Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Pas de 14 Juillet pour le village de Sury-près-Léré, qui a voté Marine ! [Actualité en France]




« 1 ... 118 119 120 (121) 122 123 »

Un débat raté et les rats fuient le navire ? Quelle blague… Bravo et merci Marine

Marine Le Pen la patriote

BRAVO   et   MERCI

 Un grand Bravo à Marine Le Pen la magnifique qui a mené avec autorité, dynamisme et assurance la campagne électorale, développant avec ténacité le programme pour la France et les Français, conservant son flegme et son sourire face aux agressions permanentes et ignobles dont elle était l’objet de la part de journalistes stipendiés aux visages gris de rage voire déformés par la haine.

Bravo et Merci Marine Le Pen.

Bravo et Merci à Florian Philippot, Nicolas Bay, Louis Aliot, maître Gilbert Collard, Marion Maréchal Le Pen, David Rachline, Sébastien Chenu, Jean Lin Lacapelle qui ont parfaitement défendu dans les médias la candidature de Marine le Pen, avec  calme et courage face aux insultes, aux manœuvres de déstabilisation et à la volonté de bloquer leur parole.

A lire aussi :

Élections législatives : plus que jamais, défendre la France ! (2)
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers  (23)
Marine le Pen en tête au second tour à Colombey-les-deux-Eglises et à Poitiers adieu la place Charles Martel
Front national : l’autre dédiabolisation à mener

Marion s'en va :
Marion Maréchal-Le Pen tire sa révérence
Marion – Macron : d’une jeunesse à l’autre
Hervé de Lépinau : « Le départ de Marion, c’est un au revoir, et non un adieu ! »
Marion, revenez-nous vite !
Marion Maréchal-Le Pen : « Je ne voulais pas finir comme Christian Estrosi »
Le départ de Marion Maréchal-Le Pen est un énorme coup dur
Marion Maréchal-Le Pen : « Pourquoi je quitte la vie politique »

Bravo et Merci à tous les militants du FN qui ont sans relâche tracté et affiché pour gagner.

Le résultat c’est 10 millions 600 mille voix au second tour après les 7 millions 600 mille du premier tour, soit une augmentation de 28% obtenue face au front anti Le Pen généralisé.

C’est une belle victoire.

Mais elle ne suffit pas.

A l’évidence des millions de Français ne se sentent plus concernés par la défense de la patrie ou de la souveraineté nationale, l’islamisation et les attentats, la préservation des acquis sociaux…

Combien ont expliqué que s’ils n’avaient pas voté Marine Le Pen c’est à cause de sa mauvaise prestation lors du débat. Et oui, c’est important le débat. En 14-18, 1 million 700 mille Français ont laissé leur vie et plus de 4 millions ont été blessés pour que la France ne soit pas envahie et conserve sa souveraineté. C’est vrai qu’à côté de ces sacrifices l’appréciation du comportement lors d’un débat est beaucoup plus marquante et amène logiquement et légitimement à l’abandon de ce qu’est la France ! Quelle blague !

La nouvelle idéologie dominante, basée sur le dé-nationalisme, la disparition des frontières, la préférence à l’étranger, surtout s’il est musulman, le dénigrement voire la culpabilisation d’être ce que nous sommes, avec notre culture,  notre niveau de vie, qui en arrive à nous convaincre que nous sommes responsables des attentats qui nous accablent, cette nouvelle idéologie inculquée depuis le plus jeune âge, dés l’école primaire avec en permanence le puissant relais des médias en particulier la télévision et, depuis peu mais avec quelle force, des réseaux sociaux, est en train de laver les cerveaux de la précédente.

Mais attention,1 sur 3 n’a pas marché dans la combine au niveau national. Dans nombre de villages et de villes du cœur de France, du nord au midi, la résistance est même sortie victorieuse ou très près. On peut penser en outre que nos compatriotes n’ont pas pris la juste mesure du nouvel enjeu électoral. Ils sont désormais avertis.

Jean Theron


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/05/2017 08:36
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


11 millions de voix, 35 % : la suite ? La fin du FN, une nouvelle organisation

11 millions de voix, 35 % : la suite ? La fin du FN, une nouvelle organisation

Le scrutin de dimanche dernier a fait voler en éclats les partis dits « traditionnels » à « gauche » comme à « droite »…

Et il est certain qu’ils vont tenter de se recomposer, y compris en allant grossir les rangs du « magma Macron » dont la transformation en force « centriste et de rassemblement national » est engagée… ce qui est la deuxième phase de l’opération menée par l’Elysée et le CAC 40 autour du « bébé Cadum » du marketing politique.

Mais ce scrutin a aussi sonné la fin du FN créé par Jean-Marie Le Pen : quels que soient les résultats obtenus par ce parti (et c’est Marine Le Pen qui les a portés au plus haut niveau, un niveau quasiment inenvisageable si l’on veut bien prendre le recul des 3 ou 4 années passées …) et les idées qu’il a véhiculées depuis 40 ans, ce parti a atteint son potentiel électoral maximum et doit se transformer pour intégrer et faire fructifier le potentiel électoral d’aujourd’hui.

D’ailleurs, le processus était latent : les résultats majeurs obtenus par le FN le sont depuis la prise en main du parti par Marine Le Pen et la rénovation qu’elle y a entreprise, que ce soit au niveau de l’organisation, des cadres, du fonctionnement et, surtout, du champ des idées qu’elle a fait fructifier  et élargi,  et du projet politique qu’elle a complètement transformé .

Aujourd’hui, une nouvelle étape est imposée par la réalité politique de notre pays, et elle suppose l’éclatement du FN à la manière cosmique d’une Super Nova, c’est à dire en donnant naissance à une nouvelle galaxie nourrie des apports de l’ancienne structure mais les refondant en un ensemble totalement nouveau, au mode d’organisation et de fonctionnement neuf, à la plateforme et au projet politique tournés vers la prise des pouvoirs administratifs, politiques, sociétaux sous toutes leurs formes et la maîtrise du pouvoir présidentiel afin d’opérer la rupture nécessaire d’avec l’ordre établi depuis maintenant plus de 40 ans.

A lire aussi :

Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (27)
Élections législatives : plus que jamais, défendre la France ! (2)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (362)
Macron : en marche pour le pognon ! (400)
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (883)

La création d’un « rassemblement de type nouveau » qui sera donc apte à conduire victorieusement le combat essentiel et mortel  mené contre toutes les forces (intérieures et extérieures  réunies) de ce qui est la Globalisation européiste, immigrationniste, atlantiste.

Car la réalité du Monde s’impose à nous, et l’analyse que nous devons faire des caractéristiques politiques, sociologiques, humaines et historiques de notre pays doit nous conduire à bien voir ce qui est leur axe dominant :

la ligne de partage politique (avec tout ce qui y est rattaché) n’est plus l’ancienne ligne qui sépare « la Droite » de « la Gauche », mais la fracture qui éloigne de plus en plus tous ceux qui sont les promoteurs, les tenants et les bénéficiaires de la Mondialisation de ceux qui en sont les victimes et les soumis à son mode de fonctionnement économique, financier, idéologique et culturel, sociétal et social…

Il faudrait beaucoup plus qu’un article pour porter l’analyse de cette transformation radicale de notre société comme de notre manière de voir cette « nouvelle société », comme de notre manière de traduire en termes politiques les réponses à apporter à cette nouvelle forme de notre société, comme de notre manière de passer de « l’ancien » qui a modelé nos comportements électoraux au nouveau qui doit imposer de nouveaux comportements.

Remarquons simplement que le scrutin de dimanche dernier a marqué cette fracture à travers, en particulier, le vote de Paris, des grandes villes, des banlieues de nos villes, où s’implantent les couches sociales de la Mondialisation :

celles des dirigeants de toutes sortes, des banques et des grandes administrations, du secteur des services (en particulier ceux de la « nouvelle économie »), du monde des media, de « l’information », de l’édition, du spectacle (sous toutes ses formes), les cadres dirigeants, les secteurs commerciaux « haut de gamme » et ceux qui sont liés à toutes les formes du commerce mondial, la grande masse des « professions libérales »…

liste non exhaustive bien sûr, et qu’il faut compléter par l’apport des couches les plus populaires liées à l’immigration de masse qui fournit à tous ces mondialistes la main d’oeuvre des services dont ils ont besoin (besoins collectifs ou particuliers) et qui vit aussi de l’économie illégale tolérée par le système dirigeant (quand elle n’est pas encouragée : travail clandestin, trafics de drogue, prostitution , dont sont friands ces « mondialistes ») qui, en plus, lui fait obtenir toutes les formes de l’assistanat social.

La main-mise de ces « dirigeants et profiteurs » de la Mondialisation sur tous le moyens de communication de masse, sur tous les vecteurs de la communication, sur toutes les formes de la culture et du spectacle (y compris sportif), sur toutes les structures de mesure et d’élaboration de l’opinion, sur toutes les « familles de pensée », leur permet d’imposer une vision univoque de la société qui doit être à leur soumission et à leur intérêt propre.

La nouvelle organisation politique qui naîtra de l’explosion du FN devra intégrer cette analyse et construire une forme d’organisation et de fonctionnement, ainsi qu’un projet politique et idéologique global, susceptible de gagner à sa cause la majorité de l’électorat de notre pays, en faisant réagir tous ceux qui sont et vont être les victimes toujours plus nombreuses de la Mondialisation libérale et libertaire.

En attendant, il faut que tous ceux qui se sont battus sans rechigner et avec un courage démesuré, vu le contexte, pour la candidate Marine Le Pen, doivent « remettre le couvert » pour les législatives car le résultat de ce scrutin sera une assise solide pour construire l’avenir.

Et ils sont nombreux, ceux qui se sont battus, et ils ont montré leur courage et leur détermination, leur conviction aussi… Et beaucoup se sont révélés dans les media quand ils ont pu s’y exprimer… Il y a là des cadres, des militants qui vont encore « aller au feu »… appuyés par tous ceux qui, dans nos villages, nos villes, nos quartiers, prépareront ainsi l’enracinement de demain.

On veut croire ici que tous les commentateurs (pas toujours bien inspirés et trop souvent aigris) qui parlent « dans le poste » ou se répandent un peu partout en vilipendant la candidate et son supposé échec ( on aimerait savoir quelle a été leur action ces 3 derniers mois…), se retrousseront (enfin)  les manches et iront, dans leurs circonscriptions respectives, affronter les citoyens de France et les inciter à « bien voter »… Chiche ?

Robert Albarèdes

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 12/05/2017 08:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Pas de 14 Juillet pour le village de Sury-près-Léré, qui a voté Marine !

Le Manuel des inquisiteurs

Ils ne manquent pas d’imagination ces maires anti-FN,
après les insultes et la délation nous en sommes à la suppression des flonflons

Avant – mais c’était avant les présidentielles -, les maires annulaient le 14 Juillet suite à des alertes météorologiques : trop de pluie, trop de vent ou trop de sécheresse. Parfois, c’était l’état des finances de la commune qui obligeait la municipalité à supprimer les festivités. Aujourd’hui, un nouveau motif vient d’être inventé : le vote Marine.

Ils ne manquent pas d’imagination, ces maires anti-FN, après les insultes et la délation, nous en sommes à la suppression des flonflons.

Messieurs les Berrichons de Sury-près-Léré, vous êtes punis, vous n’aurez pas de fête nationale ni de bal ni de repas. C’est ce que nous apprend Le Berry républicain.

Pascal Viguié, le maire de ce charmant village, n’a pas goûté le vote mariniste dans sa commune : « Je suis touché au plus profond de moi-même. »

C’est par cette phrase que l’édile a commencé son discours, jeudi 11 mai, lors d’une réunion du conseil municipal. Déjà, au premier tour, comme dans de nombreuses autres communes du Cher, la candidate était arrivée en tête avec 51,9 %, largement devant Emmanuel Macron (18,3 % de voix). Un choix confirmé le soir du second tour, où Marine Le Pen a, une nouvelle fois, décroché 51,9 % des voix devant Emmanuel Macron (48,1 %). Impossible de laisser une telle offense faite à la République, pense notre bourgmestre. Aussi décide-t-il de ne pas participer, cette année, au banquet républicain du 14 Juillet qu’il avait lui-même institué.

Une décision suivie par le conseil municipal qui, jeudi soir, a décrété à la majorité (moins une abstention) d’annuler le repas et les animations offerts par la commune.

Pour s’en expliquer il eut des mots que n’aurait pas reniés Fouquier-Tinville : « Le 14 Juillet est, et sera toujours, symbole de notre belle République, et a donné naissance à notre devise nationale : Liberté, Égalité, Fraternité ». […] « En votant majoritairement pour un parti d’extrême droite, parti anti-liberté, anti-égalité et anti-fraternité, la majorité des Suryçois m’ont montré tout l’inverse. Notre devise nationale est devenue désormais le dernier de leurs soucis. Le 14 Juillet, pour moi, doit être l’occasion avant tout de fêter notre République et non simplement de manger, de danser et de s’amuser gratuitement. »

Voilà un bon début, j’imagine la suite ? Afficher la liste des mauvais citoyens sur le fronton de la mairie, badigeonner le devant des maisons des lettres FN, trouver une zone dégagée pour un nouveau type de camping, « le Goulag surycois », et, enfin, utiliser l’argent du 14 Juillet pour construire, avec l’aide de SOS Racisme et de la LICRA, un hôpital psychiatrique avec, pour praticiens, les maires désirant rééduquer leurs administrés ?

Le plus grave est que cet ex-agent EDF ne soit pas au courant qu’il est tenu de respecter et de faire respecter les droits fondamentaux : la liberté d’expression, la liberté de la presse, la liberté de réunion. Or, nous sommes face à une discrimination sur le fondement de leurs opinions politiques punissable par la loi (article 225-1 modifié par loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016 – art. 86). Pour une telle infraction, un maire risque cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Alors, chiche, Monsieur le nouveau garde des Sceaux, on applique le code pénal ?

Ancien officier de Gendarmerie
Diplômé de criminologie et de criminalistique


Publié le: 16/05/2017 15:42
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !