Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Un arabe a prédit la chute de la civilisation occidentale il y a 600 ans [Application de la charia]





Un arabe a prédit la chute de la civilisation occidentale il y a 600 ans
#1

Un arabe a prédit la chute de la civilisation occidentale il y a 600 ans

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (911)
[UE] Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (141)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3)
Eurislam (ISESCO) : Document officiel de la "Stratégie de l'action islamique culturelle à l'extérieur du Monde Islamique"

Le troisième jihad (Vidéos) A voir ou revoir ! ...Non, l'islam n'est pas une religion de paix !

Au cours des trente derniers mois seulement  – depuis Charlie Hebdo à Manchester – on compte au moins 20 attaques terroristes islamiques en Europe et aux États-Unis, assassinant un total de 381 personnes. La grande majorité des terroristes condamnés aux États-Unis depuis le 11 septembre ont prêté serment aux groupes islamiques : ISIS, al-Qaïda et à ceux du même acabit. Plus de 70% des organisations terroristes étrangères désignées par le Département d’État américain sont musulmanes, tant dans leur idéologie que dans leurs objectifs. Les «gangs de toilettage» musulmans ont sillonné le Royaume-Uni durant des années, ce qui a permis aux filles et aux jeunes femmes d’être sexuellement dominées, séduites ou abusées. Plus d’un millier de femmes sexuellement agressées en Allemagne au Nouvel An de 2016, l’étaient en grande partie par des «ressortissants étrangers». Les crimes sexuels contre les femmes s’intensifient en Suède, principalement en raison de l’afflux massif de jeunes hommes musulmans.

Quelle a été néanmoins, la réplique de la majorité des Européens, et de beaucoup d’Américains, à cette attaque civile ?

Chagrins, larmes, slogans dont «l’amour vaincra la haine», tapis de bougies, créations de concepts culturels avec le drapeau national des victimes appropriées, blâmes croisés «d’islamophobie» inexistante et promesse d’accueillir davantage de «réfugiés» musulmans afin de démontrer, une fois pour toutes (ou du moins jusqu’au prochain jihad) que nous, les Occidentaux, sommes vraiment ouverts et tolérants, même si cela littéralement, nous tue.

Le président des États-Unis ne peut évidemment par arrêter le flot de l’immigration de quelques pays terroristes – parce que majoritairement musulmans – parce que les juges américains gauchistes, comme les politiciens anglais, privilégient les droits des non-ressortissants étrangers sur leurs propres compatriotes au nom de l’idéologie gauchiste et de l’humanitarisme mondial.

La civilisation occidentale peut ou non être malade, mais ce qui est certain est qu’elle devient sans colonne vertébrale. Cela éventuellement, atteint de nombreuses cultures, – comme nous le  décrit de manière ironique d’abord, le grand historien musulman nord-africain du XIVe siècle Ibn Khaldun dans son œuvre Muqaddimah (Les prolégomènes). Ibn Khaldun, se base sur son étude de l’histoire ancienne, islamique et chrétienne, où il constate un modèle cyclique d’ascension et de chute au sein de ce qu’il a qualifié des « dynasties » qui, mutatis mutandis, s’applique également à notre culture. Tous traversent trois phases :

[1] La première est celle qui établit la société : « ses membres sont habitués à la privation et à partager leur gloire les uns avec les autres ; Ils sont courageux … acerbes et craints pas beaucoup. Il soumettent les peuples ».

[2] Vient ensuite, la phase où la société passe «de la privation au luxe et à l’abondance» et «la vigueur du sentiment de groupe est brisée…». Les peuples s’habituent à l’humilité et à l’obéissance. Beaucoup des anciennes vertus demeurent et les gens vivent dans l’espoir que les conditions qui prévalaient au sein de la génération originale puissent revenir, ou alors ils vivent sous l’illusion que ces conditions existent encore ».

[3] La troisième phase nous démontre que la génération finale « a complètement oublié la période des mauvais temps et de la dureté, comme si elle n’avait jamais existée… Parce qu’ils sont sous l’emprise d’une vie de prospérité et d’aisance. Ils… sont comme des femmes et des enfants qui doivent être défendus. Le sentiment de groupe disparaît complètement… Quand quelqu’un vient et demande quelque chose, ils ne peuvent pas le repousser ».

Il faut souligner que ce mal a aussi atteint Israël.

La quatrième phase est donc la conquête de la civilisation par une autre qui est encore dans la phase robuste, déterminée et, oui, dangereuse. C’est inexorablement vrai.

En appliquant ce paradigme à notre branche américaine de la civilisation occidentale, on peut dire que le premier chapitre vigoureux de notre histoire a duré de la Révolution à la Seconde Guerre mondiale (environ 170 ans). Le second de la guerre de Corée à notre triomphe dans la guerre froide (environ quatre décennies), une époque dominée, hélas, par la «Grande Société» de LBJ et les démocrates libéraux qui institutionnalisaient la dépendance à l’égard du gouvernement. Et le troisième a commencé il y a un quart de siècle et a progressé beaucoup plus rapidement que les autres, parce que, comme Yeats l’a observé dans son poème «La seconde venue», «Quand les choses s’effondrent, le noyau ne tient plus ».

Le noyau, le sentiment de groupe d’Ibn Khaldoun, était le christianisme, mais cela a été rejeté au cours du XXe siècle. Alors l’exceptionnalisme américain a prit fin avec le préjugé extrême d’Obama dans sa quête d’une Amérique humble. Washington et Hollywood ont passé des années à enseigner aux gens à compter sur leurs émotions plutôt que sur des facultés rationnelles, de sorte que maintenant de nombreux jeunes américains préfèrent le socialisme, croient que le genre n’est pas biologique et prétendent que le christianisme est aussi violent que l’islam. Même le conseiller de la sécurité nationale de la nouvelle administration refuse de reconnaître que l’islam a quelque chose à voir avec le djihad et la violence.

Ceux d’entre nous qui sont encore à la deuxième phase d’Ibn Khaldoun, veulent que le président Trump établisse une ligne et bloque le remplacement de Jérusalem et d’Athènes par Bruxelles et La Mecque. Mais lorsque d’autres Américains sont beaucoup plus préoccupés par le genre de toilettes que les hommes et les femmes puissent utiliser, alors que les djihadistes pullulent au milieu de nous, nous sommes nul doute piégés dans le stade terminal de phase trois, où une civilisation qui ne croit plus en soi, a déclaré Ibn Khaldoun, « est saisie de sénilité et de maladie chronique… pour laquelle il ne peut trouver aucun remède, et, finalement, est détruite ».

Peut-être qu’il y a encore de l’espoir, bien qu’il soit extrêmement difficile de le voir. Mais en tant que conservateurs, nous devons continuer à nous battre et à apprécier un président qui est finalement et contrairement à tant de conservateurs, prêt à combattre la bataille politique et culturelle de la façon dont elle est censée être combattue.

Thérèse Zrihen-Dvir

Traduction d’un texte de Timothy R. Furnish

http://theresedvir.com/
http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Mieux connaitre les dangers de l'islam et la Haute Trahison de vos politiciens islamo-collabos ?
Informez-vous, vite, maintenant ! :

Application de la charia
Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation 
Conflits / Chocs des cultures / Racisme anti-blancs
Dangers d'islam - Halal / Bien être animal



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 01/06 09:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !