Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L'un des terroristes du 3 juin avait participé à un reportage sur les islamistes à Londres (VIDEO) [Actualité Mondiale]




« 1 2 3 (4) 5 6 »

«Tuez-les tous» : le mot d'ordre d'un élu républicain américain après l'attentat de Londres
#10

«Tuez-les tous» : le mot d'ordre d'un élu républicain américain après l'attentat de Londres

Carnage musulman à Londres ! Ces barbares assassinent les nôtres au couteau, à la machette ! (10)
Manchester : Allah akbar tue encore ! Les islamo-collabos mondialistes ont notre sang sur les mains (16)

Un élu républicain du Congrès américain connu pour sa virulence a appelé à tuer les suspects islamiques radicalisés après le sanglant attentat de Londres.

«Pas de quartier pour les suspects islamiques radicalisés», a écrit le 4 juin sur sa page Facebook Clay Higgins, ancien policier et représentant d'une circonscription de Louisiane depuis janvier. Une photographie de l'un des assaillants présumés de l'attaque du 3 juin, qui a fait sept morts et des dizaines de blessés, accompagnait son message.

«Chassez-les, identifiez-les, et tuez-les tous. Tuez-les tous», a-t-il ajouté.
«Au nom de ce qui est bien et droit. Tuez-les tous»

Le membre de la Chambre des représentants a estimé que la chrétienté était «en guerre contre l'horreur islamique».

Cet appel apparent à une forme de justice sommaire a été condamné par l'association de défense des droits civiques Aclu, qui y a vu des propos «se heurtant fondamentalement aux principes sur lesquels ce pays [les Etats-Unis] s'est bâti».

«Je n'ai jamais été accusé d'être politiquement correct», a expliqué le parlementaire dans un communiqué face aux critiques le 5 juin, ajoutant : «Le sens de propos francs est souvent mal décrit ou mal compris. Je ne cherche qu'à donner la priorité à la sécurité nationale et à protéger les vies américaines.»

Clay Higgins, 55 ans, est un habitué des déclarations musclées. En Louisiane, le policier était surnommé «le John Wayne cajun», rendu célèbre par des vidéos dans lesquelles, armé jusqu'aux dents, il qualifiait les membres de gangs de «barbares» et d'«animaux». Il avait démissionné du bureau du shérif en 2016.



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 18:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


L'un des terroristes du 3 juin avait participé à un reportage sur les islamistes à Londres (VIDEO)
#11

L'un des terroristes du 3 juin avait participé à un reportage sur les islamistes à Londres

Capture d'écran du documentaire de Channel 4 "The Djihadis next door"

Khuram Shazad Butt, l'un des trois auteurs de l'attaque du 3 juin à Londres, avait été filmé par Channel 4 dans le cadre d'un reportage sur les djihadistes à Londres. On le voyait prier devant un drapeau de Daesh dans le centre de la capitale.

Khuram Shazad Butt, l'un des auteurs de l'attentat du 3 juin à Londres, dont l'identité a été révélée le 5 par la police britannique, apparaissait dans un documentaire sur les islamistes produit par la chaîne anglaise Channel 4. Pour le tournage de The Jihadist Next Door (Le djihadiste d'à côté), diffusé en janvier 2016, des journalistes britanniques avaient suivi des musulmans radicalisés à Londres. Parmi les protagonistes filmés à l'occasion de cette enquête figurait Khuram Shazad Butt.

A lire aussi :

Tommy Robinson dénonce les gangs de violeurs musulmans ? Il est arrêté ! (3)

L’enquête progresse sur l’attentat islamiste de Londres
Il leur coûte combien, aux Anglais, le crétin « royal » Harry qui fête ramadan pour se consoler des attentats ?
Londres. Once more !
Theresa May : une « perversion » de l’islam ?
Attentats musulmans en série : inutile de compter sur les politiques, c’est à nous d’agir


https://www.youtube.com/watch?v=VNGRpKwIAwE

On le voyait notamment participer à une prière collective devant un drapeau de l'Etat islamique à Regent's Park, en plein centre de la capitale du Royaume-Uni. Il y était décrit comme appartenant à «un groupe d'extrémistes britanniques ayant pour objectif de diffuser un appel au djihad de par le monde».


Agé de 27 ans, Khuram Shazad Butt était connu des services de police, d'après les premières indications fournies par les enquêteurs. Habitant à Barking, dans l'est de Londres, il n'était toutefois pas soupçonné de planifier une attaque terroriste, assure le MI5. 

Perpétré le 3 juin au soir, l'attentat de Londres a coûté la vie à sept personnes, dont un jeune serveur français, et fait près d'une cinquantaine de blessés. Les trois assaillants, Khuram Shazad Butt, Rachid Redouane et un troisième complice qui n'a pas encore été identifié, ont foncé dans la foule à bord d'une camionnette avant d'attaquer des passants au couteau et d'être abattus par la police.



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 19:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Attentat à Londres: deux des trois assaillants identifiés par la police
#12

Assassins musulmans de Londres Khuram Shazad Butt et Rachid Redouane

Deux des trois noms son désormais connus. La police britannique a identifié Khuram Shazad Butt, un Britannique né au Pakistan, et Rachid Redouane (30 ans), de nationalité marocaine ou libyenne, comme deux des trois hommes qui ont foncé sur la foule au London Bridge puis poignardé au hasard dans les rues samedi soir. L’attentat a tué sept personnes, sans compter les trois assaillants abattus par la police.

Ces deux hommes viennent du quartier de Barking, dans l’est de Londres. Plusieurs perquisitions et interpellations ont été effectuées dans ce secteur dès le lendemain de l’attentat. Le troisième homme n’a pas encore été nommé par Scotland Yard.

A lire aussi :

Jean-Yves Le Gallou sera présent aux 10 ans de Riposte Laïque

Carnage musulman à Londres ! Ces barbares assassinent les nôtres au couteau, à la machette ! (12)
Manchester : Allah akbar tue encore ! Les islamo-collabos mondialistes ont notre sang sur les mains (16)

Khuram Shazad Butt (photo), 27 ans, était connu des autorités pour son radicalisme.

Shazad Butt - Assassin musulman de Londres

Shazad Butt était apparu dans un documentaire de Channel 4 il y a plusieurs mois.

Le porte-parole de Scotland Yard précise que rien ne laissait présager un passage à l’acte terroriste de manière imminente. Il avait été filmé dans un documentaire sur le djihadisme l’an dernier par Channel 4. Des témoins ont indiqué l’avoir croisé le mois précédant l’attaque en train d’essayer de convaincre son voisinage de ne pas voter aux élections législatives, considérant ce geste citoyen comme contraire à sa vision de l’islam.

Source L.Co

A VOIR AUSSI :

JT TV Libertés - Londres au coeur de la cible

Les titres évoqués dans ce journal de TV Libertés :

Terrorisme / Londres au coeur de la cible – International / Pays du Golfe : le vilain petit Qatar – Société / McDonald’s : la malbouffe bientôt à domicile – Espace / Thomas Pesquet, héros de l’espace


https://www.youtube.com/watch?v=1ln3TJ6QAJk

Terrorisme / Londres au coeur de la cible

La Grande-Bretagne encore victime du terrorisme islamiste ! Quelques jours après l’attentat de Manchester, Londres est frappé à son tour par L’Etat Islamique. Les attentats terroristes se multiplient Outre-manche dans un pays ou le multiculturalisme est roi.

12 jours. C’est le temps qu’il a fallu à l’Etat Islamique pour frapper de nouveau la Grande-Bretagne. Alors que les britanniques n’ont pas encore pansé les blessures de l’attentat de Manchester qui a fait 22 morts et une centaine de blessés, les terroristes islamistes ont semé une nouvelle fois le chaos mais à Londres cette fois.

Samedi soir, les pubs londoniens étaient remplis lors de la diffusion de la finale de la ligue des champions de football. C’est à ce moment que les assaillants, probablement d’origine pakistanaise, ont foncé à bord d’une camionnette dans la foule au niveau du London Bridge. Ils se sont ensuite arrêtés, armés de couteau, vers Borough Market pour attaquer les passants. Le bilan est lourd : 7 morts dont une victime française et une cinquantaine de blessés dont 4 Français grièvement touchés. Immédiatement averties par les témoins, il aura tout de même fallu 8 minutes aux forces de l’ordre pour neutraliser et abattre les terroristesde Londres.

Malgré cette intervention rapide et efficace, la Grande-Bretagne se retrouve une fois de plus endeuillée. Lors des 3 derniers mois, 3 attaques, toutes revendiquées par l’Etat Islamique, se sont produites outre Manche. Pire, depuis 2005, 8 attentats ont été perpétrés sur le sol britannique faisant plus de 90 victimes et plusieurs centaines de blessés.

L’heure est donc aux interrogations concernant la sécurité des citoyens.  Le premier ministre britannique, Theresa May, souhaite ainsi durcir le ton.

Trop c’est trop ! Pourtant les progrès annoncés par Theresa May tardent à venir dans un pays ou le multiculturalisme prédomine. En effet,  La Grande-Bretagne est une terre d’accueil prisée par les étrangers. Ainsi, 13 % de la population britannique est d’origine étrangère et essentiellement en provenance de pays musulmans quand une large partie de la population extra européenne n’est pas considérée comme étrangère car venant des anciens pays de l’empire britannique.

Cependant lorsque le premier ministre, Theresa May, pointe ce problème du doigt, les médias critiquent ce discours. Le journal le Guardian estime que cette stratégie risque de pénaliser des individus pour leurs croyances, et qu’elle promeut une certaine forme de “crime de la pensée”. De son côté, le maire musulmans de Londres, Sadiq Khan, a tenté de relativiser la situation.

Malgré cet appel au calme, la Grande-Bretagne reste tout de même une cible privilégiée des terroristes. Une menace qui semble se trouver au sein du pays. En plus de compter plusieurs millions d’étrangers d’origine musulmane, l’Islam s’est définitivement implanté dans le pays jusqu’à appliquer la Charia légalement. Plusieurs tribunaux britanniques privés pratiquent la justice islamique, une pratique qui est même encouragée par les autorités. Selon une étude, il y en aurait entre 30 et 85 dans le pays soit assez pour qu’il y en ait un dans chaque communauté musulmane.

Une menace interne donc qu’il faut canaliser au plus vite sous peine de devoir à nouveau compter des victimes du terrorisme islamiste. Et ce ne sont pas les dernières déclarations du premier ministre visant à limiter les libertés sur internet qui devraient empêcher les terroristes de frapper.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/06 19:53
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !