Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L’ascension de Sebastian Kurz, un “Macron” autrichien ? [Actualité Mondiale]




« 1 ... 5 6 7 (8)

L’ascension de Sebastian Kurz, un “Macron” autrichien ?
#22

L’ascension de Sebastian Kurz, un “Macron” autrichien

A lire aussi : Norbert Hofer (FPÖ) donné vainqueur de la présidentielle en Autriche (22)

En pleine crise gouvernementale, le parti conservateur autrichien ÖVP a choisi un nouveau dirigeant : l’actuel ministre des affaires étrangères, Sebastian Kurz, âgé de 30 ans.

Le parti conservateur ÖVP, membre de la coalition gouvernementale autrichienne du chancelier Christian Kern, a choisi un nouveau chef de parti en la personne du jeune et brillant Sebastian Kurz.

Mais pour prendre la tête du parti de droite autrichienne, l’actuel ministre des affaires étrangères a fixé ses conditions : il veut les mains-libres pour agir. La presse autrichienne s’inquiète de la “dictature” à venir du jeune Kurz et évoque les années 30.

Après Macron en France, Kurz en Autriche ?

À un an des élections législatives, le gouvernement semble prêt à exploser, la coalition le formant ne tenant plus, comme le note le quotidien national Der Standard, et comme le reconnait également le chancelier social-démocrate Christian Kern.

Dans ce contexte, le tout nouveau président du parti conservateur appelle à des élections anticipées pour cet automne.

Jouant habilement sur les politiques centristes, voire clientéliste à l’égard de l’immigration, et sachant parfois se montrer ferme sur des sujets relatifs à l’immigration et à l’Islam, prenant de court le parti national-libéral FPÖ, Sebastian Kurz semble miser sur une stratégie “à la Macron”.

Toutefois, le FPÖ reste en tête des sondages, et le système politique autrichien fonctionnant à la proportionnelle, celui-ci pourrait bien entrer en force au gouvernement. “Les conséquences seraient importantes,” a souligné lapidairement le chancelier Kern.

Pour certains commentateurs, et comme le remarque le Deutsche Welle, Kurz pourrait ouvrir la voie à une une coalition des droites sous sa chancellerie, qu’il compte bien gagner en réformant à sa guise l’ÖVP en vue d’une campagne éclair pour des élections anticipées de cet automne. Le gouvernement pourrait alors se former avec une coalition ÖVP-FPÖ. Les deux partis ensemble ne sont actuellement qu’à trois sièges d’une majorité, Kurz est populaire et le FPÖ est en tête des sondages.


Publié le: 17/05 16:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 5 6 7 (8)



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !