Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> En résumé, comment Macron est arrivé au pouvoir [Actualité en France]




« 1 ... 132 133 134 (135)

En résumé, comment Macron est arrivé au pouvoir

Macron : Interdit aux patriotes

A lire aussi :

Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers  (82)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (368)
Médias enfumeurs et corrompus : La propagande anti-démocratique contre le peuple (71)

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (29)

Ce soir j’avais éteint mon ordinateur, et je réfléchissais à l’élection de Macron. Et peu à peu un scénario a commencé à se dessiner dans ma tête. Souvenez-vous qu’un prestidigitateur vous éblouit par les tours de sa main droite, tout en cachant ce que fait sa main gauche. Voici donc un scénario savamment et machiavéliquement orchestré, pas forcément totalement juste, mais assez plausible :


1) Trois ans avant, en 2014 donc, l’oligarchie mondialiste décide de mettre Macron au pouvoir, en accord avec Hollande (qui déjà se savait très impopulaire) et les Francs-Maçons, (souvenons-nous que ledit Hollande est allé les voir peu avant les élections),


2) Comme vous le dîtes, les médias implantent peu à peu, de manière quasiment hypnotique et subliminale, l’image de Macron dans l’esprit des masses,


3) Hollande, désireux de torpiller le PS, comme il l’a avoué dans son livre, favorise la création d’En Marche, avec au passage l’octroi de fonds par Bercy, et l’aval de Sapin, qui était au courant (la « démission » de Macron du gouvernement n’étant qu’un leurre pour les gogos),


4) Infiltration de quelques taupes (comme dans les romans d’espionnage) chez les Républicains, et sans doute (on peut l’imaginer), le « retournement » de quelques-uns d’entre eux, auxquels on promet de faire partie du prochain gouvernement,


5) Grâce au cabinet noir, Hollande obtient des renseignements concernant Fillon par le fisc, et les laisse mijoter jusqu’au moment propice,


6) Alain Juppé, très populaire à droite, étant susceptible de faire obstacle à Macron, Hollande et consorts commencent à bien lui savonner la planche, histoire de l’affaiblir,


7) Les taupes infiltrées chez LR et les « retournés » trafiquent les primaires de la droite de façon à faire émerger le « cave » idéal, Fillon, les médias aux ordres feignant la « surprise » de son arrivée en tête de cette élection,


8) C’est parti! En plein début de campagne, Hollande et ses comparses balancent les infos « sulfureuses » concernant Fillon par le biais du Canard enchaîné, sachant que le candidat ne fera que se défendre mollement,


9) La fine équipe qui tire les ficelles laisse Marine Le Pen se crever dans tous ses déplacements et ses meetings, tout en riant sous cape, car elle sait déjà que c’est perdu d’avance pour elle, son socle électoral étant insuffisant pour passer le cap des 50% au 2ème tour; ce qui n’empêche pas de lui tirer dessus à boulets rouges, histoire de bien effrayer le peuple,


10) Après le 1er tour, « l’équipe » continue le travail de sape du FN, et remporte la mise le 7 mai, en apparence « haut la main », alors que tout était déjà planifié depuis fort longtemps!


Bon, ce n’est qu’un scénario, et j’ai de l’imagination… Mais tout de même, comment se départir de l’idée d’une gigantesque opération de manipulation des masses très très glauque, puante et vraiment hyper dégueulasse, et d’un VOL de l’élection pas du tout, mais pas du tout démocratique et d’une malhonnêteté sans nom?
Et que Marine Le Pen ait eu du succès au débat du 3 mai n’y aurait sans doute pas changé grand-chose, puisque les dés étaient pipés!
Sous un autre pseudo, marre-du-PS, j’avais écrit bien avant les élections ces paroles reprenant le « Ah, ça ira » révolutionnaire :
« M’sieu Hollandouille a l’intention, de nous voler les élections »…
Eh oui… L’Histoire jugera!

MALI

Les traitres islamo-collabo immigrationnistes


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 16:03
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !