les clauses Molière pour permettre de lutter efficacement contre la concurrence déloyale des travailleurs détachés, et des sociétés parfois françaises, qui les emploient directement ou par le biais de la sous-traitance…

Qui plus est, les préfets ne devraient pas faire de zèle, attendant de connaître le nom du prochain locataire de l’Elysée. Marine Le Pen a promis d’abroger, dans le droit français ; la directive européenne créant le statut controversé de travailleur détaché. Emmanuel Macron s’est seulement engagé à le réformer.

5) Actu en bref

Pierre Bergé s’est fait passer la bague au doigt ! Le fondateur du Sidaction s’est marié avec le paysagiste américain Madison Cox, surnommé le jardinier des milliardaires. L’information a été confirmée par l’intéressé mercredi.

Pierre Bergé avait activement milité pour l’autorisation du mariage homosexuel et contre le mouvement pro-famille La Manif pour Tous. Il est en outre le mécène de nombreuses initiatives LGBT. L’histoire ne dit pas si les petits enfants d’honneur seront habillés en Yves-Saint-Laurent.

***

L’Etat islamique hyper connecté ! Europol enquête sur la possible mise en place d’un réseau social propre au groupe terroriste. Il pourrait servir d’outil de propagande et de financement. Daesh serait en lien avec d’autres groupes terroristes et extrémistes par le biais de plusieurs réseaux connectés.  Europol a mené une opération, la semaine dernière, contre la propagande des groupes islamistes. Plus de 2 000 éléments ont été signalés.

***

L’asile pour Piotr Pavlenski ! Le “performeur” russe qui s’est fait connaître en se clouant les testicules à Moscou sur le pavé de la place rouge en protestation contre le président Poutine a obtenu l’asile politique en France… On attend avec impatience ses prochaines actions chocs contre le prochain locataire de l’Elysée.

***

Et pour finir, toute l’équipe de TV Libertés a une pensée émue pour Simonne Héricourt, cette calaisienne qui avait témoigné dans notre reportage à Calais. Simone avait appris qu’elle serait expulsée de sa maison quand le gouvernement français dépensait des millions d’euros pour loger des clandestins dans sa propre région à quelques pas de chez elle. Vous pouvez retrouver son témoignage poignant sur notre site internet TVLibertés.com.

Tous les titres de ce journal de TV Libertés du 4 mai 2017

1) Économie / L’Etat attaque la clause Molière
2)Santé / Obésité : un problème de poids
3) International / Afghanistan : les talibans lancent leur offensive de printemps
4) International / Algérie : une élection pour rien ?
5) L’actualité en bref


Retrouvez l'actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/
Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes
Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 05/05/2017 18:48
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !