Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Législatives 2017 : c’est à Calais que ça se passe [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 ... 303 304 305 (306) 307 308 309 ... 318 »

Législatives 2017 : c’est à Calais que ça se passe

Législatives 2017 - Calais - Invasion migratoire

Calais est une France en réduction, une sorte de laboratoire

Avant les législatives, mis à part les candidats d’En Marche ! mis en examen, les projecteurs médiatiques sont braqués sur la candidate Civitas de Calais. Avec 57,42 % au 2e tour de la présidentielle pour Marine Le Pen, la configuration est atypique. Sans son taux de chômage et ses camps de clandestins, Calais aurait tout pour s’en sortir avec le tunnel sous la Manche. Sauf que le Calaisis est devenu le dépotoir de la politique migratoire européenne. La France, qui a supprimé ses frontières au sud, les renforce à Calais pour empêcher les musulmans de rejoindre l’Angleterre. Du camp de Sangatte à la jungle, vingt ans que ça dure pour le plus grand malheur des Calaisiens. Sur place, pour gérer le problème, les communistes ont été remplacés par une coalition hétéroclite pilotée par un insipide maire LR, secondé par des élus issus du MRC qui ont pour point commun de travailler en liaison avec les loges. Dans ce contexte, la candidature d’une prof de lettres et de théâtre du lycée de la ville bouscule les habitudes.

A lire aussi :

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (24)
Pourquoi je vais fêter les 10 ans de Riposte Laïque
Médias enfumeurs et corrompus : La propagande anti-démocratique contre le peuple (70)

Calais : L’Insoumise anti-Civitas Anne-Sophie Ligniert est payée par les cathos !

Des clandestins se disent homosexuels pour obtenir le statut de réfugiés
Notre société s’ensauvage : le procès du racisme anti-blanc à Évry
A Rome, les clandestins profanent les fontaines en se lavant dedans
L’Europe que nous voulons
Tartuffes du G7 : « Cachez ces migrants que je ne saurais voir ! »
À la Chapelle-Pajol, les femmes se font sermonner par les féministes
La Chapelle : voyage au coeur d’un Territoire perdu de la République
Les « féministes » de la rue Pajol coincées entre réel et islamophilie !
Immigration & terrorisme: la Pologne appelle l’Europe à sortir de sa léthargie
Spectaculaires arrestations anti-djihadistes dans le Lot-et-Garonne
Gironde : une quarantaine de tombes vandalisées à Ambarès-et-Lagrave
Hérault : le cimetière de Saint-Brès vandalisé
Belgique : Encore un départ vers la Syrie ?
Belgique : Camp de migrants africains à Waremme!
Les cadis (juges islamiques) de Mayotte -payés par la République- dérapent lors d’un échange interreligieux
Deux hommes proches de la mosquée de Lagny interpellés (Le Point)
Après Manchester, attentat contre les Coptes. Bon Ramadan !
Un proviseur d’un lycée de Reims « prend les dispositions nécessaires » pour le respect du Ramadan
Prostitution et ramadan font très bon ménage…
#LoireAtlantique Dans la voiture du chauffard, les policiers découvrent… 4 moutons vivants
Oui, le ramadan rend fous les musulmans, oui il faut l’interdire chez nous
Les notes de service spécial ramadan en entreprise se multiplient… sans prononcer le mot ramadan !!!
Agression au couteau devant un supermarché parisien, c’est normal, c’est ramadan…
Pour les musulmans, le ramadan est le mois propice pour le djihad
Journal du jeudi 1er juin 2017 – Le Halal se porte bien
Six interpellations lors d’une opération anti-terroriste à Bordeaux et en région parisienne
Une leçon profitable du passé sur l’islamisme
Les coptes (chrétiens) égyptiens exécutés d'une balle dans la tête après avoir refusé de "renier leur foi"
Pas un journal pour dire comment sont morts les coptes assassinés dans le Sinaï
Orange : Obligée de retirer son voile pour voter, elle porte plainte
G7 : comment Trump a sabordé le texte pro-migrants préparé par le gouvernement italien (Vidéos)
Au service de l’intégrisme: le marché halal mondialisé
Montpellier ou les joies de l’immigration illégale
Citoyens mâles, où êtes-vous quand vos femmes, filles, voisines, se font agresser ?
Coraneries : le chef de la police de Manchester rend hommage au Coran !

Dans l’arène politique, son étiquette Civitas a été comme le chiffon rouge devant le taureau, enfin, le taureau… Nord Littoral, le journal local (66.000 abonnés à sa page Facebook, derrière Les Calaisiens en colère à 75.000), consacre une page chaque jour à dénoncer cette candidature originale. En mal de soutiens locaux, il fait appel au directeur du centre culturel local subventionné par la ville. La candidate y donne des cours de théâtre, elle est donc dénoncée à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) par le courageux directeur qui travaille avec elle depuis des années sans rien avoir à lui reprocher.

Instrumentalisés par la rédaction, trois lycéens « indignés » témoignent de leur malaise face à une telle candidature d’un fonctionnaire de l’Éducation nationale, « garante des valeurs de la République », etc. Là aussi, le rectorat est alerté. Manque de chance, elle a été inspectée en mars dernier et a reçu les félicitations de l’inspecteur. Qu’à cela ne tienne, les délateurs veulent faire intervenir le garde des Sceaux pour des commentaires « haineux » sur des comptes Facebook et les nombreux sites qui répercutent l’affaire. Même BHL s’est fendu d’un tweet de soutien, à Manon, l’une de ces trois lycéens, qui se dit menacée sur les réseaux sociaux. Il n’a pas dû voir qu’elle arborait un badge « Free Palestine » sur sa trousse. La victime potentielle est surtout très contente de faire de pleines pages dans le canard local. À 21 ans en terminale, c’est une promotion inespérée, mais pas sûr que ce soit un bon calcul : à Nord Litto, la seule perspective est le dégraissage, au mieux.

Tous s’y mettent : La Voix du Nord, Le Huffington Post, la Ligue de défense juive, le comité CGT héninois, Mediapart d’un côté ; et, de l’autre, Riposte laïque et Jean-Marie Le Pen, qui a même apporté son soutien à Marie-Jeanne Vincent dans une vidéo dédiée. Sur place, les parents et les élèves, les profs aussi manifestent un soutien plus discret à la candidate. Ils ne voteront peut-être pas tous pour elle, mais ils expérimentent, grandeur nature, les techniques de manipulation qui ont permis l’élection de Macron.

Calais est une France en réduction, une sorte de laboratoire.

Pierre Bourgeois
Conseiller éditorial

***

La jungle de Calais : le retour

1) Immigration / La jungle de Calais : le retour

Nouvelle pression migratoire à Calais ! Les clandestins sont de plus en plus nombreux à se rassembler autour de la ville dans le but de gagner les côtes britanniques. Les regards se tournent désormais vers le nouveau ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

La jungle de Calais renaît de ses cendres. Démantelée en octobre 2016, la zone est de nouveau occupée par des clandestins de plus en plus nombreux et pressants. En effet, des centaines de migrants s’entassent près de la ville portuaire afin de rallier l’Angleterre. Pour ce faire, ils n’hésitent pas à organiser des barrages sur l’autoroute et prendre d’assaut les camions en partance. Dans la nuit de mercredi à jeudi, 40 clandestins ont entravé la circulation sur la rocade de l’A16 juste avant la zone d’embarquement des ferries pour la Grande-Bretagne. Des scènes qui rappellent le chaos qui régnait avant le démantèlement.

Les mois ont passé depuis mais rien n’a changé et les mesures prises pour les contenir n’y ont rien fait. Les CAO, les centres d’accueil et d’orientation, surpeuplés, ont atteint leurs limites. À Paris notamment, le centre d’accueil d’urgence mis en place par le maire socialiste de la ville, Anne Hidalgo, se trouve régulièrement en état de saturation laissant apparaître des camps sauvages à proximité. Ces CAO, censés mettre fin à l’incendie de la jungle de Calais, prouvent donc leur inutilité.

Désormais, les clandestins reviennent à leur case départ et deviennent le premier problème du nouveau ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Désormais tous les regards se tournent vers lui et s’il assure que la situation est suivie avec attention, elle semble tout de même hors de contrôle.

Les clandestins mettent le feu aux barrages qu’ils organisent, sèment la terreur auprès des chauffeurs routiers et se battent même entre eux. En réaction à ces actes, le maire écologiste de Grande Synthe souhaite… ouvrir un nouveau centre d’accueil.

Au moins 60 000 clandestins sont arrivés en provenance d’Italie depuis le début de l’année et avec l’arrivée des beaux jours, les départs en vacances des clandestins à destination de Calais vont se multiplier… La jungle est bel et bien de retour.


Publié le: 03/06 18:08
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Sécession et infra-souveraineté : la résistance asymétrique face à l’oligarchie

Sécession et infra-souveraineté  la résistance asymétrique face à l’oligarchie

La France est dans un état de désintégration tel qu’il doit nous pousser à réfléchir en toute objectivité, sans perdre davantage son temps dans le spectacle électoral.

Pour cette seule journée du dimanche 21 mai, voici quatre informations qui donnent le ton.

Le Dauphiné :

Un éleveur bovin de 37 ans de Saône-et-Loire, en fuite depuis plus d’une semaine après un contrôle sanitaire conflictuel, a été abattu samedi par des gendarmes sur qui il fonçait en voiture.

Cet agriculteur du village de Trivy était recherché depuis le 11 mai, date du dernier contrôle de son exploitation lors duquel il avait foncé avec son tracteur sur les forces de l’ordre qui accompagnaient les inspecteurs.

«Ce monsieur n’allait pas bien, s’opposait aux services d’inspection sanitaire, il existait un gros contentieux depuis plusieurs années et ça allait de pire en pire. Il ne s’occupait plus trop de son cheptel et avait déjà été sanctionné pour défaut de soins sur ses bêtes», a expliqué la procureure de Mâcon.

Un paysan, surmené, probablement criblé de dettes et harcelé par cette immonde bureaucratie parasitaire, a été liquidé après s’être rebellé. Contrairement aux allogènes, les miliciens ont toute latitude pour les abattre le cas échéant.

Ensuite, cette annonce parue sur Fdesouche :

La mosquée Arrahma de Strasbourg a été officiellement inaugurée ce vendredi après-midi en présence des élus dont le maire Roland Ries, des responsables religieux et d’une délégation qatarie. Après la prière du vendredi effectuée dans l’ancienne mosquée, les fidèles ont convergé vers la nouvelle mosquée sise avenue Racine au cœur du quartier de Hautepierre pour assister à la cérémonie.

Cette mosquée est la troisième nouvellement construite à ouvrir dans la capitale du Grand Est, après la Grande Mosquée en septembre 2012 et celle de la Robertsau en juin 2015.

D’autres mosquées sont en projet, la plus importante étant la mosquée Eyyûb Sultan de la Meinau dont la première pierre sera bientôt posée. Une deuxième mosquée de ce même quartier sera bâtie en face du cimetière musulman, projet porté par l’association « Eveil Meinau ». Dans le quartier de Koenigshoffen, une association turque a obtenu le permis de construire pour une mosquée qui sera située rue Charmille. Une autre association (Semerkand) souhaite bâtir une mosquée de 4000 m². L’Elsau attend également sa mosquée.

Troisième mosquée, payée par l’état terroriste du Qatar qui finance le djihad international en Syrie et ailleurs. Cinq autres mosquées vont voir le jour pour la seule ville de Strasbourg.

Je lis encore ce jour.

Le Point :

Un portrait du président avec un trou au milieu du front a été posté, assorti de cette légende en arabe : “L’heure de l’action dans moins de 64 jours.”


Et le député européen Gilles LeBreton qui révèle que l’UE
planifie l’installation de 50 millions de colons africains et musulmans d’ici 2060.


Bruxelles veut vingt millions de migrants légaux en plus des illégaux !

Quels sont les vrais chiffres ? 20 000 immigrés par an ou 50 millions d'ici 2060 ?

https://www.youtube.com/watch?v=-62TwW1sz-Q

Je pourrais y ajouter, pour faire bonne mesure, cette autre information faisant “polémique” – en réalité, tout le monde est indifférent – au sujet du harcèlement dont seraient victimes les femmes dans le quartier parisien de la Chapelle. Harcèlement d’origine islamique et extra-européenne que le journal Le Monde [l'ImMonde] parvient à occulter dans un article extraordinaire de désinformation.

A lire aussi :

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (28)
Marine tire les oreilles de Macron, le terrorisme ça suffit ! Qui expulsera l’islam de France ?

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (917)
Eurabisation forcenée : accomplissement d’un Us-islamo-pangermanisme prévu depuis longtemps ? (3)
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (82)
Macron : en marche pour le pognon !  (402)
Les candidats de Macron vers le grand chelem chez les Français de l’étranger
Macron nous interdit d’utiliser l’adjectif « islamique » de peur que cela ne salisse l’islam !
Pas de culture française mais ils sont prêts à financer la culture musulmane, cache-sexe de l’islam !

Médias enfumeurs et corrompus : La propagande anti-démocratique contre le peuple (71)
Madame le Président, vous devez relaxer Eric Zemmour
Attentat musulman sur les champs-Elysées - Les petits protégés de l'UMPS - LRPS tuent notre peuple (23)
Carnage musulman à Londres ! Ces barbares assassinent les nôtres au couteau, à la machette ! (8)
Le Danemark abolit le délit de blasphème et la France le rétablit !
Face à l’islamisation, je crois toujours au sursaut vital du peuple français
Il leur coûte combien, aux Anglais, le crétin « royal » Harry qui fête ramadan pour se consoler des attentats ?
France bananière
Macron veut payer pour les mosquées mais pas les réparations de Notre-Dame de Paris
Moyen-Orient : Macron va-t-il tuer la poule aux œufs d’or ?
MM. Macron-Philippe, connaissez-vous l’hypocrisie en islam ?
Macron-Philippe, écoutez Wafa Silmi : « L’islam incarne le mal absolu » (3)
Julien Sanchez : « On ne peut nier qu’il y a substitution de population »
Coraneries : les Anglais vont-ils élire le travailliste Corbyn, l’ami du Hamas ?
Henri Guaino : « Tout l’Occident est traversé par un profond malaise de civilisation »
Chroniques de la France occupée : le « street pooling » et les « baignades citoyennes »
Attentats : s’inscrire à un club de tir, à un club d’arts martiaux ?
Anti-racisme de combat : Anne Hidalgo sortirait-elle de sa léthargie bien-pensante ?
Ils sont en train de conquérir Rome, devenue un cloaque : terribles images
Royal folle furieuse contre Trump ose : les migrations seraient dues au dérèglement climatique !
Menaces d’attentats, concert annulé : Marek Lieberberg allume Merkel
La Chapelle-Pajol: « tenez votre sac et baissez les yeux »
Egypte : des universitaires musulmans rééditent un livre préconisant la destruction des églises
Guy Roux est un gros blaireau francophobe et un islamo-collabo
Le procureur cache délibérément, pour un viol aggravé, l’infraction de racisme
La prochaine Grande guerre de l’Europe : des milliers de terroristes et des milliers de soldats.
Grande Mosquée de Paris : « Proclamation des droits des femmes dans l’islam en France »
Islam et terrorisme selon Castaner : élève Bruckner, des progrès mais peut mieux faire…
Un islamiste en djellaba tente d’égorger un Français : c’est le ramadan…
Pourquoi y a-t-il plus d’attentats djihadistes pendant le Ramadan
Si le ramadan fait partie de notre patrimoine culturel, les attentats aussi ?
Fêter le ramadan, c’est people
Eléonore Bez (FN) : « En ce moment, Marseille vit à l’heure du ramadan »

En substance, la France “organique”,rurale et paysanne, s’effondre en silence et si elle tente de se révolter épisodiquement, elle est éradiquée physiquement. Contrairement à “Théo Luhaka”, vous n’entendrez pas de concerts de protestation ni ne verrez, d’ailleurs, d’émeutes paysannes. J’ai même lu des accès de joie chez des loyalistes pour qui la police a, par essence, raison.

Les Français alternent, sans y voir de contradiction, entre culte de l’état et anarchisme. Les Français, dont l’être collectif se résume à ce stade à l’État lui-même, voit dans l’écrasement des personnes par ce monstre froid une victoire personnelle, croyant qu’il s’agit de leur volonté quand il ne s’agit, en réalité, que de celle de leurs maîtres. C’est d’une certaine façon le dernier stade du socialisme.

La France est déjà tombée, tout n’est que simulacre

Dans le même temps, les politiciens démocrates courtisent ouvertement l’islam que rien ne semble devoir arrêter.

En d’autres termes, la violence étatique ne sert plus qu’à empêcher la victime indigène de se rebeller.

L’illusion électorale participe de ce même effort : nombreux sont ceux qui remettent à plus tard une rupture car ils croient que demain, “dans le respect de l’état de droit”, tout changera. Rien ne changera car l’origine de la crise se situe dans le type d’hommes qui sert de base au système actuel.

Il me paraît nécessaire de faire le seul constat qui s’impose : la France est déjà tombée. Ce à quoi nous assistons est la simple liquidation post-reddition. Le désarmement du vaincu. Et cette capitulation a été proclamée par ce fatras de politiciens et de journalistes, soutenus par les rentiers de ce système, en particulier la génération née durant l’après-guerre.

Si rien ne vient stopper cette mise en coupe réglée, l’islam s’imposera définitivement en France et en Europe de l’Ouest.

Bien sûr, dans les profondeurs du territoire français, probablement même dans une bonne moitié de celui-ci, une opposition s’organise électoralement et socialement. Cette moitié qui a placé le Front National en tête lors du premier tour des élections présidentielles.

Mais – et c’est le pari d’Emmanuel Macron – cette “Gaule Chevelue” n’importe pas suffisamment pour imposer sa volonté. Ce sont les métropoles cosmopolites, pré-islamiques, qui importent. Ce sont elles qui contrôlent les moyens de production, qui concentrent les sièges sociaux, les nœuds de communication et de transport. Les métropoles françaises ne sont que des dépendances de Paris, qui est elle-même une simple excroissance d’un réseau global intégrant Londres et New-York.

Ce réseau de mégalopoles occidentales s’est émancipé des peuples qui l’ont initialement engendré.

Ces métropoles, selon le très cité Guilluy, concentre 40% de la population. Elles ont les moyens financiers, politiques et médiatiques nécessaires pour agir à leur guise. La démocratie, “la loi du nombre”, ne jouant pas en leur faveur, l’accumulation d’africains et de musulmans devient chaque jour plus nécessaire ainsi que leur “naturalisation”.

Au reste, les centres urbains sont les moteurs des évolutions socio-politiques. Et ce que nous voyons émerger dans ces métropoles françaises n’est, ni plus ni moins, que ce qui émergera dans les villes moyennes puis petites, enfin dans les villages.

Nous ne pouvons pas dire que nous ne savons pas. Les démocraties d’Europe de l’Ouest, coalisées au sein de l’UE, ont un agenda que nous connaissons parfaitement. Et l’Europe de l’Ouest sombre dans un nouvel âge sombre, une sorte de féodalisme où pauvreté du tiers-monde, archaïsme islamique et technologies nouvelles se côtoient.

Les Blancs, dans ce contexte, sont pris en étau entre cette oligarchie nihiliste établie dans les grandes villes et les masses d’africains et de musulmans toujours volontaires pour servir de janissaires.

La nouvelle présidence française va organiser plus à fond ce processus. C’est ce que défend le maire de Lyon, Gérard Collomb : la “métropolisation” à outrance.

Nous avons tous pu voir muter, à une allure toujours plus rapide, le type de peuplement de ces métropoles. Cela ne va pas faire que s’amplifier.

Que faire ?

A la question “que faire ?”, je répondrai qu’il faut d’abord stabiliser le front et lui donner une profondeur stratégique de telle sorte que l’ennemi ne puisse le pénétrer aisément.

Le cas de Donald Trump démontre que la conquête de l’exécutif central d’un état occidental n’est pas de nature à briser la domination stratégique adverse. L’ennemi contrôle les “corps intermédiaires” lui permettant d’opposer, le cas échéant, une résistance asymétrique, à l’intérieur du système. Il mobilise dans le même temps ses relais internationaux, qu’ils soient politiques ou médiatiques. Trump a ainsi été intensément diabolisé pendant et après sa campagne, tant pour le contenir que pour empêcher l’expansion du phénomène hors des frontières US.

Cela doit faire comprendre à chacun que le souverainisme franco-français – ou belge, allemand, etc. – ne pourra pas contenir une hydre globale comme celle que les indigènes d’Europe affrontent.

Ce que n’ont pas compris les souverainistes stato-nationalistes français, c’est qu’ils sont dans l’incapacité d’imposer leur propre souveraineté sur leurs compatriotes concentrés dans les métropoles. Le souverainisme français, prisonnier d’une vision idéalisée d’une nation qui n’existe plus en pratique, élabore ses théories sur la base d’une population hétéroclite, profondément divisée, qui ne peut en aucun former un bloc homogène régi au profit des indigènes.

Le souverainisme français, pour être “opérationnel”, transige donc avec les allogènes dans l’espoir de les détourner de leurs maîtres du moment. Une sorte d’alliance de substitution. Autant dire qu’un tel projet n’est pas de nature à séduire les auxiliaires étrangers du système. Il y a une divergence qui dépasse les seuls intérêts ponctuels : elle est ontologique. Allogènes et indigènes sont dans une guerre permanente que leur impose leur condition. Quiconque prétend l’inverse ment et n’est qu’un idiot utile.

Les métropoles exercent leur souveraineté transnationale contre les masses indigènes et n’entendent pas voir de rébellions locales la remettre en cause. Les états à cet égard ne sont plus les garants de la souveraineté des peuples mais les relais de la souveraineté du système occidental décrit plus haut.

Pour gagner en profondeur stratégique, la défense doit à la fois s’étendre en largeur et en longueur, ce qui rendra beaucoup plus difficile pour l’ennemi la concentration de ses forces contre la résistance autochtone. Nous devons garder à l’esprit que nous ne disposons pas de moyens équivalents, de telle sorte que dans une lutte frontale – institutionnelle et financière – nous ne pouvons pas soutenir l’effort. Il faut donc créer les conditions de l’épuisement de l’ennemi.

En étendant la longueur du front à l’Europe de l’Est, c’est ce que nous faisons. Nul ne doit cependant oublier que cette partie de l’Europe est aussi dans le système UE, et est donc exposée à la pénétration ennemie. Mais, paradoxalement, cette exposition est un atout car l’UE y est bien moins solidement établie. Elle peut donc y être défaite plus aisément. Des appuis politiques doivent y être recherchés.

Développer le sécessionnisme gaulois

Pour la largeur – c’est-à-dire la profondeur – du front, les Français de souche doivent apprendre à vivre sous un stress permanent et développer à ce titre un système organisationnel conçu pour tenir dans la durée, en toute indépendance des politiques de l’état central et imperméable au simulacre démocratique. Le seul échelon démocratique pertinent, à ce stade, va du municipal au régional. Et ceci dans les zones ethniquement préservées.

Très concrètement, il serait souhaitable que les périphéries bétonnent leurs positions, développent un sentiment sécessionniste et refusent de plus en plus de consentir à l’impôt central.

D’une manière générale, l’affaiblissement de l’état central, donc de l’état-providence et de ses politiques sociales tournées vers les allogènes, devrait être une priorité politique. Un axiome : tout ce qui renforce les périphéries doit être soutenu, tout ce qui affaiblit le centre également.

Le diptyque fédéralisation/désétatisation offre aux Français de souche les moyens de conserver la maîtrise politique de leur destin à l’échelle des territoires qu’ils peuplent en orientant le fruit de leur travail vers la défense de leurs seuls intérêts.

Paris – qui a voté à 5% seulement pour le Front National – doit être désigné comme l’ennemi, à l’instar du jacobinisme institutionnel et de ses relais. Le rôle des préfets dans la dissémination arbitraire des migrants de Calais aura été un avertissement spectaculaire à ce titre.

L’organisation de l’économie autochtone hors du champ d’action du gouvernement central est une condition essentielle pour la survie de ces zones.

Nombreux sont ceux qui, par nostalgie, refuseront de regarder la réalité en face et continueront de rêver d’une conquête de l’état. Ce qui reviendrait en fait à conquérir un marais sur le modèle de l’élection de Donald Trump.

Bien qu’encore possible “électoralement”, elle ne servirait à rien si elle n’organisait pas elle-même le séparatisme racial puis l’expulsion massive des allogènes. Cette option paraît, actuellement, irréalisable compte tenu de l’état psychologique des masses autochtones.

Il y a une guerre civile en cours pour déterminer lequel de ces deux acteurs l’emportera : le camp autochtone périphérique ou le camp globaliste urbain.

Il faut être lucide : en cas de victoire ponctuelle, le cœur de l’empire – l’oligarchie contrôlant les USA – réagirait par un soutien massif aux allogènes et aux opposants sur le modèle yougoslave ou syrien. La démocratie est une et indivisible et aucune part ne peut lui être retranchée sans que tout le système ne soit en danger. Ce qui nécessite de la part du système la destruction de toute organisation ethno-nationale et religieuse qui s’oppose à cet éclatement racial de l’Europe.

Plutôt que de conquérir le centre de ce pouvoir, fondamentalement hostile, il convient de créer de nouveaux centres de pouvoir inaccessibles à l’ennemi.

La “gouvernance” du système doit être déstabilisée autant que faire se peut et le seul véritable moyen pour cela consiste à soutenir les forces centrifuges dans une logique du faible au fort. C’est en affaiblissant le centre que l’on renforcera les périphéries sous contrôle effectif de la résistance autochtone.

Ce sont ces forces centrifuges que redoutent le système et qu’il combat activement.

La constitution de fronts intérieurs à caractère ethnique et irrédentiste est donc la seule réponse susceptible de créer cette stabilisation stratégique de la défense dont j’ai parlé, stabilisation qui procède de la déstabilisation de l’ennemi.

Boris Le Lay


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 14:46
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Où est en fait le fascisme ?, par l’universitaire serbe Milos Kovic

Où est en fait le fascisme ? - OTAN

L’agression contre les pays voisins, des guerres sans fin, le démantèlement des Etats, des modifications des frontières par la violence ? Est-ce que cela vous rappelle Donald Trump et Nigel Farage ou plutôt leurs opposants politiques, les clans de Clinton et Bush, ou ceux de Tony Blair et de David Cameron ?

Dans les pays occidentaux, de plus en plus souvent, le public entend les mots « fascisme » et « fasciste ». Ces mots sont réservés à Donald Trump, Geert Wilders, Marine le Pen et d’autres « populistes de la droite ». En outre, l’utilisation de ces mots forts est justifiée par le fait que ces hommes politiques se réfèrent à des valeurs nationales, parce qu’ils demandent à ce que les immigrations de masse soient arrêtées dans leur pays, et aussi à cause des débordements xénophobes de leurs partisans.

A lire aussi :

Carnage musulman à Londres ! Ces barbares assassinent les nôtres au couteau, à la machette ! (13)
Manchester : Allah akbar tue encore ! Les islamo-collabos mondialistes ont notre sang sur les mains (16)
Le Premier ministre polonais s’oppose aux “élites de Bruxelles”
Un député polonais : « Refuser les migrants musulmans est la seule voie pour assurer notre sécurité »
La Pologne est sauvée : même ses enfants déchirent le drapeau européen au Parlement !
L’idéologie de la haine
Une majorité de Français estiment qu’il y a « trop d’immigrés en France » et que « l’islam est une menace »
Marine tire les oreilles de Macron, le terrorisme ça suffit ! Qui expulsera l’islam de France ?
Sur les comptes djihadistes des visuels appelant à tuer des occidentaux par tous les moyens durant ce mois de Ramadan
Nabil agresse les femmes, les machinistes, les mangeurs de porc…
Encore un « réfugié » qui rêvait d’un attentat-suicide en Allemagne
Algérie : trois jeunes convertis arrêtés pour « prosélytisme »
Elles ont bien fait d’organiser un festival interdit aux Blancs, je tiens à éviter toute promiscuité avec elles
Le racisme anti-Blancs n’existe pas, qu’ils disent…
Donald Trump bouscule le terrorisme islamique
Défense. Les européens, combien de divisions ? ( Mai 2017 par l’institut Thomas More)
[vidéo] "Les enfants palestiniens subissent un lavage de cerveau" révèle une nouvelle vidéo

Cependant, le fascisme est un terme dont le sens ne peut être déterminé d’une manière rapide et facile. Après tout, il en va de même pour toutes les idéologies politiques. Il n’y a pas de définition généralement acceptée du libéralisme, du socialisme et du conservatisme. Il est bien connu que le terme « fascisme » cache des mouvements très divers, comme les fascistes italiens, les nazis allemands ou les Ustashas croates. Tout cela, cependant, ne devrait pas nous troubler et nous empêcher de comprendre cet important phénomène historique.

C’est l’expérience historique qui pourrait nous aider dans cette tâche, plus que toute simplification politique ou bien une explication théorique. Il y a une caractéristique clé du fascisme qui est, intentionnellement ou non, trop souvent oubliée dans le tumulte général contre Donald Trump ou Marine le Pen. Néanmoins, on se souvient encore des fascistes pour leurs agressions contre d’autres pays souverains, les guerres sans fin, les démantèlements des Etats et les modifications des frontières par la violence. Louis XIV et Napoléon ont également commis des actes d’agression contre leurs voisins, ils ont mené des guerres continues, ils ont démantelé des pays et modifié des frontières. L’agression d’Hitler, cependant, a été suivie par la destruction massive des populations entières, comme les Juifs, les Tsiganes et les Serbes. On se souvient du fascisme en tant que tel surtout en Europe centrale, orientale et du Sud-Est.

L’agression contre les pays voisins, des guerres sans fin, le démantèlement des Etats, des modifications des frontières par la violence ? Est-ce que cela vous rappelle Donald Trump et Nigel Farage ou plutôt leurs opposants politiques, les clans de Clinton et Bush, ou ceux de Tony Blair et de David Cameron ? Devrions-nous vous rappeler les destructions de la Yougoslavie, de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye, de la Syrie, de l’encerclement de la Russie, de la Chine, de l’Iran ? Trump, au contraire, selon les déclarations publiées, préconise une diplomatie traditionnelle d’intérêts et des négociations entre les Etats souverains, comme celles largement connues depuis la Paix de Westphalie en 1648, ce qui est contraire aux croisades infinies au nom des «valeurs» assidûment menées par leurs adversaires libéraux.

Les destructions massives ethniquement motivées des populations entières ? Ces gens ont réussi à ce qui semblait être un idéal inaccessible pour Hitler et Pavelic : ils ont tué et expulsé la population serbe de la Croatie et des parties de la Bosnie-Herzégovine, du Kosovo et de Metohia.

Tout cela, bien sûr, a été mené par leurs collaborateurs locaux, comme c’est le cas avec les chrétiens en Irak ou en Syrie. Nous ne devons pas oublier l’hystérie antiserbe dans les médias qui a permis des crimes impunis et massifs contre les Serbes. Cette opération n’est comparable qu’avec ce que l’Europe nazie a fait aux Juifs.

Mark Mazower, professeur à l’Université de Columbia à New York, a déclaré dans son livre L’empire d’Hitler qu’Hitler et les nazis étaient inspirés par l’expérience coloniale des États libéraux, du Royaume-Uni et des États-Unis pour les crimes qu’ils commettaient en Europe de l’Est. Ils ont simplement fait aux Européens ce que les colonisateurs libéraux ont fait en Afrique et en Asie. Hitler admirait la clairvoyance et le manque de pitié des Britanniques en Inde, ainsi que la brutalité raciste américaine contre les Noirs et les Indiens. Il a déclaré ouvertement que les pays slaves, en particulier la Russie, seraient dans l’avenir, l’Inde de l’Europe allemande unie. Pendant la colonisation germanique des territoires slaves en Europe de l’Est, Hitler s’est inspiré de l’expérience des États-Unis. Des enclaves de « personnes racialement et civilement supérieures » dans la mer indienne, se sont progressivement liées, ont fusionné et pillé les terres des indigènes.

Selon Mazower, les tentatives de l’empire libéral visant à forcer les pays colonisés à adopter leur modernisation et leurs modèles culturels ne sont qu’un autre côté du racisme antique indestructible. Hitler, ainsi que Goebbels ont appelé à l’unification de l’Europe autour de l’Allemagne, afin de protéger et de défendre ses valeurs raciales et culturelles. Ce faisant, ils ont ouvertement affirmé que le but principal de l’union de l’Europe était la protection contre la Russie et la marche vers la Russie. La rhétorique de la défense contre l’Union soviétique a été utile dans le processus d’après-guerre d’unir l’Europe, où, comme le prouve Mazower, les anciens partisans d’Hitler ont assidûment travaillé comme des hauts fonctionnaires. La menace de la Russie a été une partie importante de la campagne des partisans de l’UE lors du référendum Brexit en Grande-Bretagne, ainsi que de la campagne de soutien d’Hillary Clinton lors des élections présidentielles aux États-Unis.

Some people will say that, after all, NATO liberals do not conquer the world in the name of race, but in the name of human rights. However, the bombs were dropped on Republika Srpska, Serbia, Iraq, Libya and Syria, along with the American and the British rock and roll, and not with the German military marches. It is, indeed, a beautiful consolation for millions of their victims.

Certaines personnes diront que, après tout, les libéraux de l’OTAN ne conquerront pas le monde au nom de la race, mais au nom des droits de l’homme. Cependant, les bombes ont été lancées sur la Republika Srpska, la Serbie, l’Irak, la Libye et la Syrie, avec le rock & roll américain et britannique, et non avec les marches militaires allemandes. C’est en effet une belle consolation pour des millions de victimes.

Milos Kovic

Universitaire serbe et historien, Milos Kovic est professeur adjoint au département d’histoire de la faculté de philosophie de Belgrade.

Texte paru dans le quotidien serbe Politika
et traduit par Svetlana Makosvic pour Polémia


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 20:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !