Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L’islamo-collabo Richard Ferrand confirme qu’il est un mauvais… [Actualité en France]




« 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 15 ... 33 »

L’islamo-collabo Richard Ferrand confirme qu’il est un mauvais…
#34

Macron Ferrand, en marche pour islamiser la France

Le moins qu’on puisse dire est que Richard Ferrand paraît avoir une haute opinion de lui-même. Bouffi d’orgueil et de suffisance, cet homme, secrétaire de « En Marche », paraît avoir multiplié des cagades, en annonçant les investitures de « En Marche ».

Passons sur l’épisode de Boudjellal, président du club de rugby de Toulon, qui a passé son temps à insulter le rugby franchouillard français. Le présenter aurait déjà été un scandale. Seul problème, Ferrand l’a annoncé sans avoir son accord. Premier gros couac.

D’autre part, Ferrand a réussi à mettre la Bretagne à feu et à sang. Il a réussi à balancer Gaspar Gantzer, chargé de la communication du président de la République en Bretagne, à la demande de Hollande. Seul problème, il l’a balancé sur une circonscription d’un proche de Le Drian, parrain de la Région, et par ailleurs ministre de la Défense du gouvernement socialiste. Le raté est d’autant plus énorme que Le Drian est un soutien de la première heure de Macron !

Les ratés de Ferrand ne s’arrêtent pas là. Le député-maire PRG de Béthune, Stéphane de Saint-André, et le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi, ont tous deux démenti leur volonté de candidater sous la bannière REM.

Et maintenant, voilà Bayrou qui pleurniche qu’il s’est fait enfler, et qui convoque son bureau politique dans une cabine téléphonique !

Rappelons la fiabilité du secrétaire de « En Marche ». Il était connu pour être un proche d’Henri Emmanuelli, image historique de l’aile gauche du PS. Celui-ci avait poussé pour qu’il surveille la loi Macron-El Khomri de toute dérive trop libérale. Résultat, Ferrand est tombé sous le charme de Macron, et a soutenu l’intégralité de la loi !

Il faut lui reconnaître le fait qu’il fut le premier socialiste à rejoindre « En Marche ». Grâce à ce fait, ce médiocre sans-grade prend sa revanche, et se permet de filtrer les bons socialistes des mauvais. On devine qu’il a pris un grand plaisir à recaler Manuel Valls, à qui, pour le moment, on a promis de ne pas présenter de candidat « En Marche » contre lui.

N’oublions surtout pas que Ferrand a utilisé une bonne partie de sa réserve parlementaire à financer les organisations pro-palestiniennes, donc islamistes.

http://ripostelaique.com/ferrand-le-b ... -boycotteurs-disrael.html

Sans doute un hasard s’il a réussi à présenter dans ses candidats Latifa Chay, qui s’est fait photographiée voilée dans une mosquée UOIF. Une candidate connue pour défendre l’Etat palestinien et la présence des mères voilées dans les sorties scolaires.

http://islamisation.fr/2017/05/12/une ... pro-erdogan-et-pro-hamas/

La question que tout le monde se pose, à présent : Macron va-t-il nommer à Matignon Ferrand, qui ne se sent plus ? Va-t-il nommer un incapable, qui présente des candidats en oubliant de leur demander leur avis, et un islamo-collabo qui arrose les islamistes antisémites ?

Réponse dimanche…

Paul Le Poulpe

Connaitre les dangers de l'islam :

Application de la charia
Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation 
Conflits / Chocs des cultures / Racisme anti-blancs
Halal / Bien être animal - Dangers d'islam



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 12/05/2017 19:00
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Avec l'élection du bouffon Macron, la France est condamnée à disparaître comme Nation souveraine
#35

Macron Merkel et l'invasion musulmane en Europe

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (884)
[UE] Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (138)
L'OCI, cet ONU de la loi islamique qui a pour mission de protéger et "d'élargir" l'oumma dans le monde (11)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3 articles)

Après avoir hissé un bouffon à l’Élysée, tout au sommet de la France, les Français viennent d’y promouvoir celui qui se révèlera rapidement n’être qu’un mercanti servile au profit de la finance et un potentat ambitieux.

Issu de la « cuisserie » hollandienne, ce jeune exalté à la voix encore juvénile et aux accents parfois hystériques, au sourire de requin, ce maqueron à la dentition de piranha et au flegme étudié, sera le parâtre d’un nouvel européanisme hitlérien : le mondial socialisme.

La France est, hélas, condamnée à disparaître en tant que nation souveraine. Rares sont ceux qui ont compris…

Les « Français », les fils de la belle et grande France mourront, ils s’effaceront devant leurs remplaçants, mais ils ne le savent pas encore.

Cependant, lorsqu’ils  réaliseront qu’ils ont été, une fois de plus, trompés et trahis, leur réaction sera cette fois, volcanique.

En ce sens, Macron sera celui qui, contre toute attente, provoquera la Reconquista, précisément à cause de sa politique migratoire délirante et de sa gouvernance despotique.

Car viens un moment ou trop, c’est trop, même pour le plus délirant des immigrationistes. Lorsque s’imposent à lui l’intolérance et le mépris de l’envahisseur musulman envers sa propre famille et sa maison, alors, face au chacal, le (sous)chien se mue en loup. Et celui-ci, au contraire de la fable, chassera le chacal de sous son toit, celui de la France…

Voici, à la manière de Jean de La Fontaine, la fable du chien et des chacals, si pertinente en ce temps précis et à désormais plus fort encore envers les temps à venir.

L’auteur m’est inconnu, mais nul doute qu’il avait compris et mûri avant tout autre la menace qui pèse lourdement sur notre civilisation, nos personnes et nos enfants. Ainsi se profile ce que le maqueron a d’ores et déjà ourdi avec préméditation à notre encontre.

Du coquin que l’on choie, il faut craindre les tours

Et ne point espérer de caresse en retour.
Pour l’avoir ignoré, maints nigauds en pâtirent.
C’est ce dont je désire, lecteur, t’entretenir.

Après dix ans et plus d’homériques batailles,
De méchants pugilats, d’incessantes chamailles,
Un chien estoit bien aise d’avoir signé la paix
Avecque son voisin, chacal fort éclopé
À l’allure fuyante, que l’on montroit du doigt,
Qui n’avoit plus qu’un oeil, chassieux de surcroît,
Et dont l’odeur, partout, de loin le précédoit.

Voulant sceller l’événement
Et le célébrer dignement,
Le chien se donna grande peine
Pour se montrer doux et amène.
Il pria le galeux chez lui,
Le fit entrer, referma l’huis,
L’assit dans un moelleux velours
Et lui tint ce pieux discours :
« Or donc, Seigneur Chacal, vous êtes ici chez vous !
Profitez, dégustez, sachez combien je voue
D’amour à la concorde nouvelle entre nous !
Hélas, que j’ai de torts envers vous et les vôtres,
Et comme je voudrois que le passé fût autre !
Reprenez de ce rôt, goûtez à tous les mets,
Ne laissez un iota de ce que vous aimez ! »

L’interpellé eut très à cour
D’obéir à tant de candeur.
La gueule entière à son affaire,
Il fit de chaque plat désert
Cependant que son hôte affable
Se bornoit à garnir la table.
Puis, tout d’humilité et la mine contrite,
En parfait comédien, en fieffée chattemite,
Il dit : « Mais, j’y songe, mon cher,
Nous voici faisant bonne chère
Quand je sais là, dehors, ma pauvrette famille :
Mes épouses, mes fils, mes neveux et mes filles,
Mes oncles et mes tantes que ronge la disette,
Toute ma parentèle tant nue que maigrelette.
Allons-nous les laisser jeûner jusqu’au matin ? »

« Certes non ! » répliqua, prodigue, le mâtin,
Qui se leva, ouvrit, et devant qui passèrent
Quarante et un chacals parmi les moins sincères.
Sans tarder cliquetèrent les prestes mandibules
Des grands et des menus, même des minuscules.
Ils avoient tant de crocs, de rage et d’appétit,
Ils mangèrent si bien que petit à petit
Les vivres s’étrécirent comme peau de chagrin
Jusqu’à ce qu’à la fin il n’en restât plus rien.

Ce que voyant, l’ingrat bondit :
« Ah ça, compère, je vous prédis
Que si point ne nous nourrissez
Et tout affamés nous laissez
Tandis que vous allez repu,
La trêve entre nous est rompue ! »

Ayant alors, quoi qu’il eût dit,
Retrouvé forces et furie,
Il se jeta sur son mécène,
Et en une attaque soudaine il lui récura la toison,
Aidé de toute sa maison.
Puis, le voyant à demi mort,
De chez lui il le bouta hors.
Et l’infortuné crie encore
« La peste soit de mon cœur d’or ! »

Retenez la leçon, peuples trop accueillants :
À la gent famélique, point ne devez promettre.
Ces êtres arriérés, assassins et pillards
Marchent en rangs serrés sous le vert étendard.
Vous en invitez un, l’emplissez d’ortolans,
Et c’est jusqu’à vos clefs qu’il vous faut lui remettre.

Quant à Marine, lors du dernier débat d’avant le second tour, elle a pu sembler lamentable face à ce sournois menteur et manipulateur Macron. Elle s’est laissé influencer par l’aplomb de ce fourbe perfide, elle qui est cependant d’ordinaire si brillante dans ce genre de débat, face à l’animosité, quelle qu’en soit la violence.

De fait, Macron a accumulé les mensonges, que ce soit à propos d’Alstom et de SFR. Marine n’a rien confondu, elle a bien distingué ces dossiers l’un de l’autre, malgré les affirmations péremptoires de Macron, notamment lorsqu’il prétendait n’être pas concerné par la vente de SFR. Or, c’est rigoureusement faux : c’est bien lui qui a signé l’acte de vente !

Mais tout était joué dès les primaires des partis.

L’élection d’un président devrait se faire sans primaire aucune et en un seul tour, afin d’éviter l’enfumage que nous avons vécu.

Dans le mot « élection » il y a l’acte d’élire. L’élection consiste à désigner celui qui sera « élu ». Ors, les primaire procèdent à l’envers : par élimination.

Ces primaires des partis, issues de l’esprit retors des socialistes, biaisent la démocratie. Elles faussent la règle. Quand au second tour des élections, là encore, beaucoup deviennent, par le biais des primaires, obligés de voter non pour leur candidat qui a disparu des listes, mais voter contre celui qu’il ne veulent pas voir élire. C’est cette mécanique perverse qui a permis de désigner un maqueron aussi imprévisible que sans mérite.

Ces procédés sont scandaleux, vicieux et antidémocratiques, surtout du fait que beaucoup de Français, de par leur bonne fois, leur crédulité au système et leur sensibilité aux critiques, se conduisent en veaux et moutons, manipulables et influençables à merci par une presse aux ordres et une classe politique qui a fait de l’insulte son principal argument. Comment ces menteurs peuvent-ils invoquer à propos de Marine, un « danger pour la démocratie », la « faillite de la France », un « parti de fascistes », etc., alors que ce sont eux – et eux seuls – qui devraient être qualifiés de la sorte !

Cette élection, fruit d’innombrables manipulations et de prises de parti vomitives de la presse subventionnée aux bottes du pouvoir politique, est le résultat d’un montage machiavélique d’une perversité inouïe…

Pierre Malak


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 13/05/2017 08:57
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Elections : éléments de stupidité
#36

Colère stupidité

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine.
Mais, en ce qui concerne l’Univers,
je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » Einstein

« En marche » pour le sous-développement du sens critique et pour l’abolition pure et simple du bon sens, pour la manipulation chirurgicale du subconscient qui permet d’obtenir ce résultat fantastique de faire voter des millions de gens pour le candidat qui représente exactement ce qu’ils désapprouvent par ailleurs.

Les experts en manipulation surfent avec frénésie sur la vague de l’inculture qui ne fait que grandir. Abrutissement et égoïsme d’une partie de la France accro aux feuilletons et aux émissions qui valorisent l’ignorance et la stupidité. Le pire étant que ce sont ceux-là qui grâce à la démocratie vont permettre à une mafia politico-médiato-financière de tirer les cartes de nos destinées, sachant qu’il n’est pas du tout sûr, qu’à long terme, tout cela ne tourne pas à leur perte. (pour moi, c’est certain)

A lire aussi :

Les musulmans soulagés par la victoire d’Emmanuel Macron
Au secours : en Belgique, ils se prennent tous pour… Macron
Législatives : Macron lance ses majorettes dans l’arène…
Bayrou s’est fait enfler profond par Macron
Bayrou, premier rallié premier baisé, c'est la figure la plus classique de la politique
Macron va-t-il censurer les écrits « racistes » de Victor Hugo ?
Méluche meilleur avec les arabes de Marseille qu’avec les ouvriers d’Hénin-Beaumont ?
Jean-Michel Ribes, une bonne tête de vainqueur !
Rémunération des dirigeants : Sapin II, une loi pour rien ?
Emmanuel Macron a fait triompher la nuance. Pourra-t-il la sauver face à l’urgence ?
Près de mille agressions de médecins en 2016, surtout dans les zones à risques !

Dans l’excellent  petit traité : « Les lois fondamentales de la stupidité humaine » de Carlo Cipolla, on trouve un portrait du stupide qui éclaire singulièrement le drame que nous vivons aujourd’hui :
« Le stupide est celui qui agit en  faisant du tort aux autres, mais aussi à lui même, sans vraiment savoir pourquoi ». Surtout, il ne faut pas essayer de trouver les raisons du stupide car ce dernier n’a aucune raison vraiment consciente d’agir comme il le fait. Il croit agir au mieux de ce qu’il pense être ses intérêts sans se rendre compte qu’il est en train de précipiter le mouvement vers sa fin, et celle des autres.

Exemple 1 : les délocalisations. Cela paraît très lucratif de produire à bas prix et de revendre au prix fort. Sauf que, à terme, les pays susceptibles d’acheter ne le pourront plus lorsque la plupart des acheteurs potentiels seront au chômage ou sous le seuil de pauvreté.

Exemple 2 : favoriser l’immigration pour avoir de la main-d’oeuvre bon marché.  Outre le fait de déstabiliser leurs pays d’origine, ces immigrés vont de toute façon prendre la place de travailleurs locaux, mais le plus souvent, ils vont s’abreuver, avec les clandestins à la vache à lait des aides en tout genre. Peut-être n’a-t-on pas assez de chômeurs et de pauvres  (7 millions et 9 millions), qu’il faille que notre conscience judéo-chrétienne nous dicte d’en accueillir encore plus, quitte à noyer la France sous l’islamisme galopant,  avec la guerre sainte en prime, qui promet 72 vierges dans le paradis d’Allah akbar à celui qui égorgera un mécréant (tout ce qui n’est pas inféodé à l’islam).

Mais pourquoi ne pas promouvoir l’islam tant qu’on y est. Question stupidité, il suffit de se mettre au coran.

Exemple : puisque le coran affirme que la terre est plate, l’islam n’a pas besoin d’examiner les résultats des sciences physiques. La terre sera proclamée plate envers et contre tout. Cela montre s’il en était besoin que l’islam n’a que faire de la vérité : la vérité n’a pas besoin de faire l’objet d’une recherche puisqu’elle est dans le coran. Et si vous n’y croyez pas, la peur aura vite fait de vous faire rentrer dans le rang, sous peine de devenir apostat, c’est à dire passible de la peine de mort. Comme de toute façon vous êtes un mécréant, vous avez le choix entre vous convertir à l’islam ou servir de tremplin pour aller rejoindre les 72 vierges qui vous attendent pour vous donner votre récompense (qui risque de tourner au cauchemar ?)

Laurent Obertone nous appelle à la résistance :
http://www.breizh-info.com/2017/05/09 ... e-macron-election-titanic
Citation :
« Le régime peut nous mépriser, nous insulter, nous traquer, nous censurer, mais il ne pourra pas nous réduire, et c’est nous qui allons le réduire. Ces dernières semaines, il a appris à avoir peur : il devra s’y habituer. Tant qu’il ne se pliera pas à notre volonté, tant qu’il voudra la mort de nos peuples, tant qu’il menacera l’héritage de nos ancêtres et l’avenir de nos enfants, ce régime ne connaîtra ni repos ni indulgence ».

Pour résumer : gardez-vous de l’espoir qui condamne à attendre, et gardez-vous du désespoir qui mène à abdiquer.
Tout est possible à condition de le vouloir et d’agir. Soyez vivants, indépendants, irrécupérables et irréductibles. Nous gagnerons. ».

Vous pouvez lire aussi cet excellent article, qui ajoute une superbe analyse à notre propos :
« Macron, le très mal élu »  Claude ROBERT.

http://lesobservateurs.ch/2017/05/07/macron-le-tres-mal-elu/

Pierre Carré


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 13/05/2017 09:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 9 10 11 (12) 13 14 15 ... 33 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !