Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Macron, c’est la guerre avec la Grande Bretagne sur fond de Brexit [Actualité en France]




« 1 ... 14 15 16 (17) 18 19 20 ... 23 »

Macron, c’est la guerre avec la Grande Bretagne sur fond de Brexit
#49

Le traitre Macron et le Brexit

Macron c’est le système, c’est la dictature européenne, c’est la mort des nations,
c’est le désir d’en faire baver à ceux qui ne veulent pas de l’UE,
de l’immigration, de l’islamisation.

A lire aussi :

Marine Le Pen : avec un Premier Ministre LR, LR ne peut pas incarner l’opposition
Magouilles et coup d'Etat Hollande-Macron pour la Présidentielle 2017

La campagne de Macron payée par Louboutin et de nombreux étrangers ?
Macron, c’est les Hyksos qui ont envahi la Basse Egypte… ils ont été vaincus
Les 638 habitants de Sury sur Léré votent Marine… ils ont subi 1755 crimes et délits en 2014 !
Edouard Philippe fut mon maire… Témoignage
Vous voulez que vos enfants deviennent députés ? Faites des filles et voilez-les
Le lapin taquin : l’hymne à Macron
Macron, c’est l’Hillary Clinton français, foi de Madonna

Brexit : la ligne dure à l’épreuve de la réalité

Le Premier ministre britannique Theresa May avait déjà prévenu que son pays n’accepterait jamais de payer l’énorme facture que Bruxelles voudrait lui présenter pour le Brexit, soit entre 60 et 100 milliards d’euros.

Dans une interview publiée dans le Daily Telegraph samedi, Boris Johnson, le ministre des Affaires étrangères, va plus loin : si Bruxelles ne change pas de ton, le Royaume-Uni pourrait bien lui aussi présenter une facture estimée à 14 milliards de livres sterling au titre de ses parts dans les actifs et biens immobiliers de l’UE. Boris Johnson, qui avait milité pour la sortie de l’UE quand il était encore maire de Londres, a aussi averti ses partenaires européens que, s’ils s’entêtaient dans de telles revendications « absurdes » et « grotesques », le Royaume-Uni quitterait la table des négociations et opterait pour un Brexit « dur », c’est-à-dire sans traité.

Une ligne dure

L’élection d’Emmanuel Macron en France pourrait bien ne pas arranger les choses dans l’approche idéologique de la négociation sur le Brexit côté européen. Le nouveau président français, partisan de négociations très dures sur le Brexit, avait déclaré en mars dans le magazine Monocle que la décision prise par les Britanniques de quitter l’UE était un « crime » et que la Grande-Bretagne allait tomber en état de « servitude ». Le Parlement européen, de son côté, s’est choisi comme négociateur pour le Brexit un de ses européistes les plus fanatiques : l’ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt, actuel président du groupe libéral (ADLE).

Cette ligne dure risque d’avoir de lourdes conséquences pour les entreprises des deux côtés de la Manche et aussi pour les quelque trois millions de résidents européens au Royaume-Uni, parmi lesquels plus de 300 000 Français. Ces résidents étrangers, pour beaucoup originaires de l’ex-Europe de l’Est, sont la priorité du Groupe de Visegrád (Pologne, Tchéquie, Slovaquie et Hongrie) dont les ministres aux Affaires européennes ont déclaré jeudi à Londres refuser toute stratégie punitive dans les négociations sur le Brexit. D’autres pays attachés au libre-échange, comme l’Irlande, les Pays-Bas et les pays nordiques, ne voient pas d’un trop bon œil cette volonté de mener la vie dure aux Britanniques plutôt que de rechercher la préservation des intérêts mutuels. Même en Allemagne, dont le Royaume-Uni est le troisième marché à l’exportation, la communauté des affaires commence à s’inquiéter à haute voix du risque d’absence d’accord avec Londres.

https://present.fr/2017/05/15/brexit-l ... re-a-lepreuve-de-realite/

Fallaci


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/05 16:07
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Gouvernement Macron-Philippe : les traîtres récompensés, Delanoë encore cocufié
#50

Gouvernement Macron-Philippe  les traîtres récompensés, Delanoë encore cocufié

Ouf ! Cette fois ils ont réussi à être à l’heure. L’inquiétant Alexis Kohler, directeur de cabinet de l’Elysée, avec sa tête de premier de la classe qui dénonce ses camarades, vient donc d’annoncer le premier gouvernement Macron-Philippe.

A lire aussi :

Collomb, Bayrou, Le Maire ou Le Drian : la composition du nouveau gouvernement annoncée 
Magouilles et coup d'Etat Hollande-Macron pour la Présidentielle 2017 
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (49)
Macron : en marche pour le pognon !  (402)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (364)

Le Maire et Darmanin au gouvernement, le coup de grâce contre Les Républicains ?
Le Drian et Girardin, deux anciens ministres de François Hollande reconduits au gouvernement Macron
Le Drian, de la Défense aux Affaires étrangères : une forme de continuité avec Hollande ? (Voir aussi : Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ... (8) )
Après l'annonce de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe, les politiques réagissent 
François Bayrou ministre de la Justice, mais à quel prix pour Emmanuel Macron ? (VIDEO)
La composition du nouveau gouvernement dévoilée

Il est difficile de se foutre plus ouvertement de la gueule des 66 % de crétins qui ont voté Macron en pensant qu’il était un jeune homme qui allait donner un grand coup de pied dans la fourmilière du vieux monde politique qui, autour de l’UMP et du PS, régentait la vie politique française depuis 40 ans.

http://www.lefigaro.fr/elections/legi ... tives-lr-ps-en-marche.php

15 ministres, et, horreur, seulement cinq femmes ! On attend avec impatience les manifestations des hordes de « Osons le clitoris » et des « Femens », devant ce terrible retour en arrière.

Mais l’essentiel n’est pas là. On assiste là à un parfait recyclage des vieilles badernes de LR et du PS, qui ont choisi de trahir leur parti pour aller à la soupe. Un traître comme Edouard Philippe, qui a lâché son parti au milieu du gué, ne pouvait qu’engendrer un gouvernement de traîtres, avec au milieu d’eux le traître des traîtres, Bayrou, homme de droite qui se dit centriste et qui a fait voter Hollande en 2012. Savourons ce que disait ce vendu, avant de se vendre à Macron…


https://www.youtube.com/watch?v=gsYlwumwx24

Pas de surprise, on retrouve les premiers traîtres, Gérard Collomb et Richard Ferrand, renégats du Parti socialiste, qui, en cas d’échec de Macron, seraient rentrés tranquillement au bercail.

Autre traître affiché, l’ineffable Le Drian, que tout le monde reconnaît compétent et incontournable comme ministre des Armées. C’est tellement vrai qu’il se retrouve à l’Europe et aux Affaires étrangères !

Autre traître de gauche récompensé, Castaner, celui qui s’était désisté pour Estrosi, lors des dernières régionales, pour « barrer la route à la Bête Immonde Marion ».

Parmi les traîtres de gauche non-récompensés, l’éternel baisé Delanoë. Notre-Dame de Paris, faut-il le rappeler, était prévu, en 2012, ministre de la Justice dans la première version du gouvernement Ayrault. Hélas pour lui, Martine Aubry fit un caprice au dernier moment, et claqua la porte, estimant son ministère trop étroit pour elle. D’où, parité oblige, l’arrivée de Taubira à la Justice, et l’éviction de Delanoë. Il espérait prendre sa revanche, c’est encore raté. Il n’a plus qu’à aller se consoler en Tunisie, sa principale résidence…

Côté droite, les traîtres sont également récompensés, bien évidemment. Bruno Le Maire, celui qui refusait la traçabilité de la viande, pour protéger la filière halal de ses copains musulmans, se retrouve ministre de l’Economie.

Autre islamo-collabo notoire, et autre traître célèbre, le maire de Roubaix, Gérard Darmanin, récolte un obscur ministère, au pourtour incertain. Rappelons que c’est cet homme qui devait tout à Christian Vanneste, qui l’avait ouvertement trahi quand celui-ci fut lynché par son parti, pour avoir juste dit quelques vérités historiques incontestables sur l’histoire des homosexuels, durant les années 1940.

Annie Gérardin se retrouve, comme sous Sarkozy, à l’Outre-Mer, et Bayrou a réussi à vendre Marielle de Sarnez, ce qui, au niveau renouvellement, fait quelque peu désordre, la bougresse en étant tout de même à quatre mandats électifs à son actif. Un prétexte qui avait été utilisé pour virer Manuel Valls.

Restent les inconnus, qui justifient ce qu’on appelle abusivement la société civile. Laura Flessel se retrouve ministre des Sports. Grande épéiste, elle a l’avantage d’être femme et antillaise, ce qui limite les dégâts dans un gouvernement constitué majoritairement d’hommes blancs, ce qui a fait grincer Cambadélis.

Une femme, Sylvie Goulard, proche de Bayrou, ancienne conseillère privée de Romano Prodi, se retrouve ministre des Armées.

Bien évidemment, il fallait le représentant classique de la diversité, cela sera le responsable de campagne numérique de Macron, un nommé Mounir Mahjoubi.

Un illustre inconnu, Jean-Michel Blanquer, remplacera Belkacem à l’Education nationale. Pourra-t-il faire pire ? On attend avec impatience qu’il mette en place son projet au service des zones défavorisées (devinez qui les habite…) avec des classes de 12 élèves, quand il n’y a ni l’espace, ni les professeurs. On appellera peut-être des imams au secours.

Notre amie Ghislaine Dumesnil sera ravie, puisqu’on retrouve ministre des Transports Elisabeth Borne, ancienne patronne de la RATP, cette régie où des machinistes musulmans refusent de serrer la main aux femmes et imposent leurs prières à leurs collègues…

Puisqu’il y a des baisés de gauche, comme Notre-Dame-de-Paris, parlons de traîtres de droite, qui ont vu la récompense de leur félonie leur passer devant le nez. Premier grand baisé, Estrosi, qui avait cru bon de démissionner de la présidence de la Région Paca, et se voyait déjà occuper un maroquin. Raté ! Et l’ineffable Kosciusko-Morizet, qui tortillait de la croupe, et se voyait déjà occuper un grand truc de l’Ecologie durable, ou un machin comme cela !

Pas de bol, Nicolas Hulot fait son grand retour, et se retrouve à la tête d’un grand machin qui s’appelle « Transition écologique et solidaire ». On plaint d’abord les entreprises qui vont se faire harceler par les nouveaux gadgets mis en place par ces parasites.

Bref, avec Macron, qui se disait socialiste un jour sur deux, et Philippe, qui a commencé chez Rocard pour finir chez Juppé, avant de rejoindre Macron, il ne pouvait qu’y avoir un gouvernement de traîtres. Et comme toujours, dans ces histoires, il y a les vainqueurs, et les baisés.

Paul Le Poulpe

Florian Philippot sur France 2

http://www.l-union-fait-la-force.info


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/05 18:00
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


France, le gouvernement nouveau est arrivé... avec des millésimes
#51

Emmanuel Macron, Edouard-Philippe - LRPS

Avec 24 h de retard seulement, ce mercredi 17 mai, à 15 heures, le nouveau secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé les noms des membres du gouvernement d’Edouard Philippe, nommé Premier ministre lundi par Emmanuel Macron. Il y a les femmes qu’il faut, les régions qu’il faut, les partis qu’il faut, bref tout ce qu’il faut. Rendez-vous dans moins de 3 semaines! C’est un gouvernement pour 1 mois ou plus? On verra à l’autopsie législative. Et le remue-méninges a commencé partout, surtout chez les Républicains et au Front National où Philippot lance sa « tendance » Patriote, mais fait face à une fronde sérieuse…

A lire aussi :

Magouilles et coup d'Etat Hollande-Macron pour la Présidentielle 2017
Macron : en marche pour le pognon ! (402)
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (50)
Gouvernement Macron-Philippe : les traîtres récompensés, Delanoë encore cocufié
La République en march… andage !
Pendant que gauche et droite jouent à la guéguerre, l’islam s’incruste…
Pas de trêve pour Macron !
L’UMPS se rassemble, à la droite forte d’en faire autant !
François Hollande gonflé à bloc
Imaginez l’inquiétude de ceux qui attendent LE coup de fil…
On a épuisé la télé-réalité, passons donc au vaudeville !
Macron, la grande illusion… jusqu’à quand ?
Et si Macron jouait, en fait, avec le feu ?
Le XVIII brumaire des centristes
Pas de 14 Juillet pour le village de Sury-près-Léré, qui a voté Marine !

Au travail Messieurs Dames!

Voici donc les ministres du gouvernement Macron Philippe (Premier ministre LR avec Macron en photo de tête); un bel exercice d’équilibriste. Après avoir atomisé la gauche, Macron est sur le point de mettre à mal la droite « républicaine ». Les défections sont lourdes: Lemaire, Darmani et bien sûr Philippe, le Premier ministre, ça fait mal aux LR. Leur chef de file, Baroin, peine un peu à convaincre et se montre beaucoup plus accommodants avec les transfuges, qui ne perdraient pas automatiquement leur identité LR!
Collomb Gérard
Gérard Collomb, le maire de Lyon. Il a cru immédiatement en Macron, et est récompensé par l’Intérieur. Le gouvernement compte quelques socialistes de poids, caution à gauche pour les législatives
Gérard Collomb (PS) Ministre de l’Intérieur, ce fidèle de la première heure, influent maire de Lyon, avait la larme à l’œil lors de l’investiture de son « poulain » à la présidence

Nicolas Hulot (Société civile – Ah bon il n’est pas Ecolo? Ndlr), ministre de la Transition écologique et solidaire. Un titre un peu ridicule (quelle transition?) pour le journaliste-animateur, figure de l’écologie en France, qui entre donc au gouvernement après avoir refusé de le faire pour Sarkozy, comme pour Hollande.

François Bayrou (MoDem), ministre de la Justice – Garde des Sceaux. Le président du MoDem qui est déjà passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel, et avait appelé à voter pour Hollande aux présidentielles précédentes, s’est allié avec Emmanuel Macron assez tôt lors de la campagne présidentielle pour mériter ce poste de choix. 

Les traitres Bayrou Macron

Bayrou a bien fait de pousser sa gueulante contre le « recyclage du PS ». Il est gâté par le gamin!

Sylvie Goulard (MoDem), ministre de la Défense. Aucune compétence pour le poste, sinon d’être une femme et de satisfaire Bayrou, son ancien « patron ». Eurodéputée depuis 2009, elle a commis plusieurs ouvrages soporifiques sur la construction et le fonctionnement de l’Union européenne.

Jean-Yves Le Drian (PS), ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. L’ancien ministre de la Défense de François Hollande passe aux Affaires étrangères. Une superbe promotion pour ce Breton, caution d’une politique de gauche en matière étrangère.

Le Drian soutient Macron mais reste socialiste
Jean-Yves Le Drian est probablement l’homme le plus influent du gouvernement. C’est un intime et un tuteur pour Macron

Bruno Le Maire (LR), ministre de l’Economie. La girouette, député de l’Eure et candidat déçu à la primaire de la droite et du centre est récompensé de sa « collaboration »: il reçoit l’Economie. NKM doit être verte de dépit…

Le traitre Bruno le Maire
Bruno Lemaire qui a couru d’un candidat à l’autre, a fini par être recyclé.
La politique politicienne comme on l’exècre…


Muriel Pénicaud (Société civile), ministre du Travail. Elle était jusqu’à présent directrice de l’agence Business France.

Richard Ferrand (PS), ministre de la Cohésion des territoires. Cette grande gueule du socialisme est une autre caution au peuple de gauche pour les législatives. C’est le secrétaire général du parti d’Emmanuel Macron, « La République en Marche! »

Agnès Buzyn (Société civile), ministre des Solidarités et de la Santé. Elle est médecin, professeur de médecine et spécialiste d’hématologie, d’immunologie des tumeurs et de la transplantation.

Françoise Nyssen (Société civile), ministre de la Culture. Elle est une figure reconnue du monde de l’édition puisqu’elle est PDG des éditions Actes Sud.

Jean-Michel Blanquer (Société civile), ministre de l’Education nationale. Il est directeur général du groupe ESSEC, la grande école de commerce parisienne.

Jacques Mézard (Radical de gauche), ministre de l’Agriculture. Il est président du groupe Rassemblement démocratique et social européen au sénat. 

Gérald Darmanin (LR), ministre de l’Action et des comptes publics. Il est maire de Tourcoing et vice-président à la Région. Il avait très tôt fait des appels du pied à Manu Macron… Peur de voir sa belle jeunesse s’étioler dans l’opposition.

Frédérique Vidal (Société civile), ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Elle est devenue professeure en sciences de la vie et de la terre depuis 2004 après avoir été recrutée en tant que maître de conférences en 1995 par l’université de Nice. Depuis cinq ans, elle était à la tête de l’université Nice Sophia Antipolis.

Annick Girardin (Radicale de gauche), ministre de l’Outre-Mer… froid. Elle a été élue députée de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon en 2007. Nommée secrétaire d’État chargée du Développement et de la Francophonie, dans le gouvernement Valls, elle devient ministre de la Fonction Publique du deuxième gouvernement Valls à la suite du remaniement du 11 février 2016.

Laura Flessel (Société civile), ministre des Sports. Elle est quintuple médaillée olympique d’escrime. Et à la fin de l’envoi…

Elizabeth Borne (PS), ministre auprès du ministre d’Etat de la Transition écologique chargée des transports. Elle a été préfète de Poitou-Charentes 2013 et 2014, avant de rejoindre le cabinet de Ségolène Royal.

Marielle de Sarnez (MoDem), ministre aux Affaires européennes auprès du ministre d’Etat des Affaires étrangères. Elle est vice-présidente du MoDem et eurodéputée depuis 1999. Bayrou est vraiment bien servi après avoir poussé sa gueulante il y a quelques jours sur le « recyclage des socialistes »

→ Quatre secrétaires d’État ont été nommés en sus:

• Christophe Castaner, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement

• Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité hommes femmes

• Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées

• Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique

C.T.
Le Peuple
Quotidien Belge de combat pour nos valeurs

A VOIR AUSSI :

Macron Président : Quel avenir pour la France ?
Solution du désespoir


https://www.youtube.com/watch?v=AAVQ-mvoS_w

Présidentielle 2017 : Explosons la baudruche En Marche !


https://www.youtube.com/watch?v=OwTVDojrgyU

Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron


https://www.youtube.com/watch?v=1xjq2qV5geU


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/05 19:06
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 14 15 16 (17) 18 19 20 ... 23 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !