Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Vote sur la peine de mort en Belgique ? [Actualité en Belgique]




« 1 ... 43 44 45 (46) 47 »

Egalité et Justice, le parti islamo-turc qui se lance aux départementales - Allah Akbar

Egalité et Justice, le parti islamo-turc qui se lance aux départementales

AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD, VOTEZ POUR MARINE ...

***

Présent dans dix cantons de l'Est de la France, ce parti qui se revendique du communautarisme et dit lutter contre les "discriminations", fait grincer des dents.

La présentation de ses candidats dans dix cantons à Strasbourg, Colmar, Belfort, Montbéliard, Pontarlier et Besançon aux départementales n'a pas créé la même polémique que pour l'Union des démocrates musulmans de France (UDMF). Le parti Egalité et Justice (PEJ) n'en est pas moins un parti communautaire, issu de la diaspora turque. Le président de sa fédération du Bas-Rhin, Fatih Karakaya, préfère le définir comme un "parti laïque qui défend les valeurs familiales et traditionnelles des musulmans et des minorités". 

S'ils se disent indépendants, de nombreux cadres du PEJ ont aussi des responsabilités au sein de la Cojep. Une structure d'éducation populaire dont le champ d'action principale, à l'Est de la France, épouse la carte d'Egalité et Justice. Depuis les manifestations du parc Gezi d'Istanbul, la Cojep "ne cache plus son accointance avec l'AKP", le parti pour la Justice et le Développement du Premier ministre Erdogan, souligne Mine Günbay, adjointe au maire de Strasbourg en charge notamment de la démocratie locale et du droit des femmes. Le PEJ un parti islamiste? "A minima islamo-conservateur", répond l'élue d'origine turque pour qui son programme est "absolument abject" et a des "relents panturquistes". 

A lire aussi :

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus...  (861 articles)
[UE] Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (136 articles)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3 articles)
Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour… (25 articles)

Défense du "communautarisme"

Dans son manifeste mis en ligne, le PEJ adopte une position victimaire marquée, estimant en préambule que "la rhétorique islamophobe est reprise par tous les acteurs politiques et européens". "Il n'y a pas de différence entre Manuel Valls et le FN", souligne Fatih Karakaya. Outre des revendications liées aux "quartiers" et à la politique de la Ville, le PEJ demande pêle-mêle l'abolition de la loi sur l'interdiction du voile à l'école, l'instauration de l'Aïd-el-Kébir comme jour férié national, ou encore "la possibilité de menus halals dans les cantines scolaires". En matière internationale, le programme se résume à l'adhésion de la Turquie et de la Bosnie au sein de l'Union européenne ainsi qu'à la "défense des droits des Palestiniens". 

Le parti défend également, noir sur blanc dans son manifeste, le "communautarisme", présenté comme l'une de ses "priorités". "Le regroupement de personnes au sein d'une structure ou autour d'un projet commun sur base de leurs similitudes culturelles ou religieuses est très mal perçu en France", regrette le parti qui propose la création "d'un organe communautaire chargé de surveiller le processus législatif". Parmi les lois que le PEJ entend adapter, celle de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. "Notre parti milite pour redéfinir la laïcité tout en garde (sic) à l'esprit le principe de la séparation des pouvoirs mais néanmoins mettre en place des accommodements raisonnables concernant les musulmans (...)." 

Contre le "positionnement libertin de la société française"

C'est en matière sociétale que le parti affiche les positions les plus conservatrices. Il demande l'abolition de la loi sur le mariage pour tous, mise en place selon lui "afin de répondre favorablement à un petit lobby influent d'homosexuels". Le parti se présente comme un rempart "contre le positionnement libertin de la société française pour pouvoir revenir à la cellule familiale traditionnelle". Le PEJ dénonce également "l'introduction de la théorie du genre" à l'école. Une fausse rumeur qui fait écho aux thèses défendues par la militante soralienne Farida Belghoul. Interrogé par L'Express, Fatih Karakaya persiste, relayant des témoignages locaux selon lesquels des enseignants en maternelle auraient dit à des garçons qu'ils peuvent s'habiller en jupe. Et de dénoncer les ABCD de l'égalité, mis en place par Najat Vallaud-Belkacem. "On voit bien l'orientation de ce programme... Il n'est pas pensable qu'un imam vienne enseigner dans une école alors que des associations homosexuelles peuvent y venir témoigner..." 

"Parler d'égalité hommes-femmes, c'est déjà la théorie du genre pour eux. Ils ont du mal à la concevoir", ricane Muharrem Koç, directeur de l'ASTU, une association de médiation interculturelle strasbourgeoise, présente au sein de la communauté turque. Selon lui, le PEJ "véhicule des stéréotypes communautaristes qui mettent en danger notre vivre-ensemble". Aux dernières municipales, le parti Mouvement Citoyen de Strasbourg, mené par Tuncer Saglamer, un candidat déjà issu du Cojep, avait réalisé des scores encourageants avec 2,63% des voix à Strasbourg (allant jusqu'à 6,49% dans le quartier populaire de Cronenbourg). 

Des candidats passés par des partis politiques classiques

Pour Muharrem Koç, le PEJ "présente des points communs avec le discours" du Parti des musulmans de France (PMF) de Mohamed Latrèche. Un parti islamiste violemment antisioniste, né à Strasbourg, qui avait présenté des candidats aux législatives en 2007. Fatih Karakaya dit "connaître Mohamed Latrèche, comme tout le monde". "Mais n'a pas d'avis" sur son action politique passée. Lui a milité de nombreuses années au sein d'Europe-Ecologie-Les-Verts à Schiltigheim. "Je ne trouvais pas ma place, c'était intenable." Comme la plupart des autres candidats du PEJ, il "se sentait discriminé" au sein des partis traditionnels. Il en veut pour preuve de ne pas avoir été investi comme candidat EELV aux dernières municipales à Wissembourg

"Ces gens-là ont fait de l'entrisme dans tous les partis politiques: au PCF, à EELV en passant par l'UMP et le PS", attaque Mine Günbay, l'adjointe au maire de Strasbourg, en référence entre autres au vice-président du PEJ, Kadir Güzle, ancien conseiller municipal UMP d'Obernai. "Au moins, là, pour une fois, ils sont identifiés. On peut être d'accord avec une partie des analyses qu'ils font sur l'islamophobie, les discriminations, la non-représentativité de la diversité en politique. Mais on ne peut pas y répondre par le communautarisme." 

Un candidat à une présidentielle un jour

"On a notre culture, notre tradition, nous l'assumons", répond Fatih Karakaya qui voit déjà plus loin. Aux régionales, le PEJ, qui revendique 200 sympathisants, espère présenter des candidats dans les nouvelles régions Alsace-Champagne-Lorraine, Bourgogne-Franche-Comté et "pourquoi pas l'Ile-de-France". "Nous avons également des demandes à Lyon", souligne le responsable du PEJ qui a comme objectif d'atteindre 5000 adhérents dans les deux ans qui viennent. Et de présenter même un candidat à une élection présidentielle. "On sait que certains vont fantasmer à la Houellebecq. Mais on n'est pas là pour diriger la France. On pense simplement qu'un jour, si un président d'origine musulmane est élu, ça serait bénéfique."

Source

AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD, VOTEZ POUR MARINE ...

Déclaration à la presse de Marine Le Pen à la suite de l'attaque terroriste,
jeudi 20 avril sur les Champs-Elysées

Attentat musulman Champs-Elysée - Marine Le Pen

Meeting de Marine Le Pen à Marseille - Au Nom du Peuple

Meeting de Marine Le Pen à Marseille - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen en meeting au Zenith, à Paris

Marine Le Pen tient le meeting au Zenith - Au Nom du Peuple

Réunion publique de Marine Le Pen à Perpignan

Marine Le Pen à Perpignan - Au Nom du Peuple

Marine Le Pen sur TF1

Conférence de presse de Marine Le Pen sur le terrorisme islamiste

Prières de rue : arrêtons cette atteinte intolérable à la laïcité ! | Marine 2017

Réunion publique de Marine Le Pen à Pageas

Réunion publique de Marine Le Pen à Arcis-sur-Aube

Meeting de Marine Le Pen à Ajaccio en Corse

Réunion publique de Marine à Monswiller en Alsace

Réunion publique de Marine Le Pen à La Bazoche-Gouet

Marine Le Pen au meeting à Bordeaux

Réunion publique de Marine Le Pen à La Trinité-Porhoët

Marine Le Pen aux Sables d'Olonne en Vendée

Discours de Marine Le Pen au meeting de Lille (26/03/2017)

Meeting de Marine Le Pen aux Arènes de Metz

Marine Le Pen, magnifique discours sur " la citoyenneté "

Les Républicains et les socialistes votent l’Europe de Macron


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 21/04 15:02
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Pinocchia Onkelinx: Erdogan est un totalitaire dangereux

La traitresse socialiste mondialiste pro-immigration et islamo-collabo

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (875 articles)
Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (136 articles)
[Belgique] Attentats musulmans à Zaventem ! Encore la mort ! Foutue politique imbécile d' islamo-collabos ! (128 articles)
Attentat musulman sur les champs-Elysées - Les petits protégés de l'UMPS - LRPS tuent notre peuple  (21 articles)
[Belgique] « Molenbeek-sur-Djihad » : voyage au cœur de la capitale mondiale du terrorisme (4 articles)

[UE] L’Europe veut empêcher toute critique de l’Islam en en faisant un délit
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3 articles)

Ce dimanche sur RTL, Pascal Vrebos avait invité la passionaria du PS, chef de groupe à la Chambre des représentants. Elle s’est évidemment empressée de déclarer que les « affaires » (Publifin-Nethys), « c’est derrière nous, nous nous concentrons maintenant sur l’avenir, sur le futur ». Du grand n’importe quoi démagogique, comme d’habitude. Tout le monde sait que RIEN n’est réglé chez Publifin et ses filiales, ou pour le fonctionnement des intercommunales où les partis politiques – PS en tête – piquent l’argent en se prenant une petite commission…

Laurette Onkelinx  PS- islamo-collabo et pro-immigration  Belgique
Onkleinx (PS) chez Pascal Vrebos: langue de bois, mensonges et démagogie: le PS comme à son habitude

Video: http://www.rtl.be/info/video/626372.aspx 

Autre question gênante de Pascal Vrebos pour le PS: Erdogan et la Turquie… Et à nouveau, Onkelinx cache les vraies positions de son parti, où les Turcs affiliés au Parti islamiste turc AKP sont légions (au moins 16 élus violemment pro-Erdogan) à commencer par Emir Kir, bourgmestre PS de la commune turque de Bruxelles: Saint-Josse, qu’il serait temps de rebaptiser pour ne pas déplaire à l’islam.

A lire aussi : Molenbeek: El Khannouss et sa fille radicalisée!

Onkelinx accorde zéro sur dix à Erdogan. « Moi, je ne soutiens absolument pas ce président. Je pense que c’est un homme qui est dangereux dans ses choix politiques, dans sa volonté d’un pouvoir omniprésent, dans la répression. ». D’accord Laurette, mais, à la demande de savoir pourquoi les mandataires PS se taisent, elle s’étonne que ses collègues du PS e disent rien. « Je leur dirai de dire » ajoute-t-elle. et de conclure: « dans mon parti, il y a une liberté de pensé ». En effet, tout et son contraire, pour autant que ça ramène des voix sur le mode communautariste. Alah Akbar!

Pour information, voici la liste des élu(e)s d’origine turque du Parti socialiste:

KIR Emir, Bourgmestre de Saint-Josse et député fédéral
OZEN Ozlem, députée fédérale
KOYUNCU Hasan, député bruxellois
ÖZKARA Emin, député bruxellois
TEMIZ Sevket, député bruxellois
KILIC Serdar, député wallon
ALIC Derya, conseillère communale de Schaerbeek
DONMEZ Ibrahim, conseiller communal de Schaerbeek
KOYUNCU Hasan, conseiller communal de Schaerbeek
ÖZKARA Emin, conseiller communal de Schaerbeek
SONMEZ Döne, conseillère communale de Schaerbeek
ÖZKONAKCI, Kadir, conseiller communal de Saint-Josse
NAMLI Nezahat, conseillère communale de Saint-Josse
DISLI Halil, conseiller communal de Saint-Josse
DAGYARAN Döne, conseillère communale de Saint-Josse
TEMIZ Sevket, conseiller communal de Bruxelles-Ville

C.T.
Le Peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 02/05 14:21
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Vote sur la peine de mort en Belgique ?

Erdogan - Vote sur la peine de mort en Belgique

Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (138)
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (878)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3)
L’omniprésidence turque

Les islamistes de l’AKP sont à nouveau dirigés par le président du pays Recep Tayyip Erdogan, qui avait prévu cette décision sur mesure pour lui-même lors du référendum sur l’élargissement du pouvoir présidentiel, gagné de justesse par Erdogan. Les islamistes au pouvoir veulent restaurer la peine de mort en Turquie. La haine qui étreint Erdogan lorsqu’il parle des putschistes de l’été dernier, ne sera satisfaite que s’il peut faire exécuter les décideurs parmi les dizaines de milliers de militaires, de juges, de professeurs, de journalistes arrêtés.

Turquie-pont

Les dizaines de milliers de personnes arrêtées après la tentative de coup d’état de juillet dernier et qui attendent toujours leur procès, sont visées par Erdogan 

Ce qui est neuf, c’est qu’il songe à consulter les Turcs sur le sujet. Il l’a annoncé à la mi-avril, après le référendum.

Cette annonce aggrave la distanciation entre la Turquie et ses partenaires européens, puisqu’Erdogan veut, comme pour tout scrutin, consulter les Turcs installés en Europe, prioritairement en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et en Belgique. Les Turcs d’Europe votent massivement pour Erdogan et son parti à chaque élection.

En Belgique, CD&V, VLD et N-VA ont donné de la voix en ce sens. Charles Michel (MR) a pour une fois sur le dossier turc, pris une décision ferme. « S’il devait y avoir un référendum organisé par la Turquie sur la peine de mort, je ne le tolérerais pas en Belgique, a déclaré le Premier ministre. Nous ferons respecter la Constitution et les conventions européennes sur notre sol. »

La Belgique peut fort bien interdire cette consultation. La Turquie est un Etat souverain, mais la Belgique l’est aussi.

Comme les relations des états européens de l’UE avec la Turquie sont très mauvaises pour l’instant, même si l’entrée de la Turquie dans l’UE reste à l’ordre du jour, l’Europe dira non, sans réaction violente, on l’espère, des Turcs de Belgique. Mais imaginons un instant que les Etats-Unis veuillent consulter leurs nationaux installés en Europe sur la peine de mort, par référendum par exemple. Ce ne serait pas aussi simple. Les Etats-Unis sont une démocratie, probablement la plus exemplaire au monde, et une majorité nette y est pour la peine de mort. Aucun président démocrate ne s’est jamais aventuré à essayer de la supprimer.

L’Europe n’a pas de leçon de démocratie à donner aux USA, et le cas ne se pose pas. Mais si nous autorisons l’organisation des élections françaises chez nous, pourquoi ne pas permettre à la Turquie, candidat à l’adhésion, de faire de même ? Débat cornélien.

Seule solution pour le gouvernement de Charles Michel : dire platement aux Turcs de Belgique « vous voulez participer au referendum sur la peine de mort ? Et bien prenez l’avion et allez voter en Turquie ».

C’est l’article 14 bis de la Constitution qui abolit la peine de mort en Belgique.

C.T.
Le Peuple
Quotidien belge de combat pour nos valeurs

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 09/05 15:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !